Comparatif des Garanties accident de la vie - Meilleurs tarifs 2020

Comparatif des assurances Garantie Accidents de la Vie

Mise à jour le
[[ columnAcfData.double_header_main_title[result_col_index] ]]
Notre selection
[[ item["logo_text"] ]]

Error: the column selected offers should not be displayed, it is only used as a flag
Error: non existing column type
[[ columnAcfData.double_header_main_title[result_col_index] ]]

Aucun résultat trouvé.


Erreur
Erreur lors du chargement des données.

En France, on dénombre chaque année plus de 10 millions d’accidents de la vie courante. En effet, et malheureusement, personne n’est à l’abri d’un accident dans son quotidien, aux conséquences plus ou moins graves. L’assurance Garantie Accidents de la Vie (GAV) permet ainsi au souscripteur de se couvrir au cas où un accident corporel grave entraînerait une incapacité permanente ou pire, un décès. Le cas échéant, l’assuré (ou sa famille) percevra une indemnisation compensatrice des conséquences financières, physiques et morales de l’incident. Quelles sont les garanties d’une assurance GAV ? Quel est le meilleur assureur et comment obtenir des devis compétitifs ? On vous dit tout !

À quoi sert l’assurance Accidents de la vie ?

L’assurance Accidents de la vie (ou « garantie accidents de la vie ») est un contrat de prévoyance non obligatoire mais très utile. Ce contrat vous confère une couverture en cas d’accident corporel « grave » de la vie courante, même sans tiers impliqué et même si vous en êtes le seul responsable.

En cas de survenance d’un événement imprévisible et soudain, vous bénéficierez (entre autres) d’une indemnisation de la part de l’assureur, afin de réparer les préjudices subis, tels que les séquelles physiques, les conséquences psychologiques, la perte de revenus, etc.

La Garantie Accidents de la Vie (GAV) vous couvre donc en cas d’invalidité permanente consécutive à un accident, mais aussi en cas de décès ou de dommages esthétiques. Elle intervient en complément de votre régime d’Assurance maladie et de votre mutuelle.

Ce contrat vous indemnise aussi bien en cas de chute dans la rue qu’en cas de blessure domestique ou d’accident de jardinage, à partir du moment où l’événement entraîne une invalidité permanente partielle (IPP) suffisante pour déclencher les garanties.

Pourquoi comparer plusieurs devis d’assurance GAV ?

De très nombreux acteurs se partagent le marché de l’assurance accidents de la vie. Les établissements commercialisant ce produit de prévoyance sont pléthore. Il s’agit notamment :

  • des banques ;
  • des assureurs ;
  • des mutuelles.

Afin de dénicher le meilleur contrat, celui qui sera le plus adapté à vos besoins (et à ceux de votre famille) au meilleur prix, il vous faut comparer les offres et demander plusieurs devis. Cela vous permet d’étudier les différents tarifs et niveaux de garanties (risques couverts, seuil d’intervention, plafond d’indemnisation…). En effet, les offres du marché de la GAV sont très différentes. Pour un niveau de garanties équivalent, les prix pourront aller du simple au double.

Il sera rarement possible de réaliser une simulation de tarif d’assurance GAV vous-même en ligne, directement sur le site de l’établissement vendeur. Bien souvent, vous devrez contacter un conseiller par téléphone ou prendre rdv en agence, ce qui s’avère particulièrement chronophage.

Notre comparatif des assurances GAV a pour objectif de vous aider à souscrire la Garantie Accidents de la Vie au meilleur rapport garanties/prix. Nous rassemblons ainsi les informations essentielles à connaître avant de souscrire une GAV : prix et détail des garanties évidement, mais aussi les plafonds d’indemnisation et taux d’IPP minimum pour que la garantie fasse effet.

C’est pourquoi nous avons réalisé un comparatif des assureurs GAV pour vous donner un 1er aperçu des garanties et tarifs des principaux acteurs du marché.

Qui est couvert par un contrat garantie accident de la vie ?

L’intérêt de ce type de contrat est qu’il pourra couvrir toute la famille du souscripteur. C’est-à-dire : le/la conjoint/e, concubin/e ou partenaire pacsé/e, ainsi que les enfants à charge.

Lors de la souscription à votre assurance accidents de la vie individuelle, vous aurez en principe le choix, auprès de l’immense majorité des assureurs commercialisant ce produit, entre plusieurs formules, étendant ou non la couverture à tous les membres du foyer. Bien entendu, le montant de la cotisation dépendra entre autres de la composition du foyer et donc du nombre de personnes à couvrir.

Risques couverts par la garantie accidents de la vie

L’assurance accidents de la vie famille ou personnelle indemnise la personne assurée victime d’un accident au cours de sa vie privée, et cela que l’événement entraîne par exemple :

  • un décès ;
  • une invalidité permanente ;
  • des dommages esthétiques.

Par exemple, une fracture n’ayant aucune conséquence sur le long terme (ne donnant pas lieu à une IPP) ne vous donnera droit à aucune indemnisation. Bien sûr, si vous procédez à la résiliation de votre assurance ou garantie accident de la vie, vous n’aurez pas non plus droit à indemnisation !

L’étendue des risques couverts dépendra de votre contrat et de la formule choisie. Seront en général concernés les accidents domestiques, médicaux, résultant de la pratique d’un loisir ou d’une agression…

En principe, à moins de payer une option supplémentaire, vous ne serez pas couvert en cas d’accident du travail ou de la circulation.

La formule de base proposée peut être assez limitée quant aux accidents couverts. Pour être correctement protégé, il vous faudra bien souvent adhérer à une formule supérieure. Afin de connaître précisément le champ d’application d’un contrat GAV, c’est-à-dire le type d’événement pouvant activer les garanties, vous devrez vous reporter à ses conditions générales. Si les blessures consécutives à un accident couvert par l’assurance entraînent un taux d’invalidité « suffisant » pour le contrat, l’assuré jouira d’une indemnisation de l’assurance garantie accidents de la vie personnalisée, calculée en fonction des préjudices subis une fois son état consolidé.

Comment choisir le meilleur contrat d’assurance Garantie Accidents de la Vie ?

La meilleure formule d’assurance accidents de la vie sera celle qui vous conférera les meilleures garanties pour un niveau de prime acceptable. Au-delà de la question du prix, de nombreux critères sont, à notre avis, à prendre en compte pour choisir le meilleur contrat. Il s’agit notamment :

  • des risques de la vie courante couverts : risques domestiques, médicaux, sportifs, scolaires, professionnels, de circulation, etc. ;
  • des garanties incluses : indemnisation, capital décès, garanties d’assistance… ;
  • du seuil d’intervention : à partir de quel pourcentage d’IPP les garanties seront-elles activées ? 5 % ? 10 % ? 30 % ? ;
  • du plafond d’indemnisation, pouvant aller pour certains contrats jusqu’à 2 millions d’euros par personne assurée et par événement ;
  • des franchises éventuelles ;
  • des délais d’indemnisation, une fois l’état de santé post-accident consolidé ou le décès survenu.

Certains contrats disponibles sur le marché sont labellisés « GAV ». Ce label, créé par les assureurs, pose un socle de garanties minimales que les contrats concernés s’engagent à respecter. Par exemple, l’indemnisation doit être basée sur le droit commun (elle est donc indemnitaire et calculée au plus juste selon les préjudices subis par l’assuré), le plafond de garanties doit être d’au moins 1 million d’euros, la souscription est a minima possible jusqu’à 65 ans…

Quelles sont les garanties incluses dans un contrat GAV ?

L’indemnisation en cas d’invalidité permanente ou de décès

En cas d’accident grave de la vie privée débouchant sur une incapacité permanente partielle, l’assuré bénéficiera d’une indemnisation censée « compenser » les divers préjudices subis (physiques, moraux, économiques…). La prise en charge sera la plupart du temps indemnitaire : une expertise médicale poussée permettra à l’assureur de faire une « offre d’indemnisation » à l’assuré. L’indemnisation pourra prendre la forme d’une rente ou d’un capital.

Les préjudices qui seront retenus pour déterminer la somme indemnisée dépendront du contrat souscrit. Les formules haut de gamme prendront par exemple en compte la perte de revenus professionnels due à l’accident, un éventuel préjudice esthétique permanent, le préjudice lié à la souffrance endurée, les frais d’aménagement du domicile…

Le niveau de prise en charge variera donc très largement d’un contrat à l’autre. Plus les préjudices retenus sont nombreux, plus la couverture est satisfaisante.

Un capital décès de quelques dizaines de milliers d’euros pourra également être prévu par la garantie accidents de la vie. De même, le préjudice moral et financier subi par les enfants et le conjoint survivant sera parfois indemnisé (pretium doloris de la perte d’un proche notamment).  Enfin, certaines polices incluent une prise en charge limitée des frais d’obsèques de l’assuré défunt.

Les garanties ne s’activeront que si le taux d’incapacité après consolidation est supérieur au pourcentage minimal requis par le contrat, allant, selon les formules, de 5 à 30 %.

À titre d’exemple, voici les principales garanties du contrat d’assurance GAV de la Matmut :

Familiale complémentaireMultirisque accidents de la vie
Accidents domestiquesOuiOui
Accidents de loisirs ou de sportOuiOui
Accidents du travailOuiOui
Capital incapacité permanenteJusqu’à 32 000 €Jusqu’à 1,5 millions d’euros
Agressions et attentatsOuiOui
Accidents médicauxNonOui
Perte de revenus professionnelsNonOui
Souffrance enduréeNonOui
Préjudice esthétique permanentNonOui
Affection nosocomialeNonOui
Services à la personneNonOui

Les garanties d’assistance de l’assurance accidents de la vie

Dès la souscription de son contrat d’assurance GAV, l’assuré pourra jouir de garanties d’assistance, et parfois même si le seuil d’intervention choisi n’est pas atteint (si l’incapacité résultant de l’accident est inférieure au niveau requis pour le déclenchement de l’indemnisation). Les prestations d’assistance pourront concerner l’assuré (aide psychologique, auxiliaire médicale) ou ses proches (garde d’enfants, école à la maison…). Il s’agira par exemple d’une prise en charge par l’assureur de frais de recherches et de secours (en montagne ou en mer), d’un forfait hospitalisation ou encore, d’une aide à domicile dès l’accident survenu.

En cas de décès de l’assuré, une garantie rapatriement du corps et éventuellement la prise en charge des obsèques pourront être incluses, selon la formule.

Les prestations d’assistance font partie des critères de choix à prendre en compte lors de l’étude des devis de GAV reçus. Pensez-y !

Attention aux exclusions de la garantie accidents de la vie

Toute police d’assurance accidents de la vie pose nécessairement des exclusions de garanties. Elles pourront être d’ordre général ou spécifiques à une garantie particulière. La principale exclusion concerne les « blessures légères » n’entrainant pas d’incapacité permanente, ou celles n’atteignant pas un taux d’IPP « suffisant » pour déclencher l’indemnisation.

Si votre contrat vous couvre pour les IPP de plus de 25 % et que vous vous faites poser une prothèse sur un genoux (10 %), vous ne pourrez pas prétendre à la moindre indemnisation.

Seront en outre généralement exclus les accidents de la circulation, les sports dangereux et les blessures résultant d’une activité professionnelle (ou en tout cas rémunérée), à moins de payer une option étendant la couverture à ces matières. Les dommages non consécutifs à un accident (mais générés par exemple par une maladie, y compris cardiovasculaire ou vasculaire cérébrale) ne seront pas non plus pris en charge.

Avant toute souscription, vérifiez bien les exclusions de garanties du contrat GAV en vous reportant à ses conditions générales ! ​

Quel est le prix d’une garantie accidents de la vie ?

La prime annuelle d’une assurance GAV « satisfaisante » est en général raisonnable, tant la couverture pourra s’avérer utile en cas d’accident du quotidien. Pour une formule solo ou duo, le coût mensuel de la GAV peut être d’environ 10 à 15 euros. Tandis que pour une formule famille, ce tarif s’élève à environ 15/25 € par mois. Les prix sont relativement hétérogènes sur le marché. Chaque assureur a son propre mode de calcul de la cotisation des formules de GAV qu’il propose.

Les critères qui influeront sur le prix sont en général les suivants :

  • l’âge du souscripteur ;
  • le nombre de personnes à couvrir (la composition du foyer familial) ;
  • la formule choisie et les garanties incluses (et notamment le seuil d’intervention).

Certaines options ou extensions de garanties pourront faire gonfler la note, comme par exemple la prise en charge des accidents du travail ou de la circulation.

Attention aux seuils d’intervention et plafonds des contrats GAV

Les seuils d’interventions d’assurance accidents de la vie

Le seuil d’intervention est, en matière d’assurance accidents de la vie, le degré d’incapacité à partir duquel vous pourrez prétendre à une indemnisation au vu des préjudices subis à la suite d’un accident couvert par le contrat. Plus il est bas, meilleure sera la couverture. Lors de la signature, vous pourrez décider de profiter d’une protection optimale (taux de 5 ou 10 %) ou au contraire de n’être couvert que pour les accidents les plus graves, générant un taux d’IPP de plus de 25 ou 30 %. Bien entendu, le coût de la police ne sera pas le même selon que vous choisissiez la première ou la seconde option.

La majorité des GAV disponibles sur le marché se déclinent en 2 ou 3 formules, posant des seuils d’intervention dégressifs. Les formules de base posent un taux d’IPP minimum de 25 % pour que les garanties puissent jouer. Certaines couvertures, plus satisfaisantes, vous permettent d’être assuré à partir de 5 %, ce qui correspond par exemple à la perte d’un doigt (hors pouce).

En cas d’accident, l’IPP sera évaluée par un médecin expert une fois l’état de santé de l’assuré consolidé. L’assureur procédera alors, au plus dans les 5 mois après la consolidation, à une offre d’indemnisation, qui, si l’assuré l’accepte, sera débloquée dans les 30 jours.

Pour vous donner un ordre d’idée quant aux niveaux des seuil d’intervention d’une GAV, voici les taux d’IPP correspondant aux accidents suivants :

  • perte d’un doigt (hors pouce) : entre 5 et 8 % ;
  • perte de la vision d’un oeil : entre 20 et 25 % ;
  • perte d’un pied : 30 % ;
  • perte complète de l’audition : 60 %.

Certaines polices d’accidents de la vie ne se basent pas sur le taux d’IPP, mais sur le Déficit fonctionnel permanent (DFP).

Le plafond d’indemnisation d’une garantie accidents de la vie

En cas d’accident de la vie privée couvert par le contrat, l’indemnisation ne sera pas illimitée, même si la police prévoit la prise en charge de nombreux préjudices. La majorité des contrats pose un plafond d’indemnisation d’un million d’euros par assuré et par événement, qui, pour rappel, peut prendre la forme d’un capital unique ou d’une rente. Certaines polices d’assurance GAV peuvent aller au-delà et prévoir un plafond général de 2 millions d’euros. C’est par exemple le cas pour les contrats d’Allianz ou du Crédit Agricole.

En cas de disparition de l’assuré à la suite d’un accident couvert par la GAV, un capital décès pourra en outre être prévu. Il sera là encore limité par les termes du contrat. À titre d’illustration, la Matmut prévoit (dans sa formule multirisque accidents de la vie) qu’en cas de décès, l’indemnisation totale pourra aller jusqu’à 1 million d’euros, englobant le capital décès, la participation aux frais d’obsèques et la compensation des pertes de revenus du défunt.

Le capital décès à proprement parler ira quant à lui, en général, de 20 000 à 40 000 €, comme c’est par exemple le cas pour le contrat « Protection accidents de la vie » de BNP Paribas.

Posez votre question
Un expert vous répondra