Comment choisir sa mutuelle auto-entrepreneur ? Meilleurs tarifs 2019 !

Quelle mutuelle santé pour les auto-entrepreneurs ?

Véritable alternative au régime classique de création d’entreprise, l’auto-entreprenariat a été créé en janvier 2009 et rencontre depuis un franc succès puisqu’environ 1 entreprise sur 2 est aujourd’hui créée sous ce statut. Si l’auto-entreprenariat présente de nombreux avantages, il est tout-de-même très important de bien se renseigner sur son fonctionnement car il n’offre pas les mêmes avantages sociaux que ceux d’un travailleurs salarié par exemple. Régime social, choix de la mutuelle, avantages fiscaux et existence d’aides… Réassurez-moi vous explique comment obtenir la meilleure couverture santé.

Auto-entrepreneur : quel remboursement de la Sécurité sociale ?

En janvier 2018, le Régime social des indépendant (RSI) a été supprimé. Les travailleurs non-salariés et les auto-entrepreneurs ont depuis été progressivement rattachés au régime général. L’objectif du gouvernement étant d’apporter aux indépendants la même protection sociale qu’aux salariés. En attendant, c’est la Sécurité sociale des indépendants (SSI) qui gère leur protection sociale. Les auto-entrepreneurs seront donc définitivement rattachés à la CPAM d’ici 2020.

Si vous êtes auto-entrepreneur, les remboursements de vos frais de santé sont les mêmes que pour les salariés. La Sécurité sociale des indépendants va donc vous rembourser, en premier niveau, un pourcentage de la Base de remboursement (BRSS) fixée par l’État. Par exemple : vous consulter un médecin généraliste de secteur 1 et ce rendez-vous vous coûte 25 €. Or, la BRSS pour ce type de consultation est fixée à 25 €. La SSI va alors vous rembourser 70 % de cette BRSS, soit 17,50 €, auxquels vous enlevez 1 € de participation forfaitaire. Ce sont donc 16,50 € qui vous sont remboursés par la Sécurité sociale. De votre consultation, il vous reste finalement 8,50 € à charge.

La mutuelle santé est-elle obligatoire pour un auto-entrepreneur ?

Cela dépend de votre cas de figure ! Si vous pratiquez votre activité de auto-entrepreneur à titre principal (artisan, commerçant, pro btp), vous bénéficiez du régime général de la Sécurité sociale, qui rembourse les frais de santé à hauteur du tarif de base. Pour ensuite bénéficier d’une prise en charge plus complète, vous devrez souscrire votre propre mutuelle individuelle. Celle-ci n’est pas obligatoire mais fortement recommandée. 

Vous pouvez souscrire une telle mutuelle avec le comparateur en ligne de Réassurez-moi. En renseignant quelques informations sur votre profil, vos besoins et votre budget, notre outil compare et sélectionne pour vous les meilleurs contrats de mutuelle auto-entrepreneur du marché. En quelques clics depuis chez vous, vous obtenez gratuitement des devis adaptés. Vous n’avez plus qu’à choisir celui qui vous convient le mieux. Un véritable gain de temps et d’argent !

Dans le cas où votre activité de auto-entrepreneur n’est que secondaire, en parallèle de votre statut de salarié, vous pouvez être concerné par l’obligation de souscrire la mutuelle collective de votre entreprise. Vous bénéficierez alors de la couverture santé négociée par votre employeur auprès d’une compagnie d’assurance.

Malgré cela, vous pouvez quand même souscrire une mutuelle individuelle si vous estimez que votre protection n’est pas suffisante pour certains postes de santé. Il s’agit alors d’une surcomplémentaire santé.

Quel est le tarif de la mutuelle santé auto-entrepreneur ?

Le coût de votre mutuelle santé sera variable en fonction du niveau de couverture choisi et de votre profil. Selon la composition de votre foyer, le nombre d’assurés au contrat, votre lieu de résidence, votre âge et le nombre et niveau de garanties que vous choisissez, vos cotisations seront en effet différentes. 

Ainsi, si vous choisissez un niveau de couverture basique, votre mutuelle sera forcément moins élevée qu’une mutuelle avec un niveau de couverture haut de gamme (garanties optiques plus importantes par exemple), la première prenant en charge beaucoup moins de prestations. 

Pour vous donner un ordre d’idée du coût de la mutuelle auto-entrepreneur, nous avons réalisé le tableau ci-dessous. Sont comparées les offres de base et haut de gamme de deux mutuelles pour un jeune auto-entrepreneur ayant des garanties plus ou moins élevées en optique :

Prix mensuelMontant remboursement verre simpleMontant remboursement verre complexe
Garantie optique de base – Sérénis18,30 €100 % BRSS100 % BRSS
Garantie optique de base – Générali27 €100 % BRSS100 % BRSS
Garantie optique Haut de gamme – Sérénis43,30 €200 €350 €
Garantie optique Haut de gamme – Générali44,40 €200 €300 €

Les auto-entrepreneurs peuvent-ils bénéficier de la loi Madelin ?

En tant que auto-entrepreneur, la protection sociale est particulièrement importante car vous ne bénéficiez pas d’aide en cas de perte d’emploi ou d’arrêt de travail. C’est pour compenser ces désavantages et pour favoriser l’accès à la mutuelle que la loi Madelin a mis en place en 1994 un avantage fiscal pour tous les travailleurs non salariés (TNS). Elle leur permet de déduire leurs cotisations de mutuelle des impôts sur le revenu.

Les aides à la complémentaire santé

Pour vous aider à vous acquitter de votre cotisation de mutuelle, l’État a mis en place des aides, pour que chacun ait accès à une complémentaire santé. Ces aides ont été mises en place afin d’aider les personnes à faibles revenus, pour qu’ils puissent bénéficier de soins et être en bonne santé. L’état prévoit donc soit une aide complète, soit une aide financière pour vous soulager d’une partie de la cotisation de votre mutuelle. Deux aides existent :

  • La Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C). Elle rembourse les frais de santé non pris en charge par la Sécurité sociale et votre Mutuelle. On pourrait donc résumer sa fonction à une mutuelle gratuite. En tant que bénéficiaire de la CMU-C, les professionnels de santé ne peuvent pas vous appliquer de dépassements d’honoraires.
  • L’Aide à la complémentaire santé (ACS). Il s’agit d’une aide financière qui prend en charge une partie de la cotisation annuelle de votre mutuelle. Le montant de l’ACS varie de 100 € à 550 € en fonction de votre âge. Concrètement, elle se présente sous forme de lettre-chèque à adresser à votre mutuelle pour pouvoir bénéficier de la réduction sur votre cotisation annuelle.

Pour bénéficier de l’une de ces deux aides, il vous suffit d’envoyer le formulaire S3711 à votre caisse d’Assurance maladie. C’est cette dernière qui décidera, en fonction de votre profil, l’aide qui vous est la plus adaptée.

Se protéger davantage avec un contrat Prévoyance

Etre bien remboursé pour ses soins ne suffit pas à assurer une protection optimale du auto-entrepreneur. En cas d’accident mettant le travailleur indépendant dans l’incapacité temporaire ou définitive d’exercer son activité, la perte financière qu’il doit supporter peut être considérable en l’absence de contrat de prévoyance. En clair, la complémentaire en prévoyance couvre les aléas de la vie liés à la personne (décès, incapacité, invalidité, dépendance) pour permettre au bénéficiaire ou à ses ayants droit en cas de décès de l’assuré, de faire face grâce à des remboursements de soins ou le versement d’une rente notamment.

Auto-entrepreneur : puis-je être couvert en tant qu’ayant droit ?

Si vous êtes auto-entrepreneur, vous pouvez tout à fait être rattaché à la complémentaire santé d’un proche, en tant qu’ayant-droit. L’ayant droit, dans presque tous les cas, fait partie de la famille de l’assuré, et c’est à ce titre qu’il peut bénéficier des prestations sociales de la mutuelle à laquelle il est rattaché. Si vous êtes ayant-droit, vous n’avez alors pas forcément besoin de souscrire une mutuelle individuelle.

Les contrats de complémentaire santé des salariés peuvent aussi prévoir la couverture obligatoire des ayants droit, avec ou sans dispense. Dans ce dernier cas (sans dispense), le auto-entrepreneur est obligatoirement couvert par ce contrat de mutuelle santé.

2 réponses à “Mutuelle santé – Auto-entrepreneur”

  1. Isabelle BARCET le 18 août 2019 a posté : dit :

    Bonjour
    Je suis sur le point de déposer les statuts d auto-entrepreneur pour mon activité, j étais jusqu’à présent titulaire de la CMU car j ai de très faibles revenus et suis seule avec la charge d un enfant
    puis je renouveler tout de même ma demande?
    N est ce pas incompatible avec ce statut? Je voulais en être certaine, ce qui m enlèverait un poids certain par rapport à notre situation.
    Merci à vous. Cordialement.

    • Antoine de Réassurez-moi le 18 août 2019 a posté : dit :

      Bonjour Isabelle,
      Tant que vous serez en dessous des revenus plafonds de la CMU, vous pourrez toujours en bénéficier.

Posez votre question
Un expert vous répondra