Fabrice Couturier de Digital Insure : la technologie au service de l'assurance emprunteur

Publié le 18 septembre 2020 par Antoine Fruchard 

Réassurez-moi donne la parole à des experts du secteur de l’assurance emprunteur. Cette semaine, nous nous sommes entretenus avec Fabrice Couturier, co-fondateur de Digital Insure, entreprise pionnière de l’assurance prêt immobilier digitale.

fabrice couturier

Bonjour, pouvez-vous tout d’abord nous raconter comment a commencé l’aventure Digital Insure ?

Digital Insure est une entreprise cofondée par Jean Orgonasi, Richard Thibault et moi-même en 2013. Au moment de cette création, nous avions déjà tous les trois une grande expérience professionnelle dans le domaine de l’assurance et avions pour projet commun de révolutionner l’assurance prêt immobilier par le biais de la technologie.

C’est ce que nous avons fait puisqu’après 18 mois de travail acharné, Digital Insure, premier courtier grossiste et gestionnaire pour compte de tiers entièrement digitalisé, a vu le jour. C’était en février 2015 et nous proposions alors deux produits d’assurance emprunteur, à travers un parcours 100 % en ligne et commun à nos partenaires comme aux clients.

Sur cette plateforme de comparaison et de souscription en ligne, nous avons à ce jour 11 assureurs partenaires et 4 réassureurs pour tous les profils client.

Finalement, qu’est-ce qui a permis à Digital Insure de se démarquer de la concurrence ?

En 2015, il n’y avait tout simplement aucune offre comme la nôtre. Un parcours 100 % digitalisé, de la demande de devis à l’éventuelle gestion de sinistre, tout cela sur un seul et même parcours ouvert en API, ça ne se faisait pas encore. C’était extrêmement novateur et c’est ce qui nous a fait sortir de lot.

Au-delà de l’aspect digital, nous mettions aussi un point d’honneur, et c’est encore le cas aujourd’hui, à rendre l’assurance emprunteur accessible à toutes et tous, y compris aux personnes présentant un risque aggravé. Ainsi, dans 9 cas sur 10, nous sommes capables d’émettre un certificat d’assurance en temps réel, adapté aux besoins du client.

Pour ce qui est du dixième restant, il s’agit des profils client présentant un risque aggravé. Dans ce cas, la proposition d’assurance peut prendre entre quelques heures et quelques jours en fonction notamment des examens médicaux à réaliser.

logo digital insure

Depuis 2015, la concurrence a rattrapé le coche en termes d’offres digitales… Face à cela, comment maintenez-vous votre statut de leader ?

L’innovation fait partie de notre ADN et nous cherchons sans cesse à nous améliorer. Ainsi, nous travaillons constamment notre parcours en ligne pour qu’il soit le plus rapide et simple possible pour nos partenaires comme pour les clients.

Nous avons par ailleurs créé une structure dédiée aux risques spéciaux (risques aggravés de santé ; gros capitaux ; rachats d’exclusions et expatriés non-résidents) de façon à élargir davantage encore notre panel d’offre d’assurance emprunteur.

Mais l’une de nos plus grandes et récentes innovations remonte à fin 2019 lorsque nous avons lancé notre 1ère offre de prévoyance individuelle, entièrement digitalisée elle aussi. Offre d’autant plus innovante qu’elle couvre à la fois les garanties Homme-Clé, Associés, Prévoyance familiale, Droits de succession et Travailleurs Non Salariés (TNS).

Vous avez lancé une nouvelle offre en santé tout récemment, pourriez-vous nous en dire plus ?

En effet, nous venons tout juste de lancer, avec la marque So Soft, un outil de comparaison gratuit qui reprend la quasi-totalité des offres santé du marché, soit près de 2 500 offres, et va tarifer plus de 300 contrats en santé individuelle et travailleurs non salariés (TNS).

Comme vous pouvez le constater, entre cette offre santé et le parcours prévoyance que nous avons développé, nous sommes progressivement en train de passer d’un statut de courtier expert en assurance emprunteur au statut de courtier généraliste en assurance de personnes.

C’est une petite révolution chez nous qui induit une nouvelle organisation et de nombreux recrutements au cours de cette dernière année. Nous avons qui plus est intégré en début d’année la « French Tech 120 », nous nous inscrivons donc dans une position résolument tech et orientée vers la croissance.

Justement, la crise du coronavirus a-t-elle eu un impact sur votre activité ?

Le marché de l’immobilier a connu une baisse d’activité, c’est certain, mais cela n’a finalement pas eu un impact trop important sur nous. Il y a eu, semble-t-il, un transfert d’opérations immo vers du Hamon et du Bourquin auprès de nos partenaires web, dont Réassurez-moi.

La délégation d’assurance gagnerait d’ailleurs à augmenter ses parts de marché, qui n’ont pas beaucoup évoluées ces dernières années. Aux opérateurs de trouver les bons axes de communication pour convaincre leurs clients de s’y prêter. Sans pour autant déséquilibrer le marché, il est selon moi important que les banques restent forte…

Autrement, dès le 1er jour du confinement, 100 % de nos équipes ont été en télétravail et nous avons pu assurer la continuité de notre activité à distance et sans difficultés.

Vous menez, via Digital Insure, une action de mécénat, quelle est-elle ?

Nous soutenons en effet l’association « Un maillot pour la vie », qui a pour but d’animer les services d’enfants malades dans les hôpitaux. Pour financer son fonctionnement et ses actions, l’association organise des opérations de mécénat, auxquelles nous participons, et met également en vente les maillots sportifs d’athlètes connus.

Nous en avons acheté une dizaine jusqu’à présent et avons participé – avant la crise du Covid19 bien sûr – à l’animation d’ateliers et goûters dans les hôpitaux. Il est important pour nous de participer à ce type d’action. C’est une façon de donner du sens à ce que nous faisons, de repartager une partie de notre réussite en encourageant des valeurs humaines fortes.

Un grand merci à Fabrice Couturier pour le temps qu’il nous a accordé.
Bonne continuation à lui et à ses équipes !

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.