Incendie OVH : plusieurs assureurs français ont été touchés

Publié le 15 mars 2021 par Antoine Fruchard 
incendie ovh

Dans la nuit du 10 au 11 mars, un incendie s’est déclaré dans l’un des datacenters strasbourgeois d’OVH, leader français de l’hébergement de sites internet. Avec une salle entièrement ravagée par les flammes et une autre partiellement touchée, ce sont près de 3,5 millions de sites internet qui ont été affectés par le sinistre. Parmi eux, quelques assureurs français.

Depuis l’incendie ravageur de mercredi dernier, les choses reviennent petit à petit à la normale pour le datacenter strasbourgeois. Les secteurs 3 et 4, non impactés par l’incendie, ainsi que le secteur 1, partiellement touché, devraient être relancés par OVH aux alentours du 22 mars. Cependant, certaines données, hébergées dans le secteur 2, resteront bel et bien “irrécupérables”, a confirmé l’entreprise. Par ailleurs, si l’ampleur des dégâts est encore à l’étude, on sait d’ores et déjà que certains assureurs français ont fait les frais de cet incendie. 

Plusieurs assureurs français touchés

La Maif – client d’OVH – l’a confirmé le jour même de l’incendie : « certains services sont effectivement touchés, comme nos sites Le Mag du droit familial, Maif Évènements, ou Maison connectée, sans avoir un impact vital pour la mutuelle ». Le courtier Wizzas et l’assureur ACS le sont également. Ce dernier a d’ailleurs précisé sur ses réseaux sociaux que la plupart de leurs systèmes étaient “opérationnels” bien que “quelques soucis lors de la souscription des produits Globe Traveller et ACS Missions » soient possibles. 

Enfin, Leader Insurance a confirmé avoir subi des pertes lors de l’incendie, mais le groupe a été prévoyant en sauvegardant “sur le cloud” ses données. À première vue, pas d’impact majeur pour les assureurs français donc, bien que toute la lumière n’ait pas encore été faite sur les causes et conséquences de cet incendie.

Quid des réparations

OVH est assuré par l’assureur Axa en “dommages aux biens”. De quoi permettre l’indemnisation des dégâts subis lors de l’incendie et financer la réparation des locaux. Concernant les clients d’OVH lésés en revanche, il semblerait qu’Axa n’intervienne pas pour compenser la perte de leurs données. De son côté, OVH a suspendu la facturation du mois de mars pour ses clients touchés par l’incendie et redéploie actuellement une partie de sa clientèle sur ses autres datacenters français, à Roubaix et Gravelines notamment.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.