Assurance de prêt immobilier et rétinoblastome

Assurance de prêt immobilier et rétinoblastome

Le rétinoblastome peut être considéré par les assureurs comme un risque aggravé en assurance emprunteur. Cela peut amener les compagnies à demander une surprime ou à pratiquer des exclusions dans les garanties.

Il est important de faire jouer la concurrence car les grilles de tarification peuvent être très différentes d’une assurance à l’autre. Par expérience, les contrats des banques ne sont pas les plus compétitifs financièrement parlant, ni ceux qui acceptent le plus facilement les risques médicaux : c’est pourquoi choisir un assureur externe est la solution la plus commune pour les emprunteurs ayant un problème de santé.

Sachez aussi que si vous avez déjà une assurance de prêt et que vous avez signé votre offre de prêt il y a moins d’un an, vous pouvez bénéficier de la loi Hamon et changer d’assurance de prêt immo à tout moment et sans frais la première année. Si le délai est passé, vous pouvez aussi (à partir du 1er janvier 2018) résilier à date d’anniversaire votre assurance emprunteur grâce à l’amendement Bourquin.

Déclarer un rétinoblastome dans un questionnaire médical

Vous avez présenté un rétinoblastome au niveau d’un œil et vous vous demandez si votre dossier va être accepté par le médecin conseil. Je vous conseille de joindre à votre questionnaire tous les comptes-rendus de l’ophtalmologiste. Le médecin conseil voudra connaître le siège de la tumeur, car le traitement est différent si le rétinoblastome est antérieur ou postérieur.

À noter que si la tumeur était trop importante, le chirurgien aura été obligé de faire une énucléation.

Quelle sera la décision du médecin conseil ?

Vous aurez une période d’attente d’au minimum cinq ans. Au delà de ces cinq ans, vous serez accepté pour la garantie PTIA mais la garantie IT ne vous sera pas accordée. Pour la garantie décès de l’assurance emprunteur, vous aurez un risque aggravé de 200 %.

Posez votre question
Un expert vous répondra