Comment choisir son contrat d’assurance obsèques ?

De plus en plus de français décident de mettre un capital de côté afin de financer leurs propres obsèques futures, et même de les organiser par anticipation en choisissant une entreprise de pompes funèbres et en réglant tous les détails avec elle. Il s’agit là de l’assurance obsèques. Toutefois, le fonctionnement de cette prévoyance reste, pour beaucoup, encore flou. Bon nombre de français se demandent comment choisir leur assurance obsèques ? Quels sont les différents types de contrat disponibles ? À quels critères être attentif ? Si vous vous posez également ces questions, vous êtes au bon endroit.

Un contrat d’assurance obsèques vous permet, selon la formule choisie :

  • De provisionner de votre vivant un capital qui sera spécifiquement destiné au financement de vos funérailles futures,
  • De prévoir un capital pour vos obsèques et de décider de son utilisation précise en amont, en choisissant l’opérateur de pompes funèbres, le type de cérémonie (civile ou religieuse), le mode de sépulture…

On distingue donc l’assurance obsèques en capital de l’assurance obsèques en prestations personnalisées. Afin de savoir que choisir, commencez par vous poser les questions suivantes :

  • Désirez vous « seulement » constituer un capital pour vos obsèques sans pour autant décider de son utilisation exacte ?
  • Qui recevra cette somme après votre décès ? Un proche ? Une entreprise de pompes funèbres ? 
  • Quel degré d’autonomie lui laisserez-vous ? 
  • Souhaitez-vous fixer vous-même, dès aujourd’hui, les modalités de vos funérailles futures ? 

Dans tous les cas, vous devrez désigner une ou plusieurs personnes physiques ou morales via la « clause bénéficiaire ». Il pourra par exemple s’agir de votre conjoint(e), de vos enfants… ou directement d’un opérateur funéraire : celui que vous aurez choisi pour prendre en charge votre enterrement / crémation.

Comment obtenir des devis d’assurance obsèques ?

Que vous souhaitiez souscrire à une assurance obsèques en capital ou en prestations, il vous faudra, pour la partie financement, adhérer à un contrat auprès :

  • D’une banque,
  • D’un assureur,
  • D’une mutuelle.

Si vous préférez être accompagné dans vos recherches, vous pouvez également contacter un professionnel de l’assurance et de la prévoyance, c’est-à-dire un courtier.

En tant que courtier indépendant en ligne, Réassurez-moi vous propose un comparateur d’assurances obsèques. Notre outil est 100 % gratuit, anonyme et très simple utilisation. Il vous permet d’accéder en quelques clics à une sélection des meilleurs devis du marché.

La seule chose à faire est de remplir un formulaire unique, afin que nous puissions correctement cerner vos attentes et votre profil : contrat en capital ou en prestations, montant de capital souhaité, type de versements, durée des cotisations…

Une fois ces informations renseignées, notre outil analyse instantanément de nombreux contrats disponibles sur le marché et vous présente une sélection objective des « meilleures » offres, à savoir les plus adaptées à vos besoins. Vous n’avez plus qu’à faire votre choix !

Concernant le contrat de prestations obsèques, contactez plusieurs opérateurs de pompes funèbres de la région où vous souhaitez être inhumé. Prenez des rendez-vous afin d’obtenir des devis chiffrés à mettre en concurrence. L’obtention et la comparaison de ces propositions prendront nécessairement un peu de temps, mais cela reste tout à fait légitime au vu de l’importance de l’acte.

Si vous souhaitez souscrire à une assurance obsèques en prestations, sachez que l’opérateur de pompes funèbres pourra vous recommander un établissement pour la partie financement (constitution du capital).

Pourquoi comparer plusieurs contrats d’assurance obsèques ?

Votre contrat d’assurance obsèques vous suivra jusqu’à votre décès. Il est donc primordial de prendre le temps de choisir le bon.

Le recours à un comparateur de garanties obsèques en ligne a plusieurs avantages :

  • Vous ne perdez plus de temps à solliciter des devis un à un auprès de banques / d’assureurs / de mutuelles sur leur site internet ou – plus chronophage encore – en agence
  • Vous faites votre choix de manière éclairée, avec une meilleure vision de la réalité du marché, et souscrivez in fine au contrat d’assurance obsèques le plus complet au meilleur prix
  • Vous accédez à des offres déjà personnalisées à partir d’un formulaire unique
  • Vous profitez de tarifs négociés pour vous par Réassurez-moi
  • Vous pourrez souscrire directement en ligne sans formalités médicales

Tous les contrats ne se valent pas. Chaque organisme pose ses propres conditions et offre des garanties / options différentes, en matière par exemple de modalités de versement, de rachat du capital ou de durée des cotisations. De même, le taux de revalorisation servi varie d’une compagnie à l’autre, de même que le montant des frais de gestion et de versement.

Le prix d’une assurance obsèques

Vous pourrez constituer votre capital obsèques en une fois, via un versement unique, ou en payant des cotisations, si vous préférez lisser cet effort financier dans le temps.

Si votre trésorerie actuelle vous le permet, la solution la plus profitable est de procéder à un versement unique. À 55 ans, vous verserez par exemple 2 000 euros pour un capital garanti de 3 000 euros, puisque la différence sera constituée par les intérêts générés.

Si vous préférez payer des cotisations, le montant dépendra notamment :

  • Du montant de capital choisi (en fonction du coût estimé de vos obsèques ou défini sur la base d’un devis chiffré obtenu auprès d’une entreprise de pompes funèbres),
  • De votre âge au moment de la souscription,
  • De la durée de cotisations (dans le cas du versement temporaire),
  • Du choix de la compagnie d’assurance / banque
Passé 70 ans, il vous sera en principe impossible d’opter pour le mode de versement temporaire. Votre seul choix sera alors de souscrire à une garantie obsèques en versements viagers, qui s’avère bien plus chère pour un capital garanti équivalent.

Plus tôt vous souscrivez à votre contrat obsèques, moins élevée sera votre cotisation, tout simplement car vous pourrez opter pour une période de versement plus longue. Par exemple, vos versements pourront être étalés sur 15 ou 20 ans, là où l’assureur vous demandera probablement de provisionner le capital sur 5 ou 10 si vous avez plus de 60 / 65 ans.

Selon les contrats, les cotisations peuvent augmenter avec l’âge.

Sur la question unique du prix, la mise en concurrence entre plusieurs devis d’assurance obsèques est relativement simple : il vous suffit de comparer la cotisation périodique qui vous sera demandée par chaque assureur pour le montant de capital souhaité. À titre d’exemple, un homme de 60 ans souhaitant constituer un capital de 3000 euros sur 10 ans payera 25 euros par mois pendant cette durée (hors frais).

La constitution du capital d’un contrat d’assurance obsèques

Le choix d’un montant de capital

Lorsque vous souscrirez à votre assurance obsèques, vous devrez choisir vous-même le montant que vous souhaitez provisionner, en général entre 1 000 et 20 000 euros (selon les assureurs). La moyenne en France se situe à 3 500 euros environ, ce qui correspond au coût moyen d’un enterrement (même s’il diffère largement selon les régions).

Idéalement, plutôt que d’estimer la facture totale de vos funérailles, basez-vous sur un ou plusieurs devis d’entreprises de pompes funèbres.

Prévoyez une « marge » en choisissant un montant légèrement supérieur aux devis reçus. En effet, les frais d’obsèques augmentent – très – vite en France. Or, le risque est que le capital choisi au départ ne suffise plus au jour de votre décès. Ce serait alors à vos héritiers de compléter.

Le choix du type de cotisation

En général, pour ce qui est de la constitution du capital, vous aurez le choix entre :

  • Un versement unique,
  • Une cotisation temporaire, c’est-à-dire périodique (mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle) pendant une certaine durée (de 5 à 20 ans), le temps de constituer le montant choisi,
  • Une cotisation viagère, calculée en fonction de votre âge et du montant de capital, que vous paierez jusqu’à votre décès.

Les 50/60 ans (ou plus jeunes encore) ont tout intérêt à prioriser le versement unique et à défaut, la cotisation temporaire, car ils pourront lisser cet effort dans le temps, de manière quasiment indolore (quelques dizaines d’euros par mois selon le montant de capital voulu).

Les personnes plus séniors approchant l’âge moyen de décès en France (selon les statistiques propres à leur sexe) préféreront quant à elle la cotisation viagère.

En matière d’assurance obsèques, nous vous recommandons de vous y prendre tôt, idéalement à 50 / 60 ans et dans tous les cas, de vous assurer que le capital sera constitué entièrement lors du départ à la retraite afin de ne pas avoir à supporter cette charge à un moment où les revenus baissent.

Le taux de revalorisation du capital

Lors du choix de votre assurance obsèques, jetez un œil attentif au taux de revalorisation mis en avant par l’assurance obsèques de la banque ou l’assurance obsèques de l’assureur. C’est un critère important. N’oubliez pas que le contrat vous suivra jusqu’à votre décès : vous êtes en droit d’attendre à ce que le capital versé génère des intérêts.

Comparez les taux de revalorisation avancés. Ceux-ci doivent à minima couvrir l’inflation et suivre – dans la mesure du possible – l’augmentation rapide des frais obsèques.

Si la revalorisation de votre contrat n’est pas assez forte, le capital versé à vos bénéficiaires pourrait être insuffisant, surtout si votre décès survient dans 30 ou 35 ans.

La possibilité de racheter le capital

Autre critère de choix important : la possibilité de racheter ou non le capital. Tous les contrats ne vous laissent pas nécessairement cette liberté. Concrètement, il s’agira simplement de savoir si vous pourrez récupérer les sommes versées :

  • Entièrement, via un rachat total, qui met un terme au contrat,
  • Partiellement, via un rachat partiel.

Cette capacité vous est conférée, ou non, par une clause de rachat inscrite au contrat.

Lorsque le rachat est possible, des conditions peuvent être posées dans la police d'assurance obsèques. Par exemple, un rachat partiel pourra être limité à 20 % du montant total.

Le délai de carence de l’assurance obsèques

Avant de finaliser toute souscription à un contrat, vérifiez la durée du délai de carence de l’assurance obsèques. En général, celui-ci peut aller de quelques mois à 2 ans (rarement plus).

Le délai de carence est le laps de temps pendant lequel vous payerez vos cotisations temporaires ou viagères, mais sans bénéficier encore du capital garanti.

Si vous veniez à décéder pendant cette période, il ne serait pas intégralement remis à vos bénéficiaires. En revanche, les cotisations versées seraient remboursées.

En règle générale, le délai de carence ne concerne que les décès résultant d’une maladie, et non ceux faisant suite à un accident. Ainsi, en cas par exemple d’accident de voiture entraînant votre disparition, le capital garanti sera bien transféré à vos bénéficiaires.

Certains contrats peuvent ne prévoir aucun délai de carence, même pour maladie. Cela reste rare puisque cette période « tampon » est une sécurité pour la banque / l’assureur afin d’éviter toute fraude ou non déclaration d’un état de santé préexistant. Comparez les contrats du marché pour trouver une assurance sans délai de carence !

Pendant le délai de carence

Après le délai de carence

Décès suite à maladie

Cotisations remboursées

Capital versé

Décès suite à accident

Capital versé

Capital versé

La liberté de modification de votre contrat obsèques

La loi Sueur de 2004 pose un principe simple : en matière d’assurance obsèques, vous pouvez modifier, tout au long de la vie de votre contrat, bon nombre de choix exprimés à la signature. Cela fait l’objet d’une clause qui doit nécessairement apparaître au contrat.

En effet, vos décisions peuvent évoluer avec le temps. Vous pourrez ainsi modifier (auprès de la banque ou de l’opérateur de pompes funèbres si vous avez choisi un contrat d’assurance obsèques en prestations):

Certains choix ne seront pas modifiables. Tout dépend là encore de votre assurance / contrat en prestations obsèques.

Si vous veniez à modifier votre contrat obsèques en prestations (souscrit auprès d’un opérateur funéraire), vous sera remis un avenant ou une clause additionnelle qu’il faudra ensuite transmettre à l’organisme détenant le contrat de financement.

Les garanties d’assistance d’un contrat obsèques

La plupart des contrats d’assurance obsèques en capital (ou en capital + prestations) prévoient des garanties d’assistance incluses de base. Il s’agit là encore d’un critère de choix important pour tout souscripteur.

Même si l’étendue et les conditions exactes d’application de ces garanties varient d’une police à l’autre, sont généralement prévues :

  • Une assistance rapatriement de corps,
  • Le transport de la famille (en principe jusqu’au lieu des funérailles),
  • Une aide aux démarches administratives, c’est-à-dire une équipe d’assistance joignable 7/7 jours et 24/24 heures,
  • Une assistance psychologique pour vos proches…

Les garanties liées à « l’après-décès » sont particulièrement importantes. En effet, en période de deuil, bon nombre de personnes se sentent dépassées par les démarches à accomplir, et ce notamment lorsque c’est la première fois. L’assistance d’une équipe dédiée est alors un vrai plus. Veillez à ce que votre contrat d’assurance obsèques intègre ce type de garantie.