Renégocier son prêt immobilier

Votre prêt initial

Le montant du prêt ne peut pas dépasser 10.000.000€
Le montant du prêt doit être supérieur à 20.000€
mois
La durée du prêt doit être au moins 12 mois
La durée du prêt doit être au plus 360 mois
Le montant du prêt ne peut pas dépasser 10.000.000€
Le montant du prêt doit être supérieur à 20.000€
mois
Vous devez être âgé(e) de 18 ans ou plus pour souscrire un prêt immobilier
  Non     Oui  


Crédit en cours

%
%

Taux actuels conseillés

%
%
mensualités

Nouvelles mensualités

Aucune.

Est-ce rentable ?

Intérêts
Assurance
Economies
Frais de garantie
Frais de dossier
IRA
Coût du rachat
Economies totales

Vous pouvez économiser sur votre assurance de prêt

Nous vous déconseillons d'effectuer un rachat de crédit, l'opération n'est pas intéressante pour vous.

Renégocier son prêt en 2020, le bon moment !

Les taux d’intérêts n’ont jamais été aussi bas. Depuis 2008, les taux de crédits immobiliers n’ont cessé de baisser, pour atteindre leur plus faible niveau en 2016, année record en France. Cette baisse significative des taux de crédits immobiliers est en faveur des acquéreurs. Autrement dit, tout emprunteur ayant acquis son bien immobilier avant 2016 ne trouve que des avantages à renégocier son prêt en 2020.

Plus d’un tiers des dossiers qui parviennent aux établissements bancaires depuis 2016 sont liés à une renégociation ou à un rachat de crédit. Cette tendance traduit une prise de conscience des emprunteurs et cela ne va qu’en augmentant !

Avoir signé un emprunt immobilier avec un taux supérieur à 1,75 % sur 20 ans et ne pas renégocier son crédit auprès de sa banque est donc un vrai manque à gagner.

Si renégocier son prêt immobilier demande quelques recherches (dont la compréhension de son tableau d’amortissement) et du temps passé à en discuter avec votre banquier, vous n’avez rien à perdre et de vraies économies à réaliser ! Notre simulation de renégociation de taux de crédit immobilier vous présente les meilleurs taux en temps réel.

taux pret immo 1

Renégociation de prêt : comment faire ?

Renégocier son crédit immobilier est une opération séduisante, mais il est avant tout primordial d’être certain qu’elle sera rentable ! Là encore, seule une simulation vous donnera une estimation précise des gains potentiels.

Le plus simple consiste à comparer votre ancien échéancier avec la nouvelle proposition, sur la même durée de crédit restante. Si vos mensualités sont inférieures ou si la durée de votre crédit se trouve réduite, c’est que vous gagnez de l’argent dans l’opération.

Une fois votre calcul effectué, il vous faudra solliciter votre banque via une lettre recommandée avec accusé de réception, afin de la prévenir de votre souhait de renégocier votre prêt. C’est un manque à gagner pour votre banque car un taux plus avantageux pour vous lui assure moins de gains.

Dans le meilleur des cas, l’établissement financier acceptera de renégocier votre crédit, moyennant des frais de dossier, liés à la rédaction du nouvel avenant. La banque pourra également vous refuser cette renégociation. Dans ce cas, elle prend le risque que vous sollicitiez un autre établissement financier et que vous choisissiez de faire racheter votre crédit.

Il n’existe aucune limite dans la renégociation de votre prêt immobilier. Vous pouvez le faire quand bon vous semble et autant de fois que vous le souhaitez ! Cependant, des frais de dossier sont généralement à anticiper, mieux vaut donc faire une renégociation efficace que de multiples minimes !

Quelle différence entre rachat et renégociation de crédit immobilier ?

  • Renégocier son crédit : il s’agit d’une discussion avec son établissement prêteur pour revoir les conditions du crédit. L’emprunteur demande à sa banque de baisser le taux d’intérêts afin de profiter d’un meilleur taux jusqu’à la fin de son emprunt (étant donné que ce dernier est bien plus bas que celui de ces dernières années).

Rien n’oblige la banque à accepter la demande du client. Si la renégociation de prêt immobilier est acceptée, la banque rédigera simplement un avenant au contrat du prêt immobilier.

  • Faire racheter son crédit : si la renégociation du prêt n’aboutit pas, l’emprunteur peut faire jouer la concurrence entre les banques pour un rachat de son crédit par une autre banque. Il aura alors une nouvelle banque, un nouveau taux plus intéressant que le précédent, un nouveau contrat de prêt et une nouvelle assurance emprunteur.

    Cette démarche implique cependant une série de dépenses pour l’emprunteur (les pénalités du remboursement anticipé qui correspondent à 3 % du capital dû, les frais de dossier et l’hypothèque pour la souscription au nouveau crédit), ainsi il faut bien calculer le montant des frais par rapport aux économies réalisées sur le coût du crédit.

Comment renégocier son prêt immobilier sans changer de banque ?

Accepter une renégociation n’est pas obligatoire pour la banque prêteuse. En effet, elle n’a aucun intérêt à vous accorder un taux plus intéressant que celui auquel vous aviez contracté, hormis celui de vous garder comme client.

En vous refusant la renégociation de votre prêt immobilier,votre banque prend le risque de vous voir partir faire racheter votre prêt par un autre établissement bancaire. Le prêt immobilier étant l’argument de fidélité numéro 1 des banques, elles perdraient un client qui aurait pu lui rapporter en placements ou achats d’assurances par exemple.

Un seul critère peut compliquer votre négociation : si votre situation professionnelle, donc financière, s’est dégradée depuis la signature de votre premier emprunt. En effet, votre banque sera moins encline à vous accorder des privilèges financiers si vous ne faites pas partie des clients qu’elle souhaite garder dans son portefeuille.

Si vous êtes considéré comme un emprunteur intéressant aux yeux de la banque ou que vous avez encore pas mal d’années d’emprunt à rembourser, vous avez toutes les chances de voir votre renégociation acceptée.

Quels frais pour une renégociation de prêt immobilier ?

Si la banque accède à votre demande, elle ne vous proposera jamais le même taux d’intérêts que celui proposé à la souscription d’un nouveau crédit. Il sera préférentiel, mais votre établissement prêteur perdrait trop d’argent à s’aligner sur le taux proposé à un primo-accédant. Ce nouveau taux devrait se situer autour de 0,6 ou 0,7 % au dessus du taux d’appel accordé actuellement pour un nouvel emprunt.

Exemple : un emprunteur à bon profil, ayant contracté un crédit en 2012 à un taux de 3,6 %, pourrait se voir proposer un taux à 2,5 % d’intérêts. Soit 1,1 % de différence sur les 15 ans à venir ! Après acceptation, le choix sera laissé à l’acquéreur de baisser ses mensualités ou raccourcir la durée du prêt.

L’avantage financier d’une renégociation de prêt plutôt qu’un rachat se situe au niveau des pénalités de remboursement. En cas de rachat, vous provoquez le remboursement anticipé de votre prêt. Bien qu’inclus dans le rachat, cette opération peut être relativement onéreuse et amoindrir les bénéfices du rachat.

Lors une renégociation de crédit via votre banque actuelle, seuls des frais de dossier peuvent vous être demandés.

Si votre banque est commerçante et souhaite vous garder comme client, elle peut vous offrir les frais de dossier associés à la renégociation de votre prêt. Demandez-lui !

Nos 6 conseils pour bien renégocier votre crédit immobilier

  1. Privilégier la renégociation de prêt que le rachat ! Dans un premier temps, il est d’abord conseillé de faire baisser votre taux de crédit auprès de votre établissement actuel. Vous restez fidèle au même établissement et vous vous exemptez des pénalités de remboursements anticipé. Bien sûr, le rachat de crédit sera une solution à envisager en cas de refus de renégociation !

  2. Mettre les banques en concurrence ! C’est le b.a-ba de la négociation ! Cette démarche de recherches préalable permet de recueillir des éléments de comparaison et des conseils afin de renégocier votre prêt au meilleur taux du marché !

  3. Faire appel à un courtier. Cette aide technique est non négligeable si vous ne souhaitez pas passer trop de temps à comparer ou négocier votre nouveau taux. Le courtier en prêt immobilier le fera pour vous, et cela de manière totalement gratuite ! De plus, il vous donnera les astuces afin de faire baisser au maximum le coût global de votre crédit immobilier.

  4. Contracter un prêt le plus court possible. Le montage le plus dangereux consiste à effectuer une renégociation de crédit et à profiter de l’argent économisé comme capital pour contracter un nouveau prêt immobilier sur une très longue durée (supérieure à 25 ans). Comme le coût de ce type de prêt est très important, l’établissement engrangera un maximum d’intérêts les premières années alors que le client n’aura presque rien remboursé du capital.

    De même, il ne faut pas céder aux sirènes des établissements qui vous accordent un report des échéances les premières années. En dehors des situations très précises de lissage en cas de prêts réglementés, cette pratique ne fait que reporter le risque. Rappelons qu’en dehors des risques, plus la durée du prêt est longue, plus le coût du crédit est élevé pour l’emprunteur.

  5. Être honnête sur son taux d’endettement. Si votre taux d’endettement dépasse 33 % alors votre « reste à vivre » est très faible (moins de 1 200 € pour un couple) : le montage est déconseillé au risque de vous compromettre dans une position financièrement très délicate.

  6. Renégocier votre assurance de prêt immobilier. Ne signez pas les yeux fermés ! Il ne s’agit pas d’une simple formalité, puisqu’elle représente environ 30 % du coût total du crédit pour un couple assuré à 100 % chacun. Pour cela, vous pouvez mettre en concurrence les différents organismes qui pratiquent la délégation d’assurance (= assurance externe aux banques) ou simplement utiliser un comparateur d’assurance emprunteur.
Est-ce le bon moment pour renégocier son prêt immobilier ?

Oui ! Les taux n’ont jamais été aussi bas. C’est donc le meilleur moment pour solliciter votre banque afin de faire baisser votre taux de prêt immobilier. Pour que la renégociation soit intéressante, on considère qu’au delà de 0,6 à 1 point d’écart avec votre taux actuel, cela vaut la peine !

Pourquoi faire une renégociation de prêt ?

En demandant la renégociation de votre crédit immobilier, vous pouvez actualiser votre emprunt aux taux actuels (plus bas) et à votre situation. Ainsi, cela peut être le moment d’augmenter le montant de vos mensualités afin de réduire la durée de votre prêt. De belles économies sont à la clé !

Quels sont les frais liés à la renégociation d’un crédit ?

La renégociation de votre prêt immobilier ne vous coûtera rien hormi les frais de dossier liés à la rédaction du nouvel avenant. Ces frais varient de 400 € à 700 € selon les banques. Si vous êtes un client fidèle de votre banque, cette dernière pourra vous les offrir.