L’actualité de l’assurance résumée : semaine du 26 au 30 avril 2021

Publié le 30 avril 2021 par Antoine Fruchard 
actualite assurance

Retrouvez chaque vendredi notre résumé de l’actualité du monde de l’assurance. Ce qu’il s’est passé, ce que vous avez raté… notre rappel hebdomadaire se charge de vous en informer !

Le reste à charge zéro existe aussi en dehors de la réforme 100 % Santé

L’association française des plateformes de santé (AFPS), qui rassemble les principales structures de réseaux de soins du territoire, rappelle qu’il est possible de bénéficier d’un reste à charge (RAC) nul pour certaines dépenses de santé. Et ce, en dehors même du dispositif 100 % Santé. C‘est notamment le cas en optique, avec les verres unifocaux du panier libre, qui sont “sans reste à charge dans 48 à 81 % des cas”, explique l’AFPS.

Selon l’association, l’évaluation de la réforme sur le reste à charge zéro ne doit donc par écarter ce constat de son enquête sur l’efficacité du dispositif. L’AFPS concède tout de même que le RAC moyen a augmenté sur les montures suite au plafonnement des remboursements à 100 € dans le cadre de la réforme. 

Lire aussi : Reste à charge zéro, résultats positifs en dentaire, poussifs en optique.

Changement de direction pour Axéria Prévoyance

Après plusieurs mois de pourparlers, Axéria Prévoyance, jusqu’alors filiale du groupe April, va être transférée au groupe Malakoff Humanis, après accord de l’Autorité de la concurrence et de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution. Une opération qui devrait permettre à Malakoff Humanis d’élargir son champ d’action en assurance de personnes, tandis qu’April se recentre ainsi sur ses activités de distribution.

À lire aussi : Le détail de la cession d’Axéria Prévoyance.

11 milliards d’euros récoltés par les assureurs pour les entreprises

Les prêts participatifs Relance (PPR) connaîtront leur coût d’envoi la semaine prochaine et seront distribués aux PME et ETI françaises fragilisées suite à la pandémie. Objectif du dispositif : alimenter la capacité d’investissement des entreprises afin de booster la croissance du pays. C’est dans ce cadre que 18 assureurs se sont mobilisés pour récolter 11 milliards d’euros de fonds. Une deuxième levée de fonds est d’ores et déjà prévue en juin prochain. 

En savoir plus : Prêts participatifs : 11 milliards d’euros récoltés par les assureurs français

Le palmarès des 2-roues les plus volés en 2020 publié !

Avec le confinement et les restrictions de circulation imposées par la Covid-19, les sinistres moto, dont le vol, ont diminué l’année dernière. Ils n’ont pas pour autant disparu ! Ainsi et comme chaque année, la Mutuelle des motards a publié son classement des 2 et 3-roues les plus prisés par les voleurs. En tête de ce top 10, le 750 X-Adv mais aussi, sans surprise, le 125 PCX. 

Vol de motos et scooters : le top 10 des 2-roues les plus volés en 2020.

Principales recommandations de la Mutuelle aux propriétaires de motos et scooters : ne laissez rien de valeur dans votre top-case, équipez-vous d’un traceur GPS et souscrivez une bonne assurance moto. 

Des acteurs du secteur de l’assurance font leur entrée au CESE

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a publié la liste de ses 175 conseillers. On y retrouve plusieurs représentants du monde de l’assurance, désignés pour 5 ans :

  • Thierry Baudet : président de la Mutualité française (FNMF) et du groupe mutualiste Vyv. Il brigue la présidence du CESE, qui sera décidée le 18 mai prochain.
  • Dominique Joseph : actuelle secrétaire générale de la FNMF.
  • Jean-Yves Dagès : président de Groupama D’Oc et président du conseil d’administration de Groupama Assurances Mutuelles.
  • Djamel Souami : administrateur de Malakoff Humanis et président de l’Union des directeurs de l’assurance et de la protection sociale (UDAP).
  • Enfin, Philippe Da Costa : secrétaire national de la Croix-Rouge et directeur des affaires publiques, de l’engagement sociétal et des nouveaux métiers d’AG2R La Mondiale. 

Ils seront, en tant que conseillers du CESE, consultés pour donner leur avis sur les différents projets et propositions de lois, d’ordonnance ou de décret. 

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.