Assurance de prêt immobilier et paludisme

Assurance de prêt immobilier et paludisme

Le paludisme (ou malaria) peut être considéré comme un risque aggravé en assurance emprunteur. Cela peut amener les compagnies à demander une surprime ou à pratiquer des exclusions dans les garanties de l’assurance prêt immo.

Il est important de faire jouer la concurrence car les grilles de tarification peuvent être très différentes d’une assurance à l’autre. Par expérience, les contrats des banques ne sont pas les plus compétitifs financièrement parlant, ni ceux qui acceptent le plus facilement les risques médicaux : c’est pourquoi choisir un assureur externe est la solution la plus commune pour les emprunteurs ayant un problème de santé.

Sachez aussi que si vous avez déjà une assurance de prêt et que vous avez signé votre offre de prêt il y a moins d’un an, vous pouvez bénéficier de la loi Hamon et changer à tout moment et sans frais la première année. Si le délai est passé, vous pouvez aussi (à partir du 1er janvier 2018) résilier à date d’anniversaire votre assurance emprunteur grâce à la loi Bourquin.

Déclarer un paludisme dans un questionnaire de santé d’assurance emprunteur

Comme beaucoup de personnes ayant séjourné en Afrique ou en Asie, vous avez présenté des crises de paludisme et vous vous demandez si votre dossier va être accepté par le médecin conseil.

Je vous conseille d’écrire un mot au médecin conseil pour lui dire dans quel(s) pays vous avez séjourné (pays des groupes 0, 1, 2, 3) car c’est une indication pour connaître la virulence du paludisme.

Précisez s’il s’agissait d’un paludisme falciparum, malariae, ovale ou vivax.

Indiquez si vous avez présenté des accès palustres simples ou des accès graves à falciparum, et si vous avez eu une atteinte viscérale.

Quel taux d’assurance pour un emprunteur atteint du paludisme  ?

Si vous avez séjourné à l’étranger il y a plusieurs années et que vous faites occasionnellement des crises de paludisme, vous aurez une tarification normale pour la garantie décès, mais une exclusion des suites et des conséquences du paludisme pour les garanties IT et PTIA.

Si vous vous venez de rentrer d’une zone endémique et que vous avez présenté des accès palustres graves ou des complications viscérales, votre dossier ne sera pas accepté avant un minimum de six mois.

Posez votre question
Un expert vous répondra