FICP, comment faire un rachat de crédit ? 

Mis à jour le 2 juin 2020 par Antoine Fruchard 

Lorsqu’on est à la peine pour rembourser un crédit, on s’expose à une inscription au FICP de la Banque de France. Être inscrit sur le Fichier national des incidents de remboursements des crédits aux particuliers n’est pas sans incidences et risque de vous mettre dans une situation financière délicate. Si vous envisagiez un rachat de crédit pour vous sortir d’affaire, cela risque d’être compromis en étant FICP. Ce n’est pour autant pas impossible et il existe des solutions pour regrouper vos crédits, explications.

Peut-on faire un rachat de crédit en étant FICP ?

Le Fichier national des incidents de remboursements des crédits aux particuliers (FICP) permet de recenser les personnes ayant rencontré des difficultés à payer leurs emprunts. En général, deux situations peuvent nous amener à être fiché au FICP :

  • vous avez eu un ou plusieurs incident(s) de paiement pour l’un de vos crédits et votre banque en a informé la Banque de France ;
  • vous avez déposé un dossier de surendettement auprès de la Banque de France.

Selon la situation dans laquelle vous vous trouvez une banque va étudier différemment votre dossier de rachat de crédit en étant FICP. Dans le premier cas, un organisme bancaire sera plus enclin à vous accorder un regroupement de prêt, même si vous allez devoir la convaincre de vous faire confiance. Soulignons cependant que si vous êtes FICP mais propriétaire d’un bien immobilier, la situation apparaîtra encore plus favorable aux yeux de la banque. Tandis que pour les FICP locataires, trouver un organisme de crédit ou un courtier acceptant un regroupement de crédits n’est pas facile car aucune garantie ne peut être produite en cas d’incident de paiement.

En revanche, si vous avez porté à la connaissance de la Banque de France votre surendettement, vous êtes alors d’office fiché FICP bien que votre dossier n’ai pas encore été examiné. Cette situation est considérée comme rédhibitoire par les organismes de prêt pour obtenir un rachat de crédit avec FICP. En effet, une fois votre dossier accepté, la Commission de surendettement va élaborer un plan conventionnel de redressement dont la durée varie en fonction de votre situation (maximum 8 ans). Ce plan vise à vous aider à sortir de votre surendettement et interdit les organismes de crédit de vous octroyer un nouveau prêt, rachat de crédits compris. Dans tous les cas, rachat de crédit et FICP ne font pas bon ménage et la meilleure solution reste de régulariser votre situation au plus vite.

Peut-t-on faire un rachat de crédit en étant FICP et interdit bancaire ? Dans la majorité des cas cela n’est pas possible, surtout si vous êtes inscrit au FCC de la Banque de France. Vous pouvez néanmoins vous tourner vers le micro-crédit social ou le prêt entre particuliers.

Comment faire un rachat de crédit quand on est FICP ?

Pour éviter de dépasser la ligne rouge du surendettement, un rachat de crédit est parfois la solution de la dernière chance. Cependant, il est très souvent difficile voire impossible d’obtenir un crédit auprès des établissements bancaires, qu’il s’agisse d’un prêt personnel, d’un découvert ou encore d’un rachat de crédit. Si les banques classiques sont majoritairement réticentes, certaines sociétés de crédit se sont spécialisées dans le secteur très spécifique du crédit aux emprunteurs FICP. Pour vous aider à trouver l’organisme bancaire qui vous convient, vous pouvez faire une simulation de rachat de crédit en surendettement ou faire appel à un courtier. Sachez cependant que si vous avez été déclaré en situation de surendettement par la Banque de France et inscrit au FICP, la banque n’aura même pas le droit de racheter ou regrouper vos crédits !

Les prêts pouvant être pris en compte pour un rachat de crédit avec fichage FICP, sont les crédits à la consommation (crédit automobile, crédit travaux, loisirs) et les emprunts immobiliers. Lors de la prise de contact avec la banque ou l’organisme de crédit, un certain nombre de documents vous seront demandés pour évaluer votre situation :

  • le détail de vos revenus et de votre patrimoine immobilier ;
  • votre ancienneté professionnelle ;
  • l’analyse de vos charges récurrentes et non récurrentes ;
  • la présence d’un apport personnel, garantie bancaire ou hypothèque ;
  • votre niveau d’endettement avant le regroupement des prêts.

Selon votre dossier, l’organisme bancaire statuera sur votre niveau de surendettement et l’opportunité du rachat de crédit. Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, votre dossier sera valorisé car vous disposez d’une garantie d’hypothèque en cas de défaut de paiement. Si vous sollicitez un rachat de crédit FICP pour locataire, ça se complique car votre demande risque d’être refusée. Une seule solution dans ce cas : régulariser rapidement votre situation ! Vous pouvez néanmoins faire appel à vos proches propriétaires pour qu’ils se portent cautions hypothécaires mais il s’agit d’une opération risquée. Enfin, si vous demandez un rachat de crédit FICP et que vous êtes fonctionnaire, il s’agit d’un atout, alors insistez bien là-dessus dans votre dossier car cela pourrait faire pencher la balance en votre faveur. Si votre demande de regroupement de crédit est acceptée, vous devrez alors rembourser une échéance unique et une seule assurance.

Le rachat de crédit ne va en aucun cas effacer vos dettes. Cela va simplement permettre d’étaler vos remboursements sur une durée supérieure à celle qui était initialement prévue.

Quel organisme de rachat de crédit pour FICP ?

Les banques et organismes de prêt considèrent dans la majorité des cas qu’un rachat de crédit lorsqu’on est fiché FICP représente un risque. Celui-ci est plus ou moins élevé selon si vous êtes propriétaire ou locataire. Alors vers qui se tourner ? Vous pouvez commencer par vous tourner vers la banque où vous détenez actuellement votre compte courant, celle-ci connait déjà votre situation financière et pourrait être plus apte à accepter votre dossier de rachat de crédit malgré votre fichage FICP. Si cela n’est pas concluant vous pouvez alors vous adresser à des banques classiques ou en ligne. Mais sachez que si votre situation est trop précaire, de nombreuses portes risquent de se refermer. En dernier recours, vous pourrez alors faire appel à un courtier en rachat de crédit FICP, vous tourner vers un organisme de crédit à la consommation si votre dette n’est pas majoritairement immobilière, ou encore vers les prêts entre particuliers.

Trouver une banque qui accepte un rachat de crédit quand on est fiché à la Banque de France n’est pas évident. Afin de vous aider dans vos recherches, notre comparateur dédié aux rachats de crédit trouve les meilleures offres pour vous.

Rachat de crédit fiché par la Banque de France : quelles sont les démarches ?

Les rachats de crédits lorsque l’on est fiché à la Banque de France sont presque impossibles. En effet, aux yeux des banques et organismes de crédit, la situation financière des demandeurs est considérée comme trop fragile. La meilleure solution pour obtenir un rachat de crédit pour fiché FICP reste de vous sortir de cette situation le plus vite possible ! L’augmentation de vos revenus, la gestion minutieuse de vos finances et une renégociation des taux d’intérêt de vos emprunts sont des pistes pouvant améliorer votre situation.

Lorsque la situation devient insoutenable, beaucoup de débiteurs se tournent vers la Banque de France pour débloquer leur situation. Si c’est votre cas, vous pouvez déposer un dossier de surendettement auprès de la Banque de France, soit en prenant rendez-vous auprès de la commission régionale soit directement en ligne. Dès votre dépôt de dossier, vous serez enregistré dans le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) pour une durée maximale de 8 ans ou jusqu’à ce que votre situation soit régularisée. Si votre dossier est déclaré en surendettement, la commission de la Banque de France va établir un plan conventionnel de redressement. Selon votre situation, ce plan de surendettement pourra prendre la forme d’une procédure de rétablissement personnel avec ou sans liquidation judiciaire. Le rétablissement personnel est un effacement total de vos dettes auprès de vos créanciers.

Le dépôt de dossier de surendettement auprès de la Banque de France s’adresse aux particuliers ayant contracté des dettes non professionnelles auprès de sociétés établies en France. Il peut s’agir de dettes bancaires et de dettes liées aux charges de la vie courante.

Rachat de crédit FICP locataire : de quoi s’agit-il ?

Lorsqu’on rencontre des difficultés financières, on peut avoir l’impression de ne jamais sortir la tête hors de l’eau. Rassurez-vous il existe toujours des solutions, même pour le rachat de crédit pour un FICP locataire. La recevabilité du dossier de rachat de crédit pour un locataire FICP dépend de plusieurs critères comme la stabilité de vos revenus, votre taux d’endettement, et votre historique bancaire. Dans la majorité des cas, cela n’est pas suffisant aux yeux de l’organisme bancaire pour accepter le dossier car les risques sont trop élevés sauf si :

  • le rachat de crédit FICP est demandé par un locataire fonctionnaire ;
  • l’emprunteur locataire peut justifier d’une garantie solide, soit venant d’un proche propriétaire, soit d’une caution solidaire.

Ainsi, grâce au regroupement de crédit, le locataire ayant fait l’objet d’un fichage FICP peut assainir son budget et payer une mensualité réduite. Cependant, beaucoup d’établissements de crédit ont tendance à proposer des taux d’intérêts prohibitifs. Pour éviter une telle situation, il est préférable de passer par un intermédiaire, via une simulation en ligne ou un courtier pour le rachat de crédit FICP quand on est locataire.

Rachat de crédit fiché Banque de France : 3 choses à retenir  

Le rachat de crédit consiste à regrouper toutes les dettes de l’emprunteur en un seul remboursement, mais est-ce vraiment possible lorsque l’on est FICP ? Tout va dépendre de votre situation ! Si vous n’avez pas été déclaré en état de surendettement par la Banque de France, que vous êtes propriétaire ou encore fonctionnaire, c’est encore jouable. Tandis que le rachat de crédit lorsque l’on est interdit bancaire ou FICP et locataire est rarement accepté sauf solides garanties.

Info n°1 : si vous êtes dans une situation financière délicate, il est conseillé de recourir au rachat de crédit avant d’être déclaré en surendettement ou interdit bancaire. En effet, si la Banque de France vous déclare en surendettement, il est alors interdit de vous prêter de l’argent, même s’il s’agit d’un regroupement de crédit. Le rachat de crédit a donc l’avantage de vous permettre de rebondir en regroupant vos mensualités et d’éviter la procédure de surendettement ou d’interdit bancaire avec la Banque de France.

Info n°2 : avant de signer pour un rachat de crédit si vous êtes fiché à la Banque de France, vérifiez bien que les frais de rachat ne vont pas venir alourdir la facture :

  • frais de mandat du courtier ;
  • frais de dossier de l’organisme prêteur ;
  • pénalités de remboursement anticipé.

Info n°3 : lorsque l’on est FICP, le taux du rachat de crédit n’est pas le même selon s’il s’agit d’un rachat de crédit immobilier ou à la consommation. Si votre dette immobilière s’élève à plus de 60 % du capital restant dû, c’est un taux immobilier qui sera appliqué. Or la différence entre les taux immobiliers et les taux des prêts à la consommation peuvent varier du simple au double ! Les propriétaires sont donc plus à même d’éviter le surendettement en faisant racheter tous leurs crédits que les locataires qui disposent de moins de garanties.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.