Tout savoir sur le PERP : fonctionnement et conseils - Réassurez-moi

Qu’est-ce que le Plan d’Épargne Retraite Populaire ?

Le principe d’un PERP consiste à bloquer une épargne pendant votre vie active pour vous assurer des revenus complémentaires au moment votre retraite. Mais recevrez-vous une rente ou est-il possible de sortir un capital ? Que devient le PERP au moment de l’entrée à la retraite ? Vous trouverez ici tout ce que vous devez savoir sur ce placement de longue durée. De la souscription à la sortie du plan en passant par les versements effectués, détaillons ensemble toutes les caractéristiques du PERP !

PERP : définition

Le Plan Épargne Retraite Populaire existe depuis 2003, grâce à la réforme des retraites. Ce produit d’épargne est dit « tunnel » (à la différence de l’assurance vie, par exemple) car les fonds que vous épargnez tout au long de la vie du contrat sont bloquées jusqu’à votre retraite. C’est donc un placement à long terme.
En effet, le but de cette retraite par capitalisation est de vous permettre de bénéficier d’une pension complémentaire (cotisations accumulées et intérêts générés) au moment de votre départ à la retraite. L’épargne vous sera reversée sous forme de rente viagère mensuelle ou trimestrielle (et d’un capital, sur demande).

Souscrire à un PERP est facultatif et se fait de manière individuelle pendant votre vie active. Mais à qui s’adresser pour ouvrir un PERP ? Même si les différents organismes ne proposent souvent qu’un seul contrat, ils sont multiples : banques, compagnies d’assurances, organismes de prévoyance, mutuelles.
Le moyen le plus simple et le plus efficace de trouver le meilleur PERP est de se servir d’un comparateur en ligne. Nous avons crée cet outil gratuit, anonyme et sans engagement pour vous permettre de recevoir de nombreux devis provenant des plus grands acteurs du marché afin de pouvoir les comparer rapidement.

N’oubliez pas que la performance du PERP n’est pas le seul élément à prendre en compte ! Il faut aussi être attentif aux frais et à certaines modalités. L’intérêt de notre comparateur en ligne, c’est que vous aurez une visibilité directe sur les points forts et points faibles de chaque Plan Épargne Retraite Populaire.

Quel est le fonctionnement du PERP ?

Tout au long de votre vie active, vous versez des cotisations. Elles peuvent être programmées comme libres, mais dans tous les cas elles sont sans condition de montant. Il n’y a pas non plus de plafond à vos versements ni de versement minimal annuel.

  • Versement libres : selon l’organisme choisi, entre 50 à 2 000 €. Vous effectuez vos versements au moment où vous le souhaitez.
  • Versements programmés : les montants des cotisations et les dates de versement sont définis au moment de la souscription. Vous pouvez cependant interrompre ou modifier vos dépôts !

Le but de ce plan est de vous permettre de récupérer les fonds majorés des intérêts générés :

  • Au moment de votre départ à la retraite, vous liquiderez votre PERP et percevrez ainsi la valeur de votre plan sous la forme d’une rente viagère (c’est-à-dire versée jusqu’à votre décès), dont, si vous le souhaitez, une partie en capital (20 % maximum).
  • Vous pouvez aussi débloquer vos fonds avant la retraite. Certains cas le permettent : fin des droits aux allocations chômage, cessation d’activité suite à une liquidation judiciaire, surendettement, invalidité de 2ème ou 3ème catégorie ou enfin décès de votre conjoint.

Un versement 100 % en capital est possible dans 2 cas seulement :

  • Avant le départ en retraite : pour acheter pour la première fois une résidence principale (ou si vous n’avez pas été propriétaire pendant les deux années précédant votre retraite).
  • Pendant votre vie active : pour récupérer vos fonds, si votre PERP a été ouvert avant décembre 2016, si sa valeur est inférieure à 2 000 €, et sous conditions de ressources (en 2019, 25 839 € pour un célibataire en métropole).

Il existe différentes différentes formes de gestion. Chaque organisme peut proposer les types de gestion qu’elle souhaite, et sous l’appellation qu’elle a choisit. Citons notamment :

  • La gestion pilotée, qui vous permet de sécuriser votre épargne grâce à des arbitrages automatiques sur des supports contrôlés et garantis. C’est, légalement, la gestion par défaut lorsque vous souscrivez un contrat PERP.
  • La gestion sécurisée / évolutive : les sommes affectées entre les fonds en euros sécurisés et les autres supports financiers évolue. Plus votre retraite approche, plus la partie sur le fonds en euros est élevée.
  • La gestion libre, elle, vous permet de choisir vous-même la répartition de vos cotisations au sein des différents supports financiers proposés par votre PERP, à vos risques et périls. Vous pouvez modifier les répartitions des sommes à tout moment.

En effet, les sommes que vous avez épargnées sont investies sur des supports financiers selon votre stratégie et votre profil financier :

  • Supports garantis (fonds en euros et fonds euro-croissance) : vous ne prenez aucun risque, mais le rendement est relativement faible.
  • Supports plus risquées (unités de compte, actions, obligations, fonds profilés, OPCVM…) : le rendement peut être bien meilleur mais il n’est pas garanti. Ainsi, vous risquez de perdre tout ou partie de vos cotisations.

Quels sont les avantage du Perp ?

Le PERP est un produit d’épargne et de prévoyance pour votre retraite.

  • Vous préparez votre retraite en percevant d’un complément de revenus à vie grâce au versement d’une rente viagère. Sur un fonds en euros, le placement est sécurisé.
  • Vous pouvez sortir un capital représentant 20 % de la valeur du contrat au moment de la liquidation du perp. Cette somme peut être bienvenue pour l’investir ailleurs !
  • Vous êtes en droit d’utiliser 100 % des fonds pour acheter votre résidence principale si, au moment de votre retraite, vous n’êtes pas propriétaire.
  • En cas de décès, vous pouvez protégez votre conjoint ou vos enfants en les nommant bénéficiaires. Ainsi, selon votre contrat, ils recevront tout ou partie la rente prévue, et ce sans avoir à régler de droits de succession.
  • Vous n’êtes pas plafonné dans vos versements. Il n’y a aucun plafond de dépôt, ni minimum ni maximum ce qui vous laisse une grande liberté.

De plus, le PERP est aussi un outil d’optimisation fiscale pour alléger votre impôt.

  • Les sommes versées sur votre PERP sont déductibles, chaque année, de vos revenus imposables, dans la limite de votre plafond fiscal. Plus votre taux d’imposition est élevé, plus votre économie d’impôts sera importante.
  • Vous pouvez reporter la disponibilité d’un plafond de déductibilité fiscal non utilisé pendant les 3 années suivantes. Vous avez aussi le droit d’utiliser le disponible de votre conjoint. De quoi diminuer encore vos impôts !
  • Le PERP est un bon outil de réduction pour réduire la pression fiscale car l’ensemble des fonds accumulées pendant toute la période de vie du plan sont exonérées d’ISF. 
  • Enfin, les cotisations versées ne sont pas prises en compte dans le plafonnement des niches fiscales.

À qui s’adresse le PERP ?

Le PERP s’adresse à tous les contribuables pendant leur vie active. Ainsi, peu importe votre statut, que vous soyez salarié, dirigeant, indépendant, travailleur non salarié ou sans activité professionnelle, vous pouvez souscrire un plan d’épargne retraite.
Cependant, la plupart des contrats posent un âge limite d’adhésion (autour de 65 ou 70 ans).

Notez que vous pouvez tout à fait adhérer à plusieurs PERP comme à d’autres contrats d’épargne. Nous vous rappelons que la souscription est libre et volontaire.

Le PERP est particulièrement adapté pour les contribuables soumis à une forte imposition (tranches marginales d’imposition supérieures à 30 %), car, comme nous l’avons vu, les versements sont déduits de votre revenu imposable. Plus vous êtes fortement imposé, plus vous réduisez vos impôts.

Au moment de la liquidation de votre PERP, la rente reçue (et l’éventuel capital) sera imposable. Ce au même titre que votre pension de retraite, soit au barème de votre impôt sur le revenu + prélèvements sociaux, après abattement de 10 %.


Compte tenu de cette imposition des fonds à la sortie et pour que la déduction fiscale en cours d’épargne soit efficace, il faudrait idéalement (en plus d’être soumis à une imposition élevée au cours de votre vie active) percevoir des revenus moins importants à la retraite, et donc descendre de tranche d’imposition… Les professions libérales sont donc particulièrement concernées par les PERP.
Si ce n’est pas votre cas, nous pouvons vous conseiller de vous pencher vers un autre produit d’épargne, comme l’assurance vie. Les fonds sont déblocables avant votre retraite et la fiscalité y est bien plus souple à la sortie.

Plus la différence entre vos taux d’imposition avant et après retraite est importante, plus souscrire à un PERP est intéressant.

Quels sont les frais appliqués au Plan Épargne Retraite ?

Chaque année, votre organisme gestionnaire doit vous communiquer le montant des frais prélevés. En effet, le PERP a un prix, sous forme de frais divers. La rentabilité de votre Plan Épargne Retraite est donc intrinsèquement lié au coût de votre contrat, d’où l’intérêt de comparer les offres avant toute souscription.

Les frais d’entrée du PERP :

  • À la souscription : des frais d’adhésion peuvent être prévus, souvent une somme forfaitaire. Si vous ouvrez votre PERP en ligne, ils peuvent être supprimés.

Les frais du PERP en cours d’épargne :

  • À chaque versement : des frais sont prélevés à chaque dépôt. Ils peuvent aller de 0 % à 5 % du montant versé, selon le choix de votre plan. Si vous effectuez des versements importants, n’hésitez pas à les négocier auprès de votre organisme.
  • Frais de gestion : prélevés chaque année, ils peuvent aller de 0,6 % à 1,2 % des fonds investis. Plus votre organisme interviendra dans la gestion de votre plan, plus le taux sera élevé. Les frais de gestion des sommes placées en fonds euros (sans risque) seront peu importants, par exemple.
  • Frais d’arbitrage : prélevés à chaque distribution de votre épargne entre les différents supports proposé par votre PERP, ils peuvent représenter de 0 % et 1 % du montant arbitré. En gestion libre, vous effectuerez de nombreux arbitrages… Certains plans gérés en ligne offrent des arbitrages gratuits ou plafonnent ces frais.

Les frais du PERP lors du versement de la rente :

  • Frais de conversion : ils sont prélevés une seule fois au moment de votre retraite, lorsque votre capital épargné est converti en rente. Ils correspondent à (maximum) 3 % du montant total de votre plan.
  • Frais sur arrérages de rente : ceux-ci sont prélevés à chaque versement de la rente (mensuel, trimestriel ou annuel) par votre organisme. Ils peuvent être forfaitaires ou aller jusqu’à 4%, selon le perp choisi.

Les frais exceptionnels pouvant être appliquée au PERP :

  • Frais sur encours de rente : selon votre contrat et certaines conditions imposées à l’organisme, entre 0,2 et 1 % de la revalorisation du fonds de votre rente peuvent être prélevés chaque année.
  • Frais de transfert : en cas de changement d’organisme, seront prélevés (au maximum) 5 % de la valeur de votre plan, pour les perp ayant moins de 10 ans. Ces frais sont annulés si votre plan est plus âgé, et peuvent être supprimés si vous souscrivez en ligne.

Quels sont les supports d’investissement d’un PERP ?

Il existe plusieurs types de PERP. La distinction se fera notamment par rapport aux supports financiers sur lesquels vos fonds seront affectés. Ces derniers seront déterminés selon le niveau de risque, et donc de rendement, auquel vous souhaitez soumettre votre investissement. Car contrairement à d’autres produits d’épargne réglementés (livret A, LEP…), le rendement d’un PERP varie d’un organisme à un autre.

  • PERP en rente viagère différée : c’est le contrat de base. Chacune de vos cotisations versée pendant votre vie active est enregistrée et vous vaudra, à votre départ en retraite, une rente jusqu’à votre décès. Son montant est régulièrement réévalué selon les  » tables de survie / de mortalité  » en vigueur.
  • Plan Épargne Retraite Populaire en euros (ou en fonds en euros) : vos versements sont affectés sur un fonds en euros sécurisé. Le placement ne comporte aucun risque car il est garanti, cependant les rendements sont relativement faibles (entre 2,5 % et 3,5 % selon les plans).
  • Les PERP multisupports (ou en euros diversifiés) : dans ce cas, les dépôts que vous effectuez sont placés en fonds euros, mais aussi en unités de compte et autres supports financiers (SICAV, fonds de placement, actions). Le rendement attendu peut être bien plus important mais aussi plus risqué, car le capital versé n’est pas garanti : en cas de mauvaise conjoncture économique, la valeur de votre Perp peut baisser.
  • Les PERP à points. La particularité de ce type de plan est la façon de constituer la rente. En effet, les versements que vous effectuez sont comptabilités, chaque année, sous forme de points de rente. Autrement dit, vos cotisations permettent d’acheter des points à un prix différent selon votre âge. Le nombre de points (et leur valeur) ne pouvant pas baisser, l’avantage de ce système est que vous connaissez en avance le montant de la rente minimum. Mais ces contrats sont bien plus rares et surtout, ils vous offrent moins de liberté.

Les 5 particularités du PERP

  1. Un PERP est un placement de longue durée, comme tous les produits d’épargne retraite. Les fonds sont bloqués jusqu’à la fin de votre vie active (ou en cas de survenance de certains accidents de la vie), ainsi vous ne pouvez pas récupérer votre épargne en cas de besoin.
  2. La sortie est perçue sous forme de rente. Actuellement, vous pouvez tout de même, en option, demander une sortie en capital à hauteur de 20 % maximum de la valeur de votre PERP. La loi Pacte, prévue pour fin 2019, pourrait augmenter ce plafond en capital…
  3. Il est possible de cumuler plusieurs PERP. Vous pouvez aussi changer d’organisme en transférant votre plan vers un autre établissement. Enfin, le transfert de votre PERP vers d’autres systèmes d’épargne retraite est aussi admis.
  4. Le PERP permet une optimisation fiscale très intéressante, notamment si vous êtes soumis à une tranche d’imposition élevée. Même si la rente est imposée à la liquidation du plan, le perp offre des avantages fiscaux et une sécurité pour vos versements.
  5. Le montant de la rente est incertain. Nous nous devons de notifier ce point important. La rentabilité de l’ensemble de l’opération ne sera évaluée qu’au versement de la rente au moment de la liquidation du PERP. En cours de vie du plan, entre le type du plan, son rendement suite à vos choix de répartition, les frais prélevés et l’optimisation fiscale que vous pouvez réaliser (selon vos taux d’imposition avant et après retraite), il est impossible d’estimer la performance globale de ce produit.

Posez votre question
Un expert vous répondra