Assurance entrepôt : comment choisir ? Conseils & Devis - Réassurez-moi

Quelle assurance pour mon hangar ?

Quel que soit leur secteur d’activité, de très nombreuses entreprises disposent, en qualité de propriétaire ou de locataire, d’entrepôts ou de hangars souvent destinés au stockage de produits manufacturés, de stocks, de matières premières ou encore d’outillages. Au vu des risques auxquels sont soumis ces biens immobiliers et leur contenu, autant se couvrir via un contrat d’assurance professionnelle spécifique. Reste à savoir comment dénicher la meilleure couverture au meilleur prix. Faisons le point ensemble. 

Hangars de stockage et autres entrepôts professionnels se doivent d’être couverts par un contrat d’assurance spécifique contre les multiples risques auxquels ils sont exposés au quotidien : incendie, dégât des eaux, vol, vandalisme… Il en sera de même pour leur contenu : matériels, stocks, marchandises ou machines peuvent avoir une valeur très importante, d’où l’importance de souscrire à un contrat dédié. Un local commercial (recevant du public) devra également être couvert.

Un contrat d’assurance professionnelle pour un hangar ou un entrepôt est une sécurité très importante pour l’entreprise. En cas de dommages causés au bâtiment ou à son contenu, c’est l’assureur qui prendra en charge les conséquences financières du sinistre. 

Concrètement, il sera possible de couvrir un entrepôt ou un hangar par un contrat spécifique d’assurance de local professionnel, ou d’opter pour un contrat plus global appelé « multirisque professionnelle », qui intégrera plus de garanties. L’objectif sera d’être couvert par un maximum de garanties dommages.

À défaut d’une telle couverture, ce sera à l’entreprise exploitant le local d’assumer elle-même les conséquences, par exemple, d’un incendie réduisant à néant le bâtiment et son contenu. Un tel événement pourrait fragiliser la santé financière de l’entreprise ou même, dans certains cas, remettre en cause sa pérennité.

Si vous êtes propriétaire d’un entrepôt ou d’un hangar que vous mettez en location, vous aurez tout intérêt à adhérer à une assurance « Propriétaire non exploitant » (PNE). Cela vous permettra d’être couvert lorsque l’assurance du preneur (une entreprise, une association…) n’interviendra pas.

Quels sont les risques couverts par une assurance entrepôt ou hangar ?

Idéalement, l’assurance professionnelle d’un entrepôt doit intégrer un maximum de garanties dommages, protégeant ainsi les biens immobiliers / mobiliers contre un large éventail de risques, tels que notamment :

  • L’incendie,
  • Le dégât des eaux,
  • Le bris de glace,
  • Le vol,
  • Le vandalisme,
  • Les catastrophes naturelles.

Tous les risques qui seront mentionnés au contrat seront couverts. Ceux qui ne le seront pas se trouveront donc exclus de la couverture.

Selon les contrats, il sera également possible de couvrir plus ou moins bien le contenu de l’entrepôt ou du hangar, qu’il s’agisse de stocks, d’outillages, de produits non encore transformés (de matières premières), de produits dangereux… Les garanties devront ici être parfaitement adaptées aux besoins de l’entreprise, qui dépendront notamment de son secteur d’activité. Il sera par exemple possible de souscrire à une garantie bris de machine, dommages électriques… si cela s’avère utile au vu des spécificités du local.

Afin d’être correctement protégé, il faudra donc choisir attentivement votre formule de base et vos éventuelles garanties optionnelles.

Chaque assureur propose en principe plusieurs niveaux de couverture, allant de la protection de base à l’assurance sur-mesure et complète du bien immobilier et de son contenu. Il sera parfois possible de choisir toutes vos garanties à la carte.

Au delà des garanties dommages habituellement incluses d’office dans ce type de contrat d’assurance professionnelle, d’autres pourront être proposées en option, telles que la Responsabilité Civile, la garantie pertes financières suite à sinistre, des garanties d’assistance et mesures d’urgence…

L’on parlera alors ici de contrat multirisque. L’intérêt de ce type de couverture est que les biens de l’entreprise seront protégés, de même que son activité elle-même (via une garantie Responsabilité Civile professionnelle notamment).

Comment obtenir des devis d’assurance multirisque professionnelle ?

Que vous comptiez opter pour une assurance local professionnel ou une couverture plus complète (multirisque professionnelle), vous devrez nécessairement passer par le jeu de la demande de devis.

En effet, vous ne pourrez comparer utilement que plusieurs offres personnalisées et calibrées aux besoins réels de votre entreprise, tenant compte des spécificités de votre activité, des risques et des types de biens à couvrir. Assureurs et organismes de mutuelle pourront réaliser pour vous des devis chiffrés.

Pour demander des devis, tournez-vous vers les nombreux établissements commercialisant des contrats d’assurance professionnelle en vous rendant en ligne, en demandant à être recontacté par un conseiller ou en prenant rdv en agence.

Afin de vous faire gagner du temps dans vos recherches et de vous permettre de dénicher facilement le contrat ayant le meilleur niveau de garanties au meilleur prix, Réassurez-moi vous propose son propre comparateur d’assurances multirisques pro en ligne. Vous n’aurez ainsi plus à solliciter des simulations chiffrées les unes après les autres.

Notre outil est gratuit, 100 % sans engagement et très simple d’utilisation. Tout ce que vous aurez à faire sera de remplir un unique formulaire, sur la base duquel vous seront remises de nombreuses offres tarifaires émanant des plus grandes enseignes du marché.

Les propositions qui vous seront soumises seront déjà personnalisées au vu de vos besoins propres, d’où le gain de temps. La mise en concurrence facilitée par notre comparateur vous permettra en outre de définir facilement laquelle des offres sera la plus satisfaisante. Vous n’aurez plus qu’à souscrire à votre contrat d’assurance professionnelle directement en ligne !

Comment choisir son contrat d’assurance pour un entrepôt professionnel ?

Nous l’avons dit, il vous faudra déterminer lequel des devis reçus répondra le mieux aux risques auxquels est soumis votre hangar / entrepôt (ainsi que son contenu). Il vous faudra donc prendre connaissance des garanties et conditions posées par chaque proposition reçue, afin d’en évaluer le rapport qualité de la couverture / prix.

Voici les éléments qui, au delà de la question de la prime annuelle, seront déterminants dans le choix de la meilleure assurance local professionnel.

La prime annuelle (qui peut être reportée mensuellement / par trimestre ou semestre) est évidemment une donnée importante, mais elle ne doit jamais mener à choisir un contrat plutôt qu’un autre sans vérifier d’abord le niveau de couverture posé par chacun.

Premièrement, prenez connaissance des risques couverts, c’est-à-dire des garanties dommages prévues au contrat. La plupart des polices de ce type intègrent un socle de garanties « classiques » telles que l’incendie ou le dégât des eaux, mais sachez que de très nombreuses autres garanties pourront être intégrées de base ou en option (si elles s’avèrent utiles) : risques électriques, bris de glace, couverture spécifique du contenu, vol, vandalisme, augmentation de la valeur du stock couvert en cas de surcroît d’activité…

À titre d’illustration, le contrat local professionnel de la Maaf prévoit une augmentation de la valeur du stock couvert de 50 % en période de haute activité. En cas de sinistre pendant cette période, l’indemnisation sera donc réévaluée.

Comparez donc les offres reçues au niveau des garanties dommages conférées. Pensez également à vérifier si d’autres garanties (financières, de RC…) sont prévues par tel ou tel contrat ainsi que leur impact sur le coût global de la couverture. 

Ensuite, il vous faudra veiller aux conditions de ces garanties, c’est-à-dire au niveau de couverture général. Jetez un oeil attentif :

  • Au montant de chaque garantie, c’est-à-dire au plafond d’indemnisation en cas de survenance d’un sinistre couvert,
  • À la franchise liée à chaque garantie, c’est-à-dire à la part qui restera à votre charge en cas de sinistre,
  • Aux cas d’exclusion généraux ou spécifiques à une garantie (par exemple : entrepôt ou hangar en zone inondable, protections contre l’incendie insuffisantes…). 

De même, il vous faudra étudier les offres pour comprendre quels seront les types de frais pris en charge : frais de démolition, d’expert,d’intervention d’urgence…

Prenez aussi connaissance des conditions de déclenchement des garanties et des modalités de prise en charge : quels seront les délais pour déclarer un sinistre ? Sous quels délais l’indemnisation sera-t-elle débloquée ? Sur quelle valeur se basera la prise en charge (valeur réelle, valeur à neuf…) ? 

Quel est le prix d’une assurance local professionnel ?

Il est impossible d’estimer par avance le coût d’une assurance professionnelle pour un local, un entrepôt ou un hangar. Il en sera de même pour une assurance multirisque, tant les critères qui participeront au calcul du prix sont nombreux.

Chaque assureur a en outre ses propres règles de calcul et sa stratégie commerciale.

Globalement, sachez que le coût annuel de votre assurance professionnelle dépendra entre autres :

  • De l’activité de l’entreprise (adaptez votre couverture à votre activité : multirisque agricole par exemple)
  • Des risques spécifiques auxquels elle est soumise,
  • Des spécificités du bien immobilier à couvrir : superficie, taille, nature, type de local, risques…
  • Des particularités de son contenu (machines, outillages, stocks…) : valeur, type de biens mobiliers, risques…

Bien évidemment, la formule choisie ainsi que les options éventuellement souscrites en complément influeront largement sur le coût de la couverture. Pour certains assureurs, une garantie sera incluse de base alors que pour d’autres, il ne s’agira que d’une option individuelle payante.

Le montant des garanties ainsi que le niveau de franchises auront également une incidence certaine sur la cotisation annuelle.

Vous le voyez, l’important sera de mettre en concurrence plusieurs devis. Tous les contrats ne se valent pas, même à prix équivalent. L’objectif sera donc toujours de déterminer lequel présente le meilleur rapport qualité / prix. Pour cela, n’oubliez pas notre comparateur d’assurances multirisques professionnelles en ligne !

L’assurance entrepôt est-elle obligatoire ?

Un contrat multirisque couvrant (entre autres) un local ou un entrepôt professionnel n’est pas obligatoire pour le propriétaire exploitant. Cette couverture reste toutefois largement recommandée car rappelons-le, à défaut, l’entreprise devra supporter seule les conséquences financières d’un sinistre : perte de chiffre d’affaires, de stocks, de manières premières plus ou moins onéreuses…

L’entreprise (ou le professionnel indépendant / l’association) locataire d’un entrepôt ou d’un hangar devra quant à elle souscrire à un contrat d’assurance professionnelle spécifique pour couvrir le bien et éventuellement son contenu. Le contrat de bail lui-même pourra rappeler cette obligation de produire une attestation d’assurance.

En respectant cette obligation, l’entreprise preneuse n’aura pas à indemniser elle-même le propriétaire du bien immobilier en cas de sinistre couvert. Si le bien prend par exemple feu et que les dommages sont importants, c’est l’assureur lui-même qui s’occupera de la prise en charge pécuniaire.

Le propriétaire du bien aura quant à lui tout intérêt, nous l’avons vu, à souscrire de son côté à une assurance « Propriétaire non exploitant » lorsqu’il met son entrepôt / hangar en location.

Lorsque l’entrepôt est en copropriété, les copropriétaires devront adhérer, à l’instar du locataire, à une assurance local professionnel.

Dans tous les cas, nous ne pouvons que vous conseiller de souscrire à un tel contrat qui s’avère très sécurisant pour l’entreprise, quels que soient son activité, statut ou chiffre d’affaires.

Posez votre question
Un expert vous répondra