Que couvre l'assurance voyage ?

Que couvre l’assurance voyage ?

L’assurance voyage international est un contrat qui vous couvre en cas d’imprévu pendant votre séjour à l’étranger. Perte de vos bagages, accident, maladie, dommages causés à autrui… Autant d’événements qui viendront gâcher votre présence sur place. Afin de parer à toute éventualité, nous vous conseillons vivement de souscrire à une assurance voyage. Les garanties varient selon les contrats et il n’est pas toujours évident de s’y retrouver parmi les nombreuses polices présentes sur le marché. Quelles sont les garanties de base de l’assurance voyage ? Quelles sont les garanties optionnelles ? À quoi faut-il faire attention ?

 

Quelle sont les garanties de l’assurance voyage ?

L’assurance voyage est une police qui vous couvre lors d’un séjour à l’étranger, quelle que soit la destination, la durée ou la nature (vacances loin de l’espace Schengen, voyage professionnel aux USA, études…). Les garanties varient selon les contrats.

L’assurance voyage vous est systématiquement proposée lorsque vous réservez un séjour, que ce soit auprès d’un organisme de voyage, d’un Tour Opérateur ou d’une association.

Vous pouvez également faire le choix de souscrire à une assurance voyage international de votre côté, par exemple en comparant les couvertures en ligne via l’outil que nous avons développé pour vous. C’est même ce que nous vous conseillons, puisqu’en souscrivant un contrat individuel auprès d’un assureur indépendant, vous bénéficierez de prix plus avantageux et d’une couverture plus complète puisque qu’elle sera personnalisée en fonction de vos besoins. Dénicher une assurance voyage pas chère et sécurisante est bien plus simple aujourd’hui que par le passé, lorsque les comparateurs en ligne n’existaient pas.

 


COMPARER 12 CONTRATS D’ASSURANCE VOYAGE

En termes de couverture, les garanties varient selon les contrats, mais toutes les polices d’assurance voyage s’articulent autour du triptyque :

Frais médicaux et hospitalisation – Assistance et rapatriement – Responsabilité civile à l’étranger

 

Ce sont les garanties de base, mais de nombreuses autres existent. Chaque assureur indépendant est libre de déterminer l’étendue de la couverture des contrats qu’il vend. Il y a deux types de garanties complémentaires :

  • celles incluses dans le contrat, dans le « package » défini par l’assureur,
  • celles qui sont des options au contrat, que vous pouvez souscrire ou non selon vos besoin.

Pour faire simple, une assurance voyage a deux volets :

  • le volet assurance, c’est-à-dire une indemnisation (avance ou remboursement de frais), en cas notamment d’accident ou de maladie survenu(s) à l’étranger,
  • le volet assistance, c’est-à-dire une aide, un accompagnement de la part de votre assureur lorsqu’un événement inattendu vient perturber votre séjour.

 

La prise en charge des frais médicaux et d’hospitalisation à l’étranger

La prise en charge des frais médicaux et d’hospitalisation à l’étranger est une garantie de base, commune à toutes les polices d’assurance voyage, que vous l’ayez souscrite auprès d’un voyagiste (assurance « groupe ») ou seul, auprès d’un assureur indépendant (assurance individuelle).

En clair, cette garantie vous permet d’être indemnisé en cas d’accident, de maladie ou de décès pendant votre séjour à l’étranger. Cette prise en charge peut prendre la forme :

  • D’une avance : dans ce cas, vous n’avez pas d’argent à sortir, l’assureur se substitue à vous pour le paiement de vos frais médicaux,
  • D’un remboursement : dans ce cas, vous réglez la note pour vos soins mais l’assureur vous rembourse intégralement la dépense, dans la limite, bien sûr, du plafond d’indemnisation.

Certains contrats prévoient une franchise, d’autres non. La prise en charge se fait alors dès le 1er euro. Par exemple, imaginez que vous soyez amené à dépenser 200€ chez un médecin au Canada ou aux USA :

  • Si la franchise pour une consultation médicale est de 50€, vous ne serez remboursé que de 150€ par votre assureur,
  • Si aucune franchise n’est prévue au contrat, vous serez remboursé de l’intégralité des 200€.

Cette garantie de prise en charge des frais médicaux et d’hospitalisation est absolument essentielle. C’est la raison pour laquelle tous les assureurs l’incluent dans leurs polices, même dans les formules d’entrée de gamme. Elle est d’autant plus utile :

  • Si vous vous rendez dans un pays étranger présentant des risques sanitaires,
  • Si vous partez dans un État où le coût des frais médicaux est élevé, voire très élevé, comme c’est par exemple le cas au Canada, aux USA ou dans certains pays d’Asie,
  • Si vous comptez louer un véhicule à l’étranger,
  • ….

Soyez particulièrement attentif aux plafonds d’indemnisation prévus au contrat. Globalement, ils varient selon les polices et oscillent entre 75 000 et 300 000€ par personne assurée. Bien entendu, plus le plafond est important, meilleure est la couverture.

Certaines cartes bancaires prévoient également une prise en charge des frais médicaux à l’étranger. Cependant, même si vous détenez une carte haut de gamme type VISA Premier, MASTERCARD Gold ou AMERICAN EXPRESS gold, les plafonds sont en général inférieurs à ceux d’une assurance voyage individuelle. Si vous avez une carte bancaire « classique », les plafonds seront clairement insuffisants en cas d’incident.

 

L’assistance rapatriement

L’assistance rapatriement est incluse dans tous les contrats d’assurance voyage.

Elle entre en jeu dans deux cas de figure, selon que l’événement vous concerne directement ou non :

  • En cas de problème de santé sérieux justifiant votre rapatriement sanitaire immédiat en France, suite par exemple à une maladie contractée sur place pendant votre séjour à l’étranger,
  • Lorsqu’un événement survenu en France nécessite votre retour rapide avant la date de fin initiale de votre séjour, par exemple en cas de décès d’un proche ou de sinistre à votre résidence principale.

L’assistance rapatriement prévoit également le retour du corps en France en cas de décès survenu à l’étranger. Seule une agence de pompes funèbres sera habilitée à organiser le transport et l’assureur se chargera des procédures administratives complexes liées à celui-ci, tout en prenant en charge l’intégralité des dépenses, afin de ne pas rendre encore plus difficile la situation de la famille du défunt.

Dans certains pays du globe, l’offre de soins n’est pas aussi complète ou satisfaisante qu’en France, surtout si vous développez une pathologie complexe. Un retour en France afin d’y être hospitalisé peut alors s’avérer opportun.

Il arrive également que le rapatriement d’urgence soit prononcé s’il s’avère plus « rentable » pour l’assureur par rapport au fait de vous maintenir sur place, notamment dans les pays où l’hospitalisation coûte cher.

L’assurance rapatriement combine :

  • Une prise en charge totale par l’assureur du coût du rapatriement (aux frais réels), et la note peut être très salée,
  • Une assistance médicale dédiée, c’est-à-dire une équipe de médecins travaillant pour l’assureur, qui communique avec les professionnels sur place afin de statuer sur votre situation et de prononcer ou non votre rapatriement.

Le rapatriement peut être simple ou médicalisé, en avion sanitaire avec assistance de personnel médical.

Afin d’activer l’assistance rapatriement, vous devez, ou l’un de vos proches si vous n’êtes pas en état, contacter votre assurance afin de déclarer le sinistre. Ce sera dans tous les cas à l’équipe médicale de l’assureur de décider de la pertinence d’un rapatriement.

Là encore, une assistance rapatriement est souvent incluse dans les conventions de carte bancaire. Nous vous conseillons d’y jeter un œil mais sachez qu’elle sera toujours prévue dans votre police d’assurance voyage.

 

La responsabilité civile à l’étranger

Troisième garantie commune à toutes les polices d’assurance voyage : la garantie responsabilité civile « vie privée » à l’étranger. Celle-ci vous couvre en cas de dommages personnels ou matériels causés par inadvertance pendant votre séjour hors de France, que ce soit par vous, par vos enfants à charge fiscalement, ou par un objet ou un animal dont vous êtes responsable.

N’entrent pas dans le champ d’application de la responsabilité civile les dommages causés dans le cadre de votre activité professionnelle.

La RC (responsabilité civile) incluse dans votre assurance voyage international prend le relais de celle prévue par votre contrat Multirisques-Habitation (ou MRH) qui s’arrête très souvent aux frontières françaises. Afin d’être couvert à l’étranger, pensez à souscrire à une assurance voyage, surtout lorsque l’on sait qu’une maladresse est vite arrivée et qu’elle peut avoir des conséquences pécuniaires très importantes. Par exemple, vous pourriez renverser un objet d’art dans un musée…

Pensez à vérifier le plafond d’indemnisation lorsque vous souscrivez à une telle police. En règle générale, il oscille, selon les contrats, entre 3,5 et 4,5 millions d’euros.

N’entrent pas dans le champ d’application de la garantie responsabilité civile à l’étranger :

  • Les dommages causés intentionnellement,
  • Les dommages liés à l’exécution de votre activité professionnelle,
  • Les dommages liés à la conduite d’un véhicule (c’est votre assurance auto ou celle de votre loueur qui prendra le relais),

Pensez, comme toujours, à vérifier les exclusions prévues au contrat, qui doivent, pour vous être opposables, être clairement stipulées.

 

L’assurance annulation ou modification de voyage

L’assurance annulation ou modification de votre voyage est une garantie qui vous rembourse tout ou partie des frais engendrés si vous ne pouvez plus partir. Afin d’être « valable », le motif de votre annulation doit être inclus dans la police.

L’assurance annulation ou modification de votre voyage à l’étranger peut être souscrite :

  • Soit en option, en tant que garantie complémentaire de votre assurance voyage international,
  • Soit faire l’objet d’un contrat à part entière souscrit auprès d’un assureur indépendant, d’un voyagiste ou d’une compagnie aérienne.

En général, les contrats proposés par les assureurs indépendants sont dits « toutes causes justifiées ». Le simple fait que vous ne désiriez plus partir pour raisons personnelles n’est pas un motif valable.

Il faut nécessairement un événement soudain, imprévisible, indépendant de votre volonté et justifié afin de pouvoir demander le remboursement. Par exemple :

  • Un refus de VISA,
  • Une maladie contre-indiquant le départ,
  • Un accident,
  • Une complication de grossesse non connue au moment de la réservation,
  • Un licenciement économique,

En ce qui concerne le fonctionnement, l’indemnisation par l’assureur porte sur le montant des frais d’annulation qui vous seront facturés par le voyagiste, la compagnie aérienne… Plus vous êtes proche de la date de départ lorsque vous annulez, plus les frais d’annulation seront importants, allant jusqu’à 90% du prix du voyage si vous annulez 2 jours avant le départ. Si votre annulation est justifiée, c’est-à-dire en fournissant des justificatifs complets, l’assureur procédera au remboursement de ces frais. La procédure de demande de prise en charge dépend des assureurs.

En termes de tarif, une assurance annulation coûte entre 3% et 6% du prix du voyage selon les polices. Le plafond d’indemnisation va, quant à lui, de 5000 à 8000 euros par personne assurée.

A noter : faites attention aux exclusions ! Légalement, elles doivent être clairement stipulées dans le contrat.

 

L’assurance annulation de vol

L’assurance annulation de vol vous est systématiquement proposée par la compagnie aérienne lorsque vous procédez à la réservation. L’option est même souvent pré-cochée si vous achetez votre billet en ligne. Il s’agit d’une assurance groupe, à savoir un contrat global qui est le même pour tout le monde. De ce fait, les cas d’annulation « acceptés » sont beaucoup plus restrictifs que ceux inclus dans une assurance voyage à part entière que vous auriez souscrite auprès d’un assureur indépendant.

Vérifiez bien les cas d’annulation acceptés par l’assurance qui vous est proposée, de même que les conditions et taux de remboursement. N’oubliez pas de jeter un œil aux exclusions, qui sont très souvent nombreuses dans ce type de contrat groupe.

 

L’assurance bagages

La garantie bagages, ou assurance bagages, n’est pas incluse de base dans tous les contrats d’assurance voyage. Bien souvent, il s’agit d’une option, qui peut s’avérer très utile si vous emportez avec vous du matériel de valeur, des bijoux…

Elle peut vous être proposée par votre transporteur (souvent une compagnie aérienne) et ne vous couvrira dans ce cas que pendant le transport A/R. Vous pouvez également la souscrire auprès d’un assureur indépendant en l’incluant dans votre assurance voyage, et vos bagages et effets personnels seront couverts pendant toute la durée de votre séjour à l’étranger.

La garantie concerne la dégradation, la perte ou le vol de vos bagages.

Si vous ne retrouvez pas vos bagages à l’aéroport, il peut s’agir d’un simple retard. Parfois, vos bagages ont pu ne pas voyager avec vous, et arriver avec l’avion suivant. Dans ce cas, renseignez-vous auprès de votre compagnie au bureau de l’aéroport.

La procédure varie en fonction des cas :

  • Dégradation de votre bagage : vous avez 7 jours pour effectuer votre demande d’indemnisation,
  • Perte ou vol de votre bagage : vous devez faire votre déclaration tout de suite, d’abord auprès de la compagnie aérienne puis auprès de votre assureur. Il faudra attendre un délai de 21 jours afin que votre bagage soit effectivement reconnu comme disparu. À l’issue de ce délai commence la procédure d’indemnisation.

Dans tous les cas, vous devrez faire une réclamation sur le site du transporteur ou via courrier avec accusé de réception, en décrivant le contenu de votre bagage et en fournissant un maximum de justificatifs à l’appui : photos, factures d’achat… Informez en parallèle votre assureur.

Concernant l’indemnisation, elle dépend des contrats. Certains prévoient une franchise par bagage (quelques dizaines d’euros en général), d’autres non. Les plafonds d’indemnisation varient également selon les assureurs.

Si vous n’avez pas souscrit d’assurance voyage, vous ne disposerez que de l’indemnisation transporteur, qui oscille entre 1000 et 1500 euros. Pas grand chose donc, surtout si votre bagage contenait ordinateur, appareil photo…

Pendant votre séjour, si vous vous faites voler vos bagages et effets personnels sur votre lieu de résidence, vous êtes en principe couvert par votre assurance voyage (à bien vérifier dans la police). L’assureur attendra cependant que vous demandiez réparation à l’hôtelier, si vous résidez à l’hôtel. Dans le cas où vous n’auriez pas souscrit une telle police, vérifiez si votre Multirisques-Habitation vous couvre, car certains contrats MRH prévoient une garantie villégiature qui s’étend parfois à l’étranger.

A noter : pensez à consulter les exclusions prévues au contrat et les plafonds d’indemnisation ! Par exemple, les documents d’identités et les cartes bancaires sont toujours exclus.

 

La garantie frais de recherche et de secours

La garantie « frais de recherche et de secours », souvent incluse dans une assurance voyage, est un peu particulière et s’applique dans des cas très spécifiques : lorsque votre disparition est déclarée (par un proche le plus souvent) pendant votre séjour à l’étranger et que vous subissez un dommage corporel.

En général, cette garantie concerne des zones spéciales :

  • En mer,
  • À la montage,
  • Dans le désert.

Les cas les plus fréquents concernent donc les disparitions ou blessures survenues pendant des excursions, des randonnées… La garantie vous permet d’être indemnisé lorsqu’une équipe de sauveteurs professionnels / les autorités locales partent à votre recherche, ce qui peut rapidement avoir un coût important (hélicoptère, avion…).

Le plafond d’indemnisation dépend comme toujours des contrats. Globalement, il tourne autour de 8 000 euros. La prise en charge couvre donc à la fois les frais de recherche et les conséquences des dommages subis.

 

L’assistance juridique à l’étranger

L’assistance juridique à l’étranger est en général incluse dans les contrats d’assurance voyage. La garantie est double, puisqu’elle combine :

  • Un remboursement des frais juridiques engagés à l’étranger lorsque cela est nécessaire,
  • Une avance de caution pénale, si vous êtes emprisonné sur place.

Une grande variété de litiges peuvent naître lorsque l’on est à l’étranger : avec un hôpital ou établissement de soins, une administration, un habitant… Si vous êtes contraint de prendre un avocat sur place, l’indemnisation prévue par votre assurance voyage vous sera d’une aide précieuse. Le plafond d’indemnisation moyen est de 8 000 euros par assuré.

En ce qui concerne l’avance de caution pénale, elle intervient lorsque vous êtes emprisonné à l’étranger. Malheureusement, cela arrive. Dans certains pays, les autorités et forces de police peuvent être particulièrement strictes, d’autant que vous ne connaissez pas nécessairement toutes les règles applicables. L’assureur réalisera l’avance de votre caution auprès de l’autorité locale, et ce jusqu’à un certain montant, en général aux alentours de 15 000 euros par assuré. Il vous faudra en contrepartie signer une reconnaissance de dette à l’égard de l’assureur et le désigner en bénéficiaire si la caution est remboursable par l’autorité. Parfois, certains assureurs demandent un dépôt de garantie. L’avance devra dans tous les cas être remboursée à l’assureur dans les 30 ou 60 jours suivant votre sortie, en fonction du contrat.

 

La garantie remboursement des frais en cas d’interruption du voyage

La garantie remboursement des frais en cas d’interruption du voyage est le plus souvent une option qui n’est pas incluse au contrat d’assurance voyage.

Elle vous permet, selon les cas prévus au contrat, d’interrompre votre voyage si vous ne pouvez plus le poursuivre et de vous voir rembourser les frais engagés pour les jours sur place « non consommés ».

Sont en général prévus les cas d’hospitalisation ou de décès d’un proche en France, un sinistre grave à votre domicile… Contrairement à l’assistance rapatriement, ce n’est pas vous qui subissez le préjudice ou l’événement : il n’y a pas d’urgence sanitaire vous concernant.

En principe, cette garantie remboursement des frais en cas d’interruption du voyage comprend une prise en charge aux frais réels de votre voyage retour (avion, train, bateau… jusqu’au taxi vous ramenant chez vous), en plus de l’indemnisation des jours « non consommés ». Vous seront donc remboursés par l’assureur l’hébergement, les activités déjà payées (comme les excursions par exemple)…

Attention : vérifiez bien le contenu de la police souscrite, notamment les cas d’activation de la garantie, les exclusions et franchises éventuelles.

 

La garantie retour impossible

La garantie retour impossible est une création assez récente, faisant suite à l’éruption du volcan islandais en 2010, qui a cloué au sol tous les avions pendant un mois.

Elle est incluse de base dans certains contrats d’assurance voyage, et s’active en cas d’événement exceptionnel entraînant la prolongation forcée de votre séjour à l’étranger. Ne sont pas indemnisées ici d’éventuelles défaillances des organismes de voyage ou des compagnies aériennes mais des situations imprévisibles, comme des événements climatiques empêchant votre retour aux dates prévues.

Comme d’habitude, ces cas doivent être mentionnés dans la police. L’indemnisation concerne tous les frais inhérents à l’immobilisation sur place : hébergement, restauration, transport alternatif pour le retour…

La mise en œuvre de cette garantie est donc très rare, mais autant l’avoir dans son assurance voyage international.

 

La garantie sports extrêmes

La garantie pour pratique de sports extrêmes à l’étranger est une option et n’est donc jamais incluse de base dans les contrats d’assurance voyage. La saison est simple : les risques sont importants, de même que les dommages en cas d’accident. La garantie sports extrêmes n’est d’ailleurs pas proposée par tous les assureurs indépendants. De même, l’étendue de sa couverture varie grandement selon les contrats, notamment les sports « autorisés ». Les exclusions sont nombreuses, il conviendra donc d’y être particulièrement attentif.

Cette garantie peut faire l’objet d’un contrat d’assurance à part entière ou être incluse dans une assurance voyage en tant qu’option.

Sont considérés comme « extrêmes » une large variété de sports que vous pourriez pratiquer à l’étranger. Bon nombre de voyageurs français s’essaient à ce type d’activités labellisées « vacances », car ils disposent de plus de temps que le reste de l’année et parce qu’elles sont souvent moins onéreuses qu’en France. Il s’agit par exemple :

  • Des sports aériens (ULM, parapente, parachutisme…),
  • Des sports auto (mais aussi moto…),
  • Des sports aquatiques (canyoning, plongée sous marine…)

Soyez très attentif aux cas d’exclusions. Par exemple, le rafting pourrait être couvert mais pas le canyoning. La couverture doit également être valable pendant toute la durée de votre séjour à l’étranger.

La garantie comprend, outre la responsabilité civile si vous causez des dégâts à autrui, la prise en charge en cas d’accident (entraînant ou non une invalidité), ainsi qu’une indemnisation en cas de décès (qui prendra la forme d’un capital).

Attention : afin d’être couvert et de ne pas tomber dans un cas d’exclusion, la pratique d’un sport qualifié comme « extrême » doit être incluse dans la police. En outre, elle doit être encadrée par un club, une association, une entreprise…

 

2 réponses à “Que couvre l’assurance voyage ?”

  1. KAIDOMAR Sèmia le 19 juillet 2019 a posté : dit :

    Bonjour,

    Je souhaite souscrire une assurance annulation de voyage, en cas de maladie (pour moi et mon compagnon qui faisons le voyage) mais également dans le cas où un membre de famille ne faisant pas partie du voyage tombe malade, soit ma mère, mes enfants ou ma fratrie.
    Quelle est la police d'assurance qui couvre cela ?
    je vous remercie de bien vouloir m'orienter.
    Merci de me répondre sur l'adresse mail : [email protected]
    Bien cordialement.

Posez votre question
Un expert vous répondra