Comment se désolidariser d'un crédit immobilier ?

Publié le 12 mars 2018 par Antoine Fruchard 

Au cours de votre vie et de vos engagements (PACS, mariage, concubinage), vous pouvez être amené à lier vos intérêts financiers avec ceux de votre conjoint. Parfois, suite à une séparation ou à un divorce, certains accords bancaires contractés à deux deviennent une difficulté de plus à gérer. Voici des conseils pour se désolidariser d’un crédit immobilier et retrouver votre indépendance bancaire et financière le plus aisément possible.

Désolidarisation d’un prêt, pour quoi faire ?

En cas de mariage ou pacs, les époux deviennent soumis au principe de solidarité. Cela signifie que chaque époux est solidaire des dettes de l’autre. Ce principe perdure après la séparation, jusqu’à ce que le prêt soit totalement remboursé.

Il est donc très important que les ex-époux pensent à se désolidariser de leurs prêts communs, au même titre qu’ils le font pour leurs comptes bancaires par exemple. Sinon, en cas de dette de l’un d’eux, la banque pourra exiger à l’ex-conjoint de compenser les pertes et de combler les défaillances de son ancien époux. Une situation délicate !

Dans quels cas faut-il se désolidariser d’un crédit immobilier ?

Quels que soient les crédits souscrits, la législation demande que les souscripteurs, c’est-à-dire ceux ayant signés le contrat, soient tenus de rembourser entièrement les prêts engagés. Dans le cas le plus courant, le besoin de désolidarisation concerne un crédit immobilier. Le ménage peut demander que le crédit soit transféré à l’un d’entre eux, généralement celui conservant le bien ou les biens immobilier (maison ou appartement). Ainsi, en cas de divorce ou de fin de concubinage, seul l’un des deux partenaires reste attaché au prêt.

Celui qui se retire du prêt s’engage à régler directement à son ex-conjoint le montant dû. Si ce transfert de crédit à l’amiable permet de simplifier la procédure, il n’est pas toujours accepté par la banque. En effet, cela revient pour l’établissement à ne pouvoir compter que sur une seule personne pour le remboursement du crédit, et donc à diviser ses garanties par deux. La banque va donc exiger de vérifier un certain nombre d’informations sur les provisions financières dudit souscripteur. En cas d’accord de l’établissement bancaire, le dossier doit être acté chez un notaire qui exigera des frais.

Quel recours en cas de refus de désolidarisation de prêt immobilier ?

Si la banque refuse de procéder à un transfert de prêt, d’autres solutions peuvent vous permettre de vous désolidariser de vos crédits souscrits. Trois solutions s’offrent  à vous :

  1. si la séparation nécessite une instance juridique, le jugement prononcé peut d’office décréter l’attribution du bien immobilier à l’un ou l’autre des ex-conjoints. Cette procédure diffère du transfert car chacun garde son statut de co-emprunteur et l’assurance rattachée. Durant ce jugement, il est possible de renégocier le quota des remboursements voire de libérer l’un ou l’autre des conjoints de ses obligations de remboursement en cas de bonne entente ;
  2. une autre solution est celle de la vente du bien immobilier, souvent devenu trop grand pour un ménage séparé.  Cette transaction est gérée par un notaire ou une agence immobilière. Le résultat de la vente servira à couvrir les remboursements restants du prêt immobilier. En cas de besoin supplémentaire, les ex-conjoints s’engagent à rembourser le reliquat ;
  3. enfin, la 3e solution consiste à opter pour l’indivision du bien. Pour une durée de cinq ans renouvelables, les propriétaires s’engagent à organiser librement le remboursement du crédit et à décider ensemble comment le bien sera utilisé (mis en location, occupé par l’un ou l’autre etc).

Comment répondre si aucune de ces solutions ne vous convient et que votre banque a refusé la demande de transfert de prêt ? Sachez qu’une renégociation avec votre banque est envisageable si celui souhaitant s’extraire du prêt présente à la banque de nouvelles garanties telles qu’une hypothèque ou une caution. Sinon, vous pouvez également faire racheter votre prêt à une banque acceptant la désolidarisation du prêt. Notre outil sélectionne pour vous les meilleurs établissements vers lesquels se tourner.

Notre lettre de désolidarisation d’un prêt

Pour faire la demande de désolidarisation de votre crédit immobilier, vous allez devoir en avertir votre banque. Le plus tôt sera le mieux ! La lettre de désolidarisation de votre prêt devra être envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception à votre banque. Cette lettre doit comporter quelques éléments essentiels que sont :

  • les informations relatives à votre prêt (date de signature de l’offre, date d’échéance),
  • le motif de la demande de désolidarisation (séparation, divorce…),
  • la situation souhaitée (remboursement anticipé de l’un des deux, rachat du prêt etc),
  • la mention de celui qui se désengage de se désolidariser du prêt et de ne plus être tenu comme caution.

Télécharger notre lettre de désolidarisation de prêt immobilier

Si la banque accepte la demande de désolidarisation, le nouvel emprunteur (unique) recevra un accord de principe qui devra ensuite être officialisé chez un notaire.

Quels sont les frais de désolidarisation d’un prêt immobilier ?

La désolidarisation d’un prêt en cas de divorce ou séparation implique que l’un des deux emprunteurs s’engage à rembourser seul les mensualités. De ce fait, le contrat de départ doit être modifié et un avenant rédigé. Pour ces démarches, la plupart des banques applique des frais de dossier.

Dans un second temps, une fois l’avenant rédigé et accepté par le souscripteur (le repreneur unique), ce dernier doit faire un dernier passage chez le notaire pour être acté.

Ainsi, les frais de désolidarisation d’un prêt immobilier à anticiper sont :

  • les frais de dossier du nouvel avenant (frais variables selon les banques),
  • les frais de notaire (7,5% de la part du conjoint).

En passant de deux emprunteurs à un seul, votre assureur de prêt immobilier peut considérer que ce transfert accroît les risques de défaut de paiement et augmenter vos mensualités d’assurance. Renseignez-vous !

Que faire de l’assurance emprunteur en cas de divorce ?

Si vous optez pour la première solution et que vous étiez à 100 % sur chaque tête en terme d’assurance emprunteur, il faudra signaler à l’assurance que vous résiliez le contrat de l’emprunteur qui se sépare du bien immobilier. C’est une formalité rapide car c’est prévu dans les conditions générales. Si en revanche, vous avez partagé les parts en deux et que vous étiez à 50 % chacun, la banque exigera que l’emprunteur qui garde le crédit immobilier, augmente sa quotité pour être à 100 %. Cela augmentera forcément le prix de l’assurance de prêt immobilier.

Cela peut aussi être l’occasion de changer d’assurance pour un contrat moins onéreux car, depuis le 1er janvier 2018, avec l’amendement Bourquin, vous avez la possibilité de substituer votre contrat à la date d’anniversaire de votre prêt. En tant que courtiers spécialisés, nous vous proposons de souscrire rapidement à une assurance emprunteur en ligne à des prix intéressants, sans pour autant baisser le niveau de garantie. Nos courtiers s’occuperont de toutes les démarches pour vous et des experts sont disponibles pour vous accompagner.

Peut-on se désolidariser d’un prêt immobilier ?

Bien sûr ! En cas de séparation ou de divorce, il est conseillé de mettre fin à vos engagements financiers communs. Soit vous décidez de vendre le bien en question, soit l’un des conjoints conserve le logement, assumant seul les mensualités associées au prêt.

Comment se désolidariser d’un prêt ?

Pour se désolidariser d’un crédit, vous devrez adresser à votre banque une lettre recommandée avec accusé de réception à votre banque, lui expliquant la situation et la solution envisagée (vente du bien, reprise par un des conjoints seul etc). La banque pourra accepter ou refuser les conditions, selon votre situation financière.

Combien coûte la désolidarisation d’un prêt ?

Des frais de dossier seront généralement demandés par votre banque pour la rédaction du nouvel avenant puis des frais de notariat (7,5% de la part du conjoint) afin de faire acter le nouveau contrat. Selon le risque, votre assurance de prêt pourra également être majorée.

22 commentaires
Soligny Christine, le 11 octobre 2019

Bonsoir achat d une maison en 2011.a 2 séparés un an plus tard...je suis partie en location mon ex assume seul les remboursements mais je suis toujours solidaire du pret ft toujours en compte joint
Je veux me désolidarisé de ce pret de ce compte joint de cette maison
Je ne peux même pas faire un crédit pour changer de voiture
Dites moi que faire urgent merci à vous

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 14 octobre 2019

Bonjour Mme Soligny,

Vous pouvez demander à ce que le crédit soit transféré à votre ex-conjoint. Vous devrez pour cela vous engager à lui régler directement le montant dû. Attention, le transfert de crédit n'est toutefois pas toujours accepté par la banque.

Répondre
Carole, le 23 août 2019

Bonjour, j ai fait une desolarisation de prêt immobilier qui a été accepter par ma banque, on ai passé chez le notaire . Je croyais que c été réglé, mais le prêt immobilier apparaît toujours sur mon compte en banque, le compte prélevé ai celui de mon ex mari. Est ce normal ?

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 23 août 2019

Bonjour Carole,
Que vous dit votre banque ?

Répondre
Anonymous, le 23 août 2019

Bonjour, j ai fait une desolarisation de prêt immobilier qui a été accepter par ma banque, on ai passé chez le notaire . Je croyais que c été réglé, mais le prêt immobilier apparaît toujours sur mon compte en banque, le compte prélevé ai celui de mon ex mari. Est ce normal ?

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 23 août 2019

Etrange.. que vous dit votre banque ?

Répondre
Vincent, le 8 juillet 2019

Divorce depuis peu nous avons décidé de garder notre bien en défiscalisation jusqu’à la fin. Nous gardons donc ensemble le prêt sur ce bien.
Parallèlement a cela je souhaitais faire un prêt pour me racheter un bien pour vivre.
On me compte l’intégralité du premier prêt et je n'ai plus assez d'endettement possible pour mon achat.
Est il possible de faire un rachat ou chacun aurait la moitié du prêt sans solidarité?
Existe t'il une solution pour que l'on me compte que la moitié du prêt en défiscalisation?

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 12 juillet 2019

Oui vous pouvez faire un rachat en effet pour réduire votre endettement

Répondre
exbrayat, le 28 mai 2019

Bonjour
actuellement en instance de divorce je voudrai me dessolidariser de mon compte joint avec un pret immobilier qui est payé par des revenus locatifs
je voudrai me dessolidariser car mon ex femme se sert sur les comptes et moi seul les réalimente afin de pouvoir payer les prets
les revenus locatifs si personne ne toucjhent à rien comblent larrgement le pret
peut on me dessolidariserr et laisser le compte en fonctionnement, mais je voudrai que mon ex épouse ne se serve plus sur le compte comme bon lui semble
je suis au credit agricole
merci de me renseigner

Répondre
Cathy, le 13 mai 2019

Achat d'une maison à 2 indivision 50/50
Séparé depuis 10ans
Mon ex a gardé la maison mais ne paye pas les échéances et ne veut pas vendre
La banque a refusé de me désolidariser vu ma situation
Conclusion il est dans la maison et moi fiché banque de France pour payer ce crédit vu que je travaille et lui non cela fait 4ans que je paye il y a t'il un recours à ma situation

Répondre
Christie, le 7 février 2019

Bonjour pourquoi doit on payer des frais de solidarisation au notaire pour mettre un seul nom sur la maison ? Je pars et je dois donné 7.5 % de ma part qui est de 45000euros ..Je pars je laisse la maison puisqu'il gère le crédit sur son compte et je dois donner pis de 3000 euros pour retirer mon nom ? Et si je n'ai pas les moyens de donner ça au notaire. .?

Répondre
Adundas, le 22 décembre 2018

Bonsoir à tous,

Suite à notre séparation, mon ex-compagnon a voulu garder notre maison et reprendre à sa seule charge le prêt immobilier; nous avons donc demandé une désolidarisation de prêt auprès de la banque. Je n'ai droit à aucune soulte puisque l'achat était récent. Il pourra renvoyer l'offre de prêt (un réaménagement de prêt avec apport personnel et allongement de la durée) dans quelques jours à l'issue de la période de rétractation. L'un de vous pourrait-il me dire si je peux signer seule l'acte de désolidarisation de prêt devant le notaire ou si la présence de mon ex-compagnon est obligatoire ? Si ma seule présence est insuffisante, est-ce qu'un document écrit signé sur l'honneur de mon ex-compagnon pourrait suffire à le représenter ? Je vous remercie de votre précieuse aide.

Répondre
muriel, le 20 novembre 2018

Bonsoir,
besoin de vous. Voilà mon frère et sa copine se sont séparés. Un crédit habitation contracté à 2. Mon frère assure à lui seul le remboursement du prêt depuis le début. La discussion, entre eux, est rompu, comment procéder pour effectuer une révision du prêt? Peut-il le faire sans son accord?
Merci beaucoup de votre réponse

Répondre
William C, le 15 octobre 2018

bonjour Madame, Monsieur,

divorcé, un bien immobilier, en surendettement pendant deux ans, j'ai toujours assumé le remboursement du crédit immobilier; mon ex épouse, lorsque le CIF s'est rapproché d'elle, a fait les démarches pour être déclarée en faillite civile.

j'ai mis la maison en vente pour pouvoir finir de rembourser le CIF : que se passera-t-il, avec le produit de cette vente, si mon ex épouse a contracté d'autres crédits avant la date du jugement de divorce ?

merci infiniment de m'éclairer !

Répondre
anonymr, le 22 septembre 2018

Bonjour ,

Suite à une séparation en 2014 mon ex a gardé la maison et aassumé durant toutes ces années le remboursement des traites. Aujourd'hui Monsieur souhaite repartir en location et moi reprendre le relai des traites. Vous parlez d'indivision comment faire les démarches nécessaires?

Bien cordialement

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 26 septembre 2018

Votre notaire vous aidera pour cela.

Répondre
Doune, le 29 août 2018

Bonjour
Comment fait on quand on a contracté le prêt à 2 mais que chez le notaire seulement une des 2 personnes à son nom sur les papiers? En gros je suis solidaire du prêt de mon ex conjoint mais j'ai aucun droit ni sur le terrain ni sur la maison en question. Nous sommes séparés et je voudrais me retirer du prêt

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 30 août 2018

Bonjour,
Votre notaire vous aidera, surtout si il a fait tout le dossier.
Bien à vous

Répondre
jerome da silva, le 8 août 2018

bonsoir ,j'ai acheter un bien avec ma compagne il y a 3 ans nous somme séparer (nous étions pacser )depuis 1 ans nous payons le crédit ensemble elle me verse ça part sur mon compte bancaire,elle ne veut plus payer ça part ,que peut on faire pour ne pas être le seul a payer ,les traites sont prélevé sur mon compte bancaire lors du pacs nous n'avons pas fait de contrat ,le pacs a était annulé il y a un ans le bien et en vente mais toujours pas acquéreur, cdtjerome da silva

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 10 août 2018

Bonjour Jérôme,
Je vous conseille de vous rapprocher de votre notaire pour qu'il vous aide à trouver une solution.
Bien à vous,

Répondre
Pardal Marie-thérèse, le 5 juillet 2018

bonsoir nous avons construit sur mon propre terrain moi j'ai etait desolidariser des comtes courant mais mon ex ne ma pas desolidarise du credit pourtant je les avertit Ils se trouve que quand il a demander le divorce je suis rentrer dans une forte depression donc je fait partit de la AAH ils se trouve que cette année la CAF me retire 320e/mois sans m'en avertir et mon fils me doit la taxe d'habitation alors que je suis exonere donc je n'ai plus rien pour vivre seulement payer les factures j'en suis malade et j'accuse mon ex autant que la banque de lui avoir laisser faire d'autre credit il a abandonné la pension compensatoire pour quoi il me sucre ma paye Veuillez agrée mes sinceres salutation

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 6 juillet 2018

Je vous conseille de vous rapprocher du médiateur de la banque qui vous a fait le crédit immobilier.
Bien à vous,

Répondre
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.