Taux de prêt immobilier Juillet 2017

Le 21/06/2017

Nous vous proposons notre baromètre des taux de prêt immobilier du mois de Juillet 2017. Comme nous pouvons le constater, les taux d’emprunt restent encore très compétitifs, ce qui devrait continuer à encourager l’achat immobilier.

taux pret immobilier juillet

Les taux de prêt immobilier en Juillet 2017


Retrouvez les taux réels de crédit immobilier sur 20 ans de toutes les banques pour ce mois-ci. Nous vous offrons la moyenne des taux constatés auprès des emprunteurs, ce qui vous donnera un bon indicateur pour comparer si vous souhaitez emprunter. Pour vous donner une vision juste du coût actuel du crédit, nous avons intégré dans le calcul du TEG les frais de dossier de chaque banque, le coût moyen de la caution et le taux de l’assurance d’un emprunteur de 45 ans.

TEGTaux d’intérêt
Boursorama1,76 %1.51 %
ING Direct1,74 %1.46 %
HSBC1,78 %1.47 %
Société Générale1,90 %1.63 %
Crédit Mutuel1,89 %1.63 %
Banque Postale1,87 %1,56 %
Crédit du Nord1,89 %1,58 %
Crédit Agricole1,94 %1,61 %
Banque Populaire1,96 %1,62 %
CIC1,97 %1,63 %
Caisse d’Epargne1,99 %1,65 %
BNP Paribas1,96 %1,68 %
Axa Banque2,00 %1,70 %
Crédit Foncier de France2.06 %1,78 %
Barclays1,79 %1,47 %
LCL1,97 %1,66 %

Les banques en lignes restent donc toujours très intéressantes et offrent les meilleurs taux si vous avez un profil qui correspond à leurs critères, mais des banques plus traditionnelles continuent à avoir des niveaux intéressants.

Pour plus de détails, voici notre comparateur des taux immobilier en temps réel. C’est gratuit, rapide et 100% en ligne.

Si vous souhaitez connaître quelle serait votre mensualité ou quelle est votre capacité d’emprunt, faites une simulation de crédit immobilier :

Analyse sur l’évolution du crédit en Juillet 2017


Après une période de grâce qui a vu des taux plafonner historiquement bas en novembre 2016, tous les emprunteurs et les futurs acheteurs se souviennent du mouvement haussier qui s’était installée dans l’immobilier depuis  plus de six mois maintenant.
Puis en mai, une baisse surprise des taux était venue contredire cette remontée : en effet, la moyenne des taux pour les prêts sur 20 ans (hors assurances) était de 1,85% en avril 2017, et elle était redescendue à 1,75% un mois plus tard, en mai 2017.
Depuis janvier et malgré la légère baisse de mai, on notait donc en juin une hausse de la moyenne des taux supérieure à 0.20%. 

La première bonne nouvelle pour les emprunteurs, ce sont les taux qui stagnent : en effet, depuis janvier jusqu’à aujourd’hui, la hausse de la moyenne des taux n’a pas évolué. Certaines banques nationales comme régionales ont même revu leurs barèmes à la baisse lors de ce dernier mois. Une nouvelle de bon augure pour la suite de l’année ! Actuellement, les acheteurs peuvent négocier auprès de leur banque des taux 1,70%en moyenne pour un crédit sur 20 ans, durée qui est la plus répandue lors d’un emprunt immobilier.
Pour un crédit sur une durée réduite à 15 ans, un emprunteur peut se voir accorder un emprunt à 1,55%. Si la durée du prêt est allongée sur 25 ans, alors le taux moyen est de 1,85 %.

Nombreux sont les facteurs indiquant une stabilité des taux pendant encore plusieurs mois.Et une demande de crédits similaire dans toutes les régions. C’est la seconde bonne nouvelle pour les futurs acheteurs. Tout d’abord, l’élection d’Emmanuel Macron a rassuré l’ensemble des marchés financiers et des investisseurs, qui avaient extrêmement peur d’une éventuelle victoire des candidats Le Pen ou Mélenchon : conséquence, le taux des emprunts d’état français (OAT) a baissé au résultat l’élection présidentielle pour s’établir à 2,25% actuellement, entraînant dans sa chute le taux des crédits immobiliers proposé aux particuliers par les banques.

La banque centrale européenne est un autre référent pour les taux des crédits immobiliers: la croissance économique n’étant pas encore totalement relancée, la BCE ne devrait pas remonter ses taux de manière importante avant la fin de l’année, ce qui n’obligera donc pas les banques à relever les leurs.

La concurrence à laquelle se livrent les banques joue toujours en la faveur des futurs acheteurs. En effet, elles n’ont pas rempli leurs objectifs pour les mois d’avril et de mai, le nombre d’octroi de crédits immobiliers ayant été bien moins importants que ceux accordés en début d’année. Pour les banques, la guerre commerciale continue donc pour trouver de nouveaux clients, les obligeant à rester compétitives et donc à conserver des taux intéressants. De plus, les nouvelles offres des banques en lignes, telles que BforBank ou Fortuneo par exemple, qui sont de plus en plus visibles sur Internet et captent donc de nombreux clients, obligent les établissements bancaires classiques à maintenir leurs taux bas.

Enfin, la nouvelle loi permettant la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur joue aussi dans l’ensemble des bonnes conditions pour emprunter actuellement. La possibilité de pouvoir maintenant résilier annuellement et sans frais son assurance emprunteur souscrite auprès de sa banque pour en contracter une nouvelle, et meilleure, de son choix (et surtout bien moins onéreuse), participe grandement au fait que les banques soient obligées de rester compétitives. Une dernière excellente nouvelle pour les emprunteurs, qui peuvent maintenant diviser par 2 le coût de leur assurance emprunteur de prêt, et donc réaliser des économies considérables sur le coût du financement de leur crédit.

Ces conditions favorables aux emprunteurs devrait perdurer jusqu’à septembre 2017. En effet, nous n’envisageons pas que le taux moyen sur 20 ans dépasse les 2% d’ici le début d’année scolaire 2017. Un plafond attractif qui pourrait même se maintenir jusqu’à la fin de l’année !

 

Obtenez un devis d'assurance de prêt immobilier
en moins de 30 secondes - un contrat accepté par votre banque - sans email ni téléphone

Votre devis