Qu'est ce qu'une Surcomplémentaire Santé ?

Qu’est ce qu’une surcomplémentaire santé ?

Une surcomplémentaire santé est en quelque sorte une complémentaire santé, que vous souscrivez en plus de votre contrat actuel, et qui va venir apporter des remboursements supplémentaires sur certains postes (en général : les dépassements d’honoraires, l’optique et le dentaire) pour compléter vos garanties.

En règle générale, on fait appel à une surcomplémentaire lorsque les garanties apportées par notre mutuelle « classique » ne nous conviennent plus. Il est donc nécessaire de vérifier si le plus utile est de souscrire une surcomplémentaire ou de changer tout simplement de mutuelle.

Une troisième protection pour vos frais de santé

Les remboursements de frais de santé s’organisent sur 3 niveaux. Le premier niveau correspond au remboursement de la Sécurité Sociale, c’est à dire ce que vous percevez par votre Assurance Maladie.

Le second niveau correspond à la prise en charge des frais de santé par la mutuelle, sur les bases indiquées par la Sécurité Sociale.

Certains frais de santé restent alors à votre charge (comme les dépassements d’honoraires par exemple, ou les frais d’optique, dentaires, les frais liés aux soins de bien être, etc..). La surcomplémentaire intervient alors en troisième niveau, pour compléter vos remboursements, dans le but que vous n’ayez aucun reste à charge.

Le remboursement de premier niveau par la Sécurité Sociale

Il est effectué par la Sécurité Sociale. Grâce à notre numéro de Sécurité Sociale, nous bénéficions de la prise en charge d’une partie de nos frais de santé, à vie.
Le numéro de sécurité sociale est obligatoire pour les travailleurs, car l’employeur doit déclarer le salarié afin de payer des cotisations patronales et salariales. C’est grâce à ce procédé que le salarié peut ensuite bénéficier de prestations familiales (dont l’Assurance Maladie).
La Sécurité Sociale est obligatoire, pour tous, quelque soit nos revenus, notre situation et notre catégorie professionnelle.

Le remboursement du second niveau par la mutuelle

Si vous êtes salarié, vous bénéficiez de la mutuelle collective, ou mutuelle d’entreprise mis en place par votre employeur. Depuis 2016, chaque employeur se trouve dans l’obligation de proposer à ses salariés, lors de son arrivée au sein de l’entreprise, une prestation de complémentaire santé dont ses ayants-droits (conjoint, enfants, membres de la famille) pourront également bénéficier. L’employeur doit prendre en charge au moins 50% de la cotisation. Pour les salariés, cette mutuelle présente donc un avantage financier.
L’employeur doit proposer un panier de soins minimum, prévu par la loi. Souvent, les entreprises se limitent à se panier de soins, qui ne couvre que les dépenses de santé courantes (médecin, hospitalisation) et peu les dépenses dentaires et optiques.

Si vous n’êtes pas salarié, vous avez peut-être souscrit une mutuelle individuelle. La loi n’oblige pas à en souscrire une dans ce cas, mais cela est fortement conseillé pour pallier aux dépenses imprévues de santé (hospitalisation, accident…).

Le remboursement de troisième niveau : la surcomplémentaire santé

Une fois que vous avez perçu les remboursements de premier et second niveau, vous vous apercevez qu’il reste souvent des frais à votre charge. Vous pouvez alors souscrire, si vous le souhaitez, une surcomplémentaire santé, qui interviendra en troisième niveau.

Pour les salariés qui bénéficient d’une couverture mutuelle obligatoire, il s’agit souvent d’un bon compromis. Car si l’employeur s’en tient au socle minimal de garanties prévues par la loi, la mutuelle prendra en charge :

  • L’intégralité du ticket modérateur sur les consultations, actes et prestations remboursables par l’Assurance Maladie (c’est à dire la différence entre la base de remboursement de la Sécurité Sociale et le remboursement de la Sécurité Sociale)
  • La totalité du forfait journalier hospitalier
  • Les remboursement des soins dentaires (prothèses et orthodontie) à hauteur de 125 % du tarif conventionnel
  • Les remboursement des soins d’optique forfaitaire par période de 2 ans (annuellement pour les enfants ou en cas d’évolution de la vue) avec un minimum de prise en charge de 100 € pour une correction simple.

Il est donc très fréquent que sur les postes optiques et dentaires, les salariés souscrivent une surcomplémentaire pour améliorer les remboursements. 

 

 

Que couvre une surcomplémentaire santé ?

Que vous souscriviez une mutuelle individuelle ou une mutuelle d’entreprise, vous constaterez que certains postes de frais de soins sont peu pris en charge. La Sécurité Sociale fixe les taux de remboursements pour chaque poste mais ceux-ci ne correspondent pas toujours à la facture que vous allez payer.

Les domaines de santé qui font souvent l’objet de souscription d’une surcomplémentaire sont :

  • Les prothèses dentaires et l’orthodontie
  • Les frais optiques
  • La maternité
  • Les cures thermales

Une complémentaire santé n’est pas obligatoirement synonyme d’onéreux, si l’on identifie les postes à renforcer.

Pour une parisienne célibataire de 30 ans, voici quelques exemples de tarifs et remboursements que vous pourrez trouver :

AssureurAG2R La MondialeSolimut
FormulesEssentiel niveau 1Essentiel niveau 4Liberté +
Optique250 € pour monture, verres et lentilles (forfait tous les 2 ans)
150 € monture + verres unifocaux
250 € monture + verres multifocaux
100 € pour les lentilles
(forfaits par an et par personne)
Dentaire400€/an pour prothèses prises en charge par la sécurité sociale

350€/semestre pour l’orthodontie prise en charge par la sécurité sociale
195% des prothèses prises en charge par la sécurité sociale
225 % de l’orthodontie prise en charge par la sécurité sociale
Plafond dentaire900 €/an et par personne
Hospitalisation17€/jour
Limité à 240j/an
45 €/jour
Limité à 240j/an
Forfait « bien-être »100€/an150€/an
Délai de carence global3 mois3 mois
Cotisation10,78 €/mois
54,02 €/mois 10,67 €/mois

 

 

 

Choisir la meilleure mutuelle ou surcomplémentaire santé

Si vous choisissez d’adhérer à un contrat responsable et solidaire, il vous faut vérifier que le contrat proposé est bien celui d’une surcomplémentaire (niveau 3) et non d’une complémentaire santé classique (niveau 2).

Faites également attention aux délais de carence, courants dans ce type de contrats, qui varient selon le niveau de garanties que vous allez choisir.
Une garantie surcomplémentaire élevée pourra contenir des délais de carence beaucoup plus important qu’une formule « essentielle ».

Comparez les contrats de mutuelle ou de surcomplémentaire santé

Certains comparateurs proposent de comparer les surcomplémentaires. En vous demandant des informations sur vos besoins (quels postes vous souhaitez augmenter), vos coordonnées, le nombre de personnes à garantir, le comparateur vous proposera une vue globale des offres du marché, en comparant les formules de différents assureurs.

Cela vous permet de visualiser le budget que cela engendre et les garanties et remboursements auxquels vous pourrez prétendre si vous souscrivez.

Comparez les contrats de surcomplémentaires santé

Les surcomplémentaires sont souvent « responsables et solidaire »

On dit qu’un contrat est « solidaire » lorsque l’assureur ne prévoit pas de questionnaire médical à la souscription et que les cotisations ne sont pas impactées par la santé de l’assuré. Cette notion est entrée en vigueur pour permettre à tous d’accéder à une mutuelle, quel que soit son état de santé.

Il est dit « responsable » lorsqu’il plafonne ses remboursements optiques et pour les consultations de médecins qui n’ont adhéré à un dispositif de pratique tarifaire modéré. Ce dispositif a été mis en place pour éviter la surconsommation de frais de santé et pour permettre aux assurés d’être mieux remboursés.

Adhérer ou changer de mutuelle ou de surcomplémentaire santé

Lorsque cela est possible, il vaut mieux quelquefois résilier votre mutuelle santé et souscrire un contrat mieux adapté. Pour être sûr que votre complémentaire santé vous convienne, demandez des devis de mutuelle santé.
Pour adhérer ou changer de mutuelle (ou de surcomplémentaire), il est nécessaire de respecter une procédure bien précise :

Vous pouvez changer de mutuelle ou de surcomplémentaire à l’échéance anniversaire de votre contrat, en envoyant un courrier recommandé avec accusé de réception 2 mois avant cette date.

Dans certains cas (changement de situation, augmentation de cotisation non justifiée), vous pouvez demander la résiliation à tout moment.
Souvent, le nouvel assureur vous expose les modalités de résiliation et vous propose un modèle de lettre de résiliation (qui accompagne souvent la remise du devis).

Il est également possible de souscrire par « anticipation ».
Par exemple, si l’échéance de votre contrat est au 1er janvier, et que nous sommes en juillet, vous pouvez d’ores et déjà adresser le courrier de résiliation à votre mutuelle actuelle et souscrire à la nouvelle avec effet différé au 1er janvier de l’année suivante.
Attention à cette procédure, car les mutuelles font évoluer leurs tarifs souvent au 1er janvier de chaque année. Le tarif pour lequel vous avez signé en juillet risque donc d’être modifié lorsque vos garanties prendront effet.

 

 

 

2 réponses à “Qu’est ce qu’une surcomplémentaire santé ?”

  1. VEEF Francis ( le 27 août 2019 a posté : dit :

    Bonjour,
    je suis du Grand Est régime Alsace Moselle , j'ai 58 ans travailleur depuis15 ans en Alsace
    pourriez vous m'indiquez le régime de sur-complémentaire le plus judicieux sachant que je possède une complémentaire

Posez votre question
Un expert vous répondra