Combien coûte l'assurance PNO ?

Quel est le prix de l'assurance PNO ?

Sur le marché des assurances habitation, plusieurs solutions s’offrent à vous en tant que propriétaire non occupant (car bailleur) pour souscrire à la couverture adéquate. L’assurance PNO est l’une d’entre elle car elle couvrira votre logement en cas de sinistres survenant pendant une vacance locative (absence du locataire) ou non couverts par les assurances du locataire ou du syndic. 
Voyons ensemble comment payer une prime d’assurance peu chère tout en bénéficiant des meilleures garanties. Comment est calculé le coût de l’assurance PNO ? Quels sont les avantages fiscaux pour les propriétaires ? Nos explications et conseils :

L’assurance habitation propriétaire non occupant (PNO) vous permet de bénéficier d’une couverture supplémentaire dans le cas où l’assurance habitation de votre locataire serait insuffisante (c’est à dire s’il a souscrit uniquement à la garantie Responsabilité Civile, qui est le minimum obligatoire).

L’assurance habitation PNO n’est pas obligatoire, mais fortement conseillée. En effet, elle vous offre (généralement de base) une prise en charge pour :

  • Les dégâts du logement survenant lorsque celui-ci est inoccupé (entre deux baux locatifs par exemple), soit en complément de l’assurance du syndic si le bien est en copropriété, soit dans le cas où votre locataire n’aurait pas (ou aurait une trop faible) assurance habitation locataire : incendies, les dégâts des eaux, le vol, le bris de glace, les catastrophes naturelles
  • La Responsabilité Civile : elle protège les tiers dans le cas de vice de construction, de défaut d’entretien des installations ou de trouble de jouissance.

Cette assurance propose bien sûr d’autres garanties complémentaires facultatives : garantie protection juridique, garantie vol, cambriolage et vandalisme, garantie couvrant vos travaux… 

Bien entendu, plus vous souscrirez des garanties, plus le coût de l'assurance habitation PNO sera élevé. Cependant, ne vous arrêtez pas simplement à ces deux critères !

Comme avant toute souscription d’assurance, il est important de bien comparer les offres disponibles sur le marché. Vous pouvez ainsi déterminer l’étendue de la couverture dont vous ferez l’objet : niveau d’indemnisation, montant de la prime, plafonds d’indemnisation, garanties supplémentaires disponibles, services d’assistance, franchise de l’assurance habitation PNO… De nombreux critères rentrent en ligne de compte et un comparateur d’assurance PNO en ligne peut grandement vous aider dans votre choix.

Réassurez-moi met à votre disposition le sien : rapide, très simple d’utilisation et totalement gratuit, il vous permettra d’avoir un aperçu des pratiques tarifaires des assureurs et d’orienter ainsi votre choix en fonction de votre situation, de vos besoins et de votre budget. 

Quel est le tarif d’une assurance habitation propriétaire bailleur ?

Les garanties d’assurance habitation dont dispose un contrat PNO diffèrent peu d’un contrat classique, mais le prix de la cotisation annuelle d’une couverture PNO est moins élevée : en comparaison, la prime est souvent divisée par 2.

Prix moyen annuel d'une assurance habitation PNO selon deux types d'habitation :

Loft de 50 m2 à Nantes

Appartement de 200 m2 à Paris

Prime annuelle

100 €

160 €

En effet, elle est moins utilisée qu’une assurance habitation classique car le logement est souvent déjà couvert (soit par le locataire, censé posséder sa propre assurance risques locatifs, soit si le bien est en copropriété, par une couverture syndicale) : les risques sont donc souvent amoindris ou partagés (avec l’assurance du locataire ou du syndic).

Les prix d’une assurance habitation pour un propriétaire (occupant ou non) sont variables, selon :

  • La compagnie d’assurance choisie, 
  • Les garanties comprises,
  • L’état de location (logement meublé ou pas)
  • Le loyer annuel du bien immobilier,
  • Le nombre de pièces et la situation géographique,
  • Le niveau de la franchise et des plafonds d’indemnisation. 

Habituellement, il faut compter en moyenne 1,5 % du loyer lorsqu’on veut évaluer le prix de l’assurance bailleur.

Vous avez la possibilité de comparer les assurances pas chères via notre comparateur d’assurances PNO (Réassurez-moi est un courtier indépendant). Vous connaitrez instantanément le montant total de la prime d’assurance habitation de chaque contrat afin de pas avoir de mauvaise surprise lors de la signature.

Pour résumer

Le prix de l’assurance habitation PNO est moins cher que celui de l’assurance locataire ou de l’assurance pour propriétaire occupant.

À qui s’adresser pour trouver une assurance bailleur pas chère ?

Le propriétaire non-occupant ou bailleur n’est pas légalement obligé de souscrire à une assurance habitation, mais bien souvent cela lui est fortement conseillé afin de parer à toute éventualité. Dans la plupart des cas, les garanties optionnelles auxquelles il peut souscrire sont complémentaires de l’assurance obligatoire souscrite par le locataire ou de celle de son syndicat de copropriété (qui ne saurait couvrir que les parties communes).

Pour souscrire à un contrat d’assurance habitation PNO, vous avez la possibilité de faire appel à plusieurs acteurs intervenant sur le marché : 

  • Les compagnies d’assurances elles-mêmes, 
  • Les banques qui proposent des solutions d’assurance habitation, 
  • Les courtiers en ligne. Prestataires indépendants mandatés par vous, les courtiers en assurance habitation, tels que Réassurez-moi, vous aident dans votre choix en vous aidant à souscrire à la meilleure offre en fonction de vos critères. 

Un bon courtier en ligne vous aide dans vos démarches de manière totalement objective : nous sommes neutres et n’avons pas passé d’accord avec telle ou telle autre compagnie d’assurance. Des conseils dont vous pourriez avoir besoin jusqu’à la souscription finale, nos experts peuvent, si vous le souhaitez, prendre votre dossier en charge de A à Z. Ce service est entièrement gratuit et sans engagement.

En vous faisant profiter de notre comparateur en ligne, nous vous faisons ainsi gagner du temps (plus besoin de demander des devis un à un et de remplir des formulaires correspondants) et de l'argent (vous bénéficiez de tarifs négociés en amont avec les assureurs) !

Quels sont les avantages fiscaux pour le propriétaire bailleur ?

Il existe de nombreux avantages fiscaux dont peut bénéficier un propriétaire bailleur (ou PNO). 

En effet, les primes d’assurance à sa charge sont déductibles pour leur montant réel des revenus fonciers déclarés. Elles sont déduites dans le cas où elles se rapportent à un immeuble (bail commercial compris) dont les revenus sont imposables en tant que revenus fonciers.

Pour cela, l’assurance PNO doit simplement être formalisée par un contrat (via une compagnie d’assurance, une banque ou un courtier)et donc couvrir à minima l’un des risques suivants : Responsabilité Civile du PNO, impayés des loyers, dégâts des eaux, vols, bris de glace, incendies, tempêtes…

De plus, un dispositif permet à ces propriétaires de défiscaliser leurs revenus locatifs dans une tranche allant de 15 % à 85 %. Plus le loyer pratiqué est bas, plus la défiscalisation sera importante, puisqu’il s’agit d’un dispositif de solidarité pour venir en aide aux ménages dont les revenus sont plus modestes.

Au regard de ces dispositions permettant la déduction des cotisations d'assurance PNO et la défiscalisation des revenus locatif, l'on peut considérer qu'une assurance habitation propriétaire non occupant n'est pas chère !

4 conseils pour payer moins cher son assurance bailleur

1 – Être attentif à la franchise appliquée aux garanties. Nous vous rappelons que c’est le montant qu’il vous restera à payer après remboursement de la compagnie, il influe donc directement sur le prix de l’assurance PNO ! 

Préférez les faibles franchises (moins de 250 €) à l’absence de franchise. Les contrats PNO sans franchises existent, mais ils sont souvent beaucoup plus chers !

2 – Définir les plafonds élevés pour chaque garantie. Il faudra arbitrer sur le montant des plafonds (donc le montant maximum d’indemnisation possible) par rapport au prix de la prime annuelle : plus ils sont hauts, plus la prime est chère. 

Rappelez vous qu’un sinistre habitation entraine de lourds dégâts financiers, ne négligez donc pas leurs montants au profit d’un prix de l’assurance PNO moins élevé…

3 – Choisir les bonnes garanties complémentaires : les garanties vacance locative et perte de loyer / location nous semblent essentielles. La garantie protection juridique doit prendre en charge l’ensemble de vos frais de justice et poser des plafonds élevés pour être utile. 

Soyez attentifs aux modalités de chaque garantie : nous vous conseillons d’utiliser un comparateur en ligne pour avoir accès à ces informations essentielles facilement.

4 – Ne pas transiger sur la durée maximale des garanties. Veillez à vérifier l’étendue des garanties en l’absence de locataire. Il est courant qu’au bout de quelques mois de non location, certaines garanties (comme par exemple le vol) soient suspendues. 

Cependant, d’autres garanties essentielles doivent indispensablement être maintenues, comme la garantie vacance locative (c’est à dire l’absence d’occupant dans le logement) ou alors si le bien est vide pour cause de travaux, car cela peut vous coûter très cher de ne plus recevoir de loyer ! Préférez donc les contrats les plus souples.

Si une des garanties est suspendue et qu'un sinistre survient sur ce poste (par exemple un dégât des eaux) vous ne serez pas indemnisé, même si votre contrat n'est pas résilié. 

Posez votre question
Un expert vous répondra