Vaccin Covid-19 : l’assurance maladie va contacter les plus de 75 ans

Publié le 29 mars 2021 par Antoine Fruchard 
vaccination covid 19 plus de 75 ans

Alors que la vaccination contre la Covid-19 est désormais ouverte aux citoyens français de plus de 70 ans, l’Assurance maladie va contacter ceux de plus de 75 ans jusqu’à présent non vaccinés. Objectif : les aider à prendre rendez-vous et à recevoir leur injection.

Sur près de 7 millions de personnes de plus de 75 ans, 3,5 millions n’ont pas encore été vaccinées. Une information délivrée par Emmanuel Macron dans le Journal du Dimanche. Face à ce constat, l’Assurance maladie va croiser les données dont elle dispose pour « identifier ceux qui n’ont pas encore été vaccinés et les appeler pour leur proposer de le faire« , a expliqué Thomas Fatôme, directeur général de la Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam), lors d’une interview pour Le Parisien

Initiative engagée dans plusieurs départements

L’Assurance maladie a déjà engagé ce processus d’appels sur plusieurs territoires : dans l’Essonne, la Seine-Saint-Denis, le Val-d’Oise, la Côte-d’Or, le Haut-Rhin, le Bas-Rhin, le Jura et la Corrèze. “L’idée est d’étendre ce dispositif à la France entière et de monter en puissance à partir de la semaine prochaine”, a ajouté Thomas Fatôme. En parallèle, un numéro vert a été mis en place. Toute personne de 75 ans et plus, non vaccinée, peut l’appeler et demander elle-même à obtenir un rendez-vous en quelques semaines. 

À lire aussi : Se faire vacciner contre la Covid-19 n’a aucune incidence sur votre assurance vie

Un public réceptif

Dans les territoires où l’opération a commencé, le directeur de la Cnam indique que l’accueil est très positif. Les personnes contactées confient parfois « avoir eu l’intention de se faire vacciner, mais plus tard, ou qu’ils auraient laissé tomber, faute de créneaux disponibles”. “Notre appel provoque souvent un déclic, nous essuyons très peu de refus », ajoute-t-il.

En parallèle, les vaccins Pfizer et Moderna devraient bientôt pouvoir être injectés en pharmacie ainsi que chez les médecins traitants. De quoi accélérer davantage encore la vaccination. Jusqu’à hier encore, 7 792 945 personnes avaient reçu leur première injection et 2 674 867 la deuxième.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.