Chambre individuelle : calcul des remboursements de la Sécurité sociale


Votre catégorie de prestation
Le tarif moyen pour cette prestation est de 75 €
Chambre individuelle : Avis de l’expert sur le remboursement

Au même titre que les frais de téléphonie et de télévision, bénéficier d'une chambre particulière durant son hospitalisation n'est pas une prestation prise en charge par l'Assurance Maladie. Le coût journalier de ce type de service est fixé librement par les établissements et peut être pris en charge par votre complémentaire santé selon la formule choisie.

Quel est le tarif d’une chambre particulière à l’hôpital ? 

Vous savez sûrement qu’une chambre individuelle à l’hôpital fait l’objet d’un supplément : elle n’est pas gratuite et viendra alourdir le coût total de l’hospitalisation. Le prix d’une chambre particulière (dans un hôpital ou une clinique) va tout simplement dépendre de l’établissement choisi par le patient. Les tarifs sont libres : chaque établissement hospitalier détermine le coût de ce confort supplémentaire. 

Coût moyen d’une chambre particulière (par jour)
En hôpital public60 €
En clinique privée100 € ou plus

Le prix d’une chambre particulière varie assez largement d’un hôpital à l’autre, et selon la région. Il est même parfois possible qu’il y ait plusieurs tarifs pour une chambre individuelle, notamment en clinique privée, avec une qualité de service progressive. Si votre hospitalisation est programmée et que vous souhaitez absolument une chambre particulière (que votre mutuelle ne prend pas / pas totalement en charge), vous aurez intérêt à comparer plusieurs établissements de soins, surtout si vous y resterez plusieurs jours. 

Aujourd’hui, les nouveaux bâtiments des établissements de santé doivent d’ailleurs prévoir, pour ce qui est de l’hébergement, au moins 80 % de chambres privées. Ce ratio n’est toutefois pas encore d’actualité pour la plupart des établissements publics. 

De nombreuses mutuelles prévoient une prise en charge sous forme de forfait journalier pour une chambre individuelle. Certains organismes ont noué des « partenariats » avec des établissements hospitaliers pour vous permettre d’accéder à des tarifs préférentiels.

La Sécurité Sociale rembourse-t-elle la chambre individuelle ? 

En cas d’hospitalisation dans un hôpital ou une clinique conventionnée, la Sécurité Sociale assure la prise en charge, pour le compte du patient, d’une partie des dépenses engendrées. En clair, les actes et prestations remboursables seront pris en charge à hauteur de 80 % des tarifs de convention. Tel sera par exemple le cas des actes médicaux en eux-mêmes, des examens, radios… 

Le taux passe à 100 % des tarifs de convention fixés par la Sécu si le patient est bénéficiaire de la Couverture maladie universelle complémentaire, qu’il souffre d’une affection longue durée ou qu’il a été victime d’un accident du travail.

L’Assurance Maladie prend également à sa charge une partie des dépenses inhérents à certains actes a priori de l’hospitalisation (un rdv chez un anesthésiste par exemple) ou lui faisant suite (des séances de rééducation par exemple). Le reste à charge sera supporter par le patient. Il se compose notamment des 20 % non pris en charge par la Sécu, du forfait hospitalier et des éventuels dépassements d’honoraires.

Malheureusement, le coût d’une chambre individuelle fait partie de ce reste à charge. La Sécurité Sociale n’offre aucun remboursement pour une chambre particulière, qu’elle considère comme une prestation de confort, donc non indispensable. Le patient devra donc avoir une mutuelle santé qui prévoira le remboursement de sa chambre individuelle. À défaut, il pourra en supporter le coût lui-même.

Chambre individuelle à l’hôpital : quel remboursement mutuelle ? 

Tous les contrats de mutuelle santé ne prévoient pas nécessairement la prise en charge d’une chambre individuelle pendant une hospitalisation. Il est notamment rare que les formules d’entrée de gamme intègrent cette garantie. Ainsi, le volet « hospitalisation » varie assez largement d’un contrat de complémentaire santé à l’autre. Les actes et prestations remboursés, les niveaux de remboursement, la prise en charge des dépassements d’honoraires, du forfait hospitalier, des frais de séjour… dépendent du contrat souscrit par le patient.

En deux mots, les formules de base intègrent des garanties minimum et octroient des remboursements faibles, laissant le patient avec un reste à charge important en cas d’hospitalisation, notamment si des dépassements d’honoraires sont facturés. Les formules supérieures prendront plus d’actes en charge et les remboursements seront plus satisfaisants. Il est aussi possible d’ajouter des options / renforts sur le poste hospitalisation spécifiquement. 

Ainsi, ’organisme de mutuelle MMA prend en charge la chambre individuelle à partir du deuxième niveau de garantie, à hauteur de 80 € par nuit. Le forfait sera de 100 € avec un contrat niveau 3, et 150 € avec un contrat niveau 4.

Afin de vous permettre de dénicher la meilleure offre, Réassurez-moi vous propose son comparateur de mutuelles santé en ligne, 100 % gratuit et anonyme. N’oubliez pas : avant toute chose, faites un point précis sur vos besoins et attentes (pas seulement en hospitalisation, mais aussi en soins courants, optique, dentaire…). 

Grâce à notre outil, vous accédez en quelques clics à des devis personnalisés et très compétitifs, que vous comparez facilement. Vous n’avez ainsi plus à demander des simulations de tarif les unes après les autres aux organismes de mutuelle, assureurs…

Pensez également à vérifier si des garanties complémentaires sont prévues dans le contrat, telle que la prise en charge de l’hébergement des parents en cas d’enfant hospitalisé. Certains contrats de mutuelle prennent aussi en charge la chambre individuelle du patient hospitalisé en psychiatrie.

Quelle prise en charge pour une chambre individuelle maternité ? 

Une chambre individuelle est un confort non négligeable à la maternité, surtout lorsque l’on sait que la durée d’hébergement moyenne est de 4 jours. Bon nombre de patientes désirent, à juste titre, ne pas partager une chambre après l’accouchement, afin de profiter de leur enfant en famille et en toute intimité.

Malgré cela, aucun remboursement de chambre individuelle maternité n’est prévu par la Sécurité Sociale. Les règles sont les mêmes que pour toute autre hospitalisation : la patiente devra s’acquitter de la note de cette dépense de confort, ou se faire rembourser par sa mutuelle si le contrat intègre une telle garantie. 

Les prix pour une chambre individuelle en maternité oscillent entre 50 et 100 € par jour, selon les établissements. Mieux vaudra donc avoir une bonne mutuelle santé avec un forfait couvrant cette dépense.

Une femme enceinte aura tout intérêt à s’informer, en amont, sur ce qui est prévu sur ce point par sa complémentaire santé.  Si le forfait en euros n’est pas jugé suffisant (ou que la chambre individuelle n’est pas du tout prise en charge), il sera temps de changer de contrat. Attention toutefois aux éventuels délais de carence de votre mutuelle.

Il faudra aussi s’y prendre relativement tôt pour réserver une chambre particulière après l’accouchement dans l’établissement choisi. Les places sont limitées dans les maternités. 

Même si les femmes enceintes ne bénéficient pas non plus du moindre remboursement Sécu pour une chambre individuelle, elles ont tout de même droit à un taux de remboursement de 100 % (des tarifs de convention) pour certains actes et prestations liés à la grossesse, pendant toute sa durée et après l’accouchement.

Hospitalisation en chambre individuelle : dans quels cas ? 

Pendant l’hospitalisation, la chambre individuelle est considérée comme un confort non nécessaire par la Sécurité Sociale, qui ne la rembourse donc pas. De base, pendant l’hospitalisation, c’est toujours une chambre double qui est prévue (voire, plus rarement, une chambre triple). La chambre simple est proposée, sous réserve de disponibilité.

Si l’établissement n’a plus de chambres doubles disponibles, le patient aura une chambre simple, sans que cela ne puisse lui être facturé. 

La chambre particulière peut parfois être justifiée par des raisons médicales, notamment lorsque les médecins estiment que le patient doit éviter tout stress a priori / a posteriori d’une opération, ou dans le cadre psychiatrique. Reste que même dans ces cas, ce sera au patient ou à sa mutuelle de supporter son coût.

Bon nombre de patients préfèrent toutefois « réserver » une chambre particulière, et ce pour une multitude de raisons comme par exemple : 

  • l’intimité, notamment pendant les visites de proches ;
  • le fait de ne pas être dérangé par un voisin bruyant ;
  • ne pas ajouter au stress inhérent à l’hospitalisation. 

Attention : le nombre de chambres simples n’est pas illimité dans les établissements de soins. Prévenez l’hôpital ou la clinique le plus rapidement possible si vous souhaitez réserver une chambre particulière. En règle générale, quand l’hospitalisation est programmée, le choix de l’établissement de soins dépend quand même de critères autres que celui de la disponibilité d’une chambre individuelle, tels que la réputation du praticien, les délais d’attente ou les recommandations du médecin traitant.