Assurance homme clé - Tarif et devis en ligne - Réassurez-moi

Quel est le prix de l’assurance homme clé ?

Si l’assurance homme clé n’est pas réputée pour être particulièrement onéreuse, elle court sur une longue durée. Et comme tout contrat de prévoyance, le risque couvert peut survenir très tôt, très tard, ou jamais… Ainsi, il est primordial de rechercher le contrat le plus intéressant pour qu’au final, cette couverture n’aie pas été trop onéreuse pour les finances de votre société.
Alors quel est le prix d’un tel contrat ? Quand faut-il payer les primes ? Retrouvez nos conseils pour payer moins cher cette couverture d’entreprise !

Exemples de tarif assurance homme clé en 2019

Pour faciliter la lisibilité de ce tableau simulant le coût des contrats d’assurance homme clé, nous avons choisi de vous présenter des offres comprenant une garantie décès avec un capital forfaitaire de 300 000 €. Dans notre exemple, l’homme clé ne présente pas de risques particuliers, seul son âge (au moment de la souscription) change. Les prix présentés ici sont annuels.

Homme clé 30 ansHomme clé 45 ansHomme clé 60 ans
247 €500 €2 550 €
logo-allianz177 €415 €1 812 €
logo-apicil474 €1 238 €4 772 €
logo-april123 €425 €1 969 €
logo-banque-populaire240 €420 €1 590 €
659 €1 677 €6 155 €
logo-groupama326 €762 €2 803 €
logo-credit-agricole471 €1 248 €4 440 €
comparateur-homme-cle

Les 4 critères de calcul du prix de l’assurance homme clé

Le tarif d’une assurance homme clé souscrite par une entreprise souhaitant couvrir son homme clé varie en fonction de plusieurs critères :

Critère 1 : le profil de l’homme clé assuré

  • Son âge. Plus il est élevé au moment de l’adhésion, plus la prime reviendra cher à l’entreprise. Attention, il existe dans chaque contrat un âge limite de souscription. Certains assureurs, en fonction de leurs statistiques de sinistralité, peuvent aussi faire une distinction de tarifs selon que votre homme clé soit un homme ou une femme.
  • Son état de santé. Ce dernier sera établi suite aux réponses qu’apportera votre homme clé au questionnaire de santé. Le fait qu’il soit fumeur ou non sera pris en compte pour tarifer le montant de la prime.
  • Les risques qu’il encourt. Globalement, plus les risques que présente votre homme clé sont élevés, plus les cotisations à payer seront importantes (pratique de sports extrêmes, déplacements pro ou perso fréquents notamment à l’étranger, profession comportant des risques d’accident…).

Critère 2 : les garanties d’assurance souscrites

Bien entendu, plus vous contractez des garanties, plus la prime sera élevée. En effet, un contrat ne prévoyant qu’une garantie en cas de décès sera moins onéreux qu’une autre offre plus complète (prévoyant par exemple le versement d’indemnités journalières en cas d’arrêt de travail de plus de 3 mois).
Le choix du type d’indemnisation en cas de réalisation du risque jouera aussi. Un contrat prévoyant un capital fixe sera souvent plus onéreux qu’une police dont l’indemnisation sera calculée sur la base réelle de la perte de votre chiffre d’affaires.

Critère 3 : le montant des capitaux assurés

Les primes à régler dépendront en grande partie du montant du capital forfaitaire prévu ou du taux appliqué à la perte d’exploitation en cas de réalisation du risque assuré (décès, invalidité, ITT…). Très logiquement, plus ce montant (ou ce taux) est important, plus les cotisations seront chères.

Critère 4 : le choix de la compagnie d’assurance

Enfin, les prix des contrats d’assurance homme clé varient selon l’organisme que vous choisissez. En effet, toutes les compagnies sont libres de leurs tarifs selon leur propre stratégie commerciale. À prestations (garanties et capitaux assurés) et profil d’homme clé similaires, toutes ne sont donc pas au même prix, et les écarts peuvent être significatifs…

Comment réduire le coût d’une garantie homme clé ?

  • Cette couverture professionnelle n’est pas particulièrement onéreuse au regard de son importance en cas de disparition temporaire ou définitive de votre homme clé. Cependant, il s’agit d’une protection de longue durée : la réalisation de ce risque peut tout aussi bien survenir quelques mois après la souscription du contrat comme 30 ans plus tard… Comme tout frais d’entreprise et encore plus pour cette couverture, il faut donc faire en sorte que cette protection coûte le moins cher possible à votre société.
  • Bien choisir votre homme clé et le moment de la souscription : ses habitudes de vie (présence de risques, fumeur ou non…) comme son âge seront pris en compte. Pour payer une prime moins onéreuse et si votre entreprise dispose de plusieurs personnes indispensables, mieux vaut couvrir un jeune dirigeant non fumeur ayant un rôle de conseil dans sa société plutôt qu’un spécialiste en explosifs de 60 ans qui pratique la chute libre et voyage souvent…
  • Statuer sur le choix du niveau de couverture : selon votre activité et le profil de votre homme clé, il peut être intéressant d’ajouter à votre police des garanties optionnelles (par exemple, indemnités journalières suite à un arrêt de travail de plus de 3 mois, remboursement des frais engagés pour compenser son absence…) pour mieux protéger les finances de votre société en cas de réalisation du risque. Il vous faudra donc choisir le meilleur compromis entre une couverture complète et le montant de la prime (qui est en partie indexé sur le nombre de garanties incluses).
  • Se faire aider pour déterminer le montant de l’indemnité : C’est l’entreprise qui le définit, même si l’aval de l’assureur pour assurer ce montant est nécessaire. Il a une incidence directe sur le coût de la couverture : rappelez vous que plus ce montant est élevé, plus le tarif de votre assurance le sera ! Ainsi, n »hésitez pas à faire appel à un expert (comptable, conseiller financier, courtier spécialisé en assurances pro…) pour faire en sorte qu’il soit bien adapté aux besoins de votre entreprise.
  • Mettre les offres du marché en concurrence pour payer moins cher. C’est la meilleure manière d’être certain de bénéficier du contrat présentant le meilleur rapport capital garanti / prix. La manière la plus rapide et la plus simple de faire est d’utiliser un comparateur en ligne. Vous pouvez aussi faire appel aux services d’un courtier (préférez ceux en ligne, ils peuvent être gratuits) en lui déléguant votre recherche.
  • Profiter de la fiscalité homme clé en déduisant les primes d’assurance. Les primes que vous réglez à votre assureur sont déductibles du chiffre d’affaires imposable de votre entreprise. Il faut pour cela que votre contrat soit une « véritable » assurance homme clé, et non un contrat mixte. Nous vous conseillons de vous renseigner auprès du courtier ou de l’assureur avant de souscrire à une quelconque offre car il serait dommage de vous passer de cet avantage fiscal !

Comment recevoir des devis d’assurance homme clé en ligne ?

Il est tout à fait possible de souscrire à un contrat homme clé en ligne en se rendant directement sur le site de l’assurance, de la banque ou de l’organisme de prévoyance qui vous intéresse. Mais dans ce cas, vous risquez de payer des frais de dossier, les délais d’adhésion sont généralement longs et surtout, vous n’avez pas l’occasion de comparer les offres concurrentes : vous risquez donc de passer à côté d’un meilleur contrat (moins cher, plus couvrant, ou les deux !)

En 2019, le moyen le plus efficace est donc de se servir d’un comparateur en ligne. Cet outil que proposent certains courtiers vous permet d’avoir accès à de nombreuses offres triées de manière objective. Vous êtes libre de télécharger les devis qui vous intéressent. Ainsi, vous :

  • Gagnez du temps : la recherche est optimisée et la souscription s’effectue instantanément.
  • Payez votre assurance moins cher : les offres souscrites sur Internet ne comportent souvent pas de frais de dossiers, car le courtier se chargeant de la souscription, les assureurs en suppriment le coût.

À quel moment payer les primes d’assurance ?

L’assurance homme clé est une couverture professionnelle facultative. Cependant, elle est vivement conseillée si votre activité repose en (grande) partie sur un ou plusieurs de vos collaborateurs.
Elle est souscrite par l’entreprise, qui choisit l’homme clé ainsi que le capital à assurer. C’est aussi elle qui devra payer les cotisations d’assurance correspondant à la couverture. Enfin, elle sera bénéficiaire du capital ou de l’indemnité prévue en cas de survenance du risque.

Vous devrez régler la première partie de la prime d’assurance dès la souscription, suite à l’acceptation de l’assureur (donc juste après la déclaration de santé à remplir par votre homme clé et la confirmation du montant de la prime). Cela vaut que vos paiements se fassent à échéance mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle. La fréquence de ces versements est à votre libre appréciation (au moment de la souscription), selon le montant de la prime due.

N’oubliez pas que les contrats d’assurance homme clé respectent le principe de la tacite reconduction. Autrement dit, ils se renouvellent automatiquement tous les ans si vous ne vous y opposez pas.

Quelle indemnisation de l’assurance homme clé choisir ?

La garantie de base d’une assurance homme clé est le risque de décès ou d’invalidité absolue (PTIA) de l’homme clé assurée. Dans ce cas, une indemnité est versée par l’assurance dans le but de compenser les pertes d’exploitation subies par l’entreprise suite à cette absence.

Quel type d’indemnisation préférer ?

  • Une indemnisation calculée en fonction de la perte de marge brute réellement subie (application d’un taux sur la baisse de chiffre d’affaires constatée après disparition).
  • Un capital forfaitaire, déterminé en amont selon l’estimation de la perte de marge brute que pourrait engendrer l’absence de l’homme clé.

Quel montant d’indemnisation définir ? Le capital garanti peut aller de quelques milliers à plusieurs millions d’euros… C’est l’entreprise qui fixe le montant qui lui convient selon la nature de son activité, l’importance de son homme clé dans le bénéfice réalisé par la société, le budget alloué à l’assurance (…) sans pour autant qu’il n’excède son chiffre d’affaires annuel.

N’oubliez pas, en cours de contrat, de prévenir votre assureur si un changement survient : cette évolution de risque peut se répercuter sur le montant de votre prime. Ce n’est que si votre contrat est bien adapté à l’homme clé désigné que votre entreprise sera indemnisée en cas de survenue du risque couvert !

Posez votre question
Un expert vous répondra