Les rachats de crédit qui acceptent facilement

Mis à jour le 2 juin 2020 par Antoine Fruchard 

Acquisition d’une nouvelle voiture, achat immobilier, prêt à la consommation, vos projets peuvent vous amener à souscrire plusieurs crédits. Cependant, le remboursement de multiples mensualités peut vite plomber le budget et virer au cauchemar. Regrouper vos crédits peut donc vous éviter de tomber dans la spirale du surendettement et de retrouver un peu d’air. Mais le rachat de crédit est-il possible malgré une situation financière difficile ? Nous vous expliquons comment mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir votre rachat de crédit.

Peut-on obtenir un rachat de crédit avec un dossier difficile ?

Regrouper ses crédits est parfois la solution de la dernière chance avant de se tourner vers la Banque de France pour y déposer un dossier de surendettement. Faire racheter vos crédits vous permettrait donc de réunir l’ensemble de vos prêts sous une mensualité unique et de pouvoir faire quelques économies sur vos assurances et vos intérêts. Pour autant, en cas de situation financière délicate, l’organisme de crédit pourrait être réticent à accepter votre dossier. Si vous éprouvez actuellement des difficultés à rembourser vos mensualités mais que vous arrivez encore à les honorer, il est possible de faire regrouper vos dettes. Vous pouvez commencer par en parler à votre banque actuelle ou vous tourner vers un organisme bancaire dont la spécialité est le rachat de crédit. En tout état de cause, vous devrez négocier les modalités de remboursement de vos différentes dettes et les mensualités du nouveau prêt et convaincre l’organisme que vous êtes bien solvable. Pour statuer sur votre dossier, l’organisme de crédit va s’appuyer sur le « scoring bancaire », qui agrège différents facteurs comme votre âge, votre situation familiale et professionnelle, la nature de votre contrat de travail et vos revenus.

En revanche, si vous êtes au bord du surendettement ou que vous avez été déclaré en surendettement par la Banque de France, c’est malheureusement trop tard pour faire racheter vos crédits. En effet, les banques et organismes de crédit n’ont pas le droit de prêter à un particulier déclaré en état de surendettement. Sachez que dès le dépôt de votre dossier de surendettement à la Banque de France, vous serez inscrit d’office au Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP). Rassurez-vous cependant, une fois la procédure de surendettement arrivée à son terme, cette inscription disparaît.

La loi Hamon encadre de manière stricte la souscription d’un prêt afin de protéger l’emprunteur du surendettement. Il est possible de résilier dans les 12 mois suivant la signature du prêt son assurance emprunteur afin de trouver une assurance moins chère chez un autre organisme.

Rachat de crédit en situation difficile : quelles solutions ?

Une demande de rachat de crédit a plus de chances d’être acceptée dès lors que l’emprunteur justifie de revenus réguliers, d’une situation financière stable et de garanties assurant sa solvabilité. Pour autant, même si tous vos voyants ne sont pas au vert, rassurez-vous car des solutions existent. Ainsi, le recours à des simulations en ligne, un courtier ou un expert en négociation en cas de rachat de crédit difficile est une très bonne option. Il s’agit d’intermédiaires privilégiés entre les organismes de crédit et emprunteurs. Ces professionnels pourront vous aider dans la préparation de votre dossier et négocier pour vous votre rachat de crédit auprès de leurs banques partenaires. Il existe également des organismes spécialisés dans le rachat de crédit, alors prenez le temps de comparer leurs offres et les conditions d’éligibilité.

Disposer d’un apport personnel ou d’une garantie est indispensable pour prévenir un défaut de paiement. Si votre situation financière ne vous le permet pas, vous pouvez recourir à une garantie hypothécaire ou à une caution solidaire.

Des alternatives privées commencent également à voir le jour. C’est le cas des prêts entre particuliers. Facile et sans frais de gestion, il s’agit d’une option intéressante si votre dossier ne colle pas à 100 % avec les critères d’éligibilité des établissements bancaires conventionnels. Cependant, si votre situation relève davantage du surendettement que de l’endettement, il est conseillé d’attendre ou d’assainir vos finances. Peut-être vous faudra-t-il envisager de déposer un dossier de surendettement à la Banque de France, cela n’a rien de réjouissant mais c’est parfois la dernière solution pour s’en sortir. Si votre dossier est déclaré en surendettement, vous serez inscrit au FICP et la commission de la Banque de France établira alors un plan conventionnel de redressement. Selon votre situation, ce plan de surendettement pourra prendre la forme d’une procédure de rétablissement personnel avec ou sans liquidation judiciaire. Le rétablissement personnel est un effacement total de vos dettes auprès de vos créanciers.

Trouver une banque qui accepte votre rachat de crédit malgré votre situation difficile pourrait vous donner du fil à retordre. Afin de vous aider dans vos recherches, notre comparateur dédié aux rachats de crédit analyse les meilleures offres pour vous. Plus besoin de passer des heures à comparer tous les organismes de rachat de crédit, nous l’avons fait pour vous !

Comment obtenir un rachat de crédit facilement ? 

Trouver un organisme de rachat de crédit qui accepte facilement votre dossier n’existe pas. Pour que la transaction soit conclue, il n’y a pas de secret : votre demande doit être réaliste et votre situation financière doit rassurer votre interlocuteur. Ce n’est pas une raison pour cacher votre situation et vos difficultés, bien au contraire. Il vous faudra produire un certain nombre de documents afin que votre demande de rachat de crédit puisse être examinée :

  • le détail de vos revenus et de votre patrimoine immobilier ;
  • votre ancienneté professionnelle ;
  • l’analyse de vos charges récurrentes et non récurrentes ;
  • la présence d’un apport personnel, garantie bancaire ou hypothèque ;
  • votre niveau d’endettement avant le regroupement des prêts.

L’objectif ? Montrer que malgré vos difficultés financières, votre budget est bien maîtrisé et que vous êtes sérieux. Si vous sollicitez votre banque habituelle pour le rachat de crédit, mettez en avant votre ancienneté et votre fidélité. Pour multiplier vos chances, comparez, simulez en ligne, frappez à d’autres portes, bref soyez persévérant et ne vous découragez pas !

Ce n’est pas parce que votre situation est difficile qu’il ne faut pas être pointilleux dans le choix de l’établissement de rachat de crédit. Pensez à bien comparer les taux d’intérêt et les frais de gestion appliqués.

Notre conseil pour obtenir un rachat de crédit facile et rapide : présentez un dossier avec un taux d’endettement inférieur ou égal à 33 % de vos revenus ainsi qu’une caution de prêt immobilier. Celle-ci peut prendre différentes formes :

  • garantie hypothécaire ;
  • caution solidaire d’une personne ou d’une société de cautionnement ;
  • réméré ;
  • nantissement de contrats d’épargne (assurance-vie, compte à terme…) ;
  • cession volontaire sur salaire.



Rachat de crédit difficile : nos 3 conseils 

Pour que votre demande de rachat de crédit soit plus facile à obtenir, il n’y a pas de secret : vous devez montrer patte blanche. Pour autant, il arrive que certaines demandes de rachat de crédits pour un emprunteur en situation difficile soient refusées. Alors comment gérer un rachat de crédit difficile ? Voici quelques conseils.

Conseil n°1 : présentez un dossier irréprochable. Pour cela, il convient qu’il soit le plus complet possible, accompagné des justificatifs concernant votre situation professionnelle, vos ressources financières, les détails des emprunts à regrouper et votre taux d’endettement.

Conseil n°2 : ne lésinez pas sur les garanties. Lorsqu’un rachat de crédit est sollicité par une personne dans une situation difficile, son dossier risque de ne pas être assez solide aux yeux de la banque. Il est donc recommandé de se tourner vers la caution solidaire ou hypothécaire. Cependant, il convient de rappeler que dans le cas d’une hypothèque, le montant du rachat de crédit ne peut excéder 80 % de la valeur du bien hypothéqué.

Conseil n°3 : n’hésitez pas à frapper à plusieurs portes. Les critères d’acceptation varient d’un établissement de rachat de crédit à un autre. C’est pourquoi il est très important de faire jouer la concurrence. Outre votre banque habituelle et autres établissements de crédits conventionnels, vous pouvez également élargir vos recherches grâce à des simulations en ligne ou à un courtier. En multipliant vos demandes, vous optimisez vos chances pour que votre dossier de rachat de crédit soit accepté et vous pouvez comparer les conditions de souscription.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.