Prêt personnel sans justificatif

Le 11/05/2017

Il existe deux sortes de crédits : les crédits affectés et les crédits non affectés.
Contrairement aux crédits non affectés, le prêt personnel sans justificatif n’est pas souscrit en vue d’un achat particulier ou d’un projet précis, donc l’emprunteur n’est pas obligé de justifier comment ni pourquoi il va utiliser la somme prêtée.
Pratique et flexible, il permet aux emprunteurs de disposer de fonds utilisables librement pendant quelques années. Eclairage sur le crédit personnel sans justificatif :

Qu’est ce qu’un crédit sans justificatif et quelles sont ses caractéristiques ?


Tout d’abord , il convient de préciser une chose : pour être plus juste, il faudrait parler de “prêt sans justification” plutôt que “prêt sans justificatif” car, comme toute demande de crédit, la banque ou l’établissement prêteur exigera que vous lui fournissiez des pièces justificatives de vos revenus et des informations personnelles afin de s’assurer de votre capacité de remboursement.
Un crédit personnel sans justificatif signifie simplement que vous n’avez pas besoin de fournir ni devis, ni facture, ni même d’informations justifiant votre demande de financement ou l’utilisation à venir des fonds demandés.

Un prêt personnel sans justificatif est un crédit à la consommation qui est relativement simple à obtenir car toutes les banques proposent maintenant cette solution de financement : nombre d’emprunteurs choisissent ce type de prêt car ils permettent d’obtenir une somme conséquente sans avoir à se justifier, cependant les taux d’intérêts sont moins avantageux que pour un crédit affecté. Donc comme pour tout crédit , et qui plus est pour celui là, il ne faut pas décider de contracter ce prêt à la légère, mais vraiment par nécessité.

– La justification des dépenses :
Légalement, l’emprunteur n’est pas tenu de présenter de justificatifs relatifs à la destination des fonds, aux achats ou aux paiements qu’il souhaite réaliser.
En pratique, certaines banques ou chargés de clientèle peuvent vous demander quelle utilisation vous allez faire du montant du prêt ou vouloir un devis (en fonction de l’importance du) projet pour sécuriser le crédit. De manière logique, plus vous fournirez des pièces justificatives concernant l’usage des fonds, plus l’organisme prêteur sera rassuré.
Si vous souhaitez emprunter un montant inférieur à 3 000 €, aucune justification ne sera exigée.

– La durée :
Le prêt sans justificatif vous sera accordé sur une durée de quelques mois ou quelques années, en fonction du montant accordé et de votre capacité de remboursement. C’est un contrat à durée limitée, généralement entre 3 mois et 5 ans, voire (mais plus rarement) 7 ans si la banque l’accepte.

– Les mensualités :
Dans la majorité des cas, il s’agira d’un prêt amortissable (= remboursement mensuel capital + intérêts = échéances constantes), mais il est aussi possible de contracter un prêt personnel remboursable in fine (= remboursement mensuel des intérêts puis remboursement du capital à la fin du crédit).
L’emprunteur déterminera les modalités de remboursement, comme la fréquence et la date des prélèvement. Il pourra aussi demander l’option pour suspendre son crédit (report des échéances de trois mois maximum) en cas de difficultés financières passagères.

– Le montant maximal accordé :
La somme maximale pouvant être accordée est 75 000 €, mais il faudra constituer un bon dossier et justifier de solides revenus. Plus vous serez à même de prouver votre capacité de remboursement, plus le montant accordé sera important.
La plupart des établissements de crédits plafonnent leurs offres autour de 20 000 €, que vous serez par la suite libre d’employer comme bon vous semble.
Pour rappel, si vous souhaitez emprunter un montant inférieur à 3 000 €, aucune justification ne sera exigée.

– Le taux d’intérêts :
Comme tout autre type de prêt, un crédit personnel sans justificatif a un coût et doit être remboursé, si possible, sans incidence de paiement. Habituellement, il est accordé à taux fixe et garanti durant toute la durée du contrat, mais la législation n’interdit pas aux banques de le consentir à un taux révisable (sachez que les prêts à la consommation sont soumis au seuil de l’usure, qui dépend du montant du prêt).
Il faut être conscient que les offres de prêt personnel sans justificatif affichent souvent des taux d’intérêts assez élevés, compte tenu du risque qu’encourt l’établissement préteur, mais son taux sera toujours moins élevé que celui d’un découvert sur compte bancaire ou d’un crédit renouvelable par exemple.

– Le remboursement anticipé :
Vous pourrez rembourser votre prêt par anticipation, de manière totale ou partielle. Si vous n’avez pas négocié sa suppression lors de la souscription de votre crédit, alors votre contrat peut prévoir une indemnité de remboursement anticipé (IRA) à verser à votre banque prêteuse pour la “dédommager”.
Les IRA demandés ne pourront jamais dépasser la somme des intérêts que l’emprunteur aurait payé s’il n’avait pas remboursé son crédit de manière anticipée.
A noter : négociez la suppression des IRA avant la signature de votre offre de prêt !

– L’assurance emprunteur :
Comme il s’agit d’un prêt à la consommation, l’assurance emprunteur est en théorie facultative. En pratique, certains organismes prêteurs vous demanderont d’assurer votre crédit, au moins pour les garanties Décès ou PTIA.
A noter : le TEG ou TAEG appliqué dans les offres de prêts personnels sans justificatif ne tient pas compte du coût de l’assurance emprunteur car il s’agit d’un prêt à la consommation !

– La garantie :
En fonction de l’organisme prêteur choisi, du montant du prêt accordé et de l’appréciation du risque que prendra ce dernier, des garanties pourront être exigées : soit une caution (d’une personne de la famille de l’emprunteur qui accepte de se porter caution, ou d’un organisme de cautionnement), soit une hypothèque sur des biens ou des avoirs de l’emprunteur, soit un nantissement (de compte bancaire par exemple).
Selon toute logique, comme il s’agit d’un prêt non affecté, l’hypothèque comme le nantissement ne pourront pas porter sur le ou les biens financé(s) !

 

Que peut financer un crédit sans justificatif et quels sont ses avantages ?


Que peut financer un crédit personnel sans justificatif ?
Si l’ensemble, ou partie, de la somme du prêt est versé au vendeur du bien ou de la prestation de services (exemple : réalisation de travaux par un artisan), alors vous avez besoin d’un prêt affecté (la banque réglera l’artisan), et non d’un prêt personnel (l’emprunteur recevra le montant du prêt et effectuera les règlements).
Le prêt personnel doit donc être utilisé dans les cas où le recours à un prêt affecté ne serait pas possible ou bien serait plus onéreux pour l’emprunteur.

Ainsi, les prêts personnels sans justificatifs peuvent être employés pour combler de nombreux types de besoin de financement et ainsi concrétiser des projets de toute nature, comme :
– acheter des biens autres qu’une maison ou un appartement pour lesquels il faudra contracter un crédit immobilier (meubles, matériel électroménager ou informatique, équipements divers …)
– financer des prestations de services (mariage, études, évènements familiaux …)
– acquérir du matériel pour réaliser des travaux de rénovation ou d’aménagement relatifs à des biens immobiliers.
– acheter un véhicule neuf ou d’occasion (auto, moto …)
– améliorer son quotidien (voyages, vacances …)
– couvrir des besoins en trésorerie pour faire face à des imprévus (impôts, frais médicaux …)
– rembourser un découvert sur un compte bancaire …


Les avantages du crédit personnel sans justificatif du point de vue des sociétés de crédits :
Elles préfèrent accorder des prêts personnels sans justificatif, qui seront donc plus facilement négociables, plutôt que des prêts affectés, car :
– Elle n’aura pas de fournisseur à régler. Il faut bien comprendre que lors d’un prêt travaux affecté, elle aura des règlements à faire à l’artisan (ou à plusieurs) et donc gérer la comptabilité et l’administratif qui vont avec. Lors d’un prêt personnel sans justificatif, c’est l’emprunteur qui se chargera de tout.
– En cas de litige entre l’emprunteur et le fournisseur (par exemple travaux non conformes, véhicule jamais livré) il n’y aura aucun risque pour la banque de voir les échéances être suspendues : l’emprunteur sera responsable à part entière du suivi et de la bonne exécution de ses commandes et remboursera, quoi qu’il en soit, ses mensualités à sa société de crédit.
Donc attention : il ne sera pas possible, pour l’emprunteur, de faire annuler le crédit et d’arrêter ou de suspendre le remboursement des mensualités en cas de litige avec votre fournisseur de bien ou de services.


Les avantages du crédit personnel sans justificatif du point de vue
du souscripteur :
– Ce type de prêt respecte sa vie privée. Tant que l’emprunteur s’acquitte de ses mensualités conformément aux termes du contrat, il peut utiliser comme il l’entend les fonds qui ont été versés sur son compte. Cette liberté dans la consommation du prêt est un avantage considérable…
– Pas d’obligation d’achat ni d’engagement. N’étant pas dans le cas d’un crédit affecté, le contrat de crédit n’est lié à aucun contrat d’achat (comme un bien immobilier par exemple). Par conséquent, il n’y a pas de notion de clauses suspensives et l’emprunteur reste libre de changer, ou pas, d’avis.
Donc attention : il ne sera pas possible, pour l’emprunteur, de bénéficier de ces dispositions spécifiques (comme l’annulation du crédit si la vente n’est pas réalisée, ou l’obtention en justice de suspendre les mensualités dans le cas où le bien acheté serait défectueux ou jamais livré par exemple).
– Il peut permettre de financer un bien à 100 %, et ce même sans apport.

 

Obtenir votre crédit sans justificatif :


Souscrire à un credit sans justificatif est relativement facile aujourd’hui car presque toutes les banques et organismes de crédit en proposent. Cependant, il est plus difficile de trouver un établissement bancaire avançant des offres aux taux avantageux pour les particuliers.
Afin de trouver la banque avec un taux d’intérêts intéressant, il existe un outil spécifique et très performant : le comparateur de crédit. Ces outils gratuits, disponibles à tous et présents partout sur Internet, trient d’innombrables offres de prêts et vous présentent les crédits aux meilleurs taux.

Les conditions d’acceptation :
Comme pour toute demande de crédit, la qualité du dossier présenté jouera énormément dans la prise de position de l’organisme financier : c’est lui qui vous accordera ou non le prêt, en fonction de son jugement quant à votre situation, qui doit être suffisamment stable, et votre capacité de remboursement mensuel.

Voici les conditions doivent être remplies afin que le dossier soit accepté :
– Etre une personne physique et majeure.
– Avoir un taux d’endettement qui n’excède pas 33 % du total de vos revenus. Si vous demandez un montant en décalage par rapport à votre capacité de remboursement, il sera refusé.
– Justifier d’un emploi stable avec une rémunération régulière. Si vous n’êtes pas salarié (en profession libérale ou en intérim par exemple), prouvez que vous avez des ressources ou revenus réguliers, et ce depuis plusieurs années.
– Ne pas être fiché à la Banque de France ni être en surendettement ! Si vous êtes en situation de surendettement, il existe des solutions de financement adaptés à votre profil.
– Prouver votre bonne gestion financière. Vos relevés bancaires des trois derniers mois attestent qu’il n’y a pas dépense superflue ni de découverts bancaires. Si ce n’est pas le cas, il est recommandé d’attendre quelques mois afin de pouvoir présenter des finances saines. A contrario, un emprunteur qui épargne régulièrement aura beaucoup plus de chances de voir son crédit accordé.
– Démontrer que vous ne collectionnez pas les crédits : il faudra que vos ressources sont suffisamment élevées pour vous permettre d’honorer l’ensemble de vos dettes contractées et de pouvoir vivre en même temps.


Les pièces administratives :
Comme pour tout crédit, il faudra faire parvenir à votre futur créditeur quelques pièces administratives. Nous vous conseillons de fournir l’ensemble des pièces demandées pour une réponse plus rapide et afin de mettre toutes les chances de votre côté. Bien évidemment, plus vous apportez de justificatifs de revenus ou de bonne gestion de votre compte, plus vous mettrez votre banque de votre côté.
– Documents prouvant votre état civil : identité, lieu d’habitation…
– Différents documents prouvant votre solvabilité et votre aptitude à vous acquitter des mensualités : vos dernières fiches de paie, vos relevés bancaires, les tableaux d’amortissement de vos éventuels prêts en cours …
Attention : certains établissements prêteurs n’exigeront pas de justificatifs. Nous vous conseillons de vous méfier de ces offres de crédit ne nécessitant pas la justification de votre identité ou de revenus, car la loi impose pourtant à ces professionnels de vérifier la solvabilité de l’emprunteur. Préférez souscrire avec un établissement financier fiable et sérieux.


Des formalités réduites :
– Après réception de vos pièces administratives, le conseiller commercial de l’établissement prêteur vous présentera une offre préalable de crédit, dont les conditions sont valables pendant trente jours.
– En cas d’acceptation de votre part, le dossier est rapidement pris en charge, grâce aux formalités réduites de ce type de prêt. Sachez que le créancier ne réclamera pas de domiciliation de salaire ou d’ouverture de compte dans son établissement.
– Le contrat de crédit personnel est obligatoirement établi par écrit, et reprendra les caractéristiques essentielles de votre prêt.
– Enfin, afin de faciliter le suivi des versements périodiques, le prêteur fait parvenir au domicile de l’emprunteur, sans frais, un échéancier ou un tableau d’amortissement.


La réception des fonds :
Beaucoup de particuliers choisissent ce type de crédit car la transaction est rapide, ce qui est un réel bénéfice pour celui qui a besoin d’un apport de trésorerie immédiat. Pour une urgence ou pour pouvoir concrétiser rapidement un projet, le crédit personnel sans justificatif est idéal !
L’emprunteur reçoit le montant du prêt par chèque ou par virement en seulement quelques jours sous réserve d’avoir répondu à toutes les exigences de l’organisme de crédit, et utilise les fonds de la manière qu’il a choisie.


Le droit de rétractation :
Plusieurs dispositions règlementaires ont été prévues pour la protection des emprunteurs, dont le droit de rétractation : le contrat de prêt personnel sans justificatif doit obligatoirement comporter un formulaire détachable afin que l’emprunteur puisse exercer son droit de rétractation dans les 14 jours calendaire (délai légal fixé) à compter du jour de l’acceptation de l’offre, autrement dit le jour où il a signé son offre de prêt.
En cas de rétractation, un courrier avec accusé de réception à l’attention de l’organisme prêteur suffira, sans aucune obligation pour l’acquéreur de justifier pourquoi il exerce son droit de rétractation.

Obtenez un devis d'assurance de prêt immobilier
en moins de 30 secondes - un contrat accepté par votre banque - sans email ni téléphone

Votre devis