Quelle est la meilleure assurance décès ?

Quelle est la meilleure assurance décès ?

L’assurance décès permet de mettre à l’abri du besoin vos proches s’il vous arrive quelque chose, grâce à la transmission d’un capital financier. Souscrire une telle assurance peut donc être une sage décision. Encore faut-il trouver un contrat correspondant à vos attentes !
Voici tout ce que vous devez savoir pour choisir la meilleure assurance décès : v
ersement en rente ou en capital, critères de définition de la prime, âge limite, conditions du décès… Autant de choses à étudier avant de signer, alors on vous aide !

Votre décision est prise, vous allez souscrire une assurance décès pour que votre famille (ou tout autre proche de votre choix) ne manque de rien s’il vous arrivait quelque chose. Seulement, l’offre du marché est large ! 

Avant toute chose, sachez que la meilleure assurance décès n’est pas la même pour tous : l’assurance décès d’un proche ou d’un voisin ne sera pas forcément la meilleure assurance pour vous, bien qu’il vous la recommande chaudement. 

La notion de « meilleure » est relative. Votre assurance décès doit être adaptée à votre besoin et à votre profil. Pour déterminer celle qui comblera vos attentes, vous devez vous interroger sur l’importance de plusieurs critères dans votre assurance idéale :

Le prix de l'assurance décès

L’assurance temporaire décès, comme elle est souvent appelée, est une assurance accessible financièrement, les primes étant généralement assez raisonnables. 

Plus vous souscrivez jeune (bon état de santé, espérance de vie élevée), plus la cotisation sera abordable. Ainsi :

  • Pour 120 € à 150 € par an, un trentenaire pourra par exemple acquérir un capital de 100 000 €,
  • Les quarantenaires devront s’acquitter de plus de 300 € par an pour ce même capital,
  • Les soixantenaires devront payer plus de 1 000 € par an . 

Par ailleurs, plus le montant du capital désiré pour vos proches est élevé, plus la cotisation que vous devrez régler le sera aussi. Pour évaluer le capital que vous voulez pour les bénéficiaires, demandez-vous à quoi il servira : pour votre conjoint sans ou à faibles revenus ? Pour assurer les études de vos enfants ? Le montant du capital nécessaire peut donc varier selon votre objectif.

Le niveau de protection

Les garanties concourent forcément au choix de votre contrat d’assurance décès. Comme pour toute assurance, les protections proposées varient d’un assureur à l’autre. Vous devez donc évaluer celles qui sont les plus importantes à vos yeux pour le bien de vos proches. Voici quelques exemples de garanties de l’assurance décès :

  • Choix du versement en capital ou en rente
  • Doublement du capital en cas de décès accidentel,
  • Rente éducation : le capital sera versé sous forme de rente temporaire pour les études de vos enfants jusqu’à un âge limité (en général leurs 25 ans),
  • Versement du capital en cas de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA).
  • Garantie invalidité, qu’elle soit totale ou partielle.

Les conditions restrictives

Nous vous conseillons de bien vérifier les conditions restrictives du contrat avant d’y souscrire. En effet, certains contrats d’assurance ont des garanties limitées : 

Par exemple, certains prévoient l’activation du capital uniquement si le décès est dû à une cause extérieure soudaine et imprévisible. Dans ce cas-là, l’accident cardiovasculaire n’est pas admis. 
Ainsi, il est préférable de de privilégier un contrat couvrant le décès quelle qu’en soit la cause. 

De même, faites attention aux délais de carence. C’est la période, après la souscription, où vous ne serez pas couvert par votre assurance décès.

Si vous ne vous payez plus vos cotisations, votre assureur ne versera pas le capital prévu. De même, si le décès de l’assuré n’intervient pas pendant la durée du contrat, les bénéficiaires ne toucheront rien. On parle d’assurance « à fonds perdus ».

Comment trouver la meilleure assurance décès ?

Pour trouver la meilleure assurance décès, vous pouvez vous adresser à plusieurs acteurs de l’assurance qui proposent cette couverture, chacun présentant des avantages et des inconvénients. Ainsi, consultez :

  • Les assureurs, regroupant les sociétés d’assurance (Groupama, GMF, Axa…), les mutuelles (Macif, Mma…), et les institutions de prévoyance (AG2R la mondiale, Malakoff Médéric…).
    Avant toute chose, renseignez-vous auprès de votre assureur auto ou habitation pour savoir si l’assurance décès fait partie de ses produits ou non. Si oui, il peut être judicieux de considérer son offre car la plupart des assureurs valorisent leurs assurés ayant souscrit plusieurs contrats chez eux. Vous pourriez obtenir des avantages financiers non négligeables.
    Dans tous les cas, nous vous conseillons de regarder les offres des autres assureurs : il est toujours bénéfique d’évaluer ce qui se fait sur le marché, vous pourriez trouver un contrat beaucoup plus adapté à vos attentes. Cependant, vous rendre en agence ou éplucher les sites des divers assureurs est assez chronophage et vous risquez de passer à côté de la perle ! Vous devez d’ailleurs vous déplacer en agence pour la souscription du contrat.
  • Les courtiers, spécialisés en assurance décès ou non. Ces intermédiaires en assurance ne proposent pas de produits d’assurance qu’ils auraient créés : ils sondent le marché pour vous proposer les meilleurs contrats élaborés par les assureurs. Bien souvent, ils négocient les tarifs auprès d’eux, disposent d’une réelle expertise et vous accompagnent tout au long de la vie de votre contrat.
    Passer par un courtier en assurance présente de nombreux avantages. Toutefois, la plupart vous font payer leur service sous forme de frais annexes. Vous devez ici aussi prendre rendez-vous et vous déplacer au cabinet.
  • Les courtiers en ligne : la meilleure solution est alors de vous tourner vers les courtiers en ligne, qui permettent d’obtenir des devis personnalisés en quelques clics. Il vous est demandé de remplir un questionnaire de quelques questions pour définir vos attentes et votre profil, pour ainsi faire ressortir les contrats d’assurance les plus adaptés. Les services d’un courtier en ligne sont souvent gratuits pour le consommateur !
    Réassurez-moi est un courtier en ligne indépendant ayant pour but de vous aider à trouver le meilleur contrat d’assurance décès. 

Notre comparateur sonde le marché et vous propose les meilleurs contrats en quelques minutes, gratuitement et sans que vous ayez à laisser vos coordonnées ! Nos experts sont disponibles par téléphone ou en ligne, si vous le souhaitez.

Gratuit, 100 % en ligne, sans engagement 

Comment souscrire la meilleure assurance décès ?

Souscrire une assurance décès est relativement simple. Dans un premier temps, prenez contact avec l’un des professionnels cités précédemment et faites lui part de votre demande. 

Comme pour toute assurance, l’assureur vous proposera un contrat prenant en compte vos attentes mais aussi et surtout le risque que vous représentez. Les démarches pour souscrire le contrat sont par la suite classiques (choix de la formule, ajout de garanties optionnelles, remise des pièces justificatives, signature du contrat par les deux parties, etc.). 

Il existe tout de même trois particularités à prendre en compte en assurance décès :

  • L’âge est un critère essentiel pour l’assureur : certaines compagnies imposent un âge limite de souscription. Par ailleurs, contrairement à l’assurance vie qui arrive à terme au décès de l’assuré, le contrat d’assurance décès est temporaire : il prend fin lorsque l’assuré arrive à l’âge défini dans le contrat (selon les contrats, entre 65 et 80 ans, parfois jusqu’à 90 ans, mais plus on monte plus c’est rare).
  • Si la garantie maladie entre dans votre contrat, votre assureur vous fera remplir un questionnaire médical d’assurance décès, voué à rendre compte de votre état de santé et ainsi estimer le risque de décès par maladie. Vous serez interrogé sur votre identité (taille, poids, IMC), votre état de santé actuel (traitement médical ? fumeur ? régime ?), vos antécédents médicaux (arrêts de travail ? interventions chirurgicales ?), les maladies de longue durée que vous auriez pu avoir.
    Il est possible de souscrire une assurance décès sans devoir remplir ce formulaire médical, par exemple si vous présentez une pathologie pouvant donner lieu à une surprime. Votre couverture sera cependant plus chère car le risque n’est pas précisément connu par l’assureur.

Attention, les fausses déclarations ou les omissions, intentionnelles ou non, peuvent entrainer de lourdes conséquences. On parle de fraude à l’assurance. Votre assureur peut annuler votre contrat sans vous rembourser les sommes déjà versées, augmenter vos cotisations ou encore ne pas vous indemniser.

Quel est le prix de la meilleure assurance décès en 2019 ?

Le prix de votre assurance décès dépend de plusieurs éléments :

  • De la formule et des garanties optionnelles que vous choisissez,
  • De votre âge : plus vous souscrivez jeune, plus votre prime d’assurance sera abordable,
  • Du montant du capital désiré, plus il sera élevé plus votre prime le sera également. Vous pouvez cependant choisir le montant du capital voulu à la signature puis le diminuer quelques années après, le contrat n’étant en principe pas figé sur ce point.
  • De votre profil, certains assureurs appliquant des surprimes dans certaines situations. Par exemple si vous exercez une profession à risques, ou si votre état de santé n’est pas très bon au moment de la souscription, vous paierez un peu plus pour ce risque. Un bilan médical peut être exigé par l’assureur, notamment pour les plus de 50 ans.

Selon l’assureur, vous pouvez opter pour un paiement mensuel ou annuel. Dans tous les cas, il est préférable d’étaler ses mensualités au maximum afin de les supporter plus facilement, et d’envisager un contrat prévoyance plus performant sur le long terme, à moindre coût.

Tableau comparatif de 3 assurances décès :

April

AG2R La Mondiale

Allianz

Montant du capital décès

Min 15 000 € Max 750 000 €

Min 10 000 € Max 5 000 000 €

Min 15 000 € Aucun maximum

Age limite d'adhésion

60 ou 75 ans selon la formule

69 ans

74 ans

Tarifs annuels pour une personne de 40 ans non fumeuse

Capital de 30 000 € : 46,56 €

Capital de 100 000 € : 224,28 €

Capital de 100 000 € : 120,97 €

Tarifs annuels pour une personne de 55 ans non fumeuse

Capital de 30 000 € : 190,94 €

Capital de 100 000 € : 834,28 €

Capital de 100 000 € : 398,11 €

Il faut savoir que le capital de l’assurance décès (dont bénéficieront vos proches désignés au contrat) est exonéré de taxes de succession. 

Comment changer d'assurance décès ?

En tant que contrat facultatif, vous avez fait le choix d’y souscrire, vous pouvez donc également vouloir le résilier, pour un autre ou non. 

Le contrat d’assurance décès est dit à tacite reconduction : il est renouvelé chaque année jusqu’à ce que : l’âge limite est atteint / votre décès / vous décidiez de mettre fin au contrat. Par conséquent, si vous ne vous opposez à sa reconduction, ses garanties seront automatiquement renouvelées pour une année. 

Pour résilier ou changer de contrat d’assurance décès, vous devez envoyer une lettre de résiliation recommandée à votre assureur, de préférence avec accusé de réception. Le courrier doit être envoyé au minimum 2 mois avant la date d’échéance du contrat. Vous trouverez ci-dessous une lettre de résiliation type d’assurance décès. 

Lorsque vous résiliez votre contrat d'assurance décès, vous n'obtenez aucune somme du capital constitué : celui-ci n'est versé par l'assureur qu'en cas de résiliation du risque (à savoir le décès).

Depuis la loi Chatel, votre assureur est obligé de vous aviser de l’approche de la date d’échéance de votre contrat dans un délai compris entre 3 mois et 15 jours avant la date limite de résiliation. 

  • Si l’avis d’échéance vous parvient dans les temps, vous devez envoyer votre courrier avant l’expiration de ce délai de 15 jours. 
  • Si votre assureur ne vous fait pas parvenir l’avis d’échéance dans les temps, vous disposez d’un délai de 20 jours suivant la date d’envoi de l’avis pour pouvoir rompre votre contrat.
  • Si vous ne recevez aucun avis d’échéance avant la date anniversaire de votre contrat, vous pouvez résilier à tout moment, sans donner de motif ni être pénalisé financièrement.

Si vous n’envoyez pas votre lettre en respectant cette procédure et ces délais, votre assureur n’est pas obligé d’accéder à votre requête et peut renouveler l’assurance décès pour une année supplémentaire. Nous vous conseillons de consulter les clauses concernant la résiliation de votre assurance décès dans les conditions générales afin d’être sûr de la façon de procéder.

Posez votre question
Un expert vous répondra