[CYBERATTAQUES] Comment vous protéger face à la hausse des arnaques en ligne ?

Publié le 25 mai 2021 par Antoine Fruchard 

Avec la pandémie Covid-19 et la hausse sans précédent des usages numériques (télétravail, école à la maison, courses en ligne, etc.), les cyberattaques sont devenues de plus en plus fréquentes et efficaces. Particuliers ou professionnels, personne n’y échappe. Alors, quelles sont les attaques les plus courantes ? Comment s’en protéger ? Tour d’horizon.

Les cyberattaques ont quadruplé en 2020

Selon l’Autorité nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), le nombre de cyberattaques a été multiplié par 4 en 2020. La plateforme Cybermalveillance.gouv.fr estime que 88 % des victimes sont des personnes privées, contre 10 % d’entreprises et associations et 2 % de collectivités et administrations. Des chiffres peu surprenants lorsque que l’on sait que 9 français sur 10 ont déjà été visés par de la cyber malveillance.

capture décran 2021 08 24 à 11.28.21

Mauvaise nouvelle, bien que la pandémie semble arriver à sa fin, ce n’est pas le cas de la cyber malveillance. Tous les indicateurs laissent entendre qu’elle devrait continuer de proliférer en 2021 et même, d’après un rapport du Club des juristes, coûter 6 000 milliards de dollars à l’économie mondiale rien que cette année… 

Quelles sont les arnaques en ligne les plus fréquentes ?

En première position, on retrouve le hameçonnage (ou phishing) : de faux messages envoyés sur la boite mail de particuliers ou professionnels (voire des SMS sur le smartphone). L’objectif étant d’obtenir des informations confidentielles sur la personne visée par l’attaque pour lui usurper son identité et/ou lui extorquer de l’argent. En 2020, ces faux messages se cachaient souvent derrière de soi-disant informations relatives à la Covid-19 (masques, attestations, aides de l’État, etc.).

Le piratage de compte en ligne est la deuxième cyberattaque la plus fréquente. Elle survient souvent après une tentative de hameçonnage réussie ou si vous utilisez le même mot de passe sur plusieurs sites et que l’un d’entre eux a été compromis.

En troisième place : les arnaques au faux support technique. Lors de votre navigation sur internet, vous voyez apparaître un message alarmant vous prévenant d’un danger si vous ne contactez pas le support technique immédiatement. Une fois le contact établi, les arnaqueurs vous soutirent argent et informations pour régler le problème factice.

Enfin, en quatrième position, le ransomware ou rançongiciel. Cette attaque concerne davantage les entreprises, qui se voient poser un ultimatum : verser une rançon pour éviter la fuite de leurs données privées. Dans ce cas de figure, les cybercriminels exploitent une faille dans le système de sécurité de la victime. Une attaque toutes les quatorze secondes dans le monde.

Quelles sont les dernières grandes cyberattaques en 2021 ?

Les États-Unis ont été la proie des cyber-attaques les plus impressionnantes en 2021. En mars dernier, la multinationale Microsoft est la cible de pirates chinois, qui récupèrent les données personnelles de près de 30 000 organisations américaines (villes, entreprises, institutions…), laissant le champ libre à des tentatives de ransomware auprès de celles-ci.

Début mai, c’est le plus grand distributeur de carburant des EUA, Colonial Pipeline, qui subit une cyberattaque. Résultat, la compagnie, qui assure l’approvisionnement de 45 % des carburants consommés sur la côte Est du pays, a dû cesser toutes ses opérations, avec pour effet la hausse immédiate des cours du pétrole.

Facebook, LinkedIn, Apple, Pfizer… La liste des victimes de cyber malveillance est longue. Face à cela, on ne peut que vous recommander d’être prudents. 

Comment se protéger contre les cyberattaques ?

Renseignez vous sur les méthodes de cyberattaques. La plateforme Cybermalveillance.gouv.fr a vu sa fréquentation augmenter de 155 % en 2020, c’est à la fois signe d’une augmentation du risque mais aussi d’une volonté de se renseigner. Que vous soyez particulier ou professionnel, la plateforme regorge de conseils en amont et en aval de la cyberattaque. Nous ne pouvons donc que vous conseiller de la consulter.

capture décran 2021 08 24 à 11.29.19

Pour les professionnels, il est fortement recommandé de vérifier fréquemment la performance de vos systèmes de sécurité et de mettre en place une double authentification sur vos logiciels lorsque cela est possible. Il est également plus qu’important de stocker vos données sur plusieurs serveurs sécurisés pour ne pas les perdre si l’un d’entre eux faisait l’objet d’une attaque. 

À lire aussi : Cyberattaques : le paiement des rançons par les assureurs bientôt illégal

Pour les particuliers, au moindre doute quant à une tentative de hameçonnage, ne vous engagez pas et cherchez des informations sur la personne qui entre en contact avec vous. Mail, numéro, nom, adresse… S’il s’agit d’une arnaque, une rapide recherche internet devrait vous permettre de savoir à qui vous avez à faire. Il est également recommandé de changer ses mots de passe régulièrement et de ne pas utiliser les mêmes d’un site à l’autre. Vous pouvez notamment utiliser des générateurs de mots de passe sécurisés comme Keeper ou encore, Dashlane. 

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
Entrez une adresse e-mail valide ou laissez ce champs vide