Que faire en cas de refus d'assurance de prêt immobilier ?

Que faire en cas de refus d’assurance de prêt immobilier ?


Assurer son prêt immobilier n’est pas obligatoire, mais en réalité les organismes prêteurs accordent rarement un crédit immobilier sans assurance pour le prêt. L’assurance groupe de votre banque peut pourtant refuser de vous assurer, au motif que vous présentez un risque trop important (risque aggravé) pour que cela soit intéressant pour elle de le couvrir. Les raisons de ce refus concernent principalement des risques liés à l’état de santé, mais aussi à la profession exercée, à un arrêt de travail prolongé ou aux loisirs de prédilection pouvant être jugés dangereux. La conséquence directe de la non-acceptation d’assurance peut être l’annulation de votre offre de prêt. Alors que faire en cas de refus d’assurance emprunteur ?

L’assurance a-t-elle le droit de refuser de m’assurer ?


Le refus d’assurance de prêt immobilier est parfaitement légal. Vous ne pouvez pas forcer une compagnie à vous assurer puisque le contrat d’assurance est un accord que vous devez passer ensemble.
À l’étude de votre dossier, la compagnie a le droit de juger que votre situation représente un risque trop important pour qu’elle choisisse de vous assurer.

Si la compagnie refuse votre demande, elle doit vous en donner le motif général. Si par la suite vous souhaitez obtenir des explications détaillées sur la décision de l’assureur, ce sera à vous d’en faire la demande.

Cas particuliers :

  • Les surprimes
    Quand le risque présenté reste minime, l’assureur peut proposer de vous assurer totalement, moyennant une augmentation du prix de l’assurance. Vous payez donc plus cher mais vous êtes assuré pour votre prêt immobilier.
  • L’ajournement
    Il arrive que l’assureur refuse de vous accepter dans l’immédiat, tout en sachant que votre situation s’améliorera dans quelques temps ou que le risque élevé lié à votre état va être amené à diminuer ou disparaître. Il vous refuse alors, en mentionnant la durée du refus. Ainsi, dans le cas d’un refus avec ajournement, vous pourrez retenter votre chance auprès de cette compagnie lorsque le délai indiqué sera écoulé.

 

Refus partiel : les exclusions de garanties


Après étude de votre dossier, la compagnie d’assurance peut donc décider de vous assurer ou refuser de le faire.
Heureusement, cette réponse de l’assureur peut également être nuancée.

Quelquefois, les risques aggravés présentés restent insuffisants pour que le contrat d’assurance emprunteur soit refusé totalement. Dans ce cas, l’assureur décide que certaines situations sont trop risquées pour vous assurer, il les exclue alors du contrat d’assurance et vous faire parvenir une proposition d’accord (contrat personnalisé).

Il existe deux sortes d’exclusions :

  •  exclusion de garanties
    Par exemple : l’assureur n’accorde pas la garantie PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie) si il estime d’après ses grilles d’évaluation que l’état de santé présente un risque trop grand de vous retrouver
  • exclusion de sinistres
    Par exemple : si vous pratiquez une activité très dangereuse, l’assureur peut décider de ne pas assurer les éventuels sinistres en survenus à cause de cette pratique

Les exclusions représentent un compromis, l’assureur accepte de vous assurer selon des conditions particulières, que vous restez libres d’accepter ou non.
Attention toutefois : les organismes prêteurs refusent presque systématiquement les contrats d’assurance présentant des exclusions, ne les jugeant pas suffisamment couvrants. Il faudra alors essayer de trouver une compagnie d’assurance vous acceptant sans conditions.

Refus d’assurance lié à un problème de santé


L’état de santé de l’emprunteur cherchant à s’assurer est un élément primordial dans la décision de l’assureur. En effet, on sait qu’une grande majorité des refus d’assurance interviennent en rapport avec la présence d’une maladie. Une anomalie d’ordre médical entraîne presque toujours une augmentation des coût de l’assurance (surprimes).

Lorsque vous effectuez une demande d’adhésion à un contrat d’assurance de prêt immobilier, l’assureur vous soumet un Questionnaire de Santé. Cela lui permet d’estimer (selon ses propres critères) si votre état lui permet de vous assurer normalement ou s’il nécessite un examen plus approfondi.

Si vous souffrez d’une Affection Longue Durée (ALD), la compagnie d’assurance aura besoin d’en établir la gravité avant de rendre sa décision. Dans le cas d’une maladie chronique, elle souhaitera connaître le suivi de votre état, la nature de votre traitement et l’évolution de la maladie. Ces pathologies lourdes conduisent souvent à un ajournement ou des exclusions de garanties.

Refus d’assurance lié à l’âge


L’âge est également une raison très fréquente de refus d’assurance de crédit immobilier.
En effet, les années passant, les risques de maladies liées au vieillissement, d’accidents ou de décès augmentent forcément.

Pour prévenir ces risques, les compagnies d’assurance imposent une limite d’âge au delà de laquelle vous ne pouvez plus souscrire à un contrat d’assurance (65 ans pour la plupart).
De la même façon, certaines garanties ne peuvent vous être accordées que jusqu’à un certain âge. Passé cette limite, votre contrat fera l’objet d’une exclusion de garanties.

Chaque compagnie d’assurance détermine sa propre limite d’âge pour la souscription et l’adhésion à certaines garanties.

 DécèsPTIAIPTITTIPPChômage
Souscription avant85 ans65 ans65 ans65 ans65 ans55 ans
Cessation à90 ans67 ans67 ans67 ans67 ans65 ans

Refus d’assurance lié à une profession à risques


Certains métiers sont plus susceptibles de vous exposer à un danger que d’autre. S’il paraît évident qu’un travail de bureau ne présente aucun risque, les compagnies d’assurance sont plus réticentes lorsqu’il s’agit de métiers impliquant :

  • la manipulation d’armes ou de substances dangereuses (gendarmes, policiers, travail dans le domaine nucléaire, etc.)
  • des déplacements nombreux et jugés dangereux (personnel naviguant, pilote d’avion, etc.)
  • la présence dans un territoire ou un environnement jugé hostile (lieu de conflits, haute-montagne, haute-mer, etc.)

Il convient alors de se tourner vers un contrat spécialement adapté aux risques aggravés professionnels ou ne prenant pas en compte la profession de l’assuré.

Refus d’assurance lié à un sport dangereux


La pratique d’un sport à risques est également prise en compte par la compagnie d’assurance.
Si elle fait rarement l’objet d’un refus d’assurance totale, elle conduit la plupart du temps à des exclusions en lien avec la discipline
La décision sera différente selon que votre pratique se fait en amateur ou de manière professionnelle.
Parahutisme, plongée, chasse, des conditions particulières sont établies pour chaque discipline et sont indiquées dans les conditions générales du contrat d’assurance.

Refus d’assurance lié au lieu de résidence


Très peu de compagnies d’assurance acceptent d’assurer les expatriés, mais il existe des contrats dédiés.
La territorialité est l’un des premier point relevé par l’assureur : elle ne lancera même pas l’étude médicale d’un dossier si le demandeur vis dans un pays ne rentrant pas dans sa grille d’acceptation.

Lorsque vous vivez à l’étranger, l’assureur vous soumet deux questionnaires permettant d’évaluer la possibilité de vous assurer en fonction de l’endroit où vous vivez : la demande de faisabilité et le questionnaire risques de séjour.
Certaines zones sont jugées plus à risques, l’Afrique étant la zone la moins couverte.

À savoir : Pour les expatriés, la garantie IPP ne sera jamais accordée, et les garanties ITT et IPT seront accordées uniquement à certaines conditions.

Refus d’assurance pour un co-emprunteur


Lorsque vous êtes deux co-emprunteurs (si vous empruntez avec votre conjoint par exemple), vous n’êtes pas obligés d’être couverts tous les deux par le même contrat d’assurance.
Si seul l’un des co-emprunteurs se voit refuser l’assurance de prêt, il peut parfaitement chercher une autre assurance de son côté alors que l’autre emprunteur reste avec l’assurance groupe de la banque.

Conseil : Bien souvent souscrire un contrat d’assurance à deux entraîne une réduction de son coût global, c’est pourquoi il plus intéressant d’effectuer la délégation externe d’assurance pour tous les co-emprunteurs.
De plus, cela simplifiera par la suite les prélèvements des échéances d’assurance qui interviendront en une fois pour les deux.

La solution en cas de refus


La délégation d’assurance

Lorsque vous démarchez les organismes prêteurs pour l’obtention d’un prêt immobilier, ceux-ci vous présentent d’office le contrat d’assurance proposé par la compagnie d’assurance de leur groupe. Cette compagnie procède à l’étude de votre dossier et décide ou non de vous assurer. Cependant si l’assurance de votre banque refuse d’assurer votre prêt immobilier, tout n’est pas perdu !

En effet, conformément à la Loi Lagarde, vous avez le droit de proposer à votre banque une assurance externe à celle-ci : c’est ce qu’on appelle la délégation d’assurance de prêt immobilier. L’emprunteur peut se tourner vers la compagnie d’assurance de son choix et présenter un contrat d’assurance trouvé en dehors de sa banque.

Une condition à bien respecter : le contrat d’assurance choisi doit absolument satisfaire les critères imposés par la banque.
Par exemple, si votre banque demande à ce que vous soyez assuré pour votre prêt au titre des garanties Décès, PTIA et ITT , vous ne pouvez pas lui soumettre un contrat ne présentant que la garantie Décès. Votre banque refusera automatiquement votre proposition d’assurance, mettant ainsi en péril l’obtention de votre prêt.

Ainsi, suite à un refus de votre dossier par l’assurance de votre banque, vous pouvez tenter votre chance auprès d’autres compagnies d’assurance. Chacune réalisant son étude de manière indépendante et sur des critères qui lui sont propres, vous avez de bonnes chances pour que votre demande soit acceptée ailleurs.

La convention AERAS

La plupart des refus d’assurance de prêt immobilier interviennent en fonction de l’état de santé de l’assuré.
La convention AERAS (« s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé ») concerne uniquement les client ayant des difficultés à s’assurer en raison de problèmes de santé.

Elle se décline en différents niveaux :

  •  niveau 1 : Questionnaire de Santé Simplifié
    À remplir obligatoirement lors de la demande d’adhésion à un contrat d’assurance.
    Il permet à l’assureur de savoir si vous remplissez ses critères pour vous assurer sans conditions particulières.
  • niveau 2 : Questionnaire détaillé et examens médicaux complémentaire
    L’étude de votre dossier médical est plus poussée, des questions très précises sur certaines maladies vous sont posées et des attestations médicales vous sont demandées.
    Cela permet à l’assureur d’évaluer avec précision le risque inhérent à votre état de santé, et éventuellement de vous faire une proposition d’assurance avec des surprimes (augmentation du coût de l’assurance) et/ou  des exclusions (refus de vous accorder une ou plusieurs garanties).
  • niveau 3 : Expertise médicale par un collège d’experts
    Le BCAC (Bureau Commun d’Assurances Collectives) se réunit afin de déterminer si la compagnie peut ou non vous faire une proposition d’accord et sous quelles conditions.

Elle est proposée par toutes les compagnies d’assurance. Cependant, chacune ayant sa propre appréciation du risque, une compagnie pourra vous refuser au niveau 2 alors qu’une autre enverra votre dossier en niveau 3 de la Convention AERAS.

Exemple : Si vous êtes atteint d’obésité, à l’issue du Questionnaire de Santé Simplifié (niveau 1) l’assureur peut décider de ne pas opposer un refus ferme à votre dossier. Il choisit alors d’approfondir l’examen de votre dossier pour évaluer le risque que représente le surpoids dans votre cas. Il vous fait passer au niveau 2 de de la Convention AERAS.

Ainsi, si l’assurance groupe de votre banque a ajourné votre dossier sans vous faire passer par la Convention AERAS, en vous tournant vers la délégation externe vous vous donner la chance de pouvoir passer en Convention AERAS et d’être assuré pour votre crédit immobilier.

À noter :
Si vous vous voyez opposer un refus de votre délégation d’assurance de prêt immobilier, il existe certains recours dont vous pourrez discuter avec votre banquier tels que :
– proposer un garant (un de vos proche se porte caution pour vous)
– l’hypothèque de votre bien, qui autorise l’organisme prêteur à la saisie en cas d’impayé
– augmenter votre apport personnel

36 réponses à “Que faire en cas de refus d’assurance de prêt immobilier ?”

  1. Schaeffer le 15 août 2019 a posté : dit :

    Bonjour

    J’ai 34 ans et Je suis en invalidité 2ème catégorie pour une maladie cardiaque (mâle formation et génétique ) j’ai était opéré à cœur ouvert il y a 3 ans et cette année ma femme et moi même avions décidez d’acheter une maison mais gros problème j’ai que des refus d’assurance pour ma pare mais pas ma femme mon dossier passe en commissions chez Aeras mais je sans bien que je vais avoir le même refus
    Donc j’aimerais s’avoir l’es option que nous avons en cas de refus d’aeras
    Serait’il possible d’assure Uniquement ma femme ??? En sachant que si j’ai la maison elle serai hypothéquée par la banque populaire
    Merci d’avance pour vos réponse

  2. benjamin le 14 août 2019 a posté : dit :

    Bonjour j'ai 25 ans j'ai fait un prêt immobilier avec un accord favorable sauf que je n'arrive pas a l'assurer à cause de mon obésité niveau 1, 2 et 3 refusé que faire ?
    Moral à 0 est ce possible de trouver une assurance avec des closes spéciales ?

  3. Immo Vivi le 31 juillet 2019 a posté : dit :

    Bonjour,
    Je suis face à des clients ayant obtenus leur accord de prêt, mais, étant tous les deux niveaux 3 ils ne trouvent pas d’Assurances pour couvrir celui ci.
    Ma cliente est reconnue handicapée.
    Ma question est: est ce que l’on a le droit, en France, d’empecher un handicapé d’avoir accès à l’acquisition d’un bien immobilier. Quels sont les recours?
    Merci de votre réponse

    • Antoine de Réassurez-moi le 3 août 2019 a posté : dit :

      Bonjour,
      Je comprends votre désarroi.
      Il n'existe pas d'autres solutions si vos deux clients ont déjà été refusés par la convention AERAS.
      Dans ce cas, il faut demander à la banque de ne pas exiger une assurance emprunteur.

  4. Nadia le 29 juillet 2019 a posté : dit :

    Bonjour j'ai eu une chirurgie maxillo faciale il y'a 15 ans suite à un appareil dentaire et j'ai une hypthyroidie depuis 2013 suite à une naissance .Lassurance peut elle refuser de m'assurer ??je suis en forme j'ai 43 ans et je pratique du sport à un bon niveau et je suis enseignante.

    • Tiphaine de Réassurez-moi le 2 août 2019 a posté : dit :

      Bonjour Nadia,
      Cela dépend des termes de votre contrat avec votre assurance. Je vous conseille de contacter votre assurance pour leur poser la question.
      Sachez que vous pouvez aussi changer d'assurance si vous souhaitez obtenir une offre qui correspond au mieux à vos besoins. Voici un lien qui vous permettra de trouver comparer différentes offres : https://reassurez-moi.fr/simulation-assurance-pret-immobilier

  5. jama le 27 juillet 2019 a posté : dit :

    Bonjour comme d'autres personnes, j'ai reçu un refus d'assurance dans la cadre de la convention areas. J'ai eu un 1er cancer du sein en 2009 e une récidive opérée en 2011 depuis pas de soucis. Pas en 2017 un nouveau cancer a été opéré et traité par chimio et radio.
    Les compagnies m'on demandé tous les éléments médiaux, compte-rendus opératoires, biopsies et explorations réalisées depuis 10 ans. Et on parle du droit à l'oubli au delà de 5 ans… J'ai eu à chaque fois un cancer in situ mais ceux de 2001 et 2017 étaient infiltants.
    Si je ne trouve pas d'assurance de prêt je vais perdre la maison pour laquelle j'ai signé un compromis de vente. J'ai 55 ans. Y a t'il une solution ?merci de votre réponse, cordialement

  6. Pinky le 15 juillet 2019 a posté : dit :

    Bonjour
    Mon.mari a eu une operation du dos pour hernie discale en juin 2013 mais sans aucune sequelle. Cela peut il etre un motif de refus d assurance ??

  7. VALERIE LE PAJOLEC le 8 juillet 2019 a posté : dit :

    Bonjour,
    J'ai fait appel à un courtier pour mon projet immobilier.
    J'ai signé un compromis de vente le 10 avril 2019, j'avais un accord de principe de la banque à date de la clause suspensive soit le 11 juin 2019. Nous avions fait des simulations d'assurance de prêt (ah j'oubliais de vous dire j'ai eu un cancer du sein en février 2017, fin des traitements en septembre 2019). La courtière était au courant de ma situation dès que je suis entrée dans son bureau. L'assurance Générali a refusé en niveau 1, 2 et 3 avec passage en commission après 5 semaines d'attente. En parallèle, j'ai fait différentes adhésions à Swisslife qui m'accepte mais moyennant 450€/mois pendant 5 ans (impensable), Allianz je suis en niveau 3 et j'attends réponse de CSF AFI-ESCA et APRIL mais je ne suis pas très optimiste. Aussi, j'ai demandé à décaler la vente à fin juillet ce qui a été accepté par les vendeurs. Cependant plus les jours avancent, moins je crois qu'une assurance va me répondre positivement.
    Aussi, je voulais savoir quel recours j'ai pour pouvoir récupérer les 5% que j'ai versé, est ce qu'un refus de l'assurance de prêt suffit sachant que je n'en ai pas présenté à la date des conditions suspensives puisque c'était en cours. Merci de m'aider à me sortir de cette situation sachant qu'entre temps, j'ai déposé mon préavis de mon logement actuel, déménagé ce we avec mes enfants chez une copine, c'est vraiment la Galère !!! Merci pour votre réponse.

    • Antoine de Réassurez-moi le 12 juillet 2019 a posté : dit :

      Avoir une assurance emprunteur est une obligation qu'imposent les banques pour avoir un prêt
      Il faudrait relire votre compromis mais selon moi cela rentre bien dans le cas d'une condition suspensive d'obtention de crédit
      Cela devrait vous permettre d'être remboursé
      Tenez nous au courant

  8. BS le 6 juillet 2019 a posté : dit :

    Bonjour j'ai un traitement pour une maladie de type psychologique j'ai un traitement de picure mensuelle, et j'ai été opéré à l'âge de 5 ans pour une communication interventriculaire , j'ai déjà été assuré pour un achat immobilier mais j'étais pas assuré en cas d'ITTet en cas de de problème liée à tout problème cardiovasculaire sauf pour le décès. Je souhaite racheter pourriez vous me dire si j'aurais les mêmes types de couvertures et j'ai 40 ans.Merci pour votre réponse. J'ai un autre projet à l'achat prochainement.

    • Antoine de Réassurez-moi le 12 juillet 2019 a posté : dit :

      Bonjour BS,
      Première option, appelez votre assureur actuel pour savoir si vous pouvez changer de banque (rachat de crédit) mais gardez le contrat d'assurance emprunteur.
      Si ce n'est pas le cas, vous pouvez ouvrir un dossier avant que votre crédit soit racheté pour vous assurer que vous trouverez une assurance avec les meilleures garanties.

  9. Martin le 18 juin 2019 a posté : dit :

    Bonjour,
    J’ai signé le compromis de vente en mars 2019 et je dois normalement passer devant le notaire fin juin 2019, mais étant atteint de diabète de type 1, je n’arrive pas à trouver une assurance qui me couvre décès, ITT, IPT ect, car sans ces garanties, la banque ne pourra poursuivre avec moi.
    Avez vous une assurance qui peut me couvrir sur toutes ces options svp?

  10. Gougeon le 14 juin 2019 a posté : dit :

    Bonjour, je voulais savoir ou plutôt avoir un avis, nous attendons la réponse de l'assurance mais puis je être refuser pour une simple épine calcanéenne?.
    Merci de votre réponse cordialement.

    • Antoine de Réassurez-moi le 14 juin 2019 a posté : dit :

      Bonjour,
      Je doute que vous soyez refusé mais peut être que le médecin assureur voudra en savoir plus.
      Bien à vous,

  11. Moreau le 28 mai 2019 a posté : dit :

    Bonjour je recherche une assurance pour mon prêt immobilier ayant eu un refus par rapport à ma banque.
    Aucune maladie déclaré donc aucun traitement je vie tout à fait normalement mais ils ont découvert le gène d une sclérose en plaques et un autre de la maladie de leber.
    Nous sommes bloqués pour notre projet maison.

    • Antoine de Réassurez-moi le 3 juin 2019 a posté : dit :

      Bonjour Moreau,
      Je vous invite à utiliser notre simulateur pour trouver une alternative à votre banque.
      Bien à vous

  12. Sophie le 15 avril 2019 a posté : dit :

    Bonjour,
    J’apptends Que je ne suis pas couverte en cas de maladie mais juste pour accidents / incapacité et décès ds le cadre de mon assurance au prêt de mon crédit.
    Je n’ai aucune pathologie!!
    Sans doute ai je cocher la case fumeur car je l’etais ..
    Puis je exiger la raison de ce refus, c était en 2015, et puis je changer d assurance?? Merci

  13. Faki le 10 avril 2019 a posté : dit :

    Bonjour nous avons signé un compromis le 15/03/19 et le courtier vient de m’apprendre que l’assurance ne souhaite pas nous suivre car je suis en accident travail suite à une névralgie cervico brachiale, je doit reprendre le travail le 19/05 en mi temps thérapeutique y a t’il un recours possible? Merci

  14. Aurélie BELARD le 3 avril 2019 a posté : dit :

    Bonjour,

    Je veux faire construire mais je viens d'etre refusé au niveau 2 de la convention AERAS . Je suis atteinte de spina bifida une maladie de la moelle épinière et je suis en surpoid sévère. Je ne crois plus en mes chances que me conseillez vous ?

  15. Huon le 9 mars 2019 a posté : dit :

    Bonjour peut on etre refuser pour avoir fait le bail paas et oclussin intestinal merci

  16. Arslan le 8 février 2019 a posté : dit :

    Bonjour on a rempli aujourd'hui le questionnaire et ma femme a déclarer échographie et césarienne pour l'accouchement vous pensez que sa posera problème ?

  17. Francine DERCOURT le 8 janvier 2019 a posté : dit :

    Bonjour, ma banque vient de m'adresser un courrier m'indiquant ne plus assurer mon prêt immobilier prochainement car je vais avoir 70 ans… j'ai souscrit mon prêt en 2015 pour une durée de 12 ans. Suis à la retraite, donc je m'assure uniquement pour le décès. Mon banquier a-t-il le droit de procéder ainsi ? J'ai été acceptée avec une exclusion pour les maladies cardio-vasculaires (hypertension soignée). Dans mon cas, l'assurance est-elle obligatoire ?
    Merci de votre réponse. Cordialement

  18. Isabelle BROCARD le 28 novembre 2018 a posté : dit :

    bonjour ,
    J'ai signé un compromis pour acquérir une maison , la banque me suit avec attestation d'emprunt pour l agence , suite au questionnaire médical je suis refusée niveau 3, donc plus d'assurance .
    Je voudrais savoir si je peux annuler cette achat sans qu'il y est des frais qui doivent s 'élever à 10 pour cent de l achat de la maison , est ce un motif valable ?
    Merci de votre réponse

  19. Charlotte le 10 novembre 2018 a posté : dit :

    Bonjour Hevva,

    Je ne veux pas vous décourager mais j’ai eu le même diagnostique et memes traitements que vous en 2012-2013, j’ai 28 ans et je n’arrive toujours pas à m’assurer pour mon crédit immobilier qui est le projet de ma vie.
    Nous avons signé un compromis le 2 août et nous devions signer l’acte de vente le 2 novembre … le reçu de l’assurance de l’organisme prêteur est tombé hier, après être passé par 3 niveaux d’etude et après 7 semaines de démarches…
    N’hésitez pas à démarcher d’autres assurances externes (regarder sur le comparateur de reassurez-moi.fr) et/ou à vous tournez vers le service sociale du centre qui vous suit pour votre pathologie car ils pourraient vous apporter de bons conseils.
    Bonne chance et bon courage pour vos démarches et votre projet.

  20. Hevva le 19 octobre 2018 a posté : dit :

    Bonjour; j'ai signé le compromis avec mon mari le 30.08, la banque a accepté de nous suivre cependant , j'ai donc rempli le questionnaire de santé , de même pour mon mari qui lui n'a eu aucun soucis de santé mais moi j'ai fin 2016 été diagnostiqué d'un carcinome canalise infiltrant au sein gauche , j'ai eu droit à la chimiothérapie, à une chirurgie , une radiothérapie , et je suit un traitement de Tamoxifène depuis novembre
    2017 j'ai d'ailleurs repris le travaille depuis mai 2018 , je reçois un courrier de l'assurance qui souhaite obtenir un certificat médicale qui décris ce que j'ai cité précédemment , j'ai peu de jours après obtenus un autre courrier me disant je cite ;

    " Après examen de la convention AERAS. nous vous informons que votre dossier va faire l'objet d'une étude éventuelle proposition d'adhésion mieux adaptée à votre situation
    En effet l'assureur ne peut vous accorder le bénéfice de l'assurance ( refus niveau 1)"

    Je m'inquiète car je veux absolument ce prêt immobilier , car j'ai 48ans et cela fait bien longtemps que je rêve d'emprunter mais j'ai peur qu'on refuse de m'assurer , de plus pensez vous que si je propose qu'on ne couvre pas cette maladie on puisse me couvrir à un tarif standard??
    de plus je ne sais vraiment pas quoi faire je signe chez le notaire le 30 Novembre dans environ 40 jours ,
    J'attend vos réponses et vous remercie

    • Antoine le 23 octobre 2018 a posté : dit :

      Bonjour,
      Je vous conseille d'ouvrir un dossier chez nous car nous pourrions potentiellement vous obtenir une meilleure réponse que l'assureur de votre banque (et depuis 2010, les emprunteurs peuvent choisir leur assureur).
      Il peut y avoir des écarts de tarifs très importants d'un assureur à l'autre.
      Bien à vous

  21. Guénézan le 29 août 2018 a posté : dit :

    Bonjour je cherche une assurance qui peut prendre mon mari avec maladie coronarienne sans exclusion .ou avec exclusion totale pour voir avec l’Aeras très urgent compris signé et prêt accepté si trouver assurance merci

    • Antoine le 30 août 2018 a posté : dit :

      Bonjour,
      Je vous invite à déposer un dossier en utilisant notre comparateur pour trouver le meilleur contrat d'assurance emprunteur avec du médical à déclarer.
      Bien à vous,

Posez votre question
Un expert vous répondra