Changer sa chaudière pour 1 euro : comment faire ?

Changer sa chaudière pour 1 euro : comment faire ?

Le 04/10/2019

chaudiere 1 euro

Le Gouvernement propose une prime à la conversion pour le remplacement d’une vieille chaudière. L’objectif est d’apporter une aide financière à tous les Français afin de sortir des énergies fossiles (chaudière au fioul par exemple) tout en diminuant leur facture de chauffage. Si le groupe Effy qui avait déjà lancé l’isolation des combles à 1 euro, c’est au tour des chaudières d’en bénéficier. La prime à la conversion ou prime énergie, regroupe plusieurs aides financières immédiates ou différées visant à réduire le montant des dépenses liés à des travaux de changement de chaudière chez un particulier. 

Quelles chaudières sont concernées ?

Seules quelques chaudières sont concernées par le changement à 1 euro. Voici celles qui peuvent être remplacées :

  • Une chaudière au fioul
  • Une chaudière au charbon
  • Une chaudière au gaz autre qu’à condensation

Du côté de la nouvelle chaudière, voici les différents types de chaudière éligibles à la prime conversion : 

Estimation du prix de remplacement d’une chaudière sans les aides

Pour avoir une idée du prix d’une nouvelle chaudière, voici un petit tableau récapitulatif. Bien entendu, l’acquisition d’une nouvelle chaudière ne prend pas en compte uniquement l’appareil mais bien : le coût de l’enlèvement de l’ancien appareil, l’achat de la nouvelle chaudière, les travaux relatifs à son installation, le coût de la main d’oeuvre ainsi que d’autres travaux nécessaires à l’aménagement de votre équipement de chauffage.  

Type de chaudièreBudget total Economies réalisées
Chaudière à gaz à condensation5 000 € en moyenne25% minimum de réduction sur la consommation d’énergie
Chaudière au fioul à condensation7 000 € en moyenneJusqu’à 40% sur une installation de plus de 20 ans
Chaudière à bois9 000 € en moyenne30% d’économies sur la facture de chauffage
Chaudière à granulé de bois10 000 € en moyenneJusqu’à 50% de réduction sur votre facture de chauffage
Chaudière biomasse20 000 € en moyenneJusqu’à 60% d’économies sur la facture selon le budget
Pompe à chaleur6 000 € en moyenneEntre 25% et 30% en moins sur la facture de chauffage

Les chiffres présentés ci-dessus sont le résultat d’une moyenne chiffrée à partir des principaux acteurs de la rénovation énergétique.

Les aides disponibles

Les nouvelles chaudières sont plus économiques et plus respectueuses de l’environnement. Il est nécessaire de passer par un professionnel certifié RGE (Garant de l’Environnement) pour tout travaux de rénovation énergétique si vous voulez être éligible. Dans cette optique et dans le cadre de la Transition Énergétique, voici les aides financières proposées pour changer son ancien modèle de chaudière : 

Le CITE (Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique) 

Le Crédit d’Impôt à la Transition Energétique donne droit à tout occupant d’une résidence principale (propriétaire comme locataire) de bénéficier d’un taux réduit sur le montant de ses travaux. Le CITE se décompose en 3 taux selon le type de travaux de rénovation envisagé : 

  • 30% du montant des dépenses engagées dont l’installation des équipements de chauffage utilisant une énergie renouvelable.
  • 50% pour la dépose de cuve à fioul sous conditions de ressources (cf tableau plus bas).
  • 15% pour les chaudières à très haute performance énergétique ainsi que les parois vitrées dans le cas ou il s’agit de simple vitrage.

L’éco-prêt à Taux Zéro

L’éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ permet de financer les travaux de rénovation énergétique d’un logement auprès d’un propriétaire bailleur ou auprès d’un syndicat de copropriété. Le prêt peut atteindre jusqu’à 30 000 € en fonction des conditions de ressources (cf tableau ci-après). A noter que certaines aides sont cumulables entre elles comme l’éco-PTZ qui peut être cumulé avec le CITE sans conditions de ressources. 

Les aides de l’Anah

L’ANAH (Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat) propose différentes aides spécialisées pour les foyers à revenus modestes. Le versement d’une subvention de l’Anah n’est pas automatique, il faut envoyer une demande. Le montant de l’aide dépend de la nature des travaux, de leur prix, ainsi que des ressources des demandeurs. Pour les foyers les plus modestes, les aides de l’ANAH financent 50% des travaux

TVA à taux réduits jusqu’à 5,5% 

Pour des travaux de rénovation énergétique et sous conditions de ressources, vous pouvez bénéficier d’une TVA à taux réduits. Les conditions d’éligibilité principales sont les suivantes : 

  • Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans depuis la date de début des travaux.
  • Le bénéficiaire peut être soit bailleur, soit occupant, un syndicat de copropriétaires, une société civile immobilière qui met le bien en location
  • Le type de logement doit correspondre à une maison individuelle, immeuble collectif, habitation légère, dépendance, établissement collectif dont l’hébergement est l’objet principal, logement de fonction.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du service-public.fr afin de connaitre le détail des conditions. Si le logement ne remplit pas ses conditions, les travaux sont soumis au taux normal à savoir 20%.

Propriétaire ou locataire : qui est chargé du remplacement de la chaudière ?

Le changement d’une chaudière est à la charge du propriétaire du logement. En effet, dans le cas d’une location, la loi Alur (6 juillet 1989) demande au bailleur de remettre au locataire un logement décent sans mise en danger de la sécurité ou santé du locataire. 

Quelles sont les démarches ?

Il existe plusieurs moyens de changer de chaudière. Soit le consommateur effectue les démarches lui-même vers les organismes d’aides financières, soit il se tourne vers un fournisseur d’énergie. Engie propose par exemple une offre Engie Home Services qui comprend : une chaudière à condensation installée, un thermostat, un contrat d’entretien chaudière, un financement à taux zéro, une offre d’électricité et de gaz naturel pour 55€/mois pendant 5 ans. En passant par un fournisseur d’énergie, les conditions d’éligibilité sont les mêmes. 

Plafond et conditions de ressources 

Les aides financières ont aussi pour but d’inciter les consommateurs à faire des économies sur leur consommation d’énergie mais aussi à améliorer le classement DPE et GES des logements. Ces aides ont cependant des limites au niveau des ressources des ménages ainsi que du nombre de personnes qui l’occupe.

Aide financièreNombre de personnes composant le ménagesPlafond ménages très modestesPlafond ménages modestes
Crédit d’Impôt18 000 €8 000 €
216 000 €16 000 €
Personne supplémentaire400 € pour un adulte200 € pour un enfant400 € pour un adulte200 € pour un enfant
Anah120 470 € en Île de France14 790 24 918 € en île de France18 960
230 044 € en île de France21 630 € pour les autres régions36 572 €en île de France27 729 € pour les autres régions
Personne supplémentaire+ 6 059 € en île de France+ 4 385 € pour les autres régions + 7 377 € en île de France+ 5 617 € pour les autres régions
Eco-PTZSans conditions de ressources / Plafond limité à 30 000 €Sans conditions de ressources / Plafond limité à 30 000 €Sans conditions de ressources / Plafond limité à 30 000 €
TVA à taux réduits134 229 €Idem
251 158 €Idem
Par personne supplémentaire11 945 €Idem

Sous quelle forme les aides sont-elles versées ?

Les aides de seront directement versées à l’entreprise en charge du remplacement de votre chaudière pour que le reste à payer soit le plus faible possible. Concernant leur date de versement, chaque aide a ses propres modalités : 

  • Le CITE : versement de l’aide un an après la fin des travaux, mais peut aussi prendre la forme d’un acompte selon les profils
  • L’éco-PTZ : le remboursement peut se faire sur 3 ans minimum et 15 ans maximum
  • Les aides de l’ANAH : subvention versée une fois les travaux achevés
  • La TVA à taux réduits : le taux réduit s’applique aux travaux facturés directement à l’agence

Posez votre question
Un expert vous répondra