Quelle assurance pour mon tracteur agricole ?

Mis à jour le 12 novembre 2021 par Delphine Bardou 

Les engins agricoles, viticoles ou encore les engins de chantiers ne s’assurent pas comme des véhicules « classiques ». Même si les contrats dédiés disponibles sur le marché intègrent bon nombre de garanties que l’on retrouve par exemple en assurance auto pro, certaines sont adaptées aux particularités et risques liés à ces engins spéciaux. Reste à savoir comment choisir le bon niveau de couverture et comment faire pour trouver le meilleur contrat. Tour d’horizon. 

En quoi consiste l’assurance engin de chantier ? 

Les assureurs distinguent, quant aux contrats qu’ils proposent, engins de chantier et engins agricoles (bien que bon nombre proposent de couvrir les 2). L’assurance d’une mini-pelle ou d’une pelleteuse fera donc souvent l’objet d’une police différente de celle couvrant un tracteur ou une faucheuse agricole.

L’une et l’autre de ces couvertures spécifiques s’adressent aux professionnels indépendants et aux entreprises utilisant l’un de ces types d’engins spéciaux, qui sont soumis à des risques très particuliers. Pourront par exemple être couverts :

  • Des engins de chantier type tractopelles, bulldozers, camions de chantier, poids lourds… 
  • Des engins agricoles, 
  • Des engins viticoles,
  • Tous les engins spéciaux de plus ou moins de 3,5 tonnes, 
  • Ceux surtout utilisés / loués par des particuliers : microtracteur, tondeuse autoportée… 

L’éventail de risques est large : dommages pendant l’exploitation du matériel, pendant la circulation, l’arrêt…

L’assurance d’un tracteur est-elle obligatoire ?

Que ce soit pour un engin de chantier ou un tracteur agricole, l’assurance est obligatoire : l’exploitant devra a minima être couvert en Responsabilité Civile (circulation et fonctionnement) pour les dommages qu’il pourrait causer à autrui. Il pourra étendre sa couverture au besoin en souscrivant à des garanties dommages, d’assistance… 

Il est tout à fait possible de souscrire à un contrat « tous risques » qui vous couvrira contre un très large éventail de sinistres « internes » (casse mécanique, hydraulique…),  externes (collision, renversement…) ou humains (vol, vandalisme…). 

Certains assureurs sont spécialisés en assurance engins, tels que SVI Assurances, partenaire de nombreuses entreprises de BTP. 

Comment obtenir des devis d’assurance tracteur en ligne ? 

Il est tout à fait possible de rechercher et de souscrire à votre assureur tracteur en ligne (idem pour un engin de chantier).

Vous vous en doutez : les assureurs positionnés sur ce marché sont moins nombreux qu’en assurance auto / assurance auto pro. On trouve toutefois aussi bien des compagnies généralistes comme le Crédit Mutuel que des assureurs plus spécialisés en assurance tracteurs / engins de chantier et engins spéciaux. 

Il est généralement possible d’obtenir un devis gratuitement et en toute autonomie sur une page dédiée sur le site des assureurs commercialisant ce produit. Il vous suffira de renseigner un formulaire pour accéder à une simulation personnalisée d’assurance engin de chantier. 

Solliciter plusieurs devis un à un vous prendra toutefois du temps, dans la mesure où vous devrez renseigner les mêmes informations à chaque fois : identification de votre structure, type de véhicule(s) à couvrir (nature, marque, valeur d’achat…). Grâce à notre comparateur, vous pouvez facilement mettre en concurrence les couvertures du marché et résilier votre couverture auto professionnelle si vous en trouvez une meilleure, moins chère.

La solution ultime pour trouver le meilleur contrat d’assurance tracteur / engin de chantier sera plutôt de passer par un comparateur dédié. 

cta auto

Notre comparateur d’assurances tracteur vous permet de dénicher le meilleur contrat pour vos engins agricoles au meilleur prix. Sur la base d’un formulaire unique, il sonde un large panel de contrats du marché et vous présente une sélection personnalisée des mieux calibrés à vos besoins. 

Quel est le prix d’une assurance tracteur ? 

Le tarif de l’assurance pour un tracteur agricole varie assez largement d’un assureur à l’autre. Vous vous en doutez, tout dépendra aussi de la formule et donc du niveau de couverture que vous choisissez. 

Chaque compagnie calcule le risque et établit sa tarification au cas par cas, en fonction de vos besoins propres et des caractéristiques des engins à couvrir. Vous aurez donc intérêt à solliciter un maximum de devis d’assurance tracteur. 

À titre d’illustration, les produits Covassur démarrent, pour les engins de chantier, à 500 euros TTC par machine. Idem pour les engins agricoles et viticoles.

La prime annuelle dépendra bien sûr du(des) matériel(s) à couvrir : les assureurs ont décliné leurs propres standards pour chaque type de machine (les garanties sont similaires mais la tarification varie puisque chaque engin est soumis à des risques particuliers). 

Il n’est pas utile de chercher à estimer le prix moyen d’une assurance tracteur, tant les critères qui entreront en ligne de compte pour le calcul du tarif sont nombreux. Voici les principaux : 

  • Le niveau de couverture choisi, 
  • Les caractéristiques propres aux engins à couvrir, 
  • Leur utilisation, 
  • La zone géographique, 
  • La nature de l’activité, 
  • Les risques particuliers auxquels ils sont soumis. 

Les options et extensions de garantie coûtent plus cher que des garanties incluses d’office. Choisissez bien votre formule de base et n’adhérez en supplément qu’aux garanties que vous jugez indispensables. 

Comment choisir son assurance tracteur agricole ?  

Une fois vos devis obtenus grâce à notre comparateur d’assurances tracteur, il vous faudra comparer les 2 ou 3 meilleures offres. 

Le moindre sinistre subi par l’un de vos matériels peut venir ralentir ou arrêter complètement votre activité, notamment en période de semis ou de récolte. Il est alors primordial de bien vous couvrir ! 

En principe, vous pourrez souscrire à un seul contrat pour tous vos matériels et engins agricoles (tracteurs, ensileuses, faucheuses…). Le Crédit Mutuel propose par exemple une couverture globale. 

Nous ne pouvons que vous conseiller de ne pas vous focaliser uniquement sur la prime annuelle de chaque proposition reçue. L’important est de vous concentrer sur le rapport qualité de couverture / prix. 

Voici les principaux critères qui, à nos yeux, vous permettront de faire le bon choix : 

  • Les garanties incluses d’office : quels sont les sinistres couverts ? 
  • Celles disponibles en option / en extension de garantie, que vous pourrez donc payer en supplément, 
  • Les prestations prévues en cas de sinistre, et notamment les plafonds d’indemnisation (jusqu’à quel montant pourra aller l’indemnisation ?), 
  • Les garanties d’assistance incluses, qui s’avèrent souvent aussi importantes que les garanties d’assurance elles-mêmes : indemnité pour la location d’un engin de remplacement en cas d’immobilisation, intervention en cas de panne, assistance aux personnes…
  • Les éventuelles garanties financières, comme la garantie perte d’exploitation, 
  • Le niveau de franchise
  • Les exclusions (sinistre résultant d’un défaut d’entretien par exemple), 
  • L’étendue de la Responsabilité Civile
  • La présence ou non d’une garantie individuelle conducteur. 

Attention aux engins « assurables ». Toutes les compagnies n’ont pas la même « liste » de matériels pouvant être couverts.

Voici un exemple des options disponibles pour les couvertures engin de chantier proposées par l’assureur Groupama.

« Minimale+ »« Restreinte »« Tous accidents »
RC automobileOuiOuiOui
Vol / IncendieNonOuiOui
Catastrophes naturellesNonOuiOui
Bris de glaceNonOuiOui
Dommages tous accidentsNonNonOui

Accident et engins de chantier : quelle indemnisation ? 

Quelle sera l’indemnisation en cas d’accident de pelleteuse ? En cas de casse d’un engin de chantier ? 

De très nombreux sinistres peuvent malheureusement toucher les tracteurs, engins agricoles, engins spéciaux… 

L’indemnisation ne se déclenchera que si les conditions d’activation de la garantie sont remplies. L’assuré n’aura par exemple droit à rien s’il tombe dans l’un des cas d’exclusion prévus au contrat : incident du à l’usure normale, à un défaut d’entretien… 

L’on distingue sinistre total et sinistre partiel

  • En cas de sinistre total (de perte totale de l’engin), sera souvent prise en compte la valeur de remplacement au jour du sinistre pour calculer l’indemnisation, avec déduction selon la vétusté de l’engin. L’on parlera ici de « valeur à dire d’expert ». 
  • En cas de sinistre partiel, l’assureur procédera à la prise en charge des dommages couverts dans la limite du plafond d’indemnisation fixé dans la police. 

En cas par exemple d’accident entrainant une perte totale de votre tracteur forestier, un expert évaluera la valeur de votre bien au jour du sinistre. C’est sur ce montant que se basera l’assureur pour vous proposer une compensation.

Le plafond d’indemnisation, c’est-à-dire le montant de la garantie, sera exprimé forfaitairement en euros. Plus le montant mentionné par le contrat est élevé, plus la garantie est sécurisante. 

Autre donnée à prendre en compte au moment de l’indemnisation : la franchise. Celle-ci viendra toujours minorer la somme à laquelle aura droit l’assuré en cas de sinistre couvert. Vérifiez bien ce point avant de choisir votre contrat.

Quid de l’assurance engin de chantier pour les particuliers ? 

Les particuliers peuvent aussi être amenés à louer des engins de chantier, des engins agricoles… Certains possèdent même de telles machines pour leur usage personnel. Mentionnons par exemple les tracteurs tondeuses.

En cas de location, le loueur proposera toujours un contrat d’assurance « groupe » au moment de la réservation. Celui-ci intégrera a minima une garantie Responsabilité Civile, comme pour toute location de véhicule terrestre à moteur. 

Le particulier pourra opter pour une couverture plus étendue en souscrivant à des options et extensions directement auprès du loueur : franchise plus basse, garantie dommages causés à l’engin loué…

L’assurance tracteur tondeuse (par exemple) pourra aussi être souscrite à part, sans passer par le loueur. Le locataire de l’engin pourra souscrire à un contrat temporaire de son côté. Dans ce cas, il aura tout intérêt à solliciter plusieurs assureurs pour mettre en concurrence un maximum de devis. 

Hors le cas de la location, le particulier pourra couvrir son engin spécial auprès des assureurs positionnés sur ce marché spécifique, au même titre que les professionnels et entreprises. Les contrats proposés par les compagnies d’assurance sont la plupart du temps ouverts aux particuliers. 

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
Entrez une adresse e-mail valide ou laissez ce champs vide