Comparatif des meilleures assurances bateaux (Mis à jour 2020)

Quelles sont les meilleures assurances bateaux ?

Mise à jour le

Il n’est pas évident de déterminer quelle sera la meilleure assurance pour votre bateau à moteur, voilier ou encore jet-ski. De nombreux critères enterreront en ligne de compte tels que le prix, les garanties incluses ou encore les modalités d’indemnisation. Afin de dénicher un contrat d’assurance plaisance calibré à vos besoins, la meilleure solution sera de demander des devis en ligne ou, mieux encore, de passer par un comparateur dédié. Voyons ensemble comment trouver le contrat au meilleur rapport qualité de couverture/prix en 2020. 

Notre comparatif d’assurances bateau

Voici notre comparatif d’assurances bateau et notre avis sur les contrats :

Principales garantiesPrixAvisEn savoir plus
bateau-comparateur-aprilRC, perte totale ou vol total, dommages partiels, vol partiel et vandalisme, dégâts aux équipements de bord, frais d’assistance et de sauvetage.À partir de 369 €/an (petit voilier).Couverture très complète avec un volet assistance très sécurisant.
Tarifs les plus compétitifs du marché.
Seul contrat à avoir l’option « Garantie
avarie moteur ».
Notre recommandation !
Devis en ligne (réduction avec ce lien)
RC, frais de retirement, dommages, pertes subies par le bateau, décès du skipper.À partir de 561 €/an (petit voilier).3 formules permettant de s’adapter aux besoins.
Couverture efficace.
On regrette l’absence de volet assistance dans la formule Essentielle.
Devis en agence
RC, pratique du ski nautique incluse, frais de recherche et sauvetage en mer, individuelle marine.À partir de 605 €/an (petit voilier).Couverture complète et indemnisation généreuse en cas de vol/dégâts.
On regrette l’absence de prix sur leur site.
Devis en agence
RC, protection juridique, vol partiel, pertes et avaries – Vol total ou partiel du moteur hors-bord.À partir de 640 €/an (pour un bateau d’une valeur de 25 000 €).Couverture efficace mais limitée concernant l’assistance aux personnes.Devis en agence
RC, frais de retirement de l’épave du bateau, défense et recours, assistance générale et assistance à quai.À partir de 737 €/an (pour un voilier à moteur).Une seule formule, non adaptée à tous les types de bateau.
Garanties classiques.
Prix un peu au-dessus de la moyenne.
Devis en agence
RC, assistance, pertes et avaries, vandalisme, vol, individuelle Marine passagers compris.


À partir de 860 €/an.Formule sur-mesure permettant de s’adapter à vos besoins spécifiques.
Nombreuses options disponibles.
Prix cohérents.
Devis en agence
RC, frais de recherche en mer des personnes, individuelle Marine RC, frais de retirement du bateau en cas de perte, vol partiel du bateau.À partir de 1060 €/an.Couverture efficace avec l’Individuelle marine incluse.
Bon volet Assistance.
Pas de possibilité de juger du rapport qualité/prix
Devis en agence
generaliResponsabilité Civile, contrats tous risques prenant en compte des risques tels que l’avarie moteur où des solutions d’assistance 24h/24h 7j/7j.À partir de 1380 €/an (Jouet 920).Bonnes garanties mais offre trop chère par rapport à la concurrence. Devis chez un agent Generali

Réassurez-moi est un courtier digital complètement indépendant. Nous ne sommes liés ou ne dépendons d’aucune compagnie d’assurance, ce qui nous permet de conserver une entière neutralité dans les offres que nous vous soumettons.​ Les offres décrites ci-dessus sont classées/analysées avec objectivité.

Parfois, la seule solution pour obtenir une simulation tarifaire pour le niveau de couverture attendu sera de procéder par téléphone ou de prendre rdv en agence. Le plus simple pour vous sera toutefois de prioriser les établissements proposant, directement sur leur site internet, un formulaire de réalisation de devis. Cela vous permettra de gagner du temps puisque vous pourrez calculer votre tarif de façon autonome et répéter plusieurs fois l’opération.

Les informations qui vous seront demandées seront toujours les mêmes : formule souhaitée, garanties optionnelles le cas échéant, caractéristiques du bateau, zone de navigation, usage… À partir de ces éléments, chaque assureur sera en mesure de calculer le montant de la cotisation qu’il vous soumettra.

Demander des devis, mêmes sur internet, est chronophage. Vous risqueriez en plus de passer à côté du contrat le plus adapté à vos besoins au meilleur prix. D’où l’intérêt de vous référer à notre comparatif déjà établi ci-dessus !

Comment obtenir des devis d’assurance bateau en ligne ?

Le marché de l’assurance bateau est dense. Que vous souhaitiez obtenir des devis d’assurance pour votre voilier ou bateau à moteur, il vous faudra y consacrer du temps. En termes d’assurance, l’objectif de tout plaisancier est, quelle que soit la formule qu’il choisit, de jouir du meilleur rapport qualité de couverture/prix possible.

Pour cela, il aura intérêt à solliciter au moins 4 ou 5 devis personnalisés !

Comment choisir son contrat d’assurance plaisance ?

Afin de choisir votre police d’assurance plaisance, commencez par faire un point précis sur vos besoins. Tout d’abord, décidez si vous souhaitez n’être couvert qu’en Responsabilité Civile ou si vous attendez une couverture plus étendue, protégeant également le bateau et ses occupants. Pensez également à déterminer votre budget maximum. Les critères les plus importants pour choisir son assurance bateau varient d’un plaisancier à l’autre.

Voici ceux qui, à nos yeux, méritent toute votre attention :

  • garanties incluses d’office dans la formule (risques couverts) : Responsabilité Civile, garanties dommages corps de navire (avaries totales, partielles), vol, tentative de vol, défense et recours ;
  • garanties optionnelles ;
  • montant des garanties : plafonds d’indemnisation en cas de sinistre ;
  • montant des franchises : somme qui restera à votre charge en cas de sinistre ;
  • pris en charge sinistre : rapatriement, retirement, déconstruction suite à naufrage/échouage ;
  • modalités d’indemnisation : certains contrats prévoient une indemnisation sur la base de la valeur d’achat si le bateau a moins de 5 ou 6 ans ;
  • garanties d’assistance incluses et leurs conditions de déclenchement : assistance au bateau (dépannage 0 mille, réparations…) et aux personnes (rapatriement, aide médicale…) ;
  • garanties de couverture des personnes à bord : individuelle marine, prévoyance en cas d’accident (versement d’un capital) ;
  • niveau de couverture des biens à bord ;
  • garanties d’usage : pourrez-vous prêter votre bateau ? Le louer à des particuliers ? ;
  • zone de navigation couverte : monde entier, eaux européennes, voies intérieures seulement ;
  • cas d’exclusion fixés (qui peuvent être nombreux) ;
  • services annexes dispensés par l’assureur : services en ligne, météo, conciergerie, etc.

À quelles garanties d’assurance bateau souscrire ?

Assurer un bateau de plaisance : au tiers ou en multirisque ?

Tous les assureurs positionnés sur le marché de l’assurance bateau de plaisance proposent a minima 2 types de contrat :

  • l’assurance bateau au tiers ;
  • l’assurance bateau multirisque.

Le 1er choix qu’aura à faire le plaisancier sera donc celui-ci : souhaitera-t-il être couvert seulement en RC (dommages qu’il pourrait causer aux tiers) ou voudra-t-il une couverture plus complète, protégeant également son embarcation, les passagers et les biens à bord ?

La plupart des compagnies d’assurance intègrent d’office, dans leur formule au tiers, quelques garanties complémentaires, telles qu’une assistance de base, une garantie défense recours et (parfois) une garantie protection juridique. ​

Bien que plus cher, un contrat multirisque s’avère plus sécurisant. Par exemple, en cas de dommages causés au corps du navire à la suite d’une collision avec une autre embarcation, l’assuré pourra être indemnisé du coût des réparations ou remplacements de pièces. Ce type de garantie s’avère primordiale notamment pour le plaisancier ayant un bateau de valeur.

Opter pour l’une ou l’autre de ces solutions dépendra donc notamment de la valeur d’achat de votre bateau, de l’utilisation que vous en faites ou encore de votre budget.

Les garanties disponibles en assurance plaisance

Voici un exemple des garanties que vous pourrez retrouver en formule au tiers / en formule multirisque :

Formule au tiersFormule multirisque
Garantie Responsabilité CivileOuiOui
Défense pénale et recoursOuiOui
Protection juridiqueOuiOui
Dommages au bateau (avaries, incendie…)NonOui
Accidents corporels des passagersNonOui
Garanties d’assistance complètesNonOui
Frais de retirement, de déconstruction…NonOui
Individuelle marine (capital décès / invalidité)NonOui
Garanties d’usage : prêt de bateau, location entre particuliers…NonOui

Tous les contrats d’assurance bateau ne se valent pas et tous n’intègrent pas les mêmes garanties. Par exemple, la garantie vol/tentative de vol pourra être incluse de base dans la formule multirisque d’un assureur mais ne sera disponible qu’en option pour un autre. La garantie RC est quant à elle intégrée dans toutes les formules, y compris celles d’entrée de gamme. Les licenciés de la FFV (Fédération Française de Voile) jouiront d’ailleurs, au titre de leur adhésion, d’une garantie Responsabilité Civile pour la pratique sportive. ​

Au final, votre objectif sera de dénicher une couverture incluant les garanties que vous jugez utiles, le tout au meilleur prix. Pour cela, vérifiez que les principaux risques que vous souhaitez couvrir seront bien indemnisables par l’assureur en cas de survenance. Prenez également connaissance des plafonds d’indemnisation en cas de sinistre et de la franchise éventuelle qui restera à votre charge.

Consultez également les conditions générales du contrat afin de vérifier les modalités d’indemnisation en cas de sinistre. Ainsi, si une garantie dommages au bateau est prévue, regardez sur quelle base sera calculée l’indemnisation : valeur à neuf si le bateau a moins de 5 ou 6 ans (selon les assureurs), valeur vénale…

Peut-on souscrire son assurance bateau de plaisance en ligne ?

Un contrat d’assurance plaisance peut être souscrit en ligne auprès de nombreuses compagnies généralistes ou spécialisées. En ligne, le processus sera relativement limpide : à l’issue de votre simulation de couverture / de tarif, vous pourrez en général cliquer sur un bouton « souscrire ». Vous devrez alors remplir un formulaire et faire parvenir à l’assureur certaines pièces justificatives, telles que notamment :

  • une copie de la carte de circulation du bateau ;
  • une copie du permis nécessaire ;
  • la proposition signée ;
  • un RIB pour la mise en place administrative du prélèvement des cotisations.

Le paiement de la prime annuelle (qui peut être reportée mensuellement) pourra se faire en ligne, de façon 100 % dématérialisée. Une fois votre dossier complet et le paiement effectué, vous recevrez votre attestation d’assurance bateau de plaisance par mail, courrier ou en téléchargement sur votre espace personnel. Celle-ci vous sera par exemple utile si vous recherchez une place en mouillage au port.

Avant de souscrire, prenez connaissance de la date de prise d’effet des garanties : à partir de quand serez-vous couvert ? Sachez à ce titre qu’un délai de carence peut être prévu par la police souscrite. La couverture ne débutera qu’à l’issue de celui-ci.

Comment trouver une assurance bateau de plaisance au meilleur prix ?

Il n’y a pas de secret : afin de trouver l’assurance bateau au meilleur rapport qualité de couverture/prix, il vous faudra mettre en concurrence de nombreux devis. Pour cela, pensez à notre comparateur d’assurances plaisance en ligne ! Pour un même niveau de couverture, les tarifs varient largement sur le marché. En effet, chaque assureur a ses propres règles en matière de calcul des cotisations.

Voici les principaux éléments qui entreront en ligne de compte au moment du calcul de la prime :

  • formule choisie (ainsi que les éventuelles options souscrites) ;
  • conditions du contrat : plafonds d’indemnisation, franchises, modalités d’indemnisation ;
  • caractéristiques du navire / bateau de plaisance : valeur, année, date d’achat, marque, modèle ;
  • usage qu’en fait le plaisancier ;
  • zone de navigation.

Les antécédents du demandeur auront également un impact sur la prime qu’il se verra proposer, comme c’est le cas en matière d’assurance auto ou moto. Certains assureurs appliqueront des réductions pour les plaisanciers n’ayant connu aucun sinistre au cours des dernières années (-25 % chez Allianz par exemple).

La plupart des compagnies d’assurance proposent des remises tarifaires spécifiques. Par exemple, Allianz réduit ses primes de 20 % si la navigation ne se fait que sur les voies intérieures, Axa offre 10 % de remise pour les plaisanciers déjà clients…

Même s’il est impossible de donner une moyenne tant que le coût de l’assurance dépendra de la formule choisie et des spécificités du bateau, comptez environ 150 à 200 € par an pour un petit bateau à moteur. Couvrir une embarcation de 5 à 10 mètres en formule multirisque simple vous reviendra environ à 15 / 30 € par mois.

Afin d’estimer le tarif de votre assurance plaisance, vous pouvez considérer que la prime annuelle oscillera entre 0,5 et 1 % de la valeur de votre embarcation.

Cotisation mensuelleCotisation annuelle
Formule complète sans option – Voilier habitable 5 places – Valeur 11 490 € 13,29 € TTC159,52 € TTC
Formule complète sans option – Bateau à moteur 5 mètres / 50 CV – Valeur 7500 € 10,12 € TTC121,49 € TTC

Comment résilier son contrat d’assurance plaisance ?

Si vous êtes déjà couvert en assurance bateau mais que vous trouvez un meilleur contrat sur le marché, vous pourrez résilier votre ancienne couverture afin de souscrire à la nouvelle. Reste à connaître les modalités de résiliation. Changer d’assurance plaisance peut être justifié dans de nombreux cas : couverture moins chère ailleurs pour des garanties équivalentes à celles dont vous jouissiez jusqu’alors, contrat plus complet déniché à la concurrence pour une prime équivalente à celle que vous payez aujourd’hui…

Le plus simple sera de résilier votre assurance bateau à l’échéance, c’est-à-dire à la date anniversaire de votre contrat. Vous devrez ici respecter un préavis de 2 mois. Attention toutefois : la date d’échéance peut-être différence de celle de signature (vérifiez les conditions générales de votre police ou contactez votre assureur au besoin).

Si la date d’échéance de votre contrat est par exemple fixée au 1er mai, vous devrez faire parvenir à votre assureur, avant le 1er mars, une lettre recommandée avec accusé de réception précisant votre volonté de dénoncer la couverture.

Si vous êtes déjà couvert en assurance bateau mais que vous trouvez un meilleur contrat sur le marché, vous pourrez résilier votre ancienne couverture afin de souscrire à la nouvelle. Reste à connaître les modalités de résiliation.

Changer d’assurance plaisance peut être justifié dans de nombreux cas : couverture moins chère ailleurs pour des garanties équivalentes à celles dont vous jouissiez jusqu’alors, contrat plus complet déniché à la concurrence pour une prime équivalente à celle que vous payez aujourd’hui…

Télécharger la lettre type de résiliation à échéance de l’assurance plaisance :

En vertu de la loi Chatel, sachez que l’assureur se doit de vous envoyer chaque année un avis d’échéance annuelle précisant la date limite de résiliation, au plus tard 15 jours avant celle-ci. Ainsi :

  • si l’avis vous est envoyé dans les temps, vous ne pourrez résilier qu’avant la date limite ;
  • si l’assureur ne respecte pas ce délai, vous disposerez de 20 jours supplémentaires pour dénoncer la couverture (à compter de la réception du document) ;
  • si l’assureur ne vous l’envoie pas, vous pourrez résilier à tout moment.

La résiliation n’engendrera pas de pénalités. Vous serez remboursé des primes éventuellement trop payées. Précisons enfin trois choses importantes :

  • il vous sera possible de résilier votre contrat hors échéance si vous tombez dans l’un des cas prévus par la loi ou le contrat : augmentation des primes, des franchises, modification dans votre situation personnelle ou professionnelle ayant une incidence sur le risque assuré ;
  • l’assureur pourra également, dans certains cas, résilier votre couverture (par exemple en cas d’aggravation du risque) ;
  • la loi Hamon n’est pas applicable à l’assurance plaisance.

Faut-il obligatoirement assurer un bateau de plaisance ?

L’assurance bateau de plaisance est-elle obligatoire ?

L’assurance nautique pour un bateau de plaisance n’est pas obligatoire aux yeux de la loi française, hormis si le propriétaire s’adonne à des compétitions sportives ou s’il loue l’embarcation à titre professionnel. L’assurance d’un « véhicule terrestre à moteur » (d’une voiture notamment) est obligatoire pour circuler sur les routes françaises. Cette règle n’est pas étendue aux navires et bateaux de plaisance.

L’assurance nautique pour un bateau de plaisance n’est pas obligatoire aux yeux de la loi française, hormis si le propriétaire s’adonne à des compétitions sportives ou s’il loue l’embarcation à titre professionnel. Tout plaisancier, qu’il soit propriétaire ou locataire de l’embarcation, pourra donc en principe naviguer sans être couvert, et ce même sans garantie Responsabilité Civile (pourtant obligatoire pour les autos, motos…).

Dans les faits, ports et autres sociétés de gardiennage (qui pourraient par exemple garder votre bateau pendant l’hivernage) demanderont la plupart du temps une attestation d’assurance plaisance. À défaut, il vous sera quasiment impossible de mettre votre bateau en mouillage.

Pourquoi faut-il souscrire une assurance voilier ou bateau de plaisance ?

Même si l’assurance bateau de plaisance n’est pas obligatoire pour la loi, nous ne pouvons que vous conseiller de vous couvrir quand même, a (grand) minima en Responsabilité Civile (RC). Ce faisant, vous serez au moins couvert pour les dommages que vous pourriez causer à autrui : aux autres plaisanciers, aux bateaux, aux installations portuaires… En cas de sinistre, c’est l’assureur qui indemnisera la victime.

La navigation, que ce soit à bord d’un bateau à moteur, d’un jet-ski ou encore d’un voilier monocoque n’est malheureusement pas sans risques. Le premier d’entre eux reste celui de causer un préjudice à un tiers, d’où l’importance de la RC.

Pensez également aux dommages que pourrait subir votre embarcation elle-même, par exemple à la suite de mauvaises conditions climatiques ou d’une tentative de vol. À défaut d’assurance dédiée, ce sera à vous d’assumer les réparations. N’oubliez pas non plus que les personnes à bord pourraient également se blesser. De même, les biens transportés sont aussi sujets à des risques…

Globalement, un contrat d’assurance plaisance pourra couvrir à peu près tous les risques pesant sur le bateau (à flot, sur terre, pendant le transport routier…), ses occupants, les biens mobiliers à bord… Vous aurez le choix en termes de garanties et pourrez in fine souscrire à une couverture sur-mesure en fonction de vos besoins. Par exemple, si votre bateau a une valeur vénale importante, vous aurez intérêt à l’assurer contre les dommages qu’il pourrait subir. Au contraire, s’il n’a qu’une faible valeur ou que vous l’utilisez rarement, une simple garantie RC pourrait suffire.

2 réponses à “Assurance bateau – Comparateur”

  1. Kyndt alain le 6 juillet 2019 a posté : dit :

    Bonjour je désire assurer mon bateau pour 1 mois seulement bateau moteur Ultramar 420 année 1986 moteur hors bord 25cv Honda année 2005 valeur totale 2000e

Posez votre question
Un expert vous répondra