La nouvelle réforme santé étudiante

Le 01/05/2018

Depuis le 30 octobre 2017, le gouvernement a mis en place la nouvelle réforme de la Sécurité Sociale étudiante.
De quoi s’agit-il ? Qu’est-ce qui change pour les étudiants ? Réassurez-moi revient sur cette nouvelle réforme et vous fait découvrir ce qui va changer.

Avant la réforme étudiante

À votre naissance, vous étiez rattaché au numéro de Sécurité Sociale de vos parents. Vous aviez alors la qualité d’ayant-droit et pouviez bénéficier du remboursement de la Sécurité Sociale sur vos frais de santé.

Lorsque vous vous inscriviez dans un établissement d’enseignement supérieur (universités, écoles et instituts d’enseignements spécifiques…), vous deviez être affilié personnellement à une Sécurité Sociale étudiante. La gestion des Sécurités Sociales étudiantes étaient alors confiée à des mutuelles étudiantes (LMDE – La Mutuelle Des Etudiants par exemple).

Pour en bénéficier, vous deviez renouveler votre inscription chaque année, et payer une cotisation de 217 € par an.

 

 

Après la réforme étudiante

Si vous êtes déjà étudiant à la rentrée 2018, la cotisation de Sécurité Sociale étudiante, précédemment à 217 € par an pour les étudiants non boursiers, est supprimée. Elle est remplacée par une cotisation « Vie Etudiante », dont le coût est de 90 € par an.

Depuis la rentrée 2018, rien ne change pour les étudiants. Vous êtes toujours rattaché au régime général de Sécurité Sociale de vos parents, et vous devez vous acquitter de la contribution « Vie Etudiante ». La couverture santé des étudiants n’est donc plus assurée par les mutuelles étudiantes mais par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM).

A la rentrée 2019, vous serez rattaché au régime général de la Sécurité Sociale dont dépendent vos parents.

Le plan étudiant a également pour vocation d’améliorer les services apportés aux étudiants en matière de santé. Ainsi, d’autres mesures en ce sens sont apportées par le plan étudiant, telles que :

  • La création de la Conférence de prévention étudiante, visant à mieux se protéger et s’informer sur la santé
  • Le renforcement des services de santé universitaires, pour améliorer l’accès aux soins sur chaque campus
  • L’augmentation des centres de santé des étudiants (de 24 à 34)

Point qui ne change pas avec la réforme, les étudiants boursiers ou exonérés de la cotisation à la Sécurité Sociale étudiante ne devront pas s’acquitter de la contribution « Vie Etudiante » et bénéficieront toujours d’un accès gratuit aux soins.

 

 

La mutuelle ou complémentaire santé étudiante

La réforme n’a aucun impact sur la mutuelle santé ou la complémentaire santé. Vous pouvez toujours choisir l’organisme de votre choix. Le remboursement de votre mutuelle santé interviendra après le remboursement de la Sécurité Sociale, pour compléter vos remboursements.

Pour trouver la meilleure mutuelle santé étudiante, utilisez notre comparateur en ligne !

Comparez les mutuelles santé étudiante

 

 

La cotisation « vie étudiante »

Au départ annoncé avec une cotisation variable en fonction du niveau d’étude (120 € par an pour les étudiants en licence, 150 € pour les étudiants en master par exemple), le gouvernement a finalement décidé une cotisation fixe de 90 € par an pour tous les étudiants. Ce montant est indexé chaque année universitaire sur l’indice des prix à la consommation.

Seuls sont exonérés du paiement de cette contribution les étudiants boursiers, les étudiants bénéficiant du statut de réfugiés ou de demandeur d’asile.

L’article 4 du projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants indique que « Une contribution destinée à favoriser l’accueil et l’accompagnement social, sanitaire, culturel et sportif des étudiants et à conforter les actions de prévention et d’éducation à la santé réalisées à leur intention est instituée au profit des établissements publics d’enseignement supérieur ». L’argent ainsi récolté servira également à « conforter les actions de prévention et d’éducation à la santé réalisées à leur intention ».

 

 

Obtenez un devis d'assurance de prêt immobilier
en moins de 30 secondes - un contrat accepté par votre banque - sans email ni téléphone

Comparer 25 contrats d’assurance