Est-il possible d'annuler une offre d'achat immobilier ?

Mis à jour le 19 novembre 2021 par Delphine Bardou 

Vous avez récemment signé une offre d’achat pour un bien (appartement, maison, terrain ou local commercial), et le propriétaire vous a renvoyé votre offre contresignée par courrier, mail ou recommandé avec AR. Malheureusement, vous souhaitez revenir sur votre décision d’achat. Comment faire ? Est-il permis d’annuler une offre d’achat immobilier ? Réponses !

Comment annuler une offre d’achat immobilier verbale ?

Une offre d’achat uniquement verbale n’a pas de valeur juridique puisqu’elle n’est formalisée par aucun acte. Elle n’engage donc pas l’acheteur, ni le vendeur en réalité, car comme son nom l’indique, il n’y a pas preuve d’un contrat.

S’il n’y a pas une horde de potentiels acquéreurs intéressés par le bien, mieux vaut donc formuler une proposition verbale qu’écrite en attendant que toutes les conditions accessoires à l’achat soient bien précisées (montant des travaux s’il y en a par exemple). En cas d’accord des deux parties, la concrétisation de la vente se fera lors de la signature du compromis ou de la promesse de vente.

Peut-on annuler une offre d’achat immobilier écrite ?

Oui, il est possible de revenir dessus si le compromis de vente ou la promesse de vente n’est pas encore signé, car l’offre d’achat n’a aucune valeur pénale, mais seulement une valeur morale. L’annulation de l’offre d’achat fait donc partie des droits de l’acquéreur.

En théorie si l’offre est bien formulée (mention “offre ferme et irrévocable” par exemple) on pourrait vous contraindre à signer le compromis ou une promesse de vente. Cependant, l’acquéreur disposant d’un droit de rétractation de 14 jours à compter de la signature du compromis ou de la promesse de vente… la contrainte perd de son sens, il vous suffira de vous rétracter plus tard !

De plus, si l’acquéreur change d’avis, le vendeur n’a pas vraiment intérêt à lui « forcer la main », car les possibilités d’échappatoire sont nombreuses (obtention du prêt,…) et les procédures judiciaires longues et coûteuses.

Alors autant jouer le dialogue avec le vendeur auquel vous vous êtes engagés : en effet, si ce dernier vous force à signer un compromis ou une promesse de vente au nom de la valeur morale de l’offre d’achat, il perdra autant de temps qu’il ne récupérera pas pour vendre son bien, jusqu’à que vous profitiez du délai de rétractation associé au compromis et à la promesse de vente.

Pour vous faciliter toute la procédure d’achat immobilier et ne pas avoir de mauvaises surprises, il est conseillé de faire appel à un professionnel. En plus de vous aider à acquérir le bien de vos rêves, il s’occupera de toutes les démarches administratives afin de ne pas risquer une erreur de procédure !

cta agence immo

Différenciez une offre d’achat, compromis et promesse de vente

Une offre d’achat ne peut être confondue avec un compromis ou une promesse de vente. Certes, ils indiquent tous le nom des futurs acheteurs er vendeurs comme le prix de la vente du logement, mais ces documents n’ont pas la même valeur. Certains “professionnels” jouent sur la méconnaissance des particuliers sur le sujet en faisant passer une offre pour une promesse de vente, afin de forcer une transaction qui n’est plus forcément souhaitée : si elle est libellée en tant qu’offre d’achat elle n’est donc pas promesse, ni compromis de vente.

Une promesse de vente est un certificat qui doit être enregistré par un notaire pour lui donner une authenticité.

Un compromis de vente, non, mais celui-ci doit comporter des clauses suspensives (notamment celles liées à l’urbanisme, à la conservation des hypothèques ou à l’obtention d’un prêt bancaire), et doivent être joints les documents liés au bien acheté et à son inspection (diagnostics obligatoires, derniers PV d’AG, règlement de copropriété…), que vous ne trouverez jamais dans une offre d’achat.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
Entrez une adresse e-mail valide ou laissez ce champs vide