Le coronavirus fait chuter la consommation d'électricité en France !

L’impact du coronavirus sur l’électricité

Le 24/03/2020

Depuis le 16 mars, la France est confinée. Parents, enfants, étudiants et travailleurs doivent en très grande majorité rester chez eux. Conséquence logique de cette quarantaine : votre consommation d’électricité augmente et votre facture d’électricité avec. Mais, comment régler ses charges lorsque l’on rencontre des difficultés financières ? Est-il possible d’être exempté du paiement de ses factures en ce temps de crise ? On vous dit tout.

Suspension des factures d’électricité : qui est concerné ? 

Le 16 mars dernier, Emmanuel Macron annonçait que les facture de gaz, d’eau et les loyers seraient suspendus. Attention, nuance : cette annonce ne concerne malheureusement pas tout le monde ! En effet, l’exemption des loyers, des factures d’électricité, de gaz et d’eau s’adresse uniquement aux professionnels, notamment aux petites et moyennes entreprises (PME) touchées financièrement par la crise sanitaire.

D’après la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne, « le projet de loi examiné en urgence au Parlement obligera les fournisseurs à suspendre les paiements des TPE qui traversent de graves difficultés lorsqu’elles en font la demande ». Ainsi, cette exemption de loyer ne concerne que les baux commerciaux. Ce dispositif ne concerne pas un bail privé de location d’habitation pour particuliers. 

Si vous rencontrez par ailleurs des difficultés pour rembourser votre prêt immobilier avec le coronavirus, sachez que vous pouvez recourir à la modularité, soit la baisse temporaire de vos mensualités.

Coronavirus : risque-t-on des problèmes d’approvisionnement en électricité ?

Avec le confinement et le ralentissement, voire la fermeture de nombreuses entreprises françaises, la consommation d’électricité a connu une importante baisse ces derniers jours. Le 19 mars dernier par exemple, elle était inférieure de 15 % par rapport à la norme habituelle.

D’après Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF, cette baisse de la consommation ne devrait a priori pas empêcher l’approvisionnement en électricité des foyers français. Au contraire, “cela nous donne un peu plus d’aisance pour être en mesure de produire » explique-t-il. Il s’est d’ailleurs engagé, au nom de ses agents EDF, “à ce qu’à chaque instant, tous les français aient de l’électricité”.

À noter que cette baisse de la consommation est tout-de-même un peu compensée par l’augmentation de l’utilisation d’outils numériques à la maison, que ce soit pour télétravailler ou pour des activités personnelles. 

Une aide annoncée en faveur de certains abonnés EDF (EJP et Tempo) 

Pour rappel, lorsqu’un jour est annoncé rouge par EDF, les abonnés EJP (Effacement des Jours de Pointe) et Tempo paient l’électricité plus cher. Ces jours permettent de réduire la demande en électricité lorsqu’il y a un pic de consommation d’énergie pendant les périodes très froides.

Or, pour ne pas pénaliser ces abonnées, la Commission de Régulation de l’Énergie a annoncé le 19 mars qu’elle avait demandé au Réseau de Transport d’Électricité et à EDF la suppression des 4 jours rouges Tempo et des 7 jours EJP.

Les abonnés EJP et Tempo seront donc exemptés de ces jours majorés pendant la crise du coronavirus.

Étudiants : doivent-ils eux aussi payer leur facture d’électricité ?

Des mesures de soutien aux étudiants en logement universitaire ont été annoncées par la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal. Parmi ces annonces, l’une prévoit qu’ils n’auront pas à payer ni leur loyer, ni leur factures d’électricité pendant la crise Covid-19.

Il est important de souligner que les bourses étudiants restent maintenues malgré la pandémie.

4 conseils pour réduire votre facture d’électricité !

Si vous ne pouvez pas bénéficier de la suspension de vos factures d’électricité ou d’une quelconque aide, voici quelques conseils pour réduire votre facture d’électricité : 

  • Conseil 1 – changer d’offre d’électricité : certains fournisseurs alternatifs proposent des tarifs moins élevés que ceux d’EDF. Il peut donc être intéressant de comparer les différents acteurs du marché. D’autant qu’un changement de fournisseur d’électricité se fait sans coupure de courant, sans frais et sans délai.
  • Conseil 2 – surveiller votre consommation d’eau chaude : celle-ci représente près de 75 % des dépenses d’énergie d’un foyer. Ainsi, réglez la température à une valeur adéquate, privilégier les douches aux bains et essayez de réduire votre consommation dans la mesure du possible.
  • Conseil 3 – débrancher vos appareils : s’ils ne représentent certes pas le plus gros de votre consommation, il est tout de même important de ne pas consommer inutilement. Ainsi, débranchez vos appareils électroniques (télévision, ordinateur…) quand vous ne vous en servez pas.
  • Conseil 4 – attention aux déperditions de chaleur : arrêtez le chauffage lorsque vous ouvrez les fenêtres, n’ouvrez pas la porte du four lorsqu’il est en cuisson ou encore, couvrez vos casseroles. 

Enfin, pour votre machine à laver, préférez des cycles “éco”, à 30°C plutôt que 60 (cela consomme moitié moins), laver à plein et nettoyez régulièrement le filtre. Le choix de vos ampoules est également important : privilégiez des ampoules basse consommation, dépoussiérez-les régulièrement et bien sûr, éteignez la lumière lorsque vous quittez une pièce.

En plus de vos économies d’électricité, pensez également à économiser sur votre assurance habitation. Il n’est pas rare en effet de payer pour des garanties qui vous sont inutiles ou d’avoir un contrat plus cher que la moyenne du marché. Si tel est votre cas, n’hésitez pas à comparer de meilleures offres via notre comparateur en ligne d’assurances multirisques habitation.

Posez votre question
Un expert vous répondra