Assurance de prêt immobilier et troubles du sommeil


Les troubles du sommeil peuvent être considérés par les assureurs de crédit immobilier comme un risque aggravé. Cela peut amener les assureurs à demander une surprime ou à pratiquer des exclusions dans les garanties.

Sachez aussi que si vous avez déjà une assurance de prêt et que vous avez signé votre offre de prêt il y a moins d’un an, vous pouvez bénéficier de la loi Hamon et changer à tout moment et sans frais la première année. Si le délai est passé, vous pouvez aussi (à partir du 1er janvier 2018) résilier à date d’anniversaire votre assurance de prêt à l’aide de l’amendement Bourquin.

Pour avoir des conseils généraux, vous pouvez consulter notre page dédiée Assurance de prêt immobilier et problème de santé.

Déclarer un problème de sommeil dans un questionnaire médical


Troubles du sommeil

Si vous déclarez sur votre questionnaire de santé que vous présentez des troubles du sommeil, le médecin conseil voudra avoir des renseignements complémentaires et vous interrogera.

Vous devrez indiquer si ces troubles du sommeil rentrent dans le cadre d’un syndrome dépressif,  d’une bipolarité, d’une autre maladie psychiatrique, d’un Syndrome d’Apnée du Sommeil ( SAS), de mauvaises habitudes alimentaires (excès de café ou d’alcool) ou d’un syndrome de retard de phase du sommeil.

Vous préciserez la date du début de cette affection et le traitement que vous prenez.

Pour les pathologies en caractères gras, vous pouvez vous reporter aux fiches correspondantes.

Trouver une assurance de prêt adaptée à cette pathologie
Questionnaire médical 100% en ligne – Assureurs spécialisés – Forte réactivité

Comment assurer son crédit avec ce risque médical ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *