Quelle assurance de prêt immobilier en tant que artificier ?

Mis à jour le 28 juillet 2020 par Delphine Bardou 

En étant artificier, vous exercez une profession qui peut être considérée par les assureurs de prêt immobilier comme un métier à risque. Avant de souscrire une couverture, il vous sera donc peut-être demandé de répondre à des questions spécifiques concernant votre activité professionnelle.

Le questionnaire d’assurance emprunteur pour artificier

Voici plusieurs questions que l’assureur pourrait vous poser si vous êtes artificier :

– Dans quel environnement travaillez-vous ?
– Manipulez-vous des produits dangereux ?
– Avez-vous déjà eu un accident du fait de votre activité ?

À partir de vos réponses, les compagnies vont évaluer votre risque professionnel et vous donner au choix :

  • un accord au tarif normal ;
  • un accord avec exclusions et/ou surprime ;
  • ou encore, un refus.

La solution : une assurance prêt immobilier adaptée à votre profession

En temps qu' artificier, il peut être difficile pour vous de souscrire un prêt immobilier. Du fait des risques liés à votre profession, l’assureur peut en effet vous imposer des exclusions de garanties, une surprime, voire un refus d’assurance.

Spécialisé dans l’assurance des métiers à risques, Réassurez-moi vous propose des contrats d’assurance crédit qui n’appliquent ni surprimes, ni exclusions à votre profession d'artificier. Vous pourrez bénéficier de toutes les garanties souhaitées : Décès, PTIA, IPT, ITT et IPP sans exclusions ni surprimes.

Au même titre qu’une profession sans risque particulier, vous pourrez être accepté pour les mêmes garanties avec une tarification identique tout en étant aussi bien couvert dans le cadre de votre activité professionnelle. De plus, vos garanties seront maintenues en cas de déplacement à l’étranger pour des raisons professionnelles quelque soit la durée.

Au moment de votre adhésion, il vous sera uniquement demandé de remplir une demande d’adhésion et de réaliser des formalités médicales qui seront définies en fonction de votre âge et du capital emprunté. Aucun questionnaire complémentaire lié à votre profession ne vous sera demandé.

Pour avoir une idée du tarif, vous pouvez obtenir un devis gratuit directement sur notre comparateur en ligne d’assurance emprunteur :

Économisez jusqu’à 18 000 € sur votre assurance de prêt !

Je compare les offres

On vous accompagne pas à pas

Simple et gratuit

En tant que courtier d’assurance, notre mission est de vous informer et de vous conseiller sur les offres d’assurance proposées sur le marché. Ces fiches conseils ont pour objet de vous présenter les produits de nos assureurs partenaires comme ceux avec lesquels nous n’entretenons pas de liens. Ces fiches vous donnent notre analyse objective sur les contrats d’assurance mais aussi des informations sur les formalités d’adhésion.

Si vous disposez déjà d’une assurance emprunteur, nos conseillers sont disponibles gratuitement pour vous aider à changer d’assurance de prêt immobilier et à trouver un contrat plus adapté à votre profession de artificier.

Témoignage d'artificier pour son assurance emprunteur

« Je suis artificier depuis près de 6 ans maintenant. Je suis spécialisé dans le déclenchement d’avalanche. Il y a peu, j’ai contracté un emprunt immobilier auprès de ma banque. J’ai également souscris l’assurance crédit immobilier que m’a présenté le banquier. Il m’a expliqué qu’en raison de mon métier considéré comme dangereux, je devais payer un supplément lié à ce risque. Une autre banque auprès de laquelle je m’étais renseigné m’avais annoncé la même chose et je pensais donc qu’on me dirait la même chose partout. Mais c’est en finalisant l’acte de vente avec mon agent immobilier que j’ai appris que je pouvais déléguer mon assurance et faire des grosses économies. Avec Réassurez-moi, j’ai dû attendre la date anniversaire de mon contrat d’assurance et j’ai pu le résilier pour souscrire un autre que me proposais Réassurez-moi. Dans le cadre de ce nouveau contrat, et c’est ce qui m’a particulièrement attiré, ma profession n’était pas demandée. J’ai pu donc profiter de tarifs avantageux liés à mon jeune âge sans pour autant me voir appliquer de surprime. »

Mickael, 33 ans.

Sur le même thème :

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
Entrez une adresse e-mail valide ou laissez ce champs vide