Calculer le remboursement anticipé de votre prêt immobilier

L’octroi d’un prêt immobilier par un établissement de crédit suppose le remboursement de la somme prêtée, majorée d’intérêts justifiés. Chaque mois ou année, vous remboursez une partie de votre prêt. Pourtant, il peut arriver que certaines situations viennent modifier votre situation financière (héritage, vente de votre bien, promotion) et vous inciter à procéder au remboursement anticipé de votre prêt. Quelles modalités pour rembourser de manière anticipée son emprunt ? Quels sont les frais liés à cette opération ? Réponses !

Comment fonctionne le remboursement anticipé d’un prêt immobilier ?

La contraction d’un prêt immobilier par un particulier suppose des motivation précises mais représente bien un engagement sérieux vis-à-vis de l’établissement de crédit. Au moment de la signature du crédit, le particulier s’engage vis à vis de l’établissement prêteur à lui rembourser chaque mois (ou trimestre, selon la fréquence choisie), la somme due, majorée d’intérêt.

Le remboursement anticipé peut être réalisé sous forme de :

  • remboursement anticipé partiel,
  • remboursement anticipé total.

Pour le remboursement anticipé partiel, on peut choisir le montant à rembourser. Cependant, ce remboursement anticipé doit être a minima de 10 % du montant initial.

Le principal avantage d’un remboursement anticipé réside dans le fait qu’en réduisant vos mensualités, vous réduisez le montant des intérêts à rembourser.

Quels sont les frais d’un remboursement anticipé ?

Le remboursement anticipé d’un prêt immobilier implique différents frais que l’emprunteur doit connaître. Les banques n’aiment pas voir l’emprunteur rembourser par anticipation et augmenter ses mensualités, car cela ne lui permet pas de jouir pleinement des intérêts préalablement établis et applicables pendant toute la durée du crédit.

Le particulier peut tout à fait négocier la suppression des indemnités de remboursement anticipé à la signature du prêt, voire pendant l’exercice du crédit, moyennant une augmentation en conséquence des mensualités. Les pénalités de remboursement sont généralement calculées sur le montant initial de l’emprunt. Dans tous les cas, ces indemnités de remboursement anticipé ne peuvent dépasser :

Dans tous les cas, les frais de remboursement anticipé ne peuvent être appliqués si le montant versé est inférieur à 10 % du capital restant dû. Pour connaître précisément les pénalités du remboursement anticipé de votre prêt, le plus simple est d’utiliser notre outil de calcul de remboursement anticipé.

Est-il possible de bénéficier d’une exonération des frais de remboursement anticipé ? Oui si vous avez induit une clause dans votre contrat de départ ! Si tel n’est pas le cas, la baisse des taux peut vous permettre de réduire ou annuler les IRA.

Pourquoi procéder au remboursement anticipé de son prêt ?

Dans le cadre du remboursement du crédit contracté pour un logement, l’emprunteur peut faire le choix de rembourser son prêt par anticipation. Le fait de procéder à un remboursement anticipé de son prêt immobilier est une disposition légale qui laisse la possibilité au particulier de payer en avance son créancier. Un tel remboursement peut notamment être motivé par une rentrée d’argent inattendue comme un héritage, ou par une augmentation des revenus.

Dans ce deuxième cas, il s’avère que l’emprunteur aura certainement vu son salaire augmenter plusieurs années après la signature du contrat de prêt immobilier. Il aura alors vu son taux d’endettement diminuer et peut décider de l’augmenter à nouveau (sans toutefois dépasser les 33 %). Augmenter ses mensualités permet donc de relever ce taux d’endettement et de rembourser par anticipation le prêt, une pratique qui peut faire économiser plusieurs milliers d’euros à un particulier.

De manière générale, les banques n’acceptent pas un remboursement anticipé pour une somme donnée si elle constitue moins de 10 % du capital restant dû, sauf s’il s’agit du solde du prêt. L’emprunteur peut donc décider de rembourser une somme fixe pour diminuer d’un coup le capital restant dû ou demander l’augmentation de ses mensualités. Ce dernier choix permet de diminuer significativement la durée totale du crédit puisqu’il supportera davantage chaque mois. Les intérêts appliqués diminueront donc plus rapidement, tout comme le capital restant dû.

Remboursement anticipé, quel calcul ?

Pour calculer s’il est intéressant, dans votre situation, de procéder au remboursement anticipé de votre prêt, le plus simple est d’utiliser un simulateur de remboursement anticipé. Ces outils permettent de calculer instantanément les pénalités liés au remboursement anticipé, selon les modalités de votre prêt.

Si vous souhaitez savoir comment calculer un remboursement anticipé par vous-même, voici les éléments à connaître. Il y a deux manières de calculer les indemnités de remboursement anticipé (IRA) conformément aux articles L312-21 et R312-2 du Code de la Consommation :

  • 6 mois d’intérêts,
  • 3 % du capital restant dû.

Exemple : dans le cas d’un prêt immobilier de 300 000 € au taux de 4 %, dont le capital restant dû est de 100 000 €, les indemnités ou pénalités sont calculées comme suit :
– Soit 3 % du capital restant dû : (100 000 x 3)/100 ce qui correspond à 3 000 € ;
– Soit 6 mois d’intérêt à 4 % : (100 000 x 4)/100 x 6/12 = 2 000 €.

Dans le dernier cas de figure, l’IRA sera plus favorable pour l’emprunteur.

Remboursement anticipé sans frais, c’est possible ?

Vous souhaitez procéder au remboursement anticipé de votre prêt en évitant au maximum les frais liés à cette opération ? Il existe un cadre légal (pour les prêts souscrits depuis le 1er juillet 1999) qui vous permet de bénéficier d’une exonération des pénalités de remboursement anticipé. Il s’applique lorsque :

  • vous vendez votre logement suite à une mobilité professionnelle,
  • vous perdez votre conjoint,
  • vous vous faites licencier (vous ou votre conjoint).

Si vous n’êtes dans aucun de ces cas, voici nos 3 conseils pour limiter voire supprimer les indemnités de remboursement anticipé :

  1. vérifier que cette clause n’est pas intégrée à votre contrat de prêt. Si vous ne l’avez pas fait, c’est plutôt rare mais c’est un bon réflexe au moment de la négociation de votre prêt immobilier. On ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait et de sérieuses économies peuvent en découler !
  2. négocier ! Grâce à la baisse des taux, vous pouvez mettre en avant le fait que vous n’avez pas renégocié votre prêt ou que vous êtes un fidèle client depuis de nombreuses années,
  3. faire jouer la concurrence ! Les établissements financiers rivalisent d’offres pour attirer de nouveaux clients. N’hésitez pas à utiliser votre position de force pour menacer de vous faire racheter votre crédit ou encore de changer de banque si cette dernière ne vous fait pas de geste commercial.

Notre lettre de remboursement anticipé d’un prêt immobilier

En cas de demande de remboursement anticipé de votre prêt, il vous faudra envoyer à votre établissement prêteur un courrier de remboursement anticipé, avec accusé de réception. Dans cette lettre, devront être mentionnés les éléments suivants :

  • nom, prénom,
  • adresse,
  • numéro et date de signature du contrat de prêt.

Pour vous facilier la tâche, nous avons rédigé une elttre type de remboursement anticipé. Vous pouvez la télécharger gratuitement. Il vous suffira de remplir les champs et de l’envoyer, par courrier recommandé avec accusé de réception, à votre établissement financier.

Télécharger notre lettre de remboursement anticipé

 Remboursement anticipé, doit-on payer les intérêts ?

Des pénalités de remboursement anticipé vous seront généralement exigé pour pallier le manque à gagner des intérêts que vous aurez économisé. Pour connaître le coût de votre remboursement anticipé, vous pouvez utiliser notre simulateur. Vous saurez ainsi si le remboursement anticipé de votre emprunt vaut le coup !

Quand faut-il procéder au remboursement anticipé de son prêt ?

Vous avez le droit à n’importe quel moment de procéder au remboursement anticipé de votre prêt. Cependant, des IRA (indemnités de remboursement anticipé) vous seront généralement demandé. C’est pourquoi il est essentiel de simuler les frais de votre remboursement anticipé avant, afin d’être certain qu’il sera synonyme d’économies !

Quel est le coût d’un remboursement anticipé de prêt immobilier ?

Le montant maximum que pourra vous exiger l’établissement financier est plafonné. Il ne pourra dépasser 6 mois d’intérêts ou 3 % du capital restant dû. Dans certains cas, ces frais sont négociables. Ça ne coûte rien de demander !