Qu'est-ce qu'un gestionnaire de patrimoine ? 

Mis à jour le 2 octobre 2020 par Antoine Fruchard 

Lorsque l’on souhaite rentabiliser ses placements, préparer sa retraite ou encore optimiser ses impôts, une gestion rigoureuse de son patrimoine s’impose. Mais il n’est pas toujours évident de gérer soi-même sa stratégie patrimoniale, c’est pourquoi un conseiller en gestion de patrimoine peut vous aider. Nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir sur le conseil en gestion de patrimoine. Vous verrez que les avantages ne manquent pas.

Qu’est-ce que la gestion de patrimoine ?  

La gestion de patrimoine vise à aider les particuliers et les entreprises à valoriser leur patrimoine. Faire appel à un cabinet en gestion de patrimoine vous permettra de bénéficier d’une expertise juridique et financière à partir d’un diagnostic de votre patrimoine et de vos objectifs. Contrairement aux idées reçues, la gestion de patrimoine ne concerne pas uniquement les stratégies d’investissement et de gestion des actifs. Un conseiller en gestion de patrimoine peut vous accompagner sur de nombreux besoins :

  • transactions immobilières ;
  • courtage d’assurance vie ;
  • conseil en investissement financier,
  • ingénierie patrimoniale ;
  • contrat retraite et de prévoyance.

Contrairement à une société de gestion, un gestionnaire de patrimoine n’est pas habilité à gérer des portefeuilles boursiers.

La gestion de patrimoine concerne toute personne souhaitant valoriser ses biens et n’est pas uniquement réservée à une clientèle fortunée. De nombreux jeunes actifs, retraités et indépendants y font appel pour préparer leur avenir ou celui de leurs enfant. La gestion de patrimoine s’articule autour de 4 principaux domaines :

  1. l’audit patrimonial ;
  2. l’ingénierie patrimoniale ;
  3. l’architecture ouverte ;
  4. la gestion déléguée.

Gérer son patrimoine, c’est donc mettre en œuvre différents leviers et mécanismes afin de faire fructifier ses actifs et protéger la valeur de ses biens. La mise en place d’une stratégie patrimoniale s’avère d’ailleurs souvent essentielle après un démembrement, une succession ou un héritage.

Comment choisir un conseiller en gestion de patrimoine ?

Si vous envisagez de recourir à un gestionnaire de patrimoine, il est important de vérifier certaines garanties avant de vous engager. Les professionnels ont pour obligation de s’inscrire auprès de l’ORIAS (Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance) et doivent fournir un document d’entrée en relation (DER) lors de la prise de contact. Au-delà de la législation, un code déontologique s’applique :

  • le profil, la situation et les besoins du client doivent systématiquement être appréhendés avant de délivrer sa prestation de conseil ;
  • le conseiller fait des préconisations et attend l’accord du client avant leur mise en œuvre ;
  • le secret professionnel doit être respecté.

Notre conseil : pensez à vous tourner vers un professionnel agréé en tant que conseiller en investissement financier (CIF). Il s’agit d’un statut attribué par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) régissant le commerce de produits et d’actifs financiers.

Le professionnalisme est un critère primordial pour choisir un conseiller en gestion de patrimoine mais ce n’est pas le seul. En effet, l’activité de gestion de patrimoine se partage entre les établissements physiques, les conseillers libéraux et d’autres acteurs plus minoritaires. Mais comment choisir ?

Concernant les établissements physiques, ceux-ci sont restent plébiscités et imposent un certain niveau de patrimoine à leurs clients souhaitant s’entourer de leurs services. Leur atout est indéniablement leur présence sur l’ensemble du territoire et d’offrir une approche patrimoniale tant sur l’actif que sur le passif. Si vous préférez opter pour un conseiller en gestion de patrimoine indépendant, les conseillers libéraux se positionnent comme la principale alternative. Indépendance et relations de confiance sont au rendez-vous et peuvent vous permettre d’accéder aux meilleures solutions d’investissement. Ils sont généralement regroupés au sein d’organisations professionnelles telles que la CNCGP, la Compagnie des CGPI, l’Anacofi (Association nationale des conseillers financiers) ou la CNCIF (Chambre nationale des conseillers en investissements financiers).

Réservées à une clientèle plus aisée, les banques privées s’adressent aux clients qui disposant d’au moins 1 million d’euros d’actifs financiers. Ici la gestion de patrimoine se fait sur-mesure pour gérer les stocks des clients, allant même jusqu’à proposer des « family office » pour ceux qui souhaitent une gestion familiale d’envergure.

Si vous recherchez un conseiller en gestion de patrimoine sérieux et accessible c’est tout à fait possible ! Du côté des acteurs en ligne, des banques et courtiers proposent des produits attractifs et peu onéreux. Notre comparateur dédié aux solutions d’épargne vous sélectionne les meilleurs acteurs du marché adaptés à votre projet.

Quid du conseil en gestion de patrimoine gratuit ?

La gestion de patrimoine immobilier est une activité très règlementée qui a un coût. Faire appel à une banque ou un conseiller indépendant n’est donc pas gratuit et peut vous coûter entre 500 € et 20 000 €. Certains gestionnaires de patrimoine perçoivent leurs honoraires de manière forfaitaire ou à la mission, tandis que d’autres se rémunèrent via des commissions. Si votre budget est serré, cette dernière solution peut donc être intéressante car vous n’aurez rien à débourser auprès du conseiller pour son analyse, ses conseils et le travail de souscription tant qu’il n’y aura pas de retombées financières.

Le conseil en gestion de patrimoine gratuit n’est donc pas vraiment envisageable : il s’agit d’un réel accompagnement juridique et financier nécessitant un investissement non négligeable du conseiller. Cet expert de l’épargne doit se conformer à un certain nombre d’obligations dont l’immatriculation à l’ORIAS (Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance) et les règles déontologiques. Si un professionnel vous propose ses services gratuitement, assurez-vous que son activité est bien légale et ne confiez pas la gestion de votre patrimoine à n’importe qui.

Gestionnaire de patrimoine : quelles sont les conditions ?

Il n’existe pas de conditions officielles pour faire appel aux services d’une société de gestion de patrimoine. Mais dans la pratique la gestion de patrimoine dépend de la « surface financière » du client, c’est-à-dire du montant de vos biens et actifs.

Selon votre niveau d’autonomie dans la gestion de votre épargne, votre situation financière et de la complexité de votre organisation patrimoniale, vous aurez le choix entre les gestionnaires de patrimoine des banques classiques, les conseillers indépendants ou encore les banques privées. Même s’il ne s’agit pas d’une obligation légale, de nombreux gestionnaires de patrimoine imposent un seuil de revenu ou de patrimoine pour accéder à leurs services. L’idée n’est pas de réserver ce service à une clientèle élitiste mais d’apporter une réelle plus-value pour les placements plus complexes et les problématiques liées à l’optimisation fiscale ou encore à la transmission.

Cabinet gestion de patrimoine : avantages et inconvénients 

La gestion du patrimoine nécessite du temps et une véritable expertise dont vous ne disposez pas forcément. Ainsi déléguer la gestion de son capital à un gestionnaire vous permettra d’être conseillé et accompagné selon vos projets. Un gestionnaire en patrimoine est qualifié pour identifier les placements adaptés et suivre l’évolution des dispositifs fiscaux (il existe pas moins de 474 niches fiscales !). L’avantage est que le conseil en gestion de patrimoine s’adresse aussi bien aux clients souhaitant préparer leur retraite ou une succession, que faire fructifier leur capital. Selon votre projet ou vos besoins, le conseiller en gestion de patrimoine vous fera des préconisations adaptées.

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire de détenir un patrimoine important pour avoir recours aux services d’un conseiller en gestion de patrimoine. Toutefois, dans beaucoup de cas, la majorité des produits d’épargne proposés par les banques classiques ou en ligne (livrets, comptes sur livret, assurance vie, épargne logement, etc.) suffisent à répondre aux besoins des particuliers. C’est pourquoi le recours à un conseiller en gestion de patrimoine est préconisé pour des opérations plus complexes, dès lors que ces produits d’épargne atteignent leurs limites. Néanmoins, la plupart des conseillers gestionnaires de patrimoine imposent la détention d’un certain montant d’actifs financiers pour faire appel à leurs services. Généralement le ticket d’entrée s’établit à partir de 30 000 € et peut aller jusqu’à 1 million d’euros, de quoi en refroidir plus d’un.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.