Quelle assurance pour un chien de chasse ?

Mis à jour le 23 août 2021 par Delphine Bardou 

La possession d’un chien utilisé lors de la chasse est strictement encadrée par la loi. Les dommages pouvant survenir sont fréquents en raison des risques présentés par les animaux sauvages et l’utilisation d’une arme à feu. Quelles sont les particularités d’une assurance chien de chasse ? Quels sont vos devoir en tant que propriétaire de chien de chasse ? Quelle assurance permet de couvrir votre chien de chasse à hauteur du danger encouru existent ?

Quels sont les chiens considérés comme « de chasse » ?

De manière générale, les chasseurs privilégient certaines races de chiens, pour lesquels le Pedigree est important. Le Pedigree correspond au document qui atteste de la race pure de l’animal, par le biais de sa généalogie. Certains chiens sont effectivement plus aptes à chasser que d’autres, étant utilisés dans ce cadre depuis plusieurs générations. Cependant, les chasseurs n’ont aucune obligation concernant les races de chiens qu’ils souhaitent avoir à leurs côtés et tout animal utilisé dans cette situation sera considéré comme tel.

Différentes catégories sont à distinguer dans le cadre d’une partie de chasse : chiens courants, chiens d’arrêt et chiens leveurs de gibier. Tous n’ont pas le même rôle, en fonction de leur race et de leur assignation par leur maître :

RôleRaces concernées
Chiens courantsPoursuit et attrape le gibier.Basset, Beagle, chien courant d’Europe de l’est, Griffon, Brachet
Chiens d’arrêtS’arrête devant le gibier pour que son maître le débusque puis le rapporteBraque, Épagneul, Setter, Pointer, Griffon
Chiens leveurs de gibierTrouve le gibier sans le poursuivreCocker, Retriever, chien d’eau, Labrador, Springer

Toutes les personnes désirant chasser doivent posséder un permis de chasse, lequel est délivré par le Directeur Général de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) depuis le 1er septembre 2009.

Comment assurer un chien de chasse ?

En 1er lieu, il est nécessaire de savoir que les contrats multirisques habitation peuvent couvrir automatiquement la Responsabilité Civile de vos animaux de compagnie. Cette garantie spécifique permet d’indemniser les tierces personnes victimes d’un dommage corporel ou matériel causé par l’animal.

En pratique, de nombreux assureurs ne prennent pas en charge les chiens de chasse du fait de leur activité spécifique, au même titre que les compagnies d’assurance pour chiens dangereux par exemple (catégories 1 et 2). Certains peuvent accéder à votre requête et négocier la levée de cette exclusion de garantie, moyennant une augmentation de la prime annuelle du contrat.

Souscrire une garantie Responsabilité Civile chasse est important, afin de couvrir les dommages survenant dans ce cadre, lesquels sont à priori plus fréquents du fait du comportement du chien (utilisation d’un fusil, de pièges, morsures, course et chutes éventuelles d’un promeneur…). Cette assurance Responsabilité Civile est nécessaire pour obtenir le permis de chasse et ce dernier peut être demandé par l’assureur pour pouvoir adhérer à d’autres garanties pour la pratique de la chasse.

Assurer son chien de chasse via une mutuelle chien

Dans un autre registre, des couvertures santé indépendantes permettent de couvrir directement les animaux destinés à la chasse, contre des cotisations versées à échéances diverses (mensuelles, trimestrielles, semestrielles). Elles permettent notamment la prise en charge des frais vétérinaires par l’assurance chien.

Les mutuelles santé prennent en compte les blessures ou le décès de l’animal à la suite d’un accident survenu pendant la chasse et l’on parle alors d’assurance santé pour chien de chasse. Les coups de feu tirés par un autre chasseur et touchant accidentellement l’animal sont couverts et indemnisés. La Fédération des Associations de Chasseurs aux Chiens Courants (FACCC) est l’un des organismes indépendants proposant des solutions d’assurance pour les chiens de chasse. Il faut pourtant distinguer plusieurs types d’assurance pour les chiens :

  • L’assurance chien de chasse gros gibier : il s’agit de garanties couvrant l’animal pour les dommages causés par un animal sauvage de grande envergure. Elle est assimilable à l’assurance chien de chasse sanglier, du fait des risques de blessures plus importants qu’avec des animaux plus petits.
  • L’assurance chien de chasse petit gibier : elle couvre les dommages causés dans le cadre de la chasse d’animaux relativement petits (lapins, oiseaux…). Le prix reste plus accessible en raison des risques d’accidents moins importants.

Comparer les différentes assurances chien avant souscription est primordial puisque, selon votre besoin (assurer un chien de chasse seul ou une meute), les prix et les offres seront distincts. Notre outil compare plus de 15 assurances pour chien et permet de s’adapter aux besoins de votre animal spécifique.

comparateur assurance sante chien chat

Assurer son chien par le biais de l’assurance chasse

Le 1er moyen de couvrir les activités de son chien de chasse est de souscrire à une assurance chasse, choisie par le maître. Cette protection permet notamment d’assurer le matériel de chasse comme le fusil, les pièges à lever le gibier, le chasseur et les blessures qui pourraient survenir. Il s’agit globalement d’une assurance loisir, bien que la pratique de la chasse reste plus dangereuse que celle d’un sport collectif, au niveau statistique et compte tenu de la gravité des accidents. La garantie Responsabilité Civile du chien est prise en compte dans les formules proposées.

Au-delà des dommages qui pourraient être causés à un tiers, l’assurance pour chasseur revêt un intérêt certain puisqu’elle permet également la protection du chien lui-même. Les frais de vétérinaire en cas de blessure (par balle, par animal sauvage ou par accident) seront remboursés plus ou moins efficacement en fonction de la performance de la formule choisie par le maître. 

Lors du choix de la compagnie qui va assurer votre chien de chasse, plusieurs critères sont à prendre en considération :

  • Les plafonds d’indemnisation, qui représentent la somme maximale remboursée par l’assureur après un sinistre et peuvent donc bloquer l’indemnisation à un certain niveau.
  • Les franchises, qui correspondent à la part de l’indemnisation restant à la charge de l’assuré après un sinistre et peuvent donc diminuer les indemnités perçues.
  • Les circonstances de survenue de l’accident du chien : votre assurance les étudiera et pourra annuler l’indemnisation prévue, par exemple en cas de dommage causé volontairement par le chasseur ou si les dispositions élémentaires de sécurité n’ont pas été prises.

Quel est le prix d’une assurance pour chien de chasse ?

Les tarifs proposés par les assureurs correspondent à la validité de la couverture : uniquement pendant la saison de chasse. La durée et les périodes concernées sont dictées par l’ONCFS et l’on parle alors de saison cynégétique. Les saisons dépendent du type d’animal chassé, mais aussi du département d’exercice, du fait des différences démographiques.

Une assurance chien de chasse peut coûter entre 20 € et 100 € par saison, le tout dépendant :

  • Du chien en lui-même (race et Pedigree).
  • De la durée de la saison.
  • De l’animal chassé (petit ou gros gibier).
  • Du nombre et de la performance des garanties sélectionnées.
  • Du choix de la compagnie d’assurance (chacune est libre de fixer ses propres tarifs).

Quel est notre avis sur l’assurance chien de chasse ?

De manière générale, les mutuelles santé indépendantes proposent une gamme de garanties plus large et personnalisée que celles fournies par les assurances spéciales chasseurs. Il est donc recommandé de recourir à cette première solution si les besoins sont spécifiques ou si la volonté de couverture est plus importante. De même, les assurances chien de chasse proposés par la FACCC est aussi performante et très adaptable pour les animaux de compagnie utilisés dans le cadre de cette activité.

Certaines compagnies restent très regardants sur certains détails qui peuvent influer sur le prix de la couverture, voire constituer une exclusion de garantie d’assurance chien pure et simple. Il est donc recommandé de porter une attention particulière aux éléments suivants :

  • L’âge des chiens de chasse : les assureurs n’acceptent généralement pas d’assurer les animaux en-dessous de 9 mois et au-delà de 10 ans. Les risques sur la santé du chien de chasse et les accidents pouvant survenir sont effectivement plus nombreux.
  • L’étendue de la garantie RC : l’assurance Responsabilité Civile chien ne couvre pas les dommages causés par le maître du chien à son animal. Ainsi, si un coup de feu tiré par son propriétaire atteint le chien, il ne sera pas indemnisé pour les frais vétérinaires.
  • Les dommages résultant d’une maladie : au contact des animaux sauvages et de la nature, les chiens de chasse peuvent facilement contracter une maladie. Les assureurs refusent souvent de couvrir cette situation du fait de ce risque important.
  • Les dommages non-couverts : si un cerf ou un sanglier blesse votre chien de chasse alors que vous n’étiez couvert que pour la chasse de petit gibier, votre assurance ne saurait vous indemniser, considérant que vous avez pris des risques en pleine connaissance de cause.

En résumé, ces dispositions doivent être étudiées précisément par les chasseurs afin de souscrire une assurance chien de chasse performante et au meilleur prix. En d’autres termes, comparez les offres du marché !

2 commentaires
Dupont, le 15 septembre 2020

Bonjour, où puis-je assurer mon chien pour la chasse ? Il a 9 ans.

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 16 septembre 2020

Bonjour,

Je vous invite à utiliser notre comparateur en ligne d’assurances pour chiens : https://reassurez-moi.fr/guide/assurance-chien-chat
Vous pourrez obtenir gratuitement un/des devis.

Répondre
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
Entrez une adresse e-mail valide ou laissez ce champs vide