Friday Booster #40 : Lydia

Friday Booster #40 : Lydia

Le 19/10/2016

Friday Booster vous fait découvrir chaque vendredi ces entreprises d’aujourd’hui qui permettent de rendre du pouvoir d’achat aux français avec une idée originale. Aujourd’hui, on vous présente Lydia !

friday booster lydia

Comment vous est venue l’idée de créer cette entreprise ?

Nous avons créé Lydia, avec Antoine Porte, car nous souhaitions changer la vie des gens au quotidien. Jusqu’à présent, il existait une multitude de moyens de paiement différents pour toutes les situations de la vie quotidienne : pour payer dans son magasin de vêtements préféré, son restaurant, sa baguette, son parking, son médecin, rembourser un ami, etc. mais pas UNE solution unique qui permette de faire tout ça à la fois. Nous avons donc conçu un système de paiement innovant qui facilite les échanges d’argent pour les particuliers et les professionnels, un système enfin fluide et pratique.

Que proposez-vous comme service/produit ?

Lydia est l’application de paiement mobile pour envoyer de l’argent gratuitement. Vous n’avez plus besoin de cash ou de chèque : avec une seule appli vous pouvez rembourser un ami, payer un commerçant et, depuis peu, payer vos achats en ligne. Les transferts sont simples, rapides et sécurisés.

Lydia propose aussi Cagnotte, un service de cagnottes en ligne très simple, sur ordinateur comme sur mobile, et moins cher que la concurrence. Avec Cagnotte vous pouvez collecter facilement de l’argent pour un anniversaire, un pot de départ, un mariage…

Quelle est votre valeur ajoutée la plus innovante ?

Avec Lydia, vous n’avez plus besoin de cash. Plus de galère de distributeur, plus besoin d’appoint, inutile de prendre son chéquier, plus de virement bancaires trop longs : avec une seule appli vous pouvez payer vos amis, recevoir des remboursements, et payer des professionnels.

À quel marché vous attaquez-vous ? Est-ce une profession réglementée ?

Le marché auquel on s’attaque, ce sont les espèces et les chèques (soit plus de 55% des transactions monétaires en France). Nous pensons que la révolution du paiement mobile, c’est avant tout d’aller vers une société “cashless”, où les échanges d’argents sont simples et fluides. Notre métier est donc par nature très réglementé.

Comment pensez-vous pouvoir rendre du pouvoir d’achat aux français ?

La solution Lydia Pro permet aux professionnels de faire d’importantes économies. Nos tarifs sont très avantageux, bien en deçà des prix pratiqués par la concurrence. En plus de cela, Lydia assure un support 24h/24, 7 jours sur 7. Les commerçants et e-commerçants ont donc une solution d’encaissement moins coûteuse et plus sûre : ils peuvent se concentrer à 100% sur leur activité.

Par ailleurs, l’échange d’argent entre ami est totalement gratuit, et l’argent envoyé est instantanément disponible dans votre compte Lydia, et donc utilisable sans délai.

Qui sont vos principaux concurrents ?

Il existe de nombreux services pour s’échanger de l’argent, pour payer des commerçants, pour payer en ligne. L’appli Lydia est unique, car elle propose une seule interface, pour tous vos paiements, que ce soit pour rembourser un café à un ami, envoyer de l’argent à votre enfant, acheter un produit sur un site web ou encore payer votre médecin. Avec Lydia dans votre smartphone, vous n’avez plus besoin de cash ou de chèque : vous pouvez payer en toutes circonstances.

Avez vous subi des menaces ? Des pressions de la part des acteurs en place (concurrents, syndicats professionnels, pouvoirs publics…)?

Non.

Où en êtes vous dans votre développement ?

En janvier 2015, 50 000 personnes utilisaient Lydia. Six mois plus tard, ils étaient 100 000. Aujourd’hui, seulement trois mois plus tard, nous sommes plus de 150 000 à s’échanger de l’argent avec Lydia. Le développement est donc très rapide, et celui-ci va s’accélérer encore dans les mois qui viennent.

La plus grande satisfaction que vous ayez eue en tant qu’entrepreneur ?

Ma plus grande satisfaction d’entrepreneur ça a été la première fois que j’ai entendu quelqu’un dans la rue dire à un ami : “Je te fais un Lydia”. C’est la preuve que tout ce qu’on fait répond à un vrai besoin !

Si vous pouviez choisir de travailler n’importe où avec votre équipe, où partiriez vous ?

La question s’est posée au moment de créer Lydia et le choix naturel a été Paris. Je ne vois aucune bonne raison de changer maintenant.

Merci & Happy Friday !

Friday Booster est l’interview des start ups qui boostent le pouvoir d’achat des Français. Cette interview est proposée par Réassurez-moi, le premier service digital pour faire sa simulation d’assurance emprunteur et trouver l’offre la plus compétitive du marché. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez aussi intervenir. 

Posez votre question
Un expert vous répondra