Qu’est-ce qu’une surcomplémentaire santé hospitalisation ?

Mis à jour le 15 juin 2020 par Antoine Fruchard 

En France, une hospitalisation peut coûter très cher. Un acte chirurgical sur 2 donne lieu à des dépassements d’honoraires. Même si la Sécurité Sociale rembourse certains frais inhérents à l’intervention, d’autres resteront à votre charge ou à celle de votre mutuelle. Heureusement, il est possible d’améliorer votre couverture en adhérant à une surcomplémentaire hospitalisation seule. Nous verrons ici en quoi celle-ci peut être indispensable et comment faire pour choisir le bon contrat. Quel est son coût ? Couvre t’elle la psychiatrie ? Serez vous protégé si vous vous trouvez à l’étranger ?

remboursement prestations hospitalisation

Peut-on souscrire une surcomplémentaire hospitalisation seule ?

Une mutuelle surcomplémentaire prend le relais, en matière de remboursement de vos frais de santé, de :

  • la Sécurité Sociale (si la dépense fait partie de la liste des produits et prestations remboursés) ;
  • votre mutuelle personnelle (d’entreprise ou individuelle).

L’objectif de la surmutuelle est d’améliorer votre niveau de remboursement en intervenant en tant que 3ème niveau sur plusieurs postes de dépenses ou sur un domaine en particulier (surcomplémentaire santé optiquesurcomplémentaire santé dentaire…). Dans ce cas, l’on parle alors de couverture spécialisée.

Il est donc possible de souscrire une surcomplémentaire santé hospitalisation seule. En fonction de la formule choisie, le reste à charge (ou ticket modérateur) en cas d’admission dans un établissement sera réduit ou supprimé. En effet, par nature, les frais d’hospitalisation sont la plupart du temps imprévisibles (accident, maladie…). Dans peu de cas, cette dépense pourra être anticipée (maternité, par exemple).

Le reste à charge en cas d’hospitalisation :

  • forfait hospitalier ;
  • ticket modérateur ;
  • frais de confort ;
  • dépassements d’honoraires, etc.

Reste à savoir dans quels cas une surcomplémentaire santé hospitalisation vous sera utile. Cette couverture de 3ème niveau s’adresse principalement aux assurés ayant des besoins importants en la matière ou jugeant que le niveau de remboursement de leur mutuelle santé est insuffisant (notamment lorsqu’il s’agit d’une complémentaire d’entreprise obligatoire).

N’oubliez pas que la Sécurité sociale ne prendra pas (ou pas intégralement) en charge certaines dépenses, comme les dépassements d’honoraires ou les frais de confort. Sa participation, en cas d’admission dans un hôpital public ou une clinique conventionnée, sera de 80 %. D’autres soins pré / post opératoires seront également remboursés en partie. En fonction de vos besoins, vous aurez le choix entre plusieurs niveaux de garanties auprès de tous les établissements commercialisant ce produit. Voici un exemple de formules disponibles :

Formule 1Formule 2Formule 3
Chirurgie en hospitalisation50 % BR100 % BR150 % BR
Anesthésie en hospitalisation50 % BR100 % BR150 % BR
Actes obstétriques en hospitalisation50 % BR100 % BR150 % BR
Chirurgie en hospitalisation maternité 100 % BR150 % BR150 % BR
Chambre particulière (par jour)50 €100 €150 €

Quelles sont les garanties d’une surcomplémentaire hospitalisation ?

La Sécurité Sociale vous remboursera tout ou partie de certaines dépenses, sur la base de ses tarifs de convention. Les dépassements d’honoraires et les prestations exclues (frais de confort) resteront à votre charge ou à la charge de votre mutuelle. Une surcomplémentaire spécialisée hospitalisation vous conférera une prise en charge additionnelle à celles de la Sécu et de votre mutuelle santé, et ce que vous soyez admis dans un établissement conventionné ou non. Cependant le niveau de prise en charge pourra être différent selon que vous optiez pour l’un ou l’autre.

Lors d’une admission hospitalière, de nombreux actes médicaux peuvent être facturés, tels que les radios, les analyses, les frais d’anesthésie, de chirurgie… L’objectif est alors de jouir d’une surcomplémentaire qui vous conférera le plus de garanties possible et un niveau de remboursement optimal, surtout si votre mutuelle santé est faible sur le plan de l’hospitalisation (à défaut de renfort ou d’option).

Même si elles varient d’un contrat à un autre, voici les garanties et prestations généralement prévues par une surmutuelle hospitalisation :

  • prise en charge des frais de séjour (aux frais réels) ;
  • prise en charge des honoraires médicaux et chirurgicaux ;
  • prise en charge d’une chambre individuelle ;
  • versement d’allocations hospitalières ;
  • prise en charge des imageries médicales, des échographies ;
  • financement d’un lit d’accompagnant.

Le contrat de surmutuelle devra vous couvrir quelle que soit la cause de l’hospitalisation : maternité, accident ou maladie.

La surcomplémentaire hospitalisation prend-elle en charge la psychiatrie ?

L’admission en soins psychiatriques dans un établissement public donnera droit à l’assuré à la même prise en charge de la part de la Sécu que celle qu’il aurait eue en cas d’hospitalisation consécutive à un accident. Soit 80 %, hors forfait hospitalier de 15 € par jour en psychiatrie Une surcomplémentaire santé psychiatrie (ou) hospitalisation vous remboursera de tout ou partie du reste à charge après l’intervention de la mutuelle, et ce quelle que soit la raison de l’admission (schizophrénie, troubles névrotiques…).

Idéalement, devront être prises en charge toutes les dépenses nécessaires dans le cadre du traitement. Votre surcomplémentaire santé pourra également prendre en charge vos consultations en psychiatrie / psychologie si vous choisissez un praticien pratiquant des dépassements d’honoraires (secteur 2). Les consultations dans le cadre du parcours de soins auprès d’un praticien conventionné sont quant à elles prises en charge à 70 % par la Sécu (du tarif de base fixé à une trentaine d’euros selon les cas).

La plupart des mutuelles santé sont relativement faibles en matière d’hospitalisation, car elles prévoient souvent une prise en charge limitée en termes de jours et des cas d’exclusion nombreux… Le problème reste que l’hospitalisation pour raisons comportementales, neurologiques ou psychologiques est souvent de longue durée, et donc au final, chère.

Veillez à ce que les garanties soient les mêmes en cas d’hospitalisation en clinique privée ou en établissement spécialisé.

Le plus important, lors de l’étude d’offres de surmutuelle hospitalisation, reste de bien prendre connaissance des niveaux de prise en charge prévus pour chaque dépense couverte, ainsi que des plafonds d’indemnisation posés. Idéalement, sélectionnez un contrat de surcomplémentaire santé sans délai de carence afin de pouvoir être remboursé immédiatement même si vous êtes hospitalisé tout de suite après l’adhésion.

Comment obtenir des devis de surcomplémentaire hospitalisation ?

En matière de surcomplémentaire hospitalisation seule, les offres ne sont pas si nombreuses sur le marché. Afin de demander des simulations de couverture / tarif, vous pourrez vous tourner vers des organismes de mutuelle, des institutions de santé et de prévoyance, des assureurs. Dans tous les cas, nous vous conseillons de solliciter plusieurs devis ! À niveau de couverture équivalent, les prix varient largement d’une entité à l’autre.

Il peut être plus intéressant dans certains cas de « booster » votre mutuelle santé actuelle en renforçant votre couverture hospitalisation, ou alors de changer de contrat, plutôt que d’adhérer en plus à une surcomplémentaire spécialisée. La raison est simple : la complémentaire santé est un contrat très personnalisable. Certaines formules peuvent être agrémentées d’excellents renforts et options destinés à améliorer votre niveau de remboursement en cas d’hospitalisation.

La meilleure pratique, afin d’obtenir des devis personnalisés et optimisés au vu de vos besoins, est d’utiliser un comparateur de mutuelles santé en ligne. Il est gratuit, 100 % anonyme et sans engagement ! Il suffit simplement de renseigner un court formulaire sur la base duquel notre outil sondera un vaste panel de contrats du marché. Plus besoin donc de remplir tous les questionnaires de chaque assureur ! Il vous présentera une sélection des meilleurs devis de mutuelle santé et vous pourrez les télécharger ou alors souscrire en ligne à l’offre présentant le meilleur rapport qualité / prix !

Tous nos conseils pour choisir la meilleure surcomplémentaire hospitalisation !

Chaque établissement commercialisant des surcomplémentaires hospitalisation propose plusieurs formules, et donc plusieurs niveaux de couverture. Les frais d’hospitalisation étant par nature imprévisibles, l’objectif sera de bénéficier du meilleur niveau de remboursement possible pour un maximum de garanties. Lors de l’étude des devis de sur-mutuelle reçus, concentrez-vous notamment sur les points suivants :

  • Les garanties incluses, c’est-à-dire les actes et prestations pris en charge par la surcomplémentaire.
  • Les niveaux de remboursement, en pourcentage de la base de remboursement de la Sécurité Sociale ou en forfait en euros.
  • Les plafonds d’indemnisation.
  • L’existence ou non d’un délai de carence.
  • Les formalités et conditions d’adhésion.
  • Les modalités de remboursement.
  • Les cas d’exclusion.
  • Le réseau : le fait que la surcomplémentaire vous donne ou non accès à un réseau de cliniques, de centres médicaux (…) pratiquant des tarifs raisonnés.

Afin de connaître précisément l’étendue de la couverture de chaque formule, jetez un œil attentif aux conditions générales ou au document d’information, souvent accessibles facilement sur internet.

Quel est le coût d’une surcomplémentaire santé hospitalisation ?

La cotisation d’une surcomplémentaire générale ou spécialisée hospitalisation est en principe annuelle, même si elle peut être reportée au semestre, trimestre ou mois. La plupart des organismes vendant ce type de contrat avancent des tarifs gravitant autour de 10 € par mois pour la formule de base. Comptez 3 ou 4 fois plus pour un niveau de couverture supérieur.

La meilleure pratique, nous l’avons vu, est de solliciter plusieurs simulations de tarif auprès d’établissements différents. Vous serez alors apte à comparer les prix à niveau de garanties équivalent. À défaut, vous risqueriez de passer à côté d’un contrat moins cher ailleurs. Sachez que la prime qui vous sera demandée dépendra :

  • de votre profil (et de votre âge notamment) ;
  • du nombre de personnes couvertes par le contrat (cotisation souvent offerte au 3ème enfant) ;
  • de la formule choisie (garanties, niveau de remboursement…) ;
  • du fait qu’un délai de carence soit prévu ou non ;
  • de l’existence d’un plafond d’indemnisation spécifique ;
  • de la politique commerciale de la compagnie choisie.

Il est également important de noter que bien souvent, le fait de grouper vos contrats de mutuelle et de surcomplémentaire (auprès du même établissement) vous donnera droit à des remises tarifaires plus ou moins importantes, selon l’organisme choisi.

Comment fonctionne le remboursement des frais d’hospitalisation par la surcomplémentaire ?

Retenez bien que la surcomplémentaire hospitalisation intervient au 3ème niveau, soit après votre régime d’Assurance maladie (Sécurité sociale) et votre mutuelle. La base de remboursement retenue par la Sécu pour l’hospitalisation dépendra du type de dépenses engagées. À titre d’exemple, elle vous remboursera 80 % de vos frais en établissement conventionné et 70 % du prix de votre consultation préopératoire chez un anesthésiste (si le praticien est conventionné).

La finalité de la surcomplémentaire est de réduire (voire de supprimer) le reste à charge, après intervention de la Sécu / de la mutuelle. Le niveau de remboursement sera exprimé par le contrat, soit :

  • en pourcentage de la base de remboursement de l’Assurance maladie (par exemple, 150 % ou 200 % de la BR pour les frais d’anesthésie) ;
  • en forfait en euros (par exemple, prise en charge d’une chambre individuelle à hauteur de 50 € par nuit).

Les taux posés par la mutuelle et la surcomplémentaire ne se cumulent pas. En réalité, le taux fixé par votre sur-mutuelle correspond à l’indemnisation maximale à laquelle vous pourrez prétendre, une fois que la mutuelle aura pris en charge sa part.

Afin de demander le remboursement, vous devrez vous conformer aux exigences du contrat. Sachez qu’il vous faudra bien souvent envoyer vos justificatifs manuellement, à moins que votre surcomplémentaire n’ait été souscrite auprès du même établissement que votre mutuelle santé (du fait de la communication directe entre de nombreuses mutuelles et la Sécurité Sociale). Selon les contrats, le remboursement pourra intervenir dans les 4 à 5 jours ouvrés.

Je pars à l’étranger : ma surcomplémentaire me couvre-t-elle en cas d’hospitalisation ?

Toutes les mutuelles / surcomplémentaires hospitalisation seules ne vous couvrent pas nécessairement à l’étranger. Tout dépendra de votre contrat. En effet, certaines garanties peuvent être limitées aux dépenses réelles engagées en France ou en Europe. Afin de connaître le champ d’application géographique d’un contrat de surmutuelle (générale ou hospitalisation), reportez-vous à ses conditions générales. Si vous avez le moindre doute, contactez votre conseiller habituel.

Aujourd’hui, nombreuses sont les polices de surcomplémentaire à vous protéger en dehors de l’hexagone (c’est par exemple le cas des produits Aviva). Mais attention, les niveaux de remboursement resteront les mêmes qu’en France, ce qui sera souvent insuffisant en comparaison des dépenses réelles, et ce si vous voyagez notamment en Amérique du nord, en Australie ou en Asie où les frais d’hospitalisation coûtent extrêmement cher.

La meilleure solution, si vous quittez la France quelque temps, est de souscrire (avant votre départ) une assurance voyage, vous assurant une prise en charge en cas de frais médicaux / d’hospitalisation à l’étranger.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.