Quand souscrire une assurance obsèques ?

Plus de 4 millions de français sont aujourd’hui couverts par un contrat d’assurance obsèques. Certains choisissent simplement de constituer progressivement un capital destiné à financer leurs funérailles futures, là où d’autres organisent déjà, de leur vivant, le déroulement de la cérémonie, de leur inhumation ou crémation…
Même si l’âge moyen de signature d’une telle prévoyance est d’environ 60 ans, il est possible de s’y prendre bien en amont ou à l’inverse, de ne s’y pencher que plus tard. Quel est l’âge « idéal » pour souscrire à une garantie obsèques ? Quel type de cotisation préférer ? Que vous conseillons nous ? Suivez le guide.

L’assurance obsèques se destine aux personnes souhaitant régler, de leur vivant, la question de leurs funérailles futures. Il s’agit donc d’un produit de prévoyance, qui vous permet, selon la formule choisie :

  • De constituer un capital qui servira à leur financement,
  • De provisionner un capital et de décider de son utilisation précise : mode de sépulture, type de cérémonie, achat ou location d’une concession… en réglant tout en avance avec une entreprise de pompes funèbres.

Le contrat d’assurance obsèques en capital

Un contrat d’assurance obsèques en capital a un objectif unique : le provisionnement du montant que vous jugez nécessaire pour vos funérailles, sur la base par exemple de devis obtenus auprès d’entreprises de pompes funèbres.

Concrètement, ce produit peut être souscrit auprès d’une banque ayant une assurance obsèques, d’un assureur indépendant ou d’une mutuelle. Vous constituerez le montant choisi en une fois (via une cotisation unique) ou au fil du temps, en versant des cotisations périodiques.

Après votre décès, le capital sera versé au(x) bénéficiaire(s) que vous aurez désigné(s) : votre conjoint(e), un proche, un opérateur de pompes funèbres… lesquels l’utiliseront pour régler la note de votre enterrement.

Le capital versé sera exonéré de droits de succession. C’est là l’un des principaux avantages de ce type de garantie.

Ainsi, vous vous assurez que vos funérailles seront financées à l’avance, sans que cela ne soit prélevé sur la succession / payé par vos héritiers.
A savoir : si vous souhaitez aller plus loin et prévoir le déroulement des funérailles, vous devrez adhérer à un contrat d’assurance en prestations obsèques.

Le contrat d’assurance obsèques en prestations personnalisées

L’assurance obsèques en prestations personnalisées est en réalité une combinaison de deux contrats :

  • Le contrat de financement, souscrit auprès d’une banque ou d’un assureur ayant des assurances obsèques, qui vous permet de constituer le capital,
  • Le contrat de prestations funéraires, signé auprès d’un opérateur de pompes funèbres de votre vivant, qui vous permet de régler dans le moindre détail l’organisation de vos funérailles futures.

Dans un premier temps, tournez-vous vers une entreprise (ou idéalement, plusieurs pour comparer)de pompes funèbres, afin d’obtenir un devis chiffré des prestations et fournitures funéraires que vous souhaitez. Cela vous permettra de savoir précisément ce qu’il sera possible de faire, et quel montant de capital vous devrez provisionner à cette fin.

Vous pourrez choisir toutes les prestations pour votre contrat, ou presque :

  • Crémation ou inhumation
  • Cérémonie laïque ou religieuse
  • Choix du cercueil / de l’urne
  • Choix du maître de cérémonie
  • Choix de la concession
  • Choix des fleurs ...

L’opérateur funéraire vous remettra un inventaire précis des fournitures et services inclus dans le devis, ainsi qu’une liste complète des éléments non compris.

Une fois votre devis en main, vous n’aurez plus qu’à solliciter des banques / assureurs / mutuelles pour la partie « constitution du capital ».

Au jour du décès, c’est l’opérateur de pompes funèbres qui recevra l’argent et organisera la cérémonie dans le respect de vos dernières volontés.

À quel âge souscrire à une assurance obsèques ?

En matière d’assurance obsèques, il n’y a pas de règle, mais sachez que plus vous souscrivez et cotisez tard, plus les versements périodiques sont élevés.

L’âge minimum est de 18 ans pour souscrire à un tel contrat. L’âge maximum dépend du type de versement et de la compagnie choisis, mais il tourne en général aux alentours de 80 ans.

L’idéal est de s’y prendre le plus tôt possible, pendant votre vie professionnelle, afin que le capital soit déjà provisionné lorsque vous atteindrez l’âge de la retraite, où les revenus baissent. La majorité des souscripteurs à un contrat obsèques ont, en France, entre 50 et 60 ans : ils capitalisent ainsi progressivement et de manière indolore au fil des années. Une fois le capital constitué, les cotisations s’arrêtent et la garantie est acquise à vie.

Il existe en réalité trois types de cotisation :

  • Le versement unique : vous apportez le capital en une fois.
  • Le versement temporaire : vous payez une cotisation périodique pendant une certaine durée fixée dès la souscription (et qui dépend du montant de capital choisi) allant de 5 à 20 ou 25 ans, selon les assureurs.
  • Le versement viager : vous choisissez un montant de capital et vous payez une cotisation calculée en fonction jusqu’à votre décès.

Si vous choisissez un contrat d’assurance obsèques en capital + prestations, rappelez-vous que vous devrez en outre choisir l’opérateur de pompes funèbres qui se chargera de vos funérailles. Toutefois, même si vous souscrivez à 50 ans, sachez que vous pourrez modifier la majorité de vos souhaits pendant toute la durée du contrat !

La plupart des contrats obsèques prévoient un délai de carence (pour maladie) allant de quelques mois à deux ans après l’adhésion. Si vous veniez à disparaître pendant cette période, le capital ne serait pas versé intégralement aux bénéficiaires : seules les cotisations versées seraient remboursées !

L’assurance obsèques en versement unique

Entre les trois modes de versement possibles, la cotisation unique est la plus avantageuse, quel que soit le montant de capital que vous désirez allouer à vos funérailles. Bien entendu, la seule condition est de disposer de ces liquidités au moment de la signature, et de vouloir « bloquer » une somme parfois importante (en moyenne 5 000 euros).
Constituable à tout moment, vous vous assurez ainsi que le capital total nécessaire pour vos obsèques sera là au moment de votre décès. Vous ne « payez » qu’une seule fois et la garantie sera acquise à vie.

Le principal intérêt du versement unique est qu’il n’y a aucun risque que vos bénéficiaires reçoivent moins que le capital que vous aviez jugé opportun (comme cela peut être le cas en matière de cotisations temporaires).

Chaque année, le capital versé sera revalorisé par la banque ou l’assureur, selon un taux qui lui est propre, afin de couvrir notamment l’augmentation constante des frais d’obsèques.

En règle générale, cette option « versement unique » est proposée par tous les organismes aux souscripteurs ayant moins de 70 / 75 ans.

L’assurance obsèques en versements temporaires

En matière de contrat obsèques, le fonctionnement des versements temporaires ou périodiques est simple : comme pour toute assurance, vous versez une cotisation périodique :

  • Chaque mois,
  • (ou) Chaque trimestre,
  • (ou) Chaque semestre,
  • (ou) Chaque année.

La durée des versements pourra aller de 5 à 20 / 25 ans, selon le montant que vous souhaitez provisionner et les possibilités offertes par la compagnie choisie.

L’intérêt des cotisations périodiques est que cela vous permet de lisser la constitution du capital dans le temps, de façon quasi indolore. La cotisation tourne en moyenne aux alentours de 40 euros par mois. Bon nombre de français choisissent cette option, et notamment les 50 / 60 ans, qui souhaitent que le capital soit entièrement constitué lors de leur départ à la retraite, sans trop grever leur budget mensuel.

L’âge maximum pour ce mode de versement – même s’il varie selon les compagnies – est en général de 70 ans à la signature.

À titre d’exemple, la cotisation périodique en assurance obsèques s’avère avantageuse (par opposition au versement viager) pour l’assuré souscrivant à 60 ans pour un capital de 5 000 euros sur 10 ans, et décédant à 80 ans :

Cotisations versées au jour du décès (80 ans)

Capital versé aux bénéficiaires

Cotisations périodiques (pendant 10 ans)

5 000 euros (les cotisations s'arrêtent à 70 ans)

5 000 euros

Cotisations viagères

9 600 euros (les cotisations continuent jusqu'au décès)

5 000 euros

L’assurance obsèques en versements viagers

Un contrat obsèques souscrit en versements viagers est une assurance « vie entière ». Concrètement, vous payerez une cotisation  (calculée sur la base de votre âge / du montant de capital souhaité)  jusqu’à votre décès.

L’intérêt de ce type de financement est variable :

  • Si au jour de votre décès, les cotisations versées n’ont pas suffi à constituer le capital choisi à la signature (par exemple, 5 000 euros), vos bénéficiaires recevront quand même le montant total défini au départ (5 000 euros), et non « seulement » le total cumulé des cotisations (sauf si votre décès survient pendant le délai de carence de l’assurance obsèques),
  • Si au jour de votre décès, vous avez par exemple versé 8 000 euros de cotisations pour un capital garanti de 5 000 euros, vos bénéficiaires ne recevront que cette seconde somme, l’excédent de cotisations ayant donc été versé à fonds perdus.

De moins en moins proposée par les banques / assureurs, l’assurance obsèques en cotisations viagères présente donc un risque de « perte » puisque vous « payerez » jusqu’à votre décès. Toutefois, elle s’avère tout de même intéressante dans certains cas. 

Ce mode de versement est en général possible jusqu’à 80 ans. Les cotisations seront en principe plus élevées que celles d’une assurance obsèques en versements temporaires.

Par exemple, pour un souscripteur de 75 ans souhaitant garantir un capital de 5 000 euros, et décédant à 80 ans :

Cotisations versées au jour du décès (80 ans)

Capital versé aux bénéficiaires

Cotisations périodiques (pendant 10 ans)

2 400 euros (5 ans de cotisations à 40 euros par mois)

2 400 euros

Cotisations viagères

3 000 euros (5 ans de cotisations à 50 euros par mois)

5 000 euros

En définitive, ce mode de versement concerne principalement les souscripteurs qui approchent de l’âge moyen de décès en fonction de leur sexe (selon les statistiques nationales).

Comment obtenir des devis d’assurance obsèques ?

Si vous souhaitez simplement constituer un capital pour vos funérailles futures, vous pourrez souscrire à un contrat obsèques en capital auprès :

  • D’une banque
  • D’un assureur
  • D’une mutuelle
  • D’un courtier en cabinet ou en ligne

Afin de faciliter vos recherches et de vous permettre de souscrire in fine à un contrat pas cher avec un excellent niveau de garanties, Réassurez-moi, en tant que courtier indépendant en ligne, a développé pour vous un comparateur de contrats d’assurance obsèques en ligne.

L’outil que nous vous proposons est gratuit, 100 % anonyme et sans aucun engagement.

À partir d’un formulaire unique, notre comparateur sonde un large panel d’offres du marché et vous présente les plus compétitives, sur la base de critères objectifs, tels que les frais retenus par l’organisme, les délais de carence, la qualité intrinsèque des garanties d’assistance…

Concernant le contrat de prestations funéraires (si vous désirez organiser le déroulement de votre enterrement de votre vivant), nous vous conseillons de solliciter plusieurs devis auprès d’entreprises de pompes funèbres, afin de pouvoir les mettre en concurrence sur la base du rapport qualité / prix de leurs offres.

Comment choisir votre assurance obsèques ?

Dans un premier temps, faites un point sur vos besoins :

  • Souhaitez-vous seulement constituer un capital pour vos obsèques futures ?
  • Désirez-vous aller plus loin et organiser dès maintenant le déroulé de vos funérailles ?
  • Quel montant de capital est nécessaire (montant estimé ou basé sur des devis obtenus auprès d’opérateurs de pompes funèbres) ?
  • Qui seront vos bénéficiaires ? Un ou des proches ? Une entreprise funéraire ? 

Lors de la comparaison des devis obtenus, par exemple via notre comparateur de garanties obsèques en ligne, concentrez-vous principalement sur :

  • Le délai de carence prévu,
  • Le taux de revalorisation avancé par l’organisme,
  • Les frais retenus (frais de gestion, de versement…),
  • La capacité à racheter votre contrat ou non (récupérer le capital),
  • Le fait que les cotisations augmentent avec l’âge ou non…

Concernant le contrat de prestations / fournitures obsèques, la comparaison entre plusieurs entreprises de pompes funèbres est assez « simple ». Sachez cependant que les prix varient très largement (du simple au double) selon l’opérateur choisi et la zone géographique ou vous souhaitez être enterré.