Tout savoir sur la cote argus

Que vous cherchiez à acheter ou à vendre un véhicule, votre réflexe majeur sera très probablement de vous référer à sa cote argus. Ce système d’évaluation de la valeur marchande d’une voiture d’occasion est le plus ancien et le plus utilisé depuis les premières estimations de l’Argus de l’Automobile en 1927.
Comment faire pour connaître la cote argus d’un véhicule ? Comment est-elle calculée ? Existe-t-il d’autres cotes ? Faisons le point.

La cote argus reflète la valeur brute d’un véhicule

La cote argus est en France la valeur de référence d’un véhicule sur le marché de l’occasion. Il s’agit en réalité d’une estimation du prix auquel vous pourrez céder ou acquérir un véhicule. Elle est donc utile à la fois pour le vendeur et l’acheteur.

Connaître la valeur marchande de votre voiture vous servira de base de négociation en cas de cession (à un particulier ou à un professionnel). Le prix effectif de vente / d’achat pourra toutefois être différent car impacté par de nombreux autres critères.

Le « cours moyen argus » est établi, pour chaque véhicule, par l’Argus de l’Automobile. Le processus commence avant même la commercialisation d’un nouveau modèle (sur la base du prix neuf catalogue). La dépréciation est alors anticipée afin de connaître la valeur qu’aura par exemple la voiture dans 3, 5 ou 10 ans.

Au delà de la cote « brute » (qui est calculée pour tel modèle, de telle année, avec tel kilométrage standard…), il sera plus intéressant encore de connaître la valeur marchande « affinée », c’est-à-dire personnalisée, de votre véhicule.

Quels types de véhicules ont une cote argus ?

Au delà des voitures particulières, de très nombreux véhicules ont une cote argus. L’Argus de l’Automobile a en effet progressivement étendu ses cotations à d’autres types d’engins.

Outre les voitures (dont les 4×4), ont ainsi une cote à l’argus :

  • Les véhicules utilitaires légers (VUL),
  • Les motos et cyclomoteurs (petites ou grosses cylindrées, scooters…),
  • Les tracteurs routiers,
  • Les camions,
  • Les quads.

Certains modèles ne sont pas cotés. Il sera plus difficile de trouver une cote pour, par exemple, une voiture sans permis ou un camping car. Vous devrez alors étudier la réalité du marché vous-même en comparant les offres.

Qu’est-ce que la cote personnalisée ou affinée ?

La cote argus « officielle » correspond au cours argus moyen, c’est-à-dire à la valeur « moyenne » d’un modèle mis en circulation au milieu de l’année (du « millésime »), ayant un kilométrage standard au vu de son âge, étant dans un état standard…

À l’inverse, la cote personnalisée ou affinée reflète la valeur « réelle » de votre véhicule personnel au vu de ses caractéristiques précises : kilométrage effectif, date de mise en circulation, région… Vous pourrez la calculer vous-même sur internet, par exemple sur le site de La Centrale.

Si vous avez par exemple acheté une Alfa Romeo Giulietta en 2015, vous pourrez consulter la cote brute du modèle (sur la base de critères standards) ou calculer la valeur de votre auto personnelle en renseignant ses caractéristiques réelles.

Comment obtenir la cote argus gratuite de sa voiture en ligne ?

Si vous souhaitez obtenir le cours argus moyen de votre véhicule en ligne, rendez-vous sur le site de l’Argus. Vous pourrez effectuer une recherche gratuitement soit :

  • Avec votre numéro d’immatriculation,
  • Avec votre carte grise,
  • En indiquant manuellement le modèle de votre véhicule (marque, modèle, année de mise en circulation…).

Afin d’obtenir une cote affinée, vous pourrez également vous rendre sur le site de La Centrale, qui actualise très régulièrement ses données.

Nous vous conseillons de comparer plusieurs cotes données par des sites différents. En ne vous concentrant que sur un seul indice, vous risqueriez de surévaluer / sous-évaluer un véhicule. Par exemple, l’Argus est réputé pour ses cotes plutôt « basses ».

Quel est le prix de la cote argus ? L’obtention de la cote est gratuite en ligne. Afin de l’obtenir, vous devrez en revanche communiquer vos coordonnées.

Comment est opéré le calcul de la cote argus ?

La cote calculée par l’Argus de l’automobile est déterminée par des « experts coteurs », c’est-à-dire des spécialistes du marché de l’auto. Ces derniers travaillent en toute indépendance et avec la plus grande objectivité.

Pour déterminer le cours argus moyen d’un véhicule, sont pris en compte de nombreux éléments, tels que notamment :

  • La courbe de dépréciation posée par les experts coteurs (en fonction de la motorisation, du niveau de finitions…)
  • Le jeu de l’offre et de la demande (les variations du marché),
  • Les chiffres réels des transactions pour ce modèle en concession.

Pour rappel, le cours argus moyen est celui d’un véhicule « moyen », ayant été immatriculé au milieu de l’année (mise en circulation) et ayant un kilométrage standard.

La courbe de dépréciation évaluée par les experts tient quant à elle compte de la motorisation et des options. Au fil du temps, ont été observés des « comportements types de décote » qui sont encore vérifiables aujourd’hui. La courbe permet donc d’estimer la cote argus qu’aura le véhicule dans plusieurs années.

Quatre critères sont retenus par l’Argus de l’automobile pour identifier un véhicule.

Par l’intermédiaire du logiciel de gestion Argus (utilisé par la majorité des professionnels de l’automobile), la structure collecte en permanence un flux de données à partir desquelles sont calculées les cotes.

Faut-il choisir son assurance auto en fonction de la cote argus de son véhicule ?

Il est légitime, en termes d’assurance auto, de prendre en compte la cote argus (ou toute autre cote équivalente) lorsque vous choisissez votre contrat : si votre voiture a une « faible » valeur, une assurance auto au tiers suffira peut-être. À l’inverse, vous aurez tout intérêt à assurer une voiture neuve / ayant une cote élevée (voiture de collection ou ancienne par exemple) en assurance auto tous risques afin de bénéficier d’une indemnisation en cas, par exemple, de vol ou de vandalisme.

Tous les assureurs auto proposent plusieurs formules posant des niveaux de couverture progressifs, ainsi que des garanties optionnelles qui vous permettent au final de personnaliser votre couverture.

Plutôt que de solliciter des devis un à un auprès, par exemple, d’assureurs, de banques ou de mutuelles, pensez à notre comparateur d’assurances auto en ligne !

L’outil développé par Réassurez-moi est 100 % gratuit. Il vous permet, sans engagement, d’accéder à une sélection anonyme et personnalisée des meilleurs contrats d’assurance auto du marché, calibrés en fonction de vos besoins et de vos attentes en termes de couverture.

Notre outil sonde le marché à votre place et vous propose les offres qui sont objectivement les plus adaptées au meilleur prix. In fine, vous pourrez souscrire en ligne au meilleur contrat ou télécharger les devis d’assurance auto de votre choix directement via notre site !

Réassurez-moi est un courtier digital indépendant. Nous n’avons aucun intérêt à favoriser un assureur plutôt qu’un autre.

Quelles sont les alternatives à la cote argus ?

L’Argus de l’Automobile publie sa propre cote depuis plus de 90 ans. Il s’agit donc de la plus « connue ». Toutefois, il reste intéressant de vérifier, avant de vendre ou d’acheter, quelle est la valeur d’un véhicule aux yeux d’autres acteurs du marché de l’occasion.

La cote La Centrale

Site référence d’achat / vente de véhicules d’occasion, La Centrale propose également sa cotation. Là encore, des experts automobiles s’appuient sur la base de données du site (les annonces elles-mêmes) pour établir la cote « brute » de très nombreux types de véhicules.

Nous vous rappelons que la cote brute correspond à un modèle dans un état standard, conforme à la configuration d’origine, mis en circulation en milieu d’année et présentant un kilométrage standard au vu de son âge.

Sur le site de La Centrale, il est également possible pour tout particulier d’obtenir gratuitement la cote affinée de sa voiture au vu de ses caractéristiques réelles (date de mise en circulation effective, kilométrage actuel…).

En outre, sachez que La Centrale est joignable, pour toutes questions, par téléphone au 01 77 49 01 80 (du lundi au vendredi de 9h à 17h) ou par email.

La cote Turbo

Turbo propose également son propre service de cotation des véhicules d’occasion. L’estimation est gratuite et là encore, tout se passe en ligne. Vous devrez suivre toutes les étapes habituelles de recherche manuelle (marque, modèle, année…) pour « retrouver » votre véhicule.

La cote Turbo est déterminée à partir d’une base de données actualisée quotidiennement (et enregistrant des transactions réelles) afin de donner une valeur au plus juste de la valeur marchande d’un véhicule.

Nous vous rappelons qu’il est conseillé de comparer cette estimation avec les cotes argus et La Centrale !

À qui s’adresse la cote argus ?

Même si son rôle premier est de servir de base de négociation dans le cadre d’une transaction de véhicule (indiquant en quelque sorte sa valeur plancher), la cote argus n’est pas utile qu’aux particuliers.

Les professionnels du secteur tels que les concessions ou les garages s’appuient également sur le cours moyen argus, notamment lorsqu’ils rachètent une voiture (ou tout autre véhicule) à un particulier. À noter toutefois qu’ils auront tendance à minorer la valeur marchande car ils tiendront compte des éventuels coûts de réparation / de remise en état.

L’Administration publique, ainsi (qu’entre autres) que les notaires ou les avocats pourront également avoir besoin de connaître la cote argus d’un véhicule, par exemple dans le cadre d’une saisie de biens, de la succession d’un propriétaire défunt…

Au final, la cote argus (ainsi que les autres cotes disponibles) est un indicateur important qui sera utilisé par un large spectre de personnes physiques et morales.

Une voiture de plus de 10 ans a-t-elle une cote à l’argus ?

Au delà de 10 ans, l’on estime souvent qu’un véhicule n’est « plus coté ». Pourtant, une voiture peut conserver une valeur importante (voire très importante), car toutes ne sont pas soumises à une dépréciation équivalente. Il faudra alors s’appuyer sur un faisceau de critères pour déterminer le prix de marché d’un véhicule.

Traditionnellement, l’on considère d’abord une décote mathématique : après les 3 ou 4 premières années, le véhicule perd en moyenne 10 % de sa valeur tous les ans. Cela dépend bien entendu du constructeur, du modèle, de la réalité du marché (offre et demande)… Certains véhicules sont très recherchés, tandis que d’autres ne le sont pas du tout.

Le kilométrage sera également un critère primordial lors de l’estimation de la valeur vénale d’un véhicule. Il faudra donc comparer le kilométrage réel à celui qui est en général constaté pour un modèle équivalent de la même année. Cette donnée est facilement accessible sur internet.

L’entretien, s’il a toujours été correctement assuré, sera également un argument à faire valoir en cas de vente. Si le vendeur produit les factures et le carnet d’entretien, la valeur de marché de la voiture s’en trouvera majorée.

Pour un véhicule de plus de 10 ans, la priorité sera donc d’étudier la réalité du marché en consultant les sites de vente ainsi que les tarifs avancés par les professionnels du secteur (concessions, garages…).

Laisser un commentaire