Le dispositif locatif Pinel

Le dispositif locatif Pinel

Le 21/02/2019

Manuel Valls l’avait dit mardi soir sur le plateau TF1 : « Il faut faire les réformes nécessaires pour le logement parce qu’il y a un vrai problème » et avait confié qu’il ferait des « annonces » sur le logement dans les 48 heures.

Le premier ministre et la ministre du Logement, Sylvia Pinel ont donc présenté les premières mesures sur le logement dont une formule innovante pour les investisseurs.

La réponse à la crise du logement : Le régime locatif express

La réponse à la crise du logement : Le régime locatif express

Le logement locatif en crise


Il y a une contradiction en France : le taux d’épargne est très fort et augmente (près de 15% comme en Allemagne) alors que parallèlement, la croissance est atone. Il serait plus intéressant que l’épargne des ménages soit utilisée pour financer l’économie réelle au lieu de subventionner la dette des Etats (l’assurance-vie est composée à 70% d’obligations européennes).

Malheureusement, on observe depuis deux ans que les investisseurs du locatif (les classes moyennes, les retraités…) désertent ce placement et que cela a un impact dans tous les secteurs.

Actuellement avec le régime Scellier et la loi Duflot, les particuliers ont une réduction d’impôt si le logement est mis en location au moins 9 ans (18% de réduction) ou jusqu’à 12 ans (21%).

Les deux mesures phares du dispositif locatif Pinel


Le nouveau dispositif locatif loi Pinel du gouvernement Valls veut dynamiser fortement l’investissement locatif et supprimer les effets néfastes de la loi Duflot. D’ailleurs, le nom est modifié et prendra donc le nom de la ministre actuelle.  Les deux mesures phares du dispositif locatif Pinel sont :

1/ Louer seulement 6 ans un bien immobilier pour bénéficier d’une réduction d’impôts (versus 9 ans ou 12 ans)
2/ Pouvoir louer à un membre de sa famille le logement et que cela soit pris en compte dans le calcul des années de la réduction d’impôts.

Nous attendons donc d’en savoir plus mais cela est déjà une bonne nouvelle pour le secteur. Par ailleurs, les investisseurs locatifs pourront aussi alléger le coût de crédit de leur SCI en profitant de la toute nouvelle loi Hamon sur l’assurance emprunteur applicable depuis juillet dernier.

 

Posez votre question
Un expert vous répondra