Assurance prêt immobilier : les pièges à éviter

Le 30/04/2018

Avoir recours à une assurance prêt immobilier peut simplifier et alléger les éventuelles difficultés rencontrées lors du remboursement d’un emprunt. L’assurance peut être réglée en une prime unique ou peut être étalée à long terme sur une durée déterminée ou jusqu’à l’échéance du prêt. Pour bien choisir votre assureur, quels sont les pièges à éviter et comment mettre tous les atouts de votre côté ?

assurance-pret-immobilier-pieges-eviter

Assurance de prêt immobilier, comment éviter les pièges ?


Vous souhaitez faire l’acquisition d’une maison, d’un appartement, d’un hangar ou d’autres types de biens immobiliers ?
Pour financer votre achat, le prêt immobilier est une alternative de plus en plus choisie lorsque l’on manque de fonds personnels. Lors du recours à un prêt immobilier, la banque vous demandera une attestation d’
assurance de prêt immobilier, aussi appelée assurance emprunteur. Cette dernière constitue, pour la banque, une garantie de remboursement du crédit octroyé.
Les établissements bancaires proposent tous leur propre assurance de crédit immobilier. Néanmoins, même si vous avez négocié un contrat de prêt immobilier à un taux plutôt avantageux, les les contrats d’assurance des banques coûtent très cher.

Assurance de prêt immobilier, point important 


Sachez qu’en matière d’assurance emprunteur immobilier, il est possible de faire une souscription ailleurs qu’auprès de votre banque de prêt, grâce à la loi Lagarde (2010). C’est ce qu’on appelle la délégation d’assurance de prêt immobilier. Passer par un assureur externe permet de diviser par 2 le montant des cotisations d’assurance.
Pour profiter d’une assurance pas chère, donc en délégation, il faut avant tout que celle-ci propose les mêmes garanties que l’assurance emprunteur de votre banque. C’est le principe d’équivalence des garanties. Dans le cas contraire, elle pourrait être refusée. 

Assurance de prêt immobilier, que faut-il regarder ?


Avant de signer un quelconque contrat d’assurance crédit immobilier (que ce soit celui proposé par votre banque prêteuse ou un contrat d’un assureur externe que vous avez choisi), vérifiez que la prise en charge en cas de PTIA ou de Décès est incluse, et qu’elle couvre toute l’échéance du prêt.
Au sujet des autres garanties de l’assurance de prêt immobilier, assurez vous qu’elles cous seront vraiment nécessaires. Par exemple, il est inutile pour un couple de retraités de souscrire à la garantie Perte d’Emploi !

  • Concernant la prise en charge des garanties Invalidité, il faut être conscient que votre taux d’invalidité sera défini en fonction d’un niveau d’invalidité évalué par un médecin expert, dépêché par votre assureur. Dans le cas d’un désaccord, l’assuré peut faire appel à une contre-expertise. 
  • Pour choisir la bonne compagnie d’assurance et le bon contrat, vérifiez qu’un éventuel délai de carence ne vous désavantagera pas.
  • Assurez-vous aussi des niveaux de prise en charge, car si les offres sont majoritairement similaires et les garanties plus ou moins équivalentes, les assureurs peuvent afficher des tarifs différents.
  • Le coût des cotisations peut être calculé sur le capital initial ou le capital restant dû. Si vous choisissez un contrat d’assurance sur le capital restant dû, alors vos cotisations seront dégressives jusqu’à la fin de votre prêt immobilier.
  • Il existe deux type d’indemnisation : le remboursement forfaitaire ou indemnitaire. La prise en charge sera plus avantageuse si vous choisissez le principe forfaitaire. Regardez aussi s’il existe des plafonds de remboursement.
  • Lisez bien votre contrat pour connaitre les exclusions de garanties de ce dernier.

 

Changer facilement votre assurance de prêt immobilier
Simulation en moins de 30 secondes – meilleur taux du marché – contrat accepté par votre banque

Je compare mon assurance emprunteur

 

Questions à poser à son banquier


Quel est le taux de mon emprunt ?
Ne vous fiez pas uniquement au taux de votre crédit immobilier ! Si vous souscrivez un prêt à taux fixe, votre banquier doit obligatoirement vous indiquer le TEG (Taux Effectif Global). Ce taux comprend l’ensemble des coûts de votre emprunt : taux d’intérêts bancaires, frais de dossier, mais aussi taux de l’assurance emprunteur. Le TEG est le vrai coût total de votre prêt immobilier.

Comment choisir ma quotité ? (en cas de co-emprunteurs)
La répartition de la couverture de l’assurance entre co-emprunteurs  s’appelle la quotité d’assurance. Plus la quotité est élevée, plus la prime d’assurance à payer à l’assureur le sera aussi. Mais plus vous et votre famille serez protégé en cas d’accident grave. Cette quotité est à choisir en fonction de vos revenus et avec votre banquier.

Dois-je m’attendre à des frais si je refuse l’offre d’assurance proposée la banque ?
La banque a interdiction d’appliquer des frais en cas de choix d’une délégation d’assurance, comme elle ne peut pas modifier votre taux d’intérêts ni aucune des conditions octroyées en amont ! Vous êtes libre de choisir l’assureur de votre choix, et ce sans aucun frais, cachés ou pas.

Assurance de prêt immobilier et courtier en ligne


Les courtiers en ligne spécialisés en assurance emprunteur, comme Réassurez-moi, vous proposent un service gratuit, rapide et un accompagnement personnalisé dans vos recherches de la meilleure assurance de prêt immobilier, selon votre profil et votre achat immobilier.
En vous rendant sur notre guide de l’assurance emprunteur, vous aurez la possibilité d’obtenir les réponses à vos questions, de faire une demande de devis en ligne, ou de changer votre assurance emprunteur facilement.

 

Laisser un commentaire