Mutuelle d'entreprise - Tarifs 2019 - Devis en ligne

Combien coûte une mutuelle d'entreprise ?

Tous les salariés du privé sont concernés par la mutuelle d’entreprise obligatoire, (en dehors de ceux ayant demandé une dispense d’adhésion). Chaque mois, ils s’acquittent donc, sur leur salaire, de leur part de cotisation, tandis que leur employeur verse, de son côté, sa part patronale. Reste à savoir quel est le coût moyen de la complémentaire santé collective pour le salarié ? Pour l’employeur ? Comment l’entreprise pourra-t-elle dénicher le meilleur contrat au meilleur prix ? Tour d’horizon.   

La loi ANI (Accord national interprofessionnel) de 2013 a rendu, à compter du 1er janvier 2016, la mutuelle d’entreprise obligatoire pour tous les salariés du privé, qu’ils soient cadres, non-cadres, apprentis, en CDD…

Toutes les entreprises privées ont de ce fait, peu importent leur taille, statut ou chiffre d’affaires, l’obligation de mettre en place une complémentaire santé collective dès lors qu’elles emploient des salariés.

Au delà de cette obligation de conférer à ses salariés une couverture santé complémentaire, l’entreprise doit financer a minima 50 % de leur cotisation.

Selon ce que décide l’entreprise, la prise en charge pourra aller au delà de ce pourcentage. Elle peut par exemple déterminer, dans l’acte de mise en place du régime (Décision unilatérale de l’entreprise, accord collectif…) que sa participation sera de 60, 70… ou même 100 %.

Selon une étude Deloitte de 2014, la participation de l’employeur est en moyenne de 60 %. Attention toutefois : cette étude se base principalement sur des grandes entreprises, réputées plus généreuses en matière de prise en charge de la mutuelle professionnelle.

Le coût de la complémentaire santé collective est donc partagé entre :

  • La part patronale, acquittée par l’employeur (qui bénéficiera d’avantages fiscaux et sociaux en contrepartie),
  • La part salariale, qui représentera pour le salarié un avantage en argent à déclarer aux Impôts.

Employeurs : comment trouver une mutuelle d’entreprise au meilleur prix ?

La question du tarif est bien entendu centrale pour l’employeur lorsqu’il recherche un contrat de mutuelle collective.

Chaque entreprise est libre de choisir l’établissement auprès duquel elle signera le contrat ainsi que le niveau de couverture général auquel auront droit ses salariés, à partir du moment où le contrat sélectionné respecte les principes de la loi ANI.

Pour un niveau de couverture équivalent, les prix varient grandement sur le marché d’un établissement à l’autre, d’où l’importance de solliciter de nombreux devis à mettre en concurrence. Cela maximisera les chances de dénicher un contrat au rapport qualité des garanties / prix optimal.

L’employeur pourra se tourner aussi bien vers des assureurs, des organismes de mutuelle, des institutions de prévoyance… L’obtention d’un devis personnalisé et chiffré pourra se faire :

  • En ligne, via un formulaire dédié sur le site de l’établissement sondé (lorsque cet outil est proposé),
  • Par téléphone (contact avec un conseiller spécialisé),
  • En agence.

Solliciter des propositions calibrées aux besoins de l’entreprise les unes après les autres s’avère particulièrement chronophage, d’autant qu’il faudra, à chaque nouveau devis, communiquer les mêmes informations : niveau de couverture souhaité, démographie de l’entreprise… 

La meilleure pratique est donc aujourd’hui de passer par un comparateur de mutuelles d’entreprise en ligne. Réassurez-moi vous propose le sien.

Notre comparateur de complémentaires santé collectives est 100 % gratuit et sans engagement. Il est aussi très simple d’utilisation puisque le chef d’entreprise n’aura qu’à renseigner un formulaire unique en quelques clics. Sur la base des informations transmises, il accédera à une sélection de devis personnalisés et compétitifs sur le plan des garanties et tarifs.

Les devis qu’il recevra sont édités par les meilleurs acteurs du marché, ayant une expérience certaine en matière de contrats collectifs.

L’entreprise pourra ensuite, en faisant valoir par exemple le nombre de salariés qu’elle emploie, négocier le tarif du contrat de mutuelle groupe qu’elle juge le plus performant.

Quel sera le coût de la mutuelle d’entreprise pour le salarié ?

Nous l’avons dit, le salarié supporte au maximum 50 % de la cotisation de complémentaire santé professionnelle. Sa part salariale sera prélevée directement sur son salaire (et apparaîtra sur la fiche de paie). La part restant est assumée par l’employeur et devra être déclarée au Fisc, puisqu’il s’agit d’un avantage en argent.

En règle générale, le salarié aura accès à deux ou trois niveaux de couverture (cela ne sera pas toujours le cas : tout dépend de ce qu’a prévu l’employeur). Une formule plus couvrante, présentant plus de garanties et / ou une meilleure prise en charge collective, sera bien entendu plus chère.

Selon ce qu’aura prévu l’entreprise, le tarif pourra être uniforme pour tous les salariés. Il sera également possible que plusieurs « collèges » de salariés soient déterminés sur la base de critères objectifs (cadres, non-cadres…). Les garanties et tarifs pourraient donc ne pas être les mêmes pour tous les effectifs.

Dans le cas où il y aurait plusieurs tarifs collégiaux, les cadres auront tendance à payer moins cher leur mutuelle groupe que les non-cadres (les organismes de mutuelle et assureurs considèrent que les cadres représentent moins de « risques »).

Selon un sondage Deloitte de 2014, la part salariale serait en moyenne de 42 euros mensuels. La mutuelle groupe pour un salarié reviendrait au total, toujours en moyenne, à 1254 euros par an (dont 504 euros assumés par chaque salarié).

Quel sera le coût de la mutuelle d’entreprise pour l’entreprise ?

L’entreprise privée employant des salariés a l’obligation de supporter au moins 50 % de la cotisation de chacun, mais pourra, par exemple pour fidéliser ses effectifs ou renforcer son image d’employeur, décider d’aller au delà de ce seuil de participation.

La part patronale de cotisation de complémentaire santé collective sera déterminée dans l’acte de mise en place des garanties, qu’il s’agisse d’une DUE (Décision unilatérale de l’entreprise), d’un accord collectif…

Au delà de la (des) formule choisie, le coût de la mutuelle professionnelle dépendra aussi des caractéristiques de l’entreprise elle-même, c’est-à-dire de ses effectifs. Mentionnons par exemple le fait que :

  • Plus les salariés sont nombreux, moins le coût par salarié est élevé (cette donnée renforce également le pouvoir de négociation de l’entreprise),
  • Plus l’âge moyen des salariés est bas, moins la couverture coûte cher.

En contrepartie de sa participation financière à la mutuelle collective, l’entreprise bénéficiera d’avantages fiscaux et sociaux (ces derniers sont plafonnés).

En effet, elle pourra tout d’abord déduire sa part patronale de son bénéfice imposable, ce qui réduira in fine son impôt.

Au delà de cela, elle sera exonérée de charges sociales sur les versements effectués, si elle respecte ses obligations (couverture respectant le socle de garanties minimum du panier de soins / contrat responsable). L’exonération sera toutefois plafonnée.

Quel est le coût des options et rattachements pour le salarié ?

Le salarié pourra juger que sa couverture de base n’est pas suffisante au vu de ses dépenses de santé habituelles (et de celles de sa famille le cas échéant). Cela sera par exemple le cas lorsque l’employeur a choisi la formule de base, respectant simplement les garanties de base du panier de soins.

Il pourra donc opter pour une formule supérieure mais devra en supporter le surcoût. ll lui sera également possible de souscrire à des garanties optionnelles / des renforts pour les actes et prestations mal ou non pris en charge par son régime d’Assurance maladie. Là encore, la prime augmentera sans que l’employeur n’y participe.

En outre, si le salarié souhaite affilier des ayants-droit (enfants / conjoint) et que cela est rendu possible par l’acte de mise en place des garanties dans l’entreprise, il devra en assumer le surcoût. Toujours selon ce qui est prévu, celui-ci sera souvent déterminé par personne ajoutée, avec une distinction entre adulte et enfant.

Par exemple, le fait de rattacher un conjoint pourra coûter 25 euros de plus par mois, et 14 euros pour un enfant.

Comment est calculé le tarif d’une mutuelle d’entreprise ?

Chaque établissement commercialisant des mutuelles d’entreprise obligatoires a ses propres critères de détermination du prix. Globalement, chacun se fondera sur :

  • Des critères objectifs : garanties souscrites, actes et prestations pris en charge…
  • Des critères liés à l’entreprise elle-même.

Rappelons-le, à niveau de couverture équivalent, les prix fluctuent très largement d’un assureur ou d’un organisme de mutuelle à l’autre. Comparez de nombreux devis !

L’assureur aura besoin, afin de faire une proposition tarifaire au chef d’entreprise, de récolter de nombreuses informations quant à la démographie de l’entreprise : nombre de salariés, âge moyen, répartition homme / femme, célibataires / familles… L’employeur devra souvent étudier lui-même la démographie de ses effectifs avant de solliciter des devis.

Voici les principaux éléments qui participent à la détermination du tarif proposé par chaque entité commercialisant ce produit :

  • Le niveau de couverture : garanties, niveaux de remboursement, actes et prestations pris en charge (soins courants, optique, dentaires…),
  • Les éventuelles garanties optionnelles ajoutées,
  • Le fait que les dépassements d’honoraires soient ou non pris en charge (et le cas échéant jusqu’à quelle hauteur),
  • Le nombre de salariés à couvrir (ainsi que leur âge moyen, situation familiale…),
  • Les services inclus : tiers payant, services en ligne…
  • Les délais de carence,
  • Le fait que l’entreprise puisse déterminer des collèges de salariés ou non…

D’autres critères pourront être retenus tels que le secteur d’activité de l’entreprise, sa zone d’implantation, la convention collective dont elle dépend…

Pour conclure, précisions qu’il est difficile de donner une moyenne du coût d’une mutuelle d’entreprise. Selon plusieurs études, la fourchette oscille entre 7 et 150 euros par mois et par salarié. Tout dépendra notamment du niveau de couverture conférée.

Le tableau comparatif ci-dessous présente divers contrats de mutuelle groupe du marché ainsi que leurs tarifs d’entrée de gamme respectifs.

Formule d'entrée de gamme

Formule supérieure

Alan

50 € par salarié en formule Green

110 € par salarié en formule Blue

AG2R

44,04 €

50 € avec conjoint

Generali

27,61 € (Profil 1 - Isolé - Paris)

40,71 € (Profil 1 - Isolé - Paris)

Allianz

36,94 € (Profil 1 - Isolé - Paris)

57,53 € (Profil 1 - Isolé - Paris)

Humanis

57,06 € (Participant Salarié - Base conventionnelle et option 1)

68,16 € (Participant Salarié - Base conventionnelle et option 2)

2 réponses à “Mutuelle entreprise – tarifs”

  1. IHABARCHEN FATIHA le 16 septembre 2019 a posté : dit :

    bonjour,
    je souhaite une mutuelle entreprise.

Posez votre question
Un expert vous répondra