Assurance Dépendance SwissLife


assurance dependance swisslife

Swiss Life est spécialisé en assurance de personnes, et notamment dans l’assurance emprunteur. La société a été fondée en Suisse en 1857 et est aujourd’hui l’un des premiers fournisseurs d’assurances vie, prévoyance et retraite, dont le siège est basé à Zurich. La France, avec la Suisse et l’Allemagne, constituent les marchés clés de Swiss Life. En France, Swiss Life est l’un des leaders en assurance patrimoniale en vie et retraite et en assurance santé et prévoyance. L’assurance de prêt immobilier Swiss Life est au coeur de son activité, et sa réputation n’est plus à faire.

SwissLife propose également d’autres produits d’assurance, comme l’assurance habitation, l’assurance auto, la mutuelle santé ou encore l‘assurance de crédit immobilier. Intéressons-nous au contrat assurance dépendance proposé par SwissLife : « Swiss Autonomie ».

L’espérance de vie des français est en constante augmentation, et a atteint en France, en 2015 : 85,6 ans pour les femmes et 80 ans pour les hommes. Les problèmes de santé apparaissent inévitablement avec le poids des années. Il arrive un moment où la personne ne peut plus se prendre en charge seule. Cette perte d’autonomie est un problème au coeur de notre actualité : les dépenses engendrées peuvent être colossales lorsque l’on sait que la pension mensuelle de certaines maisons de retraite peut atteindre 4 000 € ! Comment faire face à ce gouffre financier ? L’assurance dépendance est une solution à envisager.

Alors quelle est la définition de l’assurance dépendance, et surtout a-t-elle un intérêt pour vous ? Les contrats d’assurance dépendance sont des contrats qui garantissent le versement d’une rente, d’un capital ou d’une prestation en nature en cas de survenance de la perte totale ou partielle d’autonomie de l’assuré, dans les conditions déterminées par son contrat. Ils permettent d’anticiper les dépenses futures auxquelles la personne, devenue dépendante, sera forcément assujettie, occasionnées par les soins, les éventuelles hospitalisations, et les différentes aides dont elle aura besoin au quotidien.

Cette assurance dépendance n’est pas obligatoire, mais elle protège les plus prudents. Alors faut-il prendre une assurance dépendance, et est-ce utile pour vous ? Ca n’est pas forcément nécessaire, tout dépend de votre profil et de vos habitudes de vie. Néanmoins, vous serez toujours mieux protégé avec cette garantie supplémentaire, mais le tout est de savoir laquelle choisir, pour être certain d’être couvert dans le maximum de cas. Nous avons élaboré cette fiche telle un comparateur des assurances dépendance, en vous donnant le maximum de détails sur celle proposée par SwissLife.

Les garanties de l’assurance dépendance SwissLife


L’assurance dépendance fournit à toute personne qui a droit à une indemnité, soit une rente, soit un capital, soit une prestation en nature. Ces indemnités viennent se rajouter à l’allocation personnalisée à l’autonomie (APA) qui est versée par le Conseil Général à toute personne de plus de 60 ans en situation de dépendance. Ces aides étant encore trop faibles, l’assurance dépendance représente une excellente garantie supplémentaire.

L’évaluation de la dépendance

L’état de la dépendance peut être gradué. Pour l’évaluer, les compagnies d’assurance utilisent 2 grilles d’évaluation, la grille AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources), et la grille des AVQ (Actes de la Vie Quotidienne).

La grille AGGIR

Il existe 6 niveaux de dépendances dans cette grille, appelés GIR :

  1. Confinement en lit / fauteuil de la personne âgée. Fonctions intellectuelles gravement diminuées. Présence indispensable.
  2. Confinement en lit / fauteuil de la personne âgée. Fonctions intellectuelles :
    • pas altérées –> besoin de prise en charge pour les activités de la vie courante
    • altérées –> mais conservation de la capacité de se déplacer
  3. Fonctions intellectuelles ok, mais perte de capacité de déplacement. Aide quotidienne nécessaire plusieurs fois par jour.
  4. Assistance pour les activités corporelles et les repas. Pas de problèmes de locomotion. Aide pour les déplacements extérieurs, pas en intérieur dans son logement.
  5. Aide ponctuelle (toilette, repas, ménage…)
  6. Pas de perte d’autonomie pour les actes de la vie courante.

La grille des AVQ

Elle décompte au maximum six actes : la toilette, l’habillage, l’alimentation, la continence, le déplacement, les transferts. Le nombre d’AVQ que la personne peut effectuer permet de déterminer quatre niveaux :

  1. Impossibilité d’effectuer 2 AVQ sur 6
  2. Impossibilité d’effectuer 3 AVQ sur 6
  3. Impossibilité d’effectuer 4 AVQ sur 6
  4. Impossibilité d’effectuer 5 à 6 AVQ sur 6

Pour évaluer l’état de dépendance et déclencher les garanties prévues dans leurs contrats, les assureurs peuvent choisir de se référer à l’une ou l’autre des grilles d’évaluation précitées, voire à une combinaison des deux. Certains ont recours à des grilles qui leurs sont propres, mais qui ont en commun l’appréciation de la situation de la personne par rapport aux actes essentiels de la vie courante.

Vous trouverez ci-dessous un tableau comparatif des garanties qui vous permettra d’y voir plus clair en un coup d’oeil. Cela peut s’avérer utile si vous arbitrez entre deux contrats et hésitez lequel choisir.

Accessibilité
Age limite à la souscription dépendance totale75 ans
Age limite à la souscription dépendance partielle75 ans
Mise en réduction de la rente possibleOui
Etendue de la couverture
Type de dépendanceMode d’évaluationDélai de carence
Dépendance totale physiqueGrille AVQ seule 12 mois
Dépendance totale psychiqueGrille AVQ + test Blessed36 mois
FranchiseRente : 90 jours (franchise absolue)
Assistance
Téléassistance
Aide aux déplacements
Aide ménagère
Adaptation du domicile
Formation du rôle d’aidant
Répit de l’aidant

Conditions générales de l’assurance dépendance SwissLife


Téléchargez les conditions générales de l’assurance dépendance SwissLife

Elles vous sont fournies lorsque vous souscrivez votre contrat d’assurance. Vous pouvez aussi à tout moment les demander à votre service client, qui vous les enverra par voie postale ou électronique. Enfin, vous pouvez les récupérer dans votre espace client en ligne.

Ces conditions générales récapitulent toutes les garanties qui sont proposées par le contrat, ainsi que le détail des options supplémentaires. Vous pourrez trouver par exemple des options d’assistance plus ou moins poussées, pour aider les assurés à trouver le service médical adapté ;  ou encore des extensions de garanties sur l’aide à domicile ou le soutien psychologique…

Notre avis sur l’assurance garantie dépendance SwissLife


Notre avis sur le contrat d’assurance dépendance SwissLife est plutôt réservé. Bien qu’on apprécie que l’option « Premières dépenses » offre un capital équivalent à 6 mois le montant de la rente choisie est versée dès la reconnaissance de la dépendance partielle. On regrette cependant que les prestations d’assistance soient peu étoffées et qu’une franchise absolue de 90 jours soit nécessaire au versement de la rente.

Le tarif de l’assurance dépendance SwissLife


Pour vous permettre de mieux évaluer les prix proposés par SwissLife, vous trouverez ci-après un tableau comparatif selon votre situation de dépendance.

Les garanties que vous obtiendrez seront en fonction du coût que vous êtes prêt à payer, plus ou moins cher. Le calcul de l’assurance dépendance dépend essentiellement de votre âge à la souscription, et de votre état de santé.

Formule 1Formule 2 (sans capital équipement)
CouvertureDépendance totale + assistanceDépendance totale + partielle + assistance
Montant de la rente mensuelle500 €1 500 €500 €1 500 €
60 ans261 €783 €330,60 €991,80 €
70 ans424,20 €1 272,60 €541,50 €1 624,50 €

Vous pouvez faire une simulation en ligne sur le site de SwissLife afin d’avoir une première idée du prix. Ce devis est gratuit. Le prix que vous paierez sera directement lié à votre âge et à votre état de santé. Plus vous souscrivez tard, plus le risque porté par SwissLife sera considéré comme important, et ainsi plus le coût de la prime sera élevé pour vous.

L’une des particularités de tous les contrats de dépendance est que la prime augmente chaque année, mais le montant des versements en cas de dépendance augmente donc lui aussi. Cette revalorisation annuelle, qui oscille entre 1 et 4%, peut se baser soit sur l’évolution du point Agirc, soit sur celle du plafond de la sécurité sociale, soit sur un indice Insee, ou enfin soit sur un taux librement déterminé par l’assureur.

Souscrire à l’assurance dépendance SwissLife


Nous vous conseillons de souscrire entre 50 et 60 ans. En tous cas, si vous êtes intéressé, ne tardez pas, il devient en général compliqué de s’assurer après 75 ans.

Après avoir effectué votre devis en ligne, vous avez la possibilité de souscrire en agence SwissLife ou au téléphone. Vous pourrez même choisir votre échéance et sélectionner, si vous le souhaitez, un paiement mensuel ou annuel.

Voici les modalités de souscription pour le contrat d’assurance dépendance SwissLife :

  • vous pouvez vous assurer dès 50 ans
  • en vous assurant en couple, votre conjoint bénéficie d’une réduction de 10 % sur sa cotisation
  • vous souscrivez sans visite médicale pour une rente jusqu’à 1 000 euros par mois : il vous suffit de compléter une déclaration de santé

Comment faire jouer les garanties de l’assurance dépendance SwissLife ?


Si vous ou l’un de vos proches êtes détenteur d’un contrat d’assurance dépendance, et que vous vous retrouvez en situation de dépendance, la première étape vers l’indemnisation est évidemment de le faire savoir à la compagnie d’assurance.

Constitution du dossier par le médecin traitant


Il faut dans un premier temps demander à SwissLife le dossier de reconnaissance de l’état de dépendance à faire remplir par le médecin traitant de l’assuré. Ce dernier devra remplir un formulaire, et potentiellement fournir des pièces justificatives.

Examen du dossier par le médecin conseil


Il va évaluer l’état de dépendance de l’assuré sur la base de ce qui a été déclaré dans le dossier par le médecin traitant. Il va en quelque sorte vérifier les dires de ce dernier, ou en tout cas juger s’il est bien d’accord avec les critères d’évaluation du médecin traitant.

Certains examens médicaux complémentaires peuvent être requis, et l’assuré ne peut les refuser. Tous les d’examens sont à la charge de l’assureur.

Que faire en cas de litige assuré – assureur ?


Si le médecin conseil de la compagnie d’assurance n’est pas d’accord avec le médecin traitant et l’assuré, sur l’évaluation du niveau de dépendance de ce dernier, alors il est possible de demander une contre-expertise à un médecin qui figure sur une liste d’experts offerte par SwissLife. Si les parties ne parviennent toujours pas à s’entendre, alors un médecin sera désigné par les juges, et les frais seront dans ce cas répartis de manière équitable entre l’assuré et l’assureur. Notez qu’il y a déjà jurisprudence sur ces points.

Que faire en cas d’évolution de la dépendance ?


Malheureusement l’état de dépendance de l’assuré n’est pas toujours stable. Si celui-ci évolue, et notamment se détériore, il est évidemment possible de faire réviser à la hausse son indemnisation. Il faudra pour cela constituer un nouveau dossier, et suivre la procédure détaillée ci-dessus.

Quelles indemnités pour un assuré en état de dépendance ?


Une fois que l’état de dépendance et son niveau ont été admis, l’assuré commencera à percevoir des aides, sous forme de rente, de capital ou même en nature.

Dépendance totale ou partielle


Si une dépendance totale ou lourde est reconnue, la rente sera versée à hauteur de 100% de ce qui est prévu dans le contrat.

Si la dépendance est partielle, son niveau sera donc défini par le médecin traitant et confirmé par le médecin conseil de l’assurance ; et la rente sera un pourcentage de la rente versée en cas de dépendance totale.

Pour avoir une idée du montant de la rente possible, reportez-vous au tableau précédant figurant dans le paragraphe ci-avant « Le tarif de l’assurance dépendance ».

Assistance


L’assistance est disponible chez SwissLife et elle peut s’avérer très utile. Cela permet de vous renseigner lors de la souscription sur les services de santé adaptés. En cas d’hospitalisation, cela peut vous faire bénéficier de services complémentaires. Ceux-ci sont détaillés dans le volet assistance du grand tableau récapitulatif du paragraphe ci-avant « Les garanties de l’assurance dépendance ».

L’assisteur de SwissLife est Garantie Assistance.

Résiliation de l’assurance dépendance SwissLife


Vous avez tout à fait le droit de vouloir résilier votre assurance dépendance, car c’est un contrat à adhésion facultative. Vous n’êtes pas obligé d’y souscrire, ainsi vous avez bien le droit de vouloir l’arrêter ! De même, vous pouvez vouloir faire un test, et résilier ensuite votre assurance si vous n’en êtes pas satisfait. Le mieux est de vous référer dans un premier temps aux conditions générales de votre contrat. Plusieurs cas de figure précis vous autorisent à résilier à tout moment. Si vous ne vous trouvez dans aucune des situations mentionnées, vous pouvez vous référer aux cas prévus par la loi détaillés ci-après.

Résiliation à date anniversaire


La loi Chatel vous permet de résilier votre assurance dépendance tous les ans à date anniversaire, sous réserve que le contrat existe depuis plus d’un an. Pour cela, il suffit de respecter un certain formalisme.

Pour vous aider, une disposition de cette loi prévoit que la compagnie d’assurance doit vous prévenir au plus tard 3 semaines avant la fin de la période possible de résiliation, et ce chaque année. Si elle ne le fait pas, vous avez le droit de résilier n’importe quand. Sinon, vous devrez attendre l’échéance annuelle de votre contrat pour résilier. Cette échéance peut être la date anniversaire, ou selon les contrats, le 1er janvier, ou encore la fin de chaque trimestre suivant. Cette précision figure dans les conditions générales de votre contrat, et vous serez de toutes les façons théoriquement prévenu avant l’échéance.

Pour résilier, il vous faudra envoyer la lettre de résiliation au plus tard 20 jours après la réception de cette lettre de l’assureur. Attention, ce délai de 20 jours peut être réduit si cela est prévu par votre contrat.

Résiliation à n’importe quel moment


Si vous changez d’employeur, ou que les primes d’assurance augmentent, vous pouvez résilier à tout moment votre assurance dépendance SwissLife.

  • En cas de changement d’employeur

Beaucoup d’entreprises ont une assurance dépendance obligatoire. Ainsi, rien ne sert de garder votre assurance actuelle si votre employeur vous en offre une, qui plus est obligatoire. Il suffira simplement d’envoyer une lettre de résiliation à SwissLife en expliquant votre situation, et en joignant un justificatif d’embauche (contrat de travail ou promesse d’embauche), et une copie du contrat d’assurance dépendance collectif.

La date de résiliation sera celle à laquelle votre nouveau contrat groupe sera actif.

  • En cas d’augmentation injustifiée de votre prime d’assurance

Si votre cotisation augmente plus que le maximum spécifié dans le contrat, vous avez la possibilité de résilier votre assurance dépendance dans un délai d’un mois suivant notification de cette augmentation par l’assureur. La résiliation prendra elle-même effet dans les 30 jours suivant l’envoi du courrier.

Notez bien que la loi Hamon n’est pas applicable à l’assurance dépendance. Seuls les cas susmentionnés ouvrent droit à une résiliation de votre part, ainsi que les cas prévus dans votre contrat.

Contact assurance dépendance SwissLife


SwissLife met à votre disposition un numéro de téléphone non surtaxé, pour les joindre en semaine au 0 825 317 317 . Nous vous conseillons aussi de vous rendre sur un forum si vous n’avez pas le temps de les contacter. Vous trouverez probablement une réponse à vos questions grâce à l’aide d’autres assurés.

Voici leur adresse :

SwissLife Prévoyance et Santé
86 boulevard Haussmann
75380 Paris Cedex 8

Consultez notre guide sur l’assurance dépendance
Ce qu’il faut savoir – Tous les contrats comparés – Des conseils d’experts

Guide assurance dépendance