Quelle assurance auto pour du covoiturage ?

Quelle assurance auto pour du covoiturage ?

Le covoiturage est un moyen de transport de plus en plus prisé par les particuliers et les voyageurs en général. Qu’il s’agisse d’un long trajet comme un départ en vacances ou d’un arrangement régulier comme un parcours quotidien pour se rendre au travail, le covoiturage représente une solution économique et écologique intéressante. De nombreux prestataires de mise en relation entre conducteurs et passagers ont ainsi vu le jour ces dernières années, entre sites internet et applications pour smartphones.
Des interrogations demeurent pourtant en matière d’assurance auto pour le covoiturage, et tout dépend alors des circonstances, s’il est seulement question d’un passager ou d’un prêt de volant à un autre conducteur. On vous explique tout !

Le covoiturage représente l’utilisation par plusieurs usagers d’un même véhicule pour un trajet, court ou long, exceptionnel ou régulier, tout en partageant les frais relatifs au transport. Cette solution concerne uniquement les particuliers et aucun d’entre eux ne peut prétendre en retirer des bénéfices personnels, auquel cas il deviendrait un transporteur professionnel et devrait souscrire à une assurance spécifique en la matière.

Les frais engendrés par le covoiturage peuvent être constitués par le carburant utilisé, les péages sur les routes payantes ou les parkings pour le stationnement du véhicule. Il existe globalement deux types de covoiturage :

  • L’utilisation par plusieurs personnes d’un seul et même véhicule avec un conducteur désigné ou non, avec partage des frais
  • Une rotation régulière pour l’utilisation alternée de plusieurs véhicules appartenant à différents conducteurs qui s’y retrouvent financièrement à long terme (échange de services)

Le partage des frais constitue donc une contrepartie financière unique pour une offre désintéressée de service de transport à but non lucratif. Cependant, le cadre légal sur le covoiturage ne fait état d’aucune législation spécifique destinée à en réguler l’utilisation.

Comment choisir la bonne assurance auto pour un covoiturage ?

L'assurance auto obligatoire pour le conducteur

Comme pour n’importe quel propriétaire d’un véhicule terrestre à moteur, le conducteur désigné d’un covoiturage doit être assuré par le minimum légal de la garantie Responsabilité Civile, dans l’optique d’indemniser les éventuelles victimes en cas d’accident. Il est tout à fait légal de prendre avec soi des passagers dans son véhicule, qui seront automatiquement couverts par cette protection dédiée, qu’il s’agisse d’un covoitureur ou d’un auto-stoppeur.

Les passagers d’un véhicule sont effectivement considérés comme des tierces personnes en cas de sinistre et seront donc automatiquement indemnisées par l’assurance auto du conducteur responsable du sinistre, par le biais de l’assurance auto garantie Responsabilité Civile.

Une assurance auto spécifique via les plateformes de covoiturage

Les sociétés de mise en relation des conducteurs avec les passagers comme BlaBlaCar, IDVROOM, RoulezMalin ou dans un autre registre Drivy, via leurs plateformes dédiées, prévoient généralement des garanties spécifiques. C’est ainsi que des services d’assistance sont mis en place, notamment en ce qui concerne la continuité du voyage en cas de panne (prise en charge des frais de dépannage, d’hébergement, de train ou de taxi…). Le vol des bagages peut éventuellement être couvert, selon les modalités prévues par le contrat et la franchise d’assurance auto peut être remboursée par la société en question en cas de sinistre.

Si toutes ces conditions sont respectées par les différents covoitureurs et particulièrement le conducteur principal du véhicule et titulaire du contrat d’assurance auto, les garanties prévues pourront s’appliquer normalement, supposant donc le versement des indemnités correspondantes.
Il convient toutefois de ne pas se mettre en situation d’exclusion de garantie d’assurance auto légale ou contractuelle et d’avoir vérifié qu’aucune majoration de la prime ne peut s’appliquer en cas de sinistre responsable par le conducteur occasionnel.

  • En matière d’assurance auto, il convient toutefois de prendre certaines dispositions, comme la suppression de la clause de conducteur exclusif. Il est également préférable d’éviter le covoiturage avec les jeunes conducteurs, pour lesquels une majoration de franchise est appliquée en cas de sinistre. Dans tous les cas, le covoiturage ne doit supposer aucune contrepartie financière autre que le partage des frais de conduite pour le conducteur principal, sous peine de devenir transporteur professionnel et de devoir contracter une assurance spécifique !

L'assurance auto avec prêt du volant pour un covoiturage

La situation se complique quelque peu si le conducteur est amené à prêter son volant à un autre usager, afin de procéder à une rotation, par exemple pour se reposer quelques temps. Dans ce cas, il est en premier lieu impératif de vérifier que la clause d’exclusivité n’est pas applicable. Cette disposition prévue par l’assureur implique que le titulaire du contrat d’assurance auto ne peut pas laisser un tiers conduire sa voiture (parfois rendue plus souple, ce qui permet aux membres de sa famille de pouvoir conduire le véhicule). La suppression de cette clause de conducteur exclusif peut se faire à tout moment, moyennant une surprime.

Le prêt du véhicule en assurance auto peut donc constituer une exclusion de garantie contractuelle par la compagnie d’assurance), notamment s’il s’agit d’un jeune conducteur. Si la personne à qui l’on désire prêter le volant dispose de moins de 3 ans de permis (ou 2 ans s’il y a existence de conduite accompagnée par le passé), une majoration de la franchise pour l’assurance auto jeune conducteur s’appliquera bien souvent en cas de sinistre, dans l’éventualité où la clause d’exclusivité a été supprimée.

Le conducteur occasionnel, à la différence du conducteur secondaire, n’est pas déclaré dans le contrat et ne bénéficie pas du même niveau de protection que le conducteur principal. Il s’agit alors de vérifier qu’il dispose de garanties suffisantes et qui lui conviennent pour conduire le véhicule prêté. L’utilisation d’un véhicule de fonction peut par ailleurs exclure la présence de passagers et chaque conducteur doit vérifier son contrat auprès de son employeur avant utilisation. Certains trajets peuvent par ailleurs faire l’objet d’une exclusion de garantie, comme ceux du domicile jusqu’au lieu de travail, les assureurs souhaitant rendre le covoiturage exceptionnel.

L’assurance covoiturage pour aller au travail et l’assurance covoiturage pour des vacances ne demanderont pas les mêmes garanties. Un trajet régulier, voire quotidien, implique davantage de risques mais peut coûter plus cher, quand un voyage exceptionnel suppose moins de sinistres sur le plan statistique et une couverture moins onéreuse.

A quoi un passager de covoiturage doit-il faire attention en matière d’assurance auto ?

En tant que passager d’un covoiturage et même si vous ne prenez pas le volant, il est nécessaire d’effectuer quelques vérifications avant d’effectuer votre trajet. Il convient notamment de :

  • Vérifier la validité du permis de conduire du conducteur.
  • Vérifier que le véhicule est assuré en regardant la vignette d’assurance auto (papillon vert) collée sur le pare-brise.
  • Vérifier que le véhicule est bien en règle en demandant la présentation du certificat d’immatriculation (carte grise).
  • Vérifier que la clause d’exclusivité a été retirée si vous devez prendre le volant afin d’être assuré en cas de sinistre.
  • Prévenir l’assureur du conducteur principal si vous justifiez du statut de conducteur novice pour vérifier l’existence d’une augmentation de la franchise ou non en cas de sinistre.

Trouver une assurance covoiturage pas chère

Avant d’envisager de pratiquer le covoiturage, il est nécessaire de vous renseigner sur l’assurance auto la plus compétente en la matière en comparant les contrats disponibles sur le marché. L’assurance covoiturage Europe ne sera pas la même que pour un trajet en France, du fait des nombreuses exclusions de garanties existantes pour la conduite à l’étranger.

Il est donc très avantageux de comparer les contrats proposés sur le marché par les différents assureurs avant toute souscription effective, dans l’optique d’adhérer au meilleur contrat. Réassurez-moi fait partie des courtiers d’assurance en ligne et met à votre disposition son propre comparateur d’assurance auto pour vous aider dans vos recherches.

Simple d’utilisation, rapide et totalement gratuit, cet outil vous évite de devoir démarcher personnellement diverses compagnies d’assurance pour obtenir des devis d’assurance auto. Utiliser notre comparateur d’assurance voiture vous garantit ainsi un gain de temps et d’argent significatif, et ce en toute transparence.

Posez votre question
Un expert vous répondra