Assurance de prêt immobilier et AVC

Mis à jour le 1 décembre 2020 par Delphine Bardou 

Avoir été ou être atteint d'AVC peut être considéré par les assureurs en prêt immobilier comme un risque aggravé. Cette situation peut conduire à un refus de prêt ou à l’application d’une surprime. Vers quelle assurance emprunteur se tourner en cas d'AVC? Quelles conséquences sur votre taux d'emprunt ? Toutes les réponses et conseils de notre médecin pour trouver une assurance de prêt au meilleur prix malgré votre AVC.

AVC : que faut-il déclarer dans le questionnaire de santé ?

En cas d'AVC, les assureurs en prêt immobilier vont vous demander de remplir un questionnaire de santé afin de connaître au mieux votre pathologie et vous faire une proposition la plus adaptée à votre profil.

Si vous déclarez sur votre questionnaire de santé que vous avez eu un accident vasculaire cérébral, le médecin conseil voudra en savoir un peu plus et vous interrogera.

Il faudra indiquer si l’AVC est d’origine ischémique (athérome, embolie, dissection) ou hémorragique (rupture d’anévrisme).

Le médecin conseil voudra s’assurer que les facteurs favorisant l’AVC (les maladies liées au diabète, HTA, cholestérol, troubles du rythme) ont bien été traités.

Je vous encourage à joindre le compte-rendu d’hospitalisation initiale, le dernier compte-rendu de consultation et le dernier bilan effectué par le neurologue ou le médecin rééducateur.

N’oubliez pas de préciser le traitement que vous prenez et si vous avez toujours des séances de rééducation ou d’orthophonie.

Vous pouvez aussi rédiger un courrier précisant les gênes que vous conservez dans votre vie quotidienne, si vous conduisez une voiture normale ou si celle-ci est aménagée…

Quelle sera la décision de l’assureur en cas d'AVC ?

Il y aura de toute façon une période d’attente d’au minimum un an.

Les garanties IT et PTIA vous seront refusées. La garantie décès vous sera accordée avec un risque aggravé qui se situera entre 100 et 150 %.

AVC : vers quelle assurance de prêt se tourner ?

Atteint d'AVC, votre banque refuse de couvrir votre prêt ? Vous souhaitez trouver un assureur n’appliquant pas de surprime ? Chez Réassurez-moi, nous militons pour que chaque particulier, quels que soit ses soucis de santé, trouve une assurance de prêt pour son projet immobilier.

En tant que courtiers, nous travaillons avec plusieurs partenaires acceptant d’assurer les emprunteurs ayant un risque médical. Pour accéder à leurs offres, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur en ligne d’assurances prêt immobilier. Notre outil, gratuit et anonyme, sélectionnera pour vous des devis adaptés à votre profil et à votre projet d'emprunt (pensez à sélectionner la case « risque médical »). Qui plus est, notre équipe d’experts reste disponible au téléphone pour vous conseiller gratuitement dans toutes les étapes de votre démarche d’assurance :

Économisez jusqu’à 18 000 € sur votre assurance de prêt

Je compare les offres

On vous accompagne pas à pas

Simple et gratuit

En tant que courtier d’assurance, notre mission est de vous informer et de vous conseiller sur les offres d’assurance proposées sur le marché. Ces fiches conseils ont pour objet de vous présenter les produits de nos assureurs partenaires comme ceux avec lesquels nous n’entretenons pas de liens. Ces fiches vous donnent notre analyse objective sur les contrats d’assurance mais aussi des informations sur les formalités d’adhésion.

Il est important de faire jouer la concurrence car les grilles de tarification peuvent être très différentes d’une assurance à l’autre. Les contrats des banques sont rarement les plus compétitifs, ni les plus flexibles en cas de risque médical. Choisir un assureur externe est souvent la meilleure solution pour les emprunteurs ayant un problème de santé. Chez Réassurez-moi, nous mettons tout en œuvre pour vous aider à couvrir votre prêt, quelle que soit votre pathologie.