Mariages été 2021 : dans quelles conditions pourront-ils se dérouler ?

Publié le 21 mai 2021 par Antoine Fruchard 

En 2020, moins de 30 % des mariages prévus ont finalement abouti. La Covid-19 n’a en effet cessé de repousser la tenue des cérémonies, celles-ci ne pouvant se dérouler dans des conditions idéales. Or, avec l’arrivée des beaux jours et surtout, la levée progressive des restrictions sanitaires, de nombreux mariés reprennent espoir. Qu’en est-il réellement ? Pourrez-vous célébrer votre union cet été et dans quelles conditions ? Réponses.

Cérémonies religieuses et laïques : dans quelles conditions d’accueil ? 

Depuis le 19 mai, mairies, églises, synagogues et mosquées peuvent célébrer les mariages à condition de n’accueillir les futurs mariés et leur entourage qu’à un tiers de leur capacité totale. À partir du 9 juin, une personne sur deux pourra être accueillie. Au 30 juin enfin, la capacité d’accueil sera de 100 %.

capacite accueil mariages ete 2021

Pourrez-vous célébrer votre union avec tous vos proches ?

La précédente logique s’applique aussi au nombre d’invités. Depuis mercredi, vous pouvez recevoir vos invités dans une salle à seulement 35 % de sa capacité d’accueil. Le 9 juin, ce seuil passera à 65 % et le 30 juin prochain à 100 %.

Vous devrez bien sûr respecter les gestes barrière : masques et distanciation physique sont de mise. En revanche, pas besoin de pass sanitaire si votre mariage compte moins de 1 000 invités. 

Le couvre-feu s’applique-t-il strictement aux célébrations de mariage ?

Oui, à moins de réaliser votre fête de mariage dans un lieu privé, vous devez respecter le couvre-feu. Ainsi jusqu’au 8 juin, pas de célébrations passé 21 heures. Du 9 au 29 juin, celles-ci pourront avoir lieu jusqu’à 23 heures. C’est seulement à partir du 30 juin, jour de la levée totale du couvre-feu, que vous pourrez célébrer jusqu’à l’aube. 

Attention, tant que le couvre-feu est maintenu, il est demandé de loger sur place les invités qui n’auraient pas pu rentrer chez eux avant 21 heures (ou 23 heures à partir du 9 juin). 

Les professionnels du mariage en grande difficulté

Les mariés sont loin d’être les seuls impactés par la pandémie. En 2020, l’INSEE a relevé une baisse historique de 34 % des mariages. Et, depuis le 14 septembre dernier, les quelque 55 000 entreprises spécialisées dans le secteur ont dû fermer boutique. Pas de “click and collect” pour eux, ces derniers mois ont été un véritable coup dur et de nombreux indépendants ont dû mettre la clef sous la porte. 

Et, si la levée des restrictions redonne espoir aux professionnels du secteur, certaines inquiétudes demeurent. Près de la moitié des cérémonies en 2021 a été reportée. Ajoutez à cela les retards pris en 2020 et vous obtenez un planning de mariages extrêmement dense pour les mois à venir, voire en 2022 également. Traiteurs, lieux de réception, DJ, fleuristes, couturiers et organisateurs risquent de voir leur carnet de commandes exploser. Il est donc fort à parier que de nombreux couples doivent encore prendre leur mal en patience pour célébrer leur union et ce, malgré la promesse d’un “retour à la normale”. 

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
Entrez une adresse e-mail valide ou laissez ce champs vide