Locataire, comment obtenir un rachat de crédit ?

Mis à jour le 7 janvier 2021 par Delphine Bardou 

Vous êtes en location et ne parvenez plus à joindre les deux bouts ? Avez-vous pensé au rachat de crédit pour locataire ? C’est peut-être la solution ! Même si le locataire emprunteur n’obtiendra pas d’aussi bonnes conditions que s’il était propriétaire, cette opération peut être bénéfique ! Quels organismes proposent des rachats de crédit pour locataire ? Quelles sont les conditions d’un tel rachat ? Réponses !

À qui s’adresse le rachat de crédit pour locataire ?

On parle de rachat de crédit locataire lorsque les emprunteurs sont locataires de leur résidence principale, logés par leur employeur ou hébergés par leur famille. Voici nos explications afin de comprendre la différence avec un rachat de crédit classique.
Le rachat de crédit locataire est accessible à tous (particuliers, salariés, professions libérale, etc) et concerne tous les types de prêts :
– les crédits renouvelables,
– les prêts affectés à l’achat d’un bien ou d’un service,
– les prêts personnels,
– les prêts travaux (…)
mais aussi toutes les autres dettes comme :
– les découverts bancaires,
– les retards d’impôts,
– les retards de loyers,
– les dettes familiales (…)

Après analyse du dossier de l'emprunteur et sous certaines conditions, sachez que malgré son nom, le rachat de crédit locataire peut aussi concerner certains crédits immobiliers tels que les investissements locatifs ou encore les financements de résidence secondaire.

Comment obtenir un rachat de crédits locataire ?

Un rachat de prêts est une opération financière qui peut être réalisé par une banque, un établissement de crédit ou un intermédiaire bancaire.

L’opération consiste à regrouper l’ensemble de vos emprunts et dettes (qui seront remboursés immédiatement par le prêteur) en un seul crédit. Ceci se faisant en empruntant sur un taux fixe et sur une durée plus longue, avec une seule mensualité et un seul interlocuteur.

À la  place de vos anciennes dettes, le prêteur vous proposera donc un nouveau contrat de crédit, accompagné d’un nouveau plan d’amortissement : la durée de remboursement sera allongée (ce qui peut majorer le coût du crédit) mais l’unique mensualité sera réduite, ce qui permettra à l’emprunteur locataire de rembourser ses dettes dans de meilleures conditions. Voici les caractéristiques du rachat de crédit locataire :

Détails
Montant maximum du rachat de créditVous pouvez regrouper en un seul crédit tous vos encours pour un montant total (frais inclus) compris entre 1 500 euros et 100 000 euros. Sachez qu’une dérogation peut être demandée si le montant dépasse les 100 000 euros
Durée maximumLa durée de remboursement des mensualités du rachat de crédit pour locataire est limitée à 10 ans
Garanties exigéesLe rachat de prêt pour locataire est soumis à la législation qui encadre les financements à la consommation. De ce fait, cette opération bancaire n’est pas soumise à une garantie (hypothèque, caution)
TauxSi les taux sont généralement supérieurs que ceux accordés à un propriétaire, ils diffèrent grandement d’un organisme de rachat de crédit à un autre.

Ainsi, pour bénéficier du meilleur taux, malgré votre situation de locataire, il est essentiel de comparer les offres de rachat de crédit ! Dans cette optique, nous avons conçu un outil comparateur afin de trouver les meilleurs taux pour votre rachat de crédit. Selon votre situation, locataire, FICP, propriétaire, nous vous proposons les offres les plus adaptées ! Simplifiez-vous la vie tout en faisant des économies !

Quels sont les avantages du rachat de crédit locataire ?

Outre l’allègement de ses charges de crédit, les intérêts pour l’emprunteur de demander un rachat de crédits sont nombreux. Voici les principaux avantages du rachat de crédit :

  • Ce type de financement permet d’alléger le montant de l’unique mensualité (jusqu’à 60%), ce qui lui permettra d’assainir et d’équilibrer son budget.
  • Le rachat de crédits locataire permet de prévenir une situation de surendettement ou de mal-endettement en retrouvant un taux d’endettement raisonnable lui permettant, si c’est son cas, un défichage de la Banque de France.
  • Un meilleur taux d’endettement lui permettra donc, de manière logique, d’augmenter sa capacité d’épargne et donc d’emprunt.
  • Cette opération bancaire permet aussi de simplifier la gestion de ses finances : qui dit un seul crédit dit un seul prélèvement mensuel, un seul interlocuteur et un seul taux fixe.

Quels sont les inconvénients du rachat de crédit locataire ?

Pour un locataire, le principal problème du rachat de crédit est la difficulté à trouver un établissement de rachat qui accepte son dossier.

Pour les locataires, si les banques sont les prêteurs aux taux les plus intéressants concernant le rachat de crédits, c’est qu’elles prennent le moins de risques possibles en demandant des garanties. Mais un locataire n’a pas de garantie hypothécaire. C’est donc rare qu’une banque accepte de racheter les crédits de l'emprunteur sans pouvoir compter au cas où sur l’hypothèque d’un bien immobilier.
De plus, Il n’est pas évident d’obtenir un prêt à la consommation avec sa banque, lorsque le taux d’endettement futur dépasse 33 %.

Le montant des loyers du locataire viendra en déduction de sa capacité de remboursement. De même, un loyer fictif peut être pris en compte lors du montage du dossier si l'emprunteur est hébergé.

À noter : le locataire devra donc le plus souvent s’adresser à un organisme non bancaire, comme un établissement de crédit spécialisé dans le rachat de prêts locataire. Si vous passez par un courtier en rachat de crédit, lui saura exactement, en fonction de votre profil, à qui s’adresser.

Combien un rachat de crédit locataire coûte t-il ?

Lorsque le nouvel organisme prêteur solde les anciens crédits du locataire, les établissement de crédit initiaux peuvent lui demander des indemnités (ou pénalités) de remboursement anticipé si le montant du remboursement anticipé est supérieur à 10 000 euros sur une période de douze mois.

Le montant maximal de l’indemnité exigée sera fixé à :

  • 1 % du montant du crédit faisant l’objet du remboursement anticipé lorsque le délai entre ce remboursement anticipé et la date de fin du contrat est supérieur à un an ;
  • 0, 5 % du montant du crédit faisant l’objet d’un remboursement anticipé lorsque le délai entre ce remboursement anticipé et la date de fin du contrat est inférieur ou égal à un an.
    Dans tous les cas, le montant de cette pénalité sera plafonné au montant total des intérêts que l'emprunteur aurait payé s’il était allé jusqu’au bout de son crédit.

Cependant, aucune indemnité ne pourra pas être réclamée si :

  • le crédit est un crédit renouvelable,
  • l'emprunteur a une autorisation de découvert,
  • le remboursement résulte de l’exécution d’un contrat d’assurance garantissant le remboursement du crédit,
  • le remboursement intervient pendant une période où le taux de crédit n’est pas fixe.

Outre ces indemnités, un rachat de crédit nécessite l’élaboration d’un dossier qui engendre des coûts. Ils sont généralement compris entre 1 % et 7 % du montant racheté.
En fonction du dossier du locataire, ces frais que lui demanderont le courtier ou l’organisme prêteur peuvent être réduits et parfois même supprimés, après négociation. Ils ne peuvent résulter qu’en cas de signature de rachat de crédits, et seront inclus dans la nouvelle offre de prêt de l'emprunteur.

Aucun frais ne peut être demandé à l'emprunteur en cas de simple étude de dossier pour un éventuel rachat de crédits locataire.

Quelles sont les exclusions systématiques lors d’un rachat de crédit locataire ?

Si l’emprunteur est fiché à la banque de France, ou interdit bancaire, alors les chances de pouvoir se faire racheter ses crédits sont extrêmement minces car il n’a pas le droit à cette opération bancaire.

Cependant, sous certaines conditions et après étude de son dossier, il est possible de contracter un rachat de crédit fiché FICP, même si l’on est locataire. Il existe des intermédiaires en opération de banque, comme des courtiers spécialisés, qui choisissent de se consacrer à ce type de profils. Ils se réservent néanmoins le droit de demander des garanties quant aux remboursements des prêts.

1 commentaire
Deus, le 8 mars 2019

Bonjour , je suis locataire mais un crédit hypothécaire qui n'est pas encore remboursé et pour lequel je suis fichier le montant est de 25000 euro avez-vous une solution ?

Répondre
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
Entrez une adresse e-mail valide ou laissez ce champs vide