Que faire en cas de refus de son prêt immobilier ?

Que faire en cas de refus de son prêt immobilier ?

Le 02/08/2016

Vous souhaitez acquérir un bien immobilier mais votre dossier de prêt s’est vu refusé par votre banque ? Pourquoi ce refus ? Que faire ? Comment trouver une solution annexe pour rebondir après cet échec ? Voici quelques conseils pour vous aider à acquérir le logement de vos rêves.

refus pret immobilier

Dans quelles conditions une banque peut-elle refuser un prêt immobilier ?


Pour qu’une banque accepte de vous prêter de l’argent, elle doit pouvoir s’assurer qu’elle peut vous faire confiance. Ainsi, certaines conditions sont nécessaires pour s’assurer de la fiabilité de vos projets. Sachez qu’aucune législation coordonne ce rejet : il est laissé à chaque banque la liberté de choisir ses propres conditions pour octroyer ou refuser un prêt. Dans tous les cas, l’établissement financier doit être en mesure de justifier sa décision.

Pour souscrire à un crédit, la banque vous demande de compléter un dossier de prêt immobilier. Ce dernier doit lui permettre d’évaluer le risque qu’elle prend en vous octroyant un crédit. Plus vos revenus sont faibles et le montant du prêt élevé, plus la banque prend des risques à vous prêter de l’argent. Elle sera donc moins favorable à vous prêter de l’argent.  Parfois, les garanties que vous lui promettez sont telles qu’elle refusera votre demande.

Pour évaluer ce risque, la banque étudie vos revenus, votre apport personnel et votre capacité d’endettement. Elle prend en compte quelle part le remboursement de votre prêt pèsera dans votre budget. Au dessus de 30%, son remboursement peut devenir difficilement conciliable.

Que faire en cas de refus de crédit immobilier ?


Si votre dossier est refusé par un établissement bancaire, rien n’indique qu’il ne sera pas accepté par un autre. Chaque banque étant régie par ses propres critères, il ne faut pas prendre pour argent comptant la décision d’un seul établissement. Ainsi, vous pouvez tenter de faire jouer la concurrence et de présenter votre dossier à un autre établissement.

Pour augmenter vos chances, une des solutions qui s’avère la plus efficace est de rebâtir votre dossier. Ainsi, vous pouvez engager un apport personnel plus important, insister sur la qualité du logement convoité ou encore miser sur la durée des remboursement. Certains aspects permettent de rassurer la banque comme votre capacité à épargner. Il peut donc s’avérer utile d’ouvrir un livret épargne à cette occasion.

Si votre budget vous permet d’augmenter l’apport personnel que vous souhaitez dédier à cet achat, n’hésitez pas. Cette garantie est très précieuse pour la banque car en empruntant moins, cela permettra d’abaisser vos durées de remboursement et/ou les taux alloués.

Vos proches ou votre entreprise peuvent également vous aider à améliorer votre dossier. Une donation est un argument fort pour votre dossier. Sinon, selon votre entreprise, vous pouvez bénéficier de prêt complémentaire à un taux favorable permettant d’alléger votre prêt principal. À ce titre, le PTZ (prêt à taux zéro) ou le PAL (prêt Action Logement) sont des alternatives avantageuses.

Vous pouvez également chercher à améliorer votre capacité d’endettement. Ce principe exige que votre remboursement ne dépasse pas les 33% de vos revenus mensuels. Ainsi, si vous gagnez 3 000 €, vous ne pourrez prétendre de rembourser plus de 1 300 € par mois. Au-delà, on considère que les échéances ne pourront être respectées. Cependant, en allongeant la durée de votre prêt, vous répartissez les mensualités et, par conséquence, abaissez leurs montants.

Si votre dossier comporte des dettes de financement, le plus judicieux sera d’éponger ces dernières avant de représenter votre dossier. Cela retirera à la banque une prise de risque certaine et cela vous permettra d’échelonner vos remboursements et d’accélérer leurs aboutissements.

Concernant l’assurance de crédit immobilier, utilisez la délégation d’assurance pour faire baisser vos mensualités car souvent vous pouvez trouver des contrats équivalents beaucoup moins chers.

Enfin, vous pouvez mettre en valeur le logement que vous souhaitez acquérir. Plus ce dernier sera de bonne qualité et à un emplacement intéressant, plus la banque y verra un gage d’intérêt. Pensez à décrire les mérites de votre futur logement et à renseignez les futures améliorations que vous y réaliserez dans le cas où vous prévoyez des travaux (comme les travaux d’isolation visant à d’améliorer la qualité énergétique de votre bien immobilier par exemple).

Avant tout, sachez qu’un dossier de prêt doit se faire sans précipitation et de manière appliquée. Prenez votre temps afin de mettre toutes les chances de votre côté de voir votre projet se réaliser.

Posez votre question
Un expert vous répondra