Comment fonctionne le malus en assurance moto ?

Mis à jour le 8 janvier 2021 par Antoine Fruchard 

Malheureusement, aucun motard, même expérimenté, n’est à l’abri de causer un accident avec son deux-roues. En cas de sinistre responsable, le pilote verra sa prime d’assurance moto augmenter et sera sujet à un « malus ». L’existence de ce système s’explique par la volonté du législateur de récompenser les « bons » conducteurs et de pénaliser les « moins bons ». Quelle est la conséquence d’un malus sur son assurance moto ? Comment est-il calculé ? Comment trouve une assurance moto pas chère si vous êtes malussé ? Réponses !

Quelle est la conséquence du bonus malus en assurance moto ?

Le système de bonus / malus est posé par le Code des assurances et concerne la grande majorité des véhicules terrestres à moteur. Son rôle est simple : récompenser les « bons » conducteurs, et pénaliser les moins bons en réduisant ou augmentant le montant de leur prime d’assurance moto.

Concrètement, si vous n’avez pas de sinistre responsable pendant 1 an, vous payerez votre prime moins chère l’année suivante. Si au contraire, vous causez par exemple un accident responsable, votre prime d’assurance moto sera majorée. Tous les ans, le tarif de votre couverture deux-roues est donc recalculé.

En définitive, chaque motard a un historique de conducteur qui évolue chaque année, et qui le suit même en cas de changement d’assureur par l’intermédiaire du relevé d’informations transférable.

Un motard « malussé » (responsable d’un ou plusieurs sinistres) représente un risque aggravé pour l’assureur, qui considère que le pilote a une conduite dangereuse.

Si la cause du sinistre n’est pas imputable à l’assuré (vol, incendie, bris de glace…), il ne verra pas son coefficient augmenter.

Comment se calcule le bonus malus de l’assurance moto ?

La méthode de calcul du coefficient de réduction – majoration en assurance moto est plutôt simple. Le coefficient d’un motard est compris entre 0,5 (bonus max) et 3,5 (malus maximum).

Tout motard débute avec un coefficient de 1 la première année :

  • En cas de sinistre entièrement responsable, il est majoré de 25 % et passe à 1,25
  • En cas de sinistre partiellement responsable, il est majoré de 12,5 % et passe à 1,125
  • En l’absence de sinistre, le motard bénéficie d’un bonus de 5 % : le coefficient passe donc à 0,95.
CalculCoefficient
Première année1 x 0,950,95
Deuxième année0,95 x 0,950,90
Troisième année0,90 x 0,950,85
Quatrième année0,85 x 0,950,80
Cinquième année0,80 x 0,950,76

Année après année, le coefficient bonus – malus de l’assurance moto évolue. Tous les ans, l’assureur multiplie l’ancien coefficient par le nouveau.

Par exemple : après deux ans sans accident responsable, il sera de 0,95 x 0,95 soit 0,90. Le pilote économisera donc 10 % sur sa prime d’assurance par rapport à la première année. C’est là une façon une valoriser sa bonne conduite.

Si le motard utilise son deux-roues dans le cadre de son activité professionnelle (un infirmier libéral par exemple), il bénéficie de conditions d’assurance moto particulières. Un sinistre responsable entrainera une majoration de 20 % « seulement » (10 % si la responsabilité est partielle).

Quelle assurance moto pour les malussés ?

Si vous êtes malussé, sachez que vous représentez un risque aggravé pour les assureurs. De ce fait, de nombreuses compagnies peuvent refuser de vous couvrir, quelles que soient la cylindrée, la puissance ou la valeur de votre deux-roues.

Plusieurs assureurs se sont donc spécialisés dans la couverture des motards ayant un malus (ou pire, résiliés), en proposant des contrats d assurance malus. Concrètement, ils acceptent de vous assurer là où d’autres refusent du fait de votre historique.

Un motard malussé peut rencontrer des difficultés à trouver un nouveau contrat d’assurance moto, s’il considère par exemple qu’il paye une prime trop élevée. Ce sera encore plus difficile s’il s’agit d’un conducteur « résilié », par exemple :

  • S’il a accumulé trop de sinistres responsables (totalement ou partiellement),
  • S’il n’a pas payé sa prime annuelle (qui reste due même en cas de résiliation de l’assurance moto),
  • S’il a été contrôlé en état d’ébriété au guidon,
  • S’il s’est rendu coupable de fausses déclarations.

Ainsi, la solution plébiscitée par bon nombre de motards sujets à un malus est de passer par un courtier en assurance moto. Celui-ci vous fait gagner un temps précieux, en ne vous présentant que des polices adaptées à votre profil et à votre historique d’assuré. En tant que courtier en ligne, nous vous proposons de comparer et souscrire directement en ligne votre assurance moto. Gagnez du temps et faites des économies !

Quelle est la conséquence d’un malus sur l’assurance moto d’un jeune conducteur ?

Lorsque vous êtes jeune conducteur et que vous assurez par exemple votre première moto de plus de 125cc, vous partez, comme tout motard, avec un coefficient de base de 1, correspondant à une prime pleine. Les règles d’évolution de votre coefficient de réduction – majoration seront les mêmes que pour un motard confirmé.

Cependant, en tant que jeune permis (de moins de 3 ans), vous supporterez une surprime dégressive pendant les 3 premières années d’assurance. Celle-ci est de 100 % la première année, puis 50 % la 2ème année, puis 25 % la 3ème année, et enfin, à partir de la 4ème année, la surprime sera supprimée.

Si vous êtes jeune conducteur et que vous êtes en plus responsable d’un accident pendant les 3 premières années, votre prime d’assurance explosera, car vous supporterez une surprime très importante.

Dans quels cas votre assurance moto peut-elle vous résilier pour malus ?

Votre compagnie d’assurance peut résilier unilatéralement votre police d’assurance moto (dans le respect d’un préavis), si vous êtes par exemple responsable de plusieurs sinistres pendant la vie du contrat, si vous faites une fausse déclaration ou ne payez pas votre prime.

Dans ce cas, vous serez considéré comme un motard « résilié », sujet ou non à un malus. Il sera alors bien plus difficile d’adhérer à un nouveau contrat d’assurance moto. Cela restera toutefois obligatoire afin de pouvoir rouler en toute légalité sur les routes françaises. A minima, vous devez être couvert pour les dommages corporels et matériels causés aux tiers par votre deux-roues (la garantie Responsabilité Civile, incluse de base dans une formule au tiers).

En tant que « résilié », vous ne pourrez pas souscrire à une nouvelle police auprès de n’importe quelle compagnie d’assurance, surtout si vous êtes également malussé. Il faudra vous tourner vers des assureurs spécialisés dans la couverture de ce type de profil particulier.

Quel est le prix d’une assurance moto avec malus ?

Le malus est une majoration de votre prime d’assurance moto, selon des règles de calcul précises. Par exemple, un sinistre responsable entraîne une augmentation de 25 % de votre cotisation annuelle.

Cette surprime résulte du fait que vous représentez, pour l’assureur, un risque aggravé.

Le pourcentage de surprime est posé par le Code des Assurances, mais le tarif de base d’une formule d’assurance moto dépend toujours de l’assureur, qui le détermine librement.

La prime d’assurance moto de base est fixée par la compagnie en fonction :

  • De votre profil,
  • De votre deux-roues (puissance, cylindrée, modèle, année…),
  • De vos habitudes de conduite (sorties occasionnelles, quotidiennes, trajet-travail, utilisation professionnelle…),
  • De votre lieu de résidence.

Ainsi, avec pourtant un même coefficient de majoration, vous constaterez que les prix varient largement sur le marché, parfois du simple ou triple. C’est là tout l’intérêt de recourir à un comparateur malus qui vous permettra de souscrire votre assurance moto en ligne !

Un malus auto a-t-il une conséquence sur l’assurance moto ?

Si vous êtes déjà titulaire d’un contrat d’assurance auto et que vous comptez assurer un deux-roues, par exemple en véhicule secondaire, sachez que, lors de la souscription, votre malus auto (ou bonus) sera pris en compte dans le calcul de votre prime d’assurance moto. Votre historique vous suit pour un second véhicule, et également si vous remplacez votre voiture par un 2 roues.

Ainsi, si vous possédez plusieurs véhicules pour lesquels vous êtes le conducteur principal, par exemple une voiture et une moto, le coefficient de chaque contrat évoluera chaque année. Par exemple, un sinistre responsable en voiture augmentera votre prime d’assurance auto, ainsi que celle de votre assurance 2 roues.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.